Louée pour un weekend dans les Ardennes, suite 2.

Par les coquinous le 27 janvier 2022 2
Dans Expériences de candaulistes

Le samedi je fus la première à me lever, ce sont mes fesses douloureuses qui en furent la cause. Max et Joël dormaient toujours et j’en ai profité pour prendre une longue douche en me remémorant la soirée et la nuit passée avec mes 2 vieux vicieux.
Il devait être aux alentours de 09h00 quand ils me rejoignirent dans la pièce principale et j’ai directement eu droit à un bonjour "hot" de leur part.
Baisers gourmands, doigts dans ma chatte, ...
Chacun à leur tour ils allèrent se doucher et tandis que Joël était sous la douche j’ai demandé à Max d’augmenter le chauffage car j’avais un peu froid et je devais passer la journée entièrement nue.
J’étais assise dans un fauteuil quand, par la fenêtre, je vis arriver une camionnette. Un homme en descendit et s’est emparé d’un petit sachet avant de venir frapper à la porte. Max m’a demandé d’aller ouvrir, me signalant que c’était le boulanger qui apportait le pain et les croissants qu’il avait commandé. Problème, j’étais nue et tous mes vêtements se trouvaient dans la chambre !
- "Vas-y comme ça" me dit (ou plutôt m’ordonna) Max.
Je ne suis pas pudique et je suis certaine que il avait prévu cet instant, donc c’est ainsi que j’ai ouvert la porte à l’homme. Celui-ci a fait comme si de rien n’était, il m’a donné le sachet et s’en est allé.
Quand Joël nous a rejoint ils se sont mis à table et m’ont déposé un croissant dans la gamelle, je devais le manger à 4 pattes et sans me servir des mains.
Pour mon café ce fut plus "normal", Max me le servit dans une tasse. Mais avant de me la donner ils trempèrent leurs queues dedans (je les soupçonne d’avoir uriné quelques gouttes dedans, ou alors ce café n’était pas d’une grande qualité).
La journée fut plutôt monotone, pas grand-chose si ce n’est qu’ils me tripotèrent beaucoup et que de temps en temps je devais les sucer, mais pas jusqu’à éjaculation.
Le soir arrivé j’ai mis, à la demande de Joël, ma tenue la plus "sexe", c’est à dire ma jupette écossaise "ras les fesses" avec mon chemisier blanc dont il me demanda de simplement le nouer. Pas de lingerie !
Quand nous furent installés à la même table que le jour d’avant, ce fut donc Joël qui prit place à côté de moi. Il me demanda de faire en sorte que mon entrejambes soit visible pour les personnes qui allaient et venaient dans l’allée. J’avoue que je n’en avais pas très envie car il y avait beaucoup de couples de mon âge, mais son insistance a eu raison de moi.
Je crois que les serveurs n’ont jamais autant marché que ce soir-là, continuellement ils passaient et repassaient, même les mains vides.
De plus, Joël écarta bien mon chemisier et à certains moments un de mes tétons s’en échappait. J’ai dû le calmer, autrement je crois qu’il m’aurait mise topless !
Après le repas nous avons pris un petit alcool et Joël et moi avons flirté. A chaque fois que sa bouche quittait la mienne je le voyais scruté les gens, il devait être fier d’être en compagnie d’une jeune femme d’une bonne quarantaine de moins que lui, et moi le regard des gens... je m’en moque.
Dés le départ j’avais deviné qu’il était le plus vicieux, il m’en donna encore une preuve quand nous rejoignirent la voiture.
Arrivé à sa hauteur (de la voiture), il s’appuya contre et m’attira à lui pour m’embrasser. Nous étions à 7 ou 8 mètres des fenêtres du restaurant et des personnes y étaient occupées à manger. Tout en m’embrassant j’ai senti qu’il soulevait ma jupe, le vent soufflait sur mon boule. De cette façon ceux qui, à ce moment-là, regardaient peut-être par la fenêtre, ont pu se régaler de mon fessier.
Me tenant collée à lui tout en me caressant, il m’a dit que j’étais vraiment la meilleure petite putain que lui et Max avaient louée, que toutes n’acceptaient pas tous leurs caprices.
Sur le chemin du retour il m’a déshabillée, ce qui fut vite fait vu le peu que je portais, et j’ai dû faire ainsi le petit chemin allant du parking au chalet.
La suite très prochainement,
bisous à tous,
Valérie la liégeoise

2 commentaires

Louée pour un weekend dans les Ardennes, suite 2.

Par pathon le 29 janvier 2022

Vous n êtes pas le seul à apprécier la valentine je vous le confirme.Mes prochaines vacances seront liégeoise et peut être le hazard me fera voir dans un resto ou un bar un petit bout de Valentine en train de montrer ses atouts aux yeux de tous.

Louée pour un weekend dans les Ardennes, suite 2.

Par Jmre le 29 janvier 2022

Bonjour,
Sincèrement, je suis très déçu, j’espérais connaître, aujourd’hui, la suite de votre aventure. Hélas il me faudra attendre encore pour me rendre sourd 🤗 Un peu plus. Je vous le confesse votre expérience m’excite énormément. Je présume que je ne dois pas être le seul.
Je vous embrasse et merci encore pour ce partage.
JM