L’éducation de la femme et le candaulisme

Par jack1950 le 23 juillet 2018 4
Dans Expériences de candaulistes

Souvent ici, la femme se pose la question " pourquoi mon mari veux t’il que je le trompe "
Je me suis moi même posée cette question , alors que mon éducation me disais qu’une femme dois être fidèle a son mari.
Je savais mon (futur ) mari assez libre sur cette question de fidélité, et mes parents avaient assez insisté sur cet aspect du mariage.
Donc quand mon mari a appris une première fois que j’avais pris un amant, il m’a pardonnée.
Ce n’est que plusieurs années plus tard, qu’il est revenu sur cette question et qu’il m’a demandée de prendre un amant.
La question de mon éducation est alors revenue en surface : que faire ?
La suite vous l’avez sans doute déjà lue dans les forums, mais je voudrais ici avoir l’avis des femmes et de savoir comment elles ont pris cette demande de leur mari, et comment elles ont alors fait une croix sur leurs principes éducatifs.
Quand a moi je suis heureuse des choix faits avec mon mari.
Mais d’autres femmes sont elles elles aussi heureuses de cette nouvelle vie ?

Nicole

4 commentaires

L’éducation de la femme et le candaulisme

Par Imaphil le 14 octobre 2018

Alors là !
Martine d’OURSGRIS, chapeau pour votre intervention !
Mais, pourquoi vouloir tout effacer, tout oublier ?
Vous auriez mené cette vie à contre cœur ?
Phil.

L’éducation de la femme et le candaulisme

Par jack1950 le 24 juillet 2018

Bonjour Martine et merci de ta réponse.
Tout effacer d’un coup de baguette magique ? Non moi je n’y pense pas, ou je n’y pense plus.
Mon mari a voulu que je sois un certain type de femme : une femme qui aime de faire l’amour juste pour le plaisirs ; pour son plaisirs avant tout et accessoirement pour son plaisirs a lui.
Je m’étais déjà donnée a un amant car j’en avais ressenti le besoins.
Mon mari m’avais pardonné, et je voulais dès lors rester la petite femme sage tel que mon éducation me l’avais appris.
Mon mari m’a voulu autrement. Oui j’ai du faire fi de mes principes, de mon éducation. Mais mon mari me voulais une femme plus libérée. Je lui ai cédé. La seule condition a cela : ne pas faire l’amour avec tous les hommes, mais seulement ceux pour lesquels j’éprouvais certains sentiments et désirs. C’est sans doute cela qui a été le plus dur pour lui, c’était de savoir que je me donnais avec des sentiments. Oui j’ai aimé et j’aime toujours certains hommes qui sont devenus et qui sont resté mes amants.
Mais surtout et par dessus tout, je suis reconnaissante a mon mari de m’avoir fait vivre et laissé vivre une vie faite d’amour et de jouissances.
Sans doute que mon mari est différent en cela du tiens de OURSGRIS, mais aussi tellement les mêmes.
Mais le plus dur a quand même été de franchir cette barrière de mon éducation mais j’y suis parvenue aussi avec l’aide de l’amour de mon mari.

D’autres expériences de femmes ?

Nicole

L’éducation de la femme et le candaulisme

Par OursGris le 24 juillet 2018

Quand mon mari m’en a parlé la première fois, c’était l’incompréhension totale. Absolument inacceptable, nous sommes mariés, il m’est impossible de partager un moment intime avec un autre homme que lui.
Ce n’est pas que je ne croise pas d’autres hommes séduisants, mais ils ne m’intéressent pas puisque je suis mariée.
Le doute : il ne m’aime plus.
Pendant deux ou trois ans, ces discussions sont pénibles, je les accepte difficilement.

On rencontre un couple chez des amis. Pour la première fois je ressens une attirance. En fait, pour la première fois « j’accepte » cette attirance à cause des idées de mon mari.
Quand cet homme m’embrassera, je ne vais pas céder pour faire plaisir à mon mari, mais parce que la barrière naturelle qui existait a été détruite par les idées que mon mari m’a répétées jour après jour et je cède à une attraction très forte envers un homme.
Énorme incompréhension. Mon mari pensait « sexe », moi je pensais « sentiments », si j’offre mon corps à cet homme, ce n’est pas par « jeu » sexuel, mais parce que je ressens un sentiment pour lui.
Échec programmé. Reconstruction du couple.

Je réalise que malgré les souffrances endurées, un homme candauliste le reste toujours.
Dix ans plus tard, je suis sollicitée par un jeune, mon mari est d’accord, alors je ne me prive pas. Je me découvre des capacités cachées, bloquées par mon éducation, qui se libèrent.
Il me faudra encore une dizaine d’années pour être enfin la femme que mon mari attendait, une femme qui peut accepter un autre homme dans son lit simplement par « jeu », simplement pour du sexe. J’apprécie alors ces orgasmes puissants qu’ils me procurent, l’émotion de sentir que c’est un autre homme que mon mari qui fait l’amour avec moi.

Pas question que ce soit une recherche chaque WE comme certains couples, cela arrive de temps en temps, au bout d’un an, deux ans, souvent imprévu, une occasion, alors je ne dis pas non.

Quand je regarde en arrière, je ne regrette pas les jouissances que ces hommes m’ont procurées, mais si j’avais le choix, d’un coup de baguette magique... j’aimerais tout effacer, être restée une épouse fidèle... c’est une certitude, mais le retour arrière est impossible, alors je n’y pense pas, j’oublie... alors que mon mari y pense toujours.

Martine, épouse d’OursGris

L’éducation de la femme et le candaulisme

Par Candaule le 23 juillet 2018

Merci Nicole d’avoir posé cette question, très intéressante.

Comment avez-vous fait Mesdames pour faire évoluer vos principes éducatifs ?

Par avance merci de votre participation.

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple