Je l’offre à son voisin ( partie 2)

Par totocuelloxxx le 12 novembre 2022 2
Dans Expériences de candaulistes

Voilà maintenant une dizaine de jours que ma chérie m’a offert le spectacle dont j’ai rêvé si longtemps et je ne me lasse de me remémorer. Ma femme avec Steve était si sexy, bandante et désirable. Et l’envie de la savoir retourner le voir pour prendre encore du plaisir ne me quitte plus. Les branlettes sont journalières et l’excitation est telle de la revoir avec le voisin, que je la prive de sexe avec moi afin qu’elle soit en manque
Ce matin, lors de l’une de nos nombreuses discussions vidéos WhatsApp puisqu’elle a dormi chez elle, elle m’informe qu’elle va aller boire le café chez Steve dans la journée, afin d’honorer le payement de son box. Je lui demande vers quelle heure elle ira et si elle fera long. Pour toute réponse, j’ai le droit à « Je ne sais pas encore, ni combien de temps, cela ne te dérange pas ? »
Imaginer mon entre jambe qui d’un coup s’est enflammé. « Bien sûr que non, mais tiens moi au courant.
- Promis me dit-elle

L’après- midi fût longue et je ne saurais dire combien de branlette je me suis prodigué, tellement ma verge me faisait mal de désir.
Aux alentours de 16h00, je reçois un message vocal d’environ 15 mn. Je l’écoute intensément et je découvre que c’est Stéphanie qui a enregistré la conversation dès son arrivée.
J’aime la conversation basique qui commence, très soft, salutations et autres futilités. Puis les choses commencent à se diriger sur le désir et l’envie, sur l’excitation et le souvenir de la dernière fois et l’envie d’y retourner. Quelques invitations, bruits de tasse, et me semble-t-il de compliments et de bruit de baiser, de plaisir.
Je l’entends se lever en disant qu’elle a très envie de lui, car je ne l’ai aucunement satisfaite depuis 10 jours. Au moment de la réflexion de Steve sur mes capacités, l’enregistrement se stop. Puis plus rien durant plus de trente minutes.
Pui arrive deux vidéos, 8 mn et 24 pour la suivante. Je m’empresse de la visionner.

N’y tenant plus, je suis déjà la bite dans la main afin de soulager cette trique qui perdure depuis 30 mn

Sur la vidéo je vois ma femme filmée du bout des pieds à la tête. Elle est habillée avec chaussures à talons mi hauts, bas noir sexy auto-fixant, une robe courte noire, ainsi que d’un chemisier jaune (cocu) valorisant sa merveilleuse poitrine. Elle était désirable et sexy.
Sur la table du salon, deux verres d’amaretto pleins et une petite coupelle de petites saucisses. Je connais ce que l’amaretto peut engendrer chez Stéphanie. Elle devient chaude et cochonne.
Steve lui dit de dévoiler ses charmes. Elle tourne sur elle-même, se penche et relève sa jupe pour montrer la fin de ses bas et le début de ses fesses, ainsi que son string de dentelle. Elle refait face à la caméra et déboutonne son chemisier tout en se caressant la poitrine. Je vois son soutien-gorge blanc transparent qui retient ses beaux seins.

Elle s’agenouille et détache le pantalon de Steve, le fait glisser par terre, baisse son training et commence à le masturber avec ses mains pour ensuite lui faire une fellation, Steve a une très grosse érection. De sa main libre, il caresse les seins de ma femme sans ménagement. Ses mamelons durcissent, je vois et j’entends que tous les deux apprécient leurs caresses mutuelles. Steph se relève, enlève son string et prend place sur le divan, décroise ses jambes, stimule son clitoris et introduit deux doigts dans son vagin détrempé.
Elle se lèche les doigts. Steve fait un gros plan de sa vulve et je vois ses lèvres vaginales luisantes et ouvertes. Une main se rapproche de ses lèvres gonflées et… Fin de la première vidéo.
Je ne sais pas comment réagir. Si i je suis en colère ou sexuellement stimulé. Mon cœur bat à toute allure, je redoute la deuxième vidéo mais, c’est plus fort que moi, je clique sur la deuxième bien évidemment.
Steve a placé la caméra sur un trépied. Il s’agenouille entre les jambes de ma moitié, qui est sienne à ce moment-là et les relève sur ses épaules.
Il commence à sucer son clitoris tout en lui introduisant aussi deux doigts dans son vagin. J’entends ma femme gémir de ses caresses. Cela dure un moment, elle se trémousse et appuis sa main contre la tête de son amant pour plus de plaisir.
Ensuite, il présente son pénis sur le bord des lèvres et la pénètre d’un coup, il la baise avec vigueur. Il sort ses seins de son soutien-gorge et les suce en même temps. Il se retire et Stéphanie le suce de nouveau, bien qu’elle n’aime généralement pas, après être sortie de son con, le faire avec moi, là elle la dévore sans se faire prier.
Elle se place ensuite à quatre pattes sur le divan et il la pénètre par derrière et la baise de plus en plus fort. Ils alternent les positions et la prends à sa guise comme bon lui semble. Elle devient son pantin et se laisse retourner encore et encore. Après plusieurs positions, lorsqu’il sent qu’il va venir, il demande à ma Stéphanie de venir se mettre à genoux devant lui.
Ma femme se positionne pour recevoir son sperme sur la bouche. Elle est recouverte de semence de son voisin. Cette image va rester longtemps dans ma mémoire. Ils ont ensuite trinqué et Steve lui a dit que la prochaine vidéo sera certainement un régal pour moi et que la prochaine étape, sera avec deux hommes, Stéphanie s’est contentée de sourire.
Fin de la vidéo.
« Comment ça deux hommes, comment encore une vidéo, ce n’est donc pas fini pour aujourd’hui ?? »
Je suis surpris et excité par le dernier sourire de ma chérie. Je dois avouer avoir été ébranlé par ces images, mais c’est un peu de ma faute tout ça. Moi qui lui disais de vivre sa sexualité, de vivre de nouvelles expériences avec moi, elle en a pris bonne note.

Environ 45 mn plus tard, je reçois un appel vidéo de ma chérie. Je réponds et la vois encore nue, à côté de Steve, nu lui aussi.
Il me salue et me demande si je suis intéressé à regarder en direct leur prochain ébat qui promet d’être mémorable. Je crains qu’en disant non, ils coupent la connexion et que je reste comme un con dans mon salon, alors je dis oui à contre cœur, car à ce moment précis, j’aimerais la baiser moi.

Il pose donc le téléphone sur un trépied et commence à faire jouer une musique d’ambiance. Je t’aime et profite de cette soirée me dit-elle
Elle s’assoit sur la table basse et dit :
- Debout ! Je veux voir ton sexe et le goûter.

Stéphanie commence à sucer Steve. Ce dernier a un pénis bien plus gros et long que la normale, sa bouche se déforme beaucoup plus qu’avec moi, vu la grosseur. Elle le branle, le suce tout en croisant mon regard par téléphone. Elle crache sur cette verge qui ne cesse de gonfler. Les mains de Steve caressent les épaules et les seins. Quelques coups de langue sur le gland, rond, plein et doux, puis quelques glissades vers ses couilles qu’elle prit au creux de ses mains pour en apprécier la lourdeur. Elle dégusta ce sexe avec une avidité patiente tout en glissant ses jolis doigts fins par dessous, vers la raie et l’entrée de l’anus. Quand elle le sentit bien prêt, elle se redressa et lui fit déguster avec sa langue, les quelques gouttes qui avaient perlé sur son gland.
Il prit les choses en main tel un dominant, lui saisis les seins et les tripota fébrilement, brutalement, pinçant très fort les tétons, lui arrachant un cri de douleur. Il prit un sein dans sa bouche et le téta lentement ; je vis le visage de Steph s’illuminer de plaisir. Elle lui pressa la tête contre sa poitrine. Il s’écarta un instant après. Il palpa tout son corps, descendit une main jusqu’à sa chatte où il introduisit un doigt après qu’elle eût largement écarté les cuisses, ce qui me surprit de la voir répondre autant aux désirs de Steve.
Il l’attira contre lui et reprit le baiser, la langue introduite profondément dans la bouche de ma femme. En me toisant ensuite directement par le biais du téléphone, il lui ordonna de s’allonger sur la table à manger. Il se mit entre ses jambes et retira son dernier rempart, sa chatte était face à lui, elle sentait son souffle juste avant que ses lèvres ne se posent sur son minou. Je sais exactement à quoi elle pense en ce moment « Encore une sensation oubliée, avoir les lèvres et la langue d’un autre que mon amour »
Il lui apportait une jouissance incomparable, lorsqu’il téta son clito, elle eut un orgasme rapidement.
Il s’est redressé, s’est placé sur moi, son corps contre le mien, sa bouche mêlée à la mienne, son sexe est entré en contact avec ma fente puis, en se déplaçant lentement, se positionna face à mon trou, il m’a regardée, il se sont souri et il l’a pénétrée.
Il ne la pénétrera que quelques instant car comme il lui avait promis au premier rendez-vous, c’est de son cul qu’il avait envie maintenant. Stéphanie lui répondit qu’elle était effectivement venue pour cette promesse et qu’elle serait déçue si cela ne se concrétisait pas.
J’étais dans un état second. J’allais assister à la sodomise de ma douce moitié alors que seul moi avait eu ce privilège. Ma main ne cessait de caresser ma bite tendue.
Je sentis Steve excité. Il lui dit d’une voix forte :
Ne bouge plus, je vais m’occuper de toi et de ton magnifique cul que j’ai depuis bien longtemps envie de posséder. Il ricana, il lui répondit qu’elle aimerait ça. Il cracha de la salive et de ses doigts, étala sa bave sur et autour de son anus. Je la vois cambrer les fesses pour le recevoir, en se redressant un peu les mains appuyées sur la table. Une position de chienne en chaleur.
Steve en est tout émoustillé. Il vient derrière elle et insère son membre par la petite porte C’est étroit, c’est courbé. Il faut vraiment être cochonne pour faire l’amour comme cela ! Il est aux anges et il laisse échapper un râle de plaisir.
— Tu aimes ?
— C’est génial !
— Tu ne connaissais pas cette position, hein ?
— Oh non, pas avec mon mec plutôt basique !
J’aperçois cette tige qui commence à coulisser dans l’étroit fourreau. Elle donne des coups de bassin pour accélérer le mouvement. Ah, Stéphanie, tu es vraiment une experte du sexe. Si seulement je pouvais lui faire l’amour comme ça tous les jours à cette intensité, mais j’en suis bien incapable.
Je constante que c’est elle qui s’empale sur lui et non lui qui la sodomise. Comme à chaque fois, les tétons de ma belle sont durs. Elle penche la tête vers l’arrière pour trouver ses lèvres. Elle est en pleine extase, avec ce sexe qui pistonne son fondement. Mais lui la fais se repencher en avant sur la table. Il agrippe ses hanches, lui claques le cul avec ses mains, ce qui la fait gémir de plaisir.
Si elle n’avait pas ses mains contre la table, elle se mettrait volontiers un ou deux doigts dans le vagin, je le sais. Je l’entends hurler de plaisir. « Oui vas-y, baise moi ; défonce-moi le cul, fesse moi, je suis ta chienne ; fais-moi jouir »
Je la sais emballée quelque fois, mais là c’est une autre Stéphanie que je découvre
Son sexe est complètement comprimé et tordu. Je les sens arriver sur la fin tous les deux. Il vient, je l’entends et elle aussi.
Il se repends par grosses saccades dans l’antre chaud. Il se vide entièrement en elle et j’entends de sa part qu’elle veut être rempli de son foutre. Elle aimerait encore des câlins et des baisers de par son comportement. Rester sur ce canapé et faire l’amour encore. Mais elle doit rentrer retrouver son désormais, cocu.
Je suis scié et repus, j’ai joui en regardant cette vidéo. Il se retire d’elle la queue suintante de son foutre et du jus de ma femme et vient éteindre la vidéo.
Environ 20 mn plus tard, ma chérie rentre à la maison, me dit qu’elle va aller prendre un bain et me remercie pour cette escapade.
J’espère que ce soir, je pourrais moi aussi jouir en elle.

2 commentaires

Je l’offre à son voisin ( partie 2)

Par totocuelloxxx le 19 novembre 2022

Avec plaisir. La suite est à mes yeux monstrueuse de sensualité !!

Je l’offre à son voisin ( partie 2)

Par ericrack le 13 novembre 2022

Hhhmmmmm quelle progression... Superbe récit... Très excitant... Je vais courir lire suite... 😜🔞🤘