J -3

Par Peach&Pico le 24 mai 2021
Dans Expériences de candaulistes

Cela fait maintenant un petit moment, que nous n’avons pas partagé avec vous nos aventures extra-conjugales. La cause : la pandémie covidienne mais surtout nos examens.

Il y a une peut-être une semaine, ma femme finissait ces examens. La pression du stress de ces examens évanouie, elle me demande si cela me dérangerait qu’elle voit un homme, que nous avions rencontré sur un site de rencontre libertine. Je lui fit part de mon approbation. Mais à peine avait-elle prononcé son prénom, que mon sexe était devenu dure instantanément dans mon pantalon. Le souvenir de sa queue énorme qui s’engouffrait dans l’intérieur de mon amie, recouvrant ces cuisses de cyprine et provoquant des gémissements que je n’avait encore jamais entendu avait fini par mouillé mon caleçon.

Cet homme qui était inoubliable par ma femme, nous allons l’appeler V.
V revenait souvent dans ses conversations avec ses copines, lorsque elle parlait de libertinage. Elle, que nous appellerons P, parlait de lui comme un super coup, un homme qui savait y faire avec les filles, séduisant et dans les coups de reins était incroyablement bon.

En répondant à une ses story Whatsapp, où l’on voyait un beau paysage de bord de mer, elle lui avait dit de bien profiter du soleil. Ne perdant pas de temps celui ci avait répondu par une photo nu sur un transat où l’on voyait sa belle queue noire profiter du beau temps.
Je vis sur la conversation qu’elle aussi n’avait pas perdu une minute et lui avait directement envoyé une photo de ces seins ornés d’un jolie piercing.
La conversation se poursuivait, il lui témoignait l’envie de « bouffer ces seins et sa chatte » et de s’occuper d’elle sur cette plage. Elle lui dit qu’elle mouillait d’envie pour lui et qu’elle me demanderai si ça me dérangeait qu’il se voit.

A la lecture de cette conversation j’étais dans tous mes états, P mis sa main dans mon pantalon et saisit mon penis en me disant :
P - Hmmm tu gouttes. Je ne t’ai pas dis tout de suite vu que tu avais tes examens toi aussi mais saches mon amour que cette conversation m’a fait mouillé toute la semaine.
Moi - Abon t’inquiète tu me dis maintenant et c’est ça qui compte.
P - Je sais, vu comment tu mouilles toi aussi j’imagine que tu es d’accord, je peux lui dire que c’est bon pour nous.
Moi - Oui tu peux
P - Aussi chérie, j’aimerais bien le sentir entièrement j’ai envie de lui proposer que l’on fasse des tests pour profiter au naturelle.
Moi - Oui bien sure si c’est ce que tu veux
P- Oui le préservatif me gêne, j’ai envie de le sentir bien comme il faut. Je vais lui dire que tu es d’accord pour les 2 alors.

A peine avait elle envoyé son message, qu’il envoya une photo de son sexe accompagné d’une copie de ses tests, je ne l’avais pas oublié mais sur la photo c’était un monstre ; épais et dans la longueur. Il lui dit qu’il me remercie de lui prêter ma femme et qu’il allait bien la baiser.

La chambre sera réservée pour Jeudi, ma femme le rejoindra à 11h après son travail. En attendant elle ne manque pas de me montrer ses culottes tremper qu’elle change assez souvent au cours de ses journées. Le soir c’est gonflé comme un âne que je la masse et là lèche. Elle m’interdit de la pénétrer pour mieux le sentir Jeudi et désire en attendant que je reste chaste sans aucune cage de chasteté.

Tous les jours que la vie fait mon amour lui envoie des photos de sa chatte mouillé dont il répond de son tronc bandé comme la roche. Étant témoin de tout cela, mes boules se remplissent mais je tiens bon pas de masturbation.
Jeudi sera une journée plus chaude pour nous 3, sous le soleil de la Côte d’Azur, nous avons hâte. N’hésitez pas à commenter si cela vous excite, ne vous inquiétez pas je vous donnerai des nouvelles de cette belle lancée.

Soyez le premier à commenter cette contribution