Iles du Levant (1/2)

Par Forelle le 27 août 2019
Dans Expériences de candaulistes

De retour de la plage des Blates, à l’ile du levant

Le soleil caché par les rochers ne chauffait plus nos corps. Nous décidames de rentrer à l’hôtel. Pour rentrer il faut emprunter une côte qui est longue et dure, mais depuis deux jours que nous sommes là, nous la gravissons sans trop de peine.
Nous filons dans notre chambre déposer nos affaires avant de nous rendre à la piscine. Tous les abords de la piscine sont naturistes.
Il est 18h, et déjà quelques couples quittent les lieux. Ils nous laissent ainsi le choix parmi les grands lits vides. Nous voilà nus de nouveau.
Karine a soif. Je lui propose d’aller chercher deux Mojitos. Je dois quitter le lieu et me rendre au bar, beaucoup plus loin qui se trouve dans le corps du bâtiment. Il faut descendre les escaliers, la piscine étant en hauteur, traverser le patio, entrer dans une grande salle commune. Cette salle dispose de canapés tout le long et des lits jumelés au centre pouvant accueillir une vingtaine de couple. Sur le coté de la pièce, un sling et derrière le sling , une porte qui conduit à la partie fétichiste et SM. 
Je dois traverser cette grande salle pour aller dans l’autre pièce qui fait office de salon, et où se trouve le bar. Cédric, le propriétaire est là et m’accueille d’un grand sourire. Je commande les cocktails. Il se propose de les apporter exceptionnellement au bord de la piscine.
Je le quitte le laissant préparer nos rafraichissements.
Je retrouve ma belle qui semble somnolée. Je m’allonge à ses cotés. Derrière elle, sur des matelas-lits séparés, deux couples sont passés aux choses sérieuses. Ces Messieurs ont la tête dans l’entrejambe de leur partenaire. Ces dames poussent de petits cris pour encourager leurs amants.
Je décris la scène à Karine. Elle me sourit et se moque de moi. Sa main plonge entre mes jambes et me saisit le sexe qu’elle commence à masturber. L’attaque est brutale et inattendue. Je montre déjà un certain plaisir. Karine veut me voir plus performant, elle me pince les seins. Mon érection se confirme. Je bande fort en lui décrivant les actions de nos partenaires.
Karine se met à genou, écarte les jambes et se penche sur mon sexe. Elle titille le méat de sa langue tout en me masturbant d’une main. Sa langue joue sur le gland. Elle en fait le tour puis descend le long de la hampe jusqu’aux testicules qu’elle gobe. Sa langue remonte le long de mon sexe. Karine se déplace pour que les couples puissent mieux voir. Alors, les lèvres s’entrouvrent lentement, la bouche se fait plus douce, et Karine prend possession de mon sexe. Il est avalé lentement dans un écrin de douceur. Je me cambre pour aller plus loin. Notre voisin le plus proche fait un sourire à Karine pour la féliciter. Karine continue la douce fellation.
Je reprends mes esprits et commence à caresser les seins et le sexe de ma belle. Mes doigts trouvent vite l’entrée de sa grotte humide et s’agitent en elle au rythme de sa fellation.
Karine me veut. Elle se met à califourchon sur moi, et me guide en elle. Elle est brulante. Mon sexe est en fusion. La chevauchée commence.
Cédric arrive à ce moment avec nos boissons. Il a une vision parfaite de nos sexes car Karine s est penchée sur mon torse et m’embrasse à pleine bouche.
En l’entendant, Karine arrête le tempo. Toujours avec mon sexe au fond de son vagin, elle attrape nos verres. Elle me tend ma coupe et nous trinquons à notre sexualité.
Les verres reposés, Karine se déchaine. Cela donne un coup de fouet aux deux couples qui ne veulent pas en rester là.
Je jouis longuement en elle.
La bête est repue. Nous nous retirons de ce lieu pour aller nous préparer pour le repas

Soyez le premier à commenter cette contribution