ET DÉCADENCE...(suite de JOUISSANCE)

Par neocandau le 30 novembre 2020 8
Dans Expériences de candaulistes

J’ai fini mon précédent récit (JOUISSANCE) en disant que ma femme avait fait clairement la pute pr son amant (et patron). Au matin d’une soirée privée où Fiona s’était faite copieusement baisée par Marc, ami de son amant et Luigi, un fournisseur de l’entreprise, elle avait touché de l’argent pr, soi disant, "les heures supplémentaires de nuit"...La blague !!
Ce récit s’intitule ET DÉCADENCE car depuis quasi 2 mois, la situation est difficile pr moi...ms pas pr ma femme ! En effet, depuis cette soirée, bcq de choses ont changé. Tout d’abord Fiona : elle est devenue une vraie chienne en chaleur. Vous me direz pourquoi me plaindre ? Je ne le sais pas ms son attitude me dérange même si au 1er abord je devrais être ravi. A la maison comme à l’extérieur, elle est très branchée sexe. Elle est très demandeuse et lors de nos rapports elle aime que je simule être un client qui veut la baiser. Le côté "pute" l’excite visiblement à fond. De plus, Stephane, son amant est souvent absent pr le boulot dc leurs baises méridiennes se font rares, voire très rares. Qu’à cela ne tienne, Fiona rejoint Marc à l’hôtel et baise en solo. Elle me dit (car elle est d’une transparence sans faille) que c’est pr lui "rendre service" car sa femme n’est pas branchée cul et qu’avec elle il fait tout ce qu’il ne fait pas chez lui. C’est le moins que l’on puisse dire, Fiona lui offre tous ses trous sans états d’âme et lui, vous vous doutez, s’y vide les couilles allégrement.
La DÉCADENCE est pour moi ds la continuité des soirées organisées par son amant. 4 depuis la 1ere soit 1 par semaine environ, les vendredis soir. Elle rentre au petit matin en ayant (comme elle dit en plaisantant) servit, dansé, sucé et baisé ms surtout ac une somme d’argent...Cette dernière est proportionnelle au nombre d’hommes présents, ce qui varie selon les soirées ms qui reste autour 5/6, en comptant Stephane et Marc. Elle a pris goût à ces ambiances car (dixit ses mots) elle y prend un pied incroyable car pas de capotes (tests Covid et IST négatifs imposés) et en plus elle gagne du fric...Et ça j’ai de plus en plus de mal à l’accepter !! Pas qu’elle jouisse à fond, ça j’adore ms le fait de se faire payer ça c’est dur...Elle n’y voit que des avantages et c’est là le problème ! Ses "clients" sont souvent de "bons coups bien cochons" qui la baisent fort et intensément et (surtout) "elle gagne de beaux pourboires" !
La dernière soirée en date est la goûte d’eau qui fait déborder le vase. Il y avait 7 hommes en tout. Comme d’had’ ces messieurs discutent business et Fiona fait le service en tenue sexy puis pause où ma chérie fait streap tease et se retrouve à poil à l’exception de ses bas et de ses talons. L’ambiance monte et en général ça se finissait en gang bang où Fiona passait de queue en queue et se faisait baiser de partout. Là, 3 invités lui ont demandé si elle était ok pr une baise solo ds une chambre car ils n’étaient pas chaud pr l’orgie à plusieurs. Elle a répondu positivement et est monté av le 1er. Baise classique m’a t’elle dit, pipe, levrette, éjaculation ds la chatte, paiement. Le deuxième est monté ds la foulé, "j’ai juste eu le temps de m’essuyer le minou qu’il me présentait sa queue à sucer"...Classe ! Idem pour lui, vite, sans fioriture et paiement. Le troisième qu’elle a enchaîné, lui a proposé une rallonge pour lui "prendre le cul". Ok pr elle, il a été plus endurant et l’a faite jouir qd il a giclé ds son cul. Je vous laisse imaginer ma tête qd elle m’a raconté ça. Les 3 clients sont partis quasi ds la foulée, Fiona s’est refaite une beauté et est redescendue. La soirée s’est finie par un gang bang "super chaud". Ses baiseurs ont fait un concours de celui qui la ferait couler le plus de fois. Elle a passé la fin de soirée à sucer des queues, prendre des doubles et des giclées de sperme...Et pr finir, bien sûr, elle est rentrée avec une belle enveloppe !!
Le pire c’est que qd elle me raconte ses soirées, elle est toute souriante, elle me dit de dédramatiser car elle voit que je le prends mal et me fait remarquer que j’ai la queue dure...Ça se finit tout le tps de la même façon...je la baise bestialement voire brutalement, elle m’encourage à le faire et nous jouissons comme ça...ms après je me sens mal pendant qu’elle dort comme une bienheureuse...Je perds le contrôle de la situation et je ne sais pas comment ça va tourner...
J’attends vos avis, commentaires, conseils...bref si quelqu’un connait ou a connu pareil situation je suis preneur de son expérience...A très vite...

8 commentaires

ET DÉCADENCE...(suite de JOUISSANCE)

Par tyroler le 4 décembre 2020

Bonjour neocandau,
Tu nous demande notre avis alors je vais te le donner. Je suis certain que cela tournera mal. Un jour elle tombera sur un "mac". Et là, pour elle, ce ne sera plus aussi jouissif, même s’il y a des sentiments envers lui.
Karen, mon épouse a eu, elle aussi des envies de "prostitution". Et j’ai cédé et ainsi elle a eu 7 clients en deux expériences. Au début, nous n’y avons pas prêté trop d’attention, car nous avions pu nous payer de belles soirées restaurants étoilés. Mais un client, (l’avant dernier) posait beaucoup de questions. Et le dernier client, un invalide en fauteuil, lui a carrément dit : "je viens de la part de...Je lui ai déjà payé la passe. Il m’a dit que tu était exceptionnelle et que tu ferais tout ce qu’il faut. Il te donnera ta côte-part demain soir. Sur le coup, elle n’a pas su comment réagir et, par crainte, n’a pas osé refuser de faire "letravail". Elle n’a jamais reçu cette côte part car nous n’avons pas continués. Des amis candaulistes de nos connaissances ont eu maille à partie avec "les moeurs" et le mari (pourtant non rémunéré) a fait 3 mois de préventive et 5000 "francs" d’amendes. Et plusieurs de ses clients n’avaient pas été très corrects et même payée, elle avait dû encaisser pas mal d’humiliations et quelques brutalités. Une fois déshabillée dans une chambre, il est très difficile de résister à la folie de certains "clients" et APRES, porter plainte....
Et un dernier truc, supporteras tu encore longtemps de savoir que tu t’amuses grace au cul de celle que tu aimes.
Enfin, c’est toi qui vois. Mais si ta compagne s’y régale et ne veut pas arrêter...

ET DÉCADENCE...(suite de JOUISSANCE)

Par lilienico le 1er décembre 2020

Le plaisir doit être commun et la communion ne doit faire qu’un. Hors ce n’est plus le cas pour vous, ce que je comprends ! Remettez en place les frontières de votre couple.

Code pénal

Par Tony86 le 30 novembre 2020

Tant que « faire la pute » reste un jeu, rien à dire, c’est votre droit et une bonne source d’excitation... Mais vivre avec une femme qui se prostitue régulièrement vous expose au risque de poursuites pénales pour proxénétisme. Il faut juste le savoir, même si vous ne touchez pas un centime de cet argent vous êtes considéré comme le mac. Avec les peines qui sont les suivantes : sept ans de prison et 150.000 € d’amende.

ET DÉCADENCE...(suite de JOUISSANCE)

Par mdesaf33 le 30 novembre 2020

Nous trouvons vos recits très sympas.
Que Madame vive ses fantasmes de prostitution, parfait.
Mais nous sommes plus génés par le mélange vie candauliste / vie professionnelle,
(meme si l occasion s’est presentée ainsi à l origine).
Et encore plus "inquiets" que ces jeux sexuels aillent maintenant jusqu’à la prostitution.

Car si elle se lasse la 1ere, son patron le prendra mal a priori,
et à l inverse si son patron se lasse, il risque de ne plus lui faire de cadeaux professionnellement.

Avec ce jeu de prostitution devant son patron, elle se met encore plus en situation
d’infériorité par rapport à lui !!
C’est amusant en tant que jeu de soumission, mais si c’est réellement son patron ....

J’espère que le jour où leur relation cessera, car rien n’est eternel, cet homme ( et ses amis )
sauront se comporter avec élégance.

Sinon en tant que mari candauliste, soyez heureux pour elle.
En poussant le jeu aussi loin, votre femme doit s’eclater psychologiquement.

ET DÉCADENCE...(suite de JOUISSANCE)

Par Jack666 le 30 novembre 2020

Bonjour, visiblement Fiona assume pleinement le côté "call-girl" de luxe. Je peux comprendre votre émois de voir un écart entre votre ressenti et le sien.
Une anecdote : la femme d’une connaissance a essayé, durant un moment, de la "vitrine". Cela s’est fort bien passé pendant les 6 mois d’essai, même si le tenancier du bordel aurait aimé garder la femme vu l’afflux de client causé par sa présence. Le couple est revenu à la "normale" par après.
Peut-être que Fiona veut simplement profiter à fond de ces moments et une fois qu’elle se sera lassée elle vous reviendra pleinement.
Maintenant, faites attention : aller à l’encontre de ses désirs et plaisirs peut générer des conflits.
Je pense, et c’est une pure supposition de ma part, que vous l’aimez tellement que vous êtes absolument terrifié à l’idée de la perdre.
Gardez ceci à l’esprit : elle vous a donné à vous seul son coeur.
Courage.

ET DÉCADENCE...(suite de JOUISSANCE)

Par ALEXETFLO le 30 novembre 2020

Bonjour,

Tout d’abord, merci de partager vos aventures candauliste peu ordinaire.

Ma chérie et moi avons lu tous vos récits, et Flo m’a confié qu’elle enviait votre Fiona, comma quoi nos épouses peuvent se révéler bien plus délurées et perverses que ce qu’on les imagines.

Visiblement Fiona participe de son plein gré à ces soirées, elle prend un réel plaisir à se livrer, et jouer à "la pute" est une envie très prenante son excitation cérébrale est au maxi dans ces moments là.
Dans nos discussions avec Flo, elle m’a souvent parler de cette envie de soumission sexuelle totale à un amant, et lors de ses confidences j’en suis vraiment très excité. Tout comme vous quand elle vous raconte sa nuit orgasmique avec son amant et ses invités.

Mais quand l’excitation disparait, je comprends le flot de question qui vous vient à l’esprit, la gêne, le honte de la savoir autant délurée.

Le seul moyen que je vois, c’est d’en parler avec elle dans un moment où ni elle ni vous soient sous une montée d’excitation, exposez lui vos craintes vos arguments sur le fait que cela vous met très mal à l’aise ce qu’elle fait avec son amant. Essayez de dépassionner le débat.

Quand j’ai dit à Flo après la lecture de ce récit que Fiona poussait loin le bouchon, elle m’a simplement répondu : "Hé bé quoi, elle prend son pied et en plus elle a un cadeau pour se faire plaisir à faire du shoping."

Comme quoi Flo non plus ne voit pas le côté "prostituée" mal sain.

la passion et l’amour que vous éprouvez l’un pour l’autre n’a pas l’air éteint, c’est là l’essentiel.

J’espère que vous continuerez à nous partager vos aventures.

Alex

ET DÉCADENCE...(suite de JOUISSANCE)

Par bischboss le 30 novembre 2020

Bonjour,
Ce n’est plus du candaulisme, ou un autre jeu coquin.
Quand il y a de l’argent en jeu, c’est clairement de la prostitution.
Personnellement, je peux comprendre qu’on puisse prêter sa femme lors de rencontres a 3, tout en respectant certaines limites et règles (capotes pour l’invité).
Mais la, je ne serais pas d’accord, même pour lui faire plaisir.
Que le mari cocu soit présent ou non, chacun fait comme il veut.
Dans votre cas, elle fait la purte pour son patron et ses amis.
Vaut mieux arrêter de suite avant que ça ne dérape, et changer de travail accessoirement. Je doute que son patron comprenne qu’elle dise ’on après plusieurs rdv.

ET DÉCADENCE...(suite de JOUISSANCE)

Par jack1950 le 30 novembre 2020

Bonjour, Si je comprends bien, les soirées de Fiona sont bien plus des soirées gang bang que des soirées avec juste un ou deux de ses amants. Personnellement ni moi ni mon épouse nous n’aimons pas les gang bangs . Fiona semble quand a elle apprécier se genre de soirée ? Est ce un tort ou un bien ? Difficile a dire ; mais si cela est exceptionnel oui pourquoi pas ; mais si cela devient une obligation "professionnelle" alors non nous disons d’arrêter cela tout de suite .
Jacques