Contre toute attente - Partie 3/4

Par Rom & Cherry le 27 février 2018 4
Dans Expériences de candaulistes

Ma femme était donc en train d’enfiler sa très excitante combinaison en résilles et nous l’attendions, mon pote et moi, dans le canapé, la queue toute raide ! Je lui avais également demandé de porter un très beau collier ras-de-cou en or blanc de chez Dior, que je lui avais offert jadis, et qui lui donnait un petit côté "chiennasse de luxe" dans le style pornochic ! Et cela lui allait à merveille.

Avant qu’elle n’arrive, je demandais à mon ami si son cœur était bien accroché, car ce qui allait suivre allait être très très Hot !
Il me répondit alors quelque chose d’assez troublant, à savoir :
"J’espère que tu ne seras pas trop déçu si je ne suis pas à la hauteur de tes espérances".
Sur le moment, j’ai pensé qu’il faisait allusion au fait que je lui avais dit vouloir les regarder faire l’amour devant moi avant de me joindre à eux, et qu’il n’était sans doute pas très à l’aise avec ça... ou encore qu’il me prévenait qu’il ne tiendrait peut-être pas aussi longtemps que je l’aurais espérer... Mais qu’importe, nous avions toute la nuit pour profiter !!!

Je le mis donc à l’aise en lui répondant qu’il ne fallait pas qu’il se mette la pression, qu’on verrait bien comment cela se passerait. Que nous étions là pour kiffer.
J’avais prévu de tout filmer, pour immortaliser ce moment très chaud et puis aussi, car j’adore filmer ma femme quand elle a des orgasmes !!!

Mais face à cette situation, où je voyais bien que mon pote était extrêmement gêné, j’avais décidé d’oublier la cam pour ne pas plomber l’ambiance et de me joindre à eux dès le départ...
Nous avions éteint la lampe et ma femme entrouvrit la porte, dans la pénombre. Elle apparut, excitante comme jamais : du haut de son mètre soixante dix, avec sa belle chevelure blonde bouclée, son sublime fard à paupières foncé, qui faisait ressortir ses grands yeux verts et ses magnifiques pieds vernis d’un rouge vif...

Elle s’approcha doucement de nous, et la lueur des bougies éclairait partiellement ses jolis seins naturels pris dans les mailles du filet !
Mon pote n’en croyait pas ses yeux et il bandait déjà très fort.

Elle s’installa entre nous deux, munie de son petit vibro préféré. Nous avions prévu avec ma Cherry, en guise de préliminaires, de lui demander de la faire jouir avec, n’ayant jamais eu la chance d’essayer ça avec sa femme.

Elle écarta alors ses cuisses, les genoux bien fléchis et les pieds bien relevés, et mis en route son joujou sur son petit clito...
Mon ami commença alors à lui caresser les seins et les cuisses tandis que je passais mes doigts sur l’entrée de son vagin, pour constater qu’il était tout trempé !
Je l’invita alors à en faire de même. Et il inséra ses doigts en elle... Ma femme commençait à haleter. C’était terriblement excitant de la voir enfin dans cet état... Me dire qu’elle était en train de prendre du plaisir par quelqu’un d’autre que moi !
Je l’embrassais à pleine bouche et passais ma main sur son cou, elle appuyait fortement son vibro contre son clito et mon ami lui malaxait un sein d’une main, et la doigtait de l’autre... Il ne fallu pas attendre très longtemps pour qu’elle jouisse une première fois puissamment !

Ensuite, elle décida de s’occuper de nous. Elle m’attrapa la queue et alla empoigner celle de notre complice par dessus son caleçon qui était lui aussi tout trempé de "pre-cum"... À peine eu-t-elle le temps de la lui choper, qu’il lança un "arrête arrête... c’est dur !".
Elle se mit alors à me sucer à genoux, puis quand elle remonta sur le canapé je lui dis "et lui alors ? tu ne le suces pas un peu ?".
"Mais oui, bien sûr, répondit-elle, j’allais y venir"...
Elle s’approcha doucement de sa queue et lui ôta son caleçon. Sons sexe était d’une taille équivalente au mien. Cependant, plus fin que moi dans l’ensemble, mais avec un gland beaucoup plus volumineux.
Ma femme sortit sa langue et lui lécha la queue au niveau du frein !
Il n’en pouvait plus !!! Elle aspira alors son gland tout entier et commença un va et vient avec sa tête.
Je me délectais de chaque secondes à les regarder et réalisais que nous avions sauté le grand pas ! Ça y est, pour la première fois, ma femme avait la queue d’un autre homme dans sa bouche ! Et j’étais très excité !
Sauf que... à peine 10 secondes après, il lui demandait de se retirer : "Arrête arrête sinon je vais jouir !".
Elle switcha alors sur ma queue et il recommença à la caresser.

C’est alors qu’elle quitta le canapé pour se mettre à genoux sur le tapis devant nous et nous invita à nous lever. Nous nous tenions tous les deux, nos queues dressées devant elle... Puis elle commença par me sucer, et tout en me branlant avec sa salive, elle dirigea sa tête vers le sexe de mon pote, pour lui aspirer de nouveau... À chaque fois que je la regardais faire, j’avais moi aussi envie de jouir, mais je tenais bon... Nous avions fait l’amour la veille, j’avais des réserves.
Puis rebelote : à peine l’avait-elle prise en bouche, qu’il faisait un pas de retrait ! Et cela commençait à être très frustrant pour elle... et pour moi !
J’eu quand même l’idée de prendre mon tél pour faire une belle photo de ce spectacle ! Si j’avais su, j’aurais tout filmé !!!

Ensuite, nous repassions sur le canapé, où cette fois, je demandais à ma femme de se mettre à 4 pattes... Je m’insérais dans sa chatte dégoulinante de plaisir et l’empoignais par les hanches ! Il se tenait au bout au niveau de son visage, et s’approcha pour que ma femme le suce à nouveau. Mais il ne tenait pas très longtemps non plus.
Un peu énervé, je lui demandais de revenir au moins 3 secondes pour tenir la pause afin que je puisse au moins faire une photo de ce superbe combo pour immortaliser la scène ! Ce que je pu faire heureusement, bien que ne reflétant pas réellement la réalité, vu qu’il ne tenait pas la cadence !

À partir de là, je l’invita à échanger nos places, ce qu’il refusa poliment... Je me disais qu’il était sûrement trop excité et qu’il ne tiendrait pas, d’où son refus.
On changea alors de configuration : j’étais assis sur le canapé, ma femme à 4 pattes devant moi. Elle me suçait goulument, tandis qu’il plongeait 2 doigts profondément dans sa chatte.
Je me rappellerai toute ma vie l’expression sur le visage de ma femme, lorsqu’elle me chuchota, en me regardant de manière presque inquiète : "Tu kiffes ? Tu kiffes ?"... tout en prenant du plaisir, pendant qu’il la doigtait fortement et qu’elle avait ma queue dans sa main.. Je la rassurais sur le moment en lui répondant par l’affirmative, mais j’avais déjà un gros doute dans ma tête quant aux réelles motivations de notre complice.

Il était assis sur le tapis, et je le voyais contempler sa magnifique croupe. Je voyais bien qu’il hésitait à enfoncer sa langue dans son petit anus ou son vagin, mais il n’en fit rien. Elle jouit une seconde fois !
Et comme nous voulions le rendre fou, nous avions prévu de lui demander de la faire jouir par son petit trou, avec un gode réaliste prévu à cet effet (c’est à dire pas trop large mais plutôt long et fin).
Il était très excité par cette idée, bien qu’un peu gauche ! Il me dit "comment il faut faire ???".
Je lui répondis tout simplement : "Tu vois ça ? Il faut le rentrer entièrement là !". Je l’aidais un peu en me saisissant du lubrifiant, et en badigeonnant l’entrée du petit anus tout serré de ma femme ainsi que la tête du gode, puis commença par insérer le gland en silicone ! Je lui passais la main et ma femme le guidait :
"Plus fort... plus loin... vas-y..." et tandis qu’elle se faisait vibrer le clito avec son sextoy, je vins lui baiser la bouche avec mon sexe ! Et elle jouit une troisième fois.

Je proposa alors à ma femme de le sucer pour le faire jouir de sorte à relâcher la pression pour redémarrer ensuite de plus belle. Chose qu’il refusa à nouveau !!!
Il nous fit alors comprendre qu’il préférait de pas jouir et que nous fassions comme si "il n’était pas là en quelque sorte" ! Le monde à l’envers !!!!
Sa remarque avant que ma femme débarque prit alors tout son sens dans ma tête : ce monsieur avait tout prévu dès le départ ! Il savait qu’il n’irait pas au bout et qu’il ne pénètrerait pas ma femme ! Il avait placé le curseur où il voulait pour être tranquille avec sa conscience vis-à-vis de sa femme !

J’aurais sans doute dû tout arrêter là et lui dire "bon dans ce cas, on arrête, pas de soucis", mais vous savez ce que c’est... dans le feu de l’action, la queue prête à exploser, voir sa femme terriblement bandante et toute mouillée... bref, j’ai donc continué !!!!

Ma femme s’est alors retournée et s’est adossée sur le canapé, je l’ai saisie par la taille et j’ai commencé à la pénétrer... Je crois me rappeler qu’il est revenu sur le canapé pour lui replonger sa queue dans la bouche pendant que je la prenais...
Je me disais que devant ce spectacle, il allait bien changer d’avis et lui demandais s’il ne voulait pas essayer. Il refusa encore. Je lui dis alors "mais du coup, on a acheté les préservatifs pour rien ?!" un peu bêtement certes, car ce n’est pas une question d’argent, mais plus une façon de formuler ma déception... Et que me répondit-il tout aussi bêtement ????
"Oh ! Vous vous en servirait bien ne vous inquiétez-pas" !!!
Non mais sérieux ??? Comme si on mettait des capotes tous les jours avec ma femme, ou que nous recevions souvent des complices !!!!! Il m’a fallu 5 ans d’attente, pour arriver à cette soirée !!!!!!! 5 ANS à penser tous les jours à ce moment, où je verrais ma femme prendre son pied sous mes yeux !

BREF.

Ma femme, qui était pleine de bonne volonté, lui proposa alors, comme nous en avions discuté en rigolant, de passer sa queue dans les mailles du filet de sa combi, que ce soit sur ses seins ou sur ses fesses. Et il choisit ses fesses. Ma femme se retourna, lui offrant ainsi son magnifique cul bombé... Il vint se positionner derrière et posa sa queue sur sa raie, la serra entre ses fesses et commença un petit va-et-vient.
À cet instant précis j’étais énervé !!!! Oui. Énervé !
Car je trouvais le geste de ma femme bien trop généreux à son égard, comme si, après tout ce qu’il avait refusé, il ne méritait pas de poser sa queue, nue, sur les fesses de ma femme, je ne sais pas comment vous expliquer !
Heureusement pour moi, il ne resta pas longtemps ainsi. Sûrement parce qu’il allait jouir, et qu’il ne le voulait pas !

Enfin, n’étant pas très à l’aise et ayant compris qu’il ne ferait rien de plus, je proposa à ma femme de monter dans la chambre. Nous partîmes tous les 3 s’allonger sur le lit. Je me mis à prendre ma femme sur le côté en cuillère et il nous regardait. Puis je la pris en levrette et il vint encore se positionner devant elle pour se faire sucer un peu.
Bien sûr, sur le moment je trouvais ça très excitant. Et comme à son habitude, il se retirait.
jusqu’au moment où il reçu un sms de sa femme !!! Il nous dit alors "je vous laisse un peu seuls", genre je vous laisse un peu d’intimité entre vous !
Et il quitta la pièce.
Je crois qu’il n’a pas bien saisi le concept du candaulisme et qu’il n’a pas bien compris pourquoi il était venu !!!!!
Il voulait surtout lui être seul pour lire le message de sa femme sans trop culpabiliser d’avoir la queue à l’air.

Ma femme se retourna sur le dos pour que je la prenne en missionnaire (elle adore quand je lui bloque les jambes bien en hauteur), et me demanda de la baiser "bien fort"... "encore plus fort". C’était étrange le ressenti à ce moment là, c’est un peu comme si elle se disait qu’elle n’avait pas été sage, qu’elle avait fait des bêtises, et qu’il fallait qu’elle soit punie !
En réalité, elle me confia après-coup que c’était surtout parce qu’elle était très frustrée par tout ça et qu’il lui manquait quelque chose !
Je me mis alors à la baiser très fort et le lit tapait contre le mur faisant un boucan hallucinant !!!! Puis nous avons jouis ensemble en gémissant fortement !

C’est alors que notre invité refit surface ! Il devait se sentir plus léger, car sa femme lui avait dit qu’elle allait se coucher ! Sauf que... après l’heure c’est plus l’heure comme on dit !
Et vous n’êtes pas non plus sans savoir qu’une fois que la purée est partie et que les pulsions retombent, l’excitation disparait aussitôt avec. Du moins pendant un certain laps de temps.

Nous sommes donc allés nous laver à nouveau puis sommes redescendus au salon... devant la télé. Il était environ minuit. Nous avons grignoté un truc.
Puis une petite heure après, nous avons décidé d’aller nous coucher, vu qu’il n’était toujours pas plus entreprenant. Lui dans la chambre d’ami.

J’allais m’endormir lorsque je sentis ma femme se rapprocher de moi avec excitation... Nous commencions alors à chuchoter pour ne pas qu’il nous entende dans la chambre d’à côté et je lui demandais :
"Alors, c’était bon ? Tu as aimé ?" et elle de me répondre "Oui, j’ai adoré, c’était trop bon mais dommage, à chaque fois que je voulais lui toucher ou lui sucer, je ne pouvais pas... Je suis frustrée !".

De mon côté, j’étais tout aussi frustré voir plus, puisque la nature même de mon fantasme, était de la voir se faire prendre, ou au moins, de pouvoir la contempler longuement en train de le sucer et le faire gicler !
Limite en plus de trouver ça très étrange qu’il ne veuille pas jouir, je trouvais ça presque mal poli !!!!

C’est alors que je l’interrogeai sur ses sensations, le goût qu’elle avait ressenti, si elle sentait une différence par rapport à la forme de son sexe, au gabarit, si elle avait aimé sentir les doigts d’un autre en elle, etc... Et cela nous excita aussitôt !

Je glissa ma main entre ses lèvres et je découvris que sa chatte était littéralement inondée par sa mouille... Je lui ôta sa culotte, la fis pivoter sur le côté et enfila ma queue toute dure avec grande facilité dans son vagin...
C’était trop bon de la sentir aussi excitée par cette expérience !

Évidemment, une pulsion m’envahit de nouveau !!!! Je dis à ma femme "Viens on l’appelle... Va le chercher !". Mais elle ne voulait pas !
"Nan vas-y toi" me répondit-elle.
Et tandis que ma queue se trouvait logée au plus profond de son vagin, j’entamais un lent va-et-vient en guise de négociation, et je surenchérissais : "Allez.... vas-y.... tu te glisses dans son lit et tu lui attrapes la queue.... Peut-être que dans le noir total ça va le faire et qu’il va se lâcher !".

Mais elle refusa de nouveau : "NON ! Il avait toute la soirée, il n’a voulu rien faire, c’est bon ! Vas-y toi si tu veux, moi je n’irai pas !".
Et comme il y avait quand même une grande pudeur entre lui et moi, nous avons fini par dealer de lui envoyer un texto ! Mais elle ne voulait pas que cela vienne d’elle, j’entrepris donc de rédiger le message.
S’il répondait à l’appel, ok pour qu’il se joigne à nous, sinon... tant pis pour lui !
Je fis une pause pour écrire le SMS, ma queue toujours en elle : "Tu dors ?" Accompagné d’un petit smiley qui fait un clin d’œil complice.
Aucune réponse.
Vu qu’une bonne heure s’était passée depuis qu’on était monté se coucher, nous en avions déduit qu’il dormait et nous avons continué nos affaires... seuls.

C’était très bon, et tout en baisant ma femme je lui posais encore des questions, lui demandais si elle avait aimé avoir 2 queues dans sa bouche, etc etc... Puis nous avons joui de nouveau bien fortement !

Nous avions fait à nouveau l’amour... seuls.

4 commentaires

Contre toute attente - Partie 3/4

Par Curieux2paris le 27 février 2018

Un kif frustrant malgré tout, se faire offrir une femme qui s’est sublimée pour lui et ne rien faire du tout, c’est maso ou sadique...

Contre toute attente - Partie 3/4

Par Rom & Cherry le 27 février 2018

Effectivement, je l’avais très mauvaise après coup... les choses me remontaient par la suite, comme par exemple le fait que je l’entendais me dire "qu’il espérait que je ne soi pas trop déçu". Je me disais qu’en fait il avait déjà tout prévu. Qu’il n’avait jamais eu l’intention de coucher avec elle, ou encore de la lécher ou même de lui sucer les seins (car il n’a fait rien de tout ça) !!!!
En fait, il voulait seulement la voir "en vrai" devant lui en lingerie, se faire un peu sucer... à sa guise ! Un peu mais pas trop !
Et nous regarder faire l’amour. Le mec s’est fait un kif !!!!
Et ce n’est pas faute d’avoir parlé avec lui de mes envies durant 5 longues années !!!!!
Je terminerai mon récit par le petit déjeuner et mon ressenti suite à cette première expérience.

Contre toute attente - Partie 3/4

Par expatkool le 27 février 2018

5 ans d’attente pour ca !
Quel naze...
Faut pas jouer ou prétendre le faire dans ces cas là !
Désolé pour vous, du coup

Contre toute attente - Partie 3/4

Par Curieux2paris le 27 février 2018

J’imagine votre frustration...
Et la mienne de ne pas être a la place de ce veinard.
J’espère que ça ne vous a pas définitivement refroidis sur le candaulisme
 :-)

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple