Celui qui ne bandait plus

Par les coquinous le 10 janvier 2022 6
Dans Expériences de candaulistes

L’hiver étant là, il est plus difficile de trouver des partenaires inconnus.
Même si Val ne déroge pas à ses petites jupes, les hommes semblent moins réceptifs à ses belles jambes et marchent en paraissant être plus pressés.
Je lui ai donc proposé de faire des recherches sur le net et ai été attiré par une annonce particulière ainsi rédigée :
- Homme de 64 ans cherche, pour son ami de 83 ans, jeune dame non-vénale.

J’ai répondu à cette annonce et, après avoir beaucoup parlé, il s’est avéré que le vieux monsieur aime encore caresser les femmes et se faire sucer malgré qu’il ne bande plus. Pas très intéressé par cet état de fait, j’ai commencé à décliner la proposition. C’est alors que le dépositaire de l’annonce m’a expliqué que lui s’occuperait de Val pendant que le vieux s’amuserait manuellement, qu’il pouvait également inviter un autre ami et qu’ainsi Val serait comblée.
J’en ai parlé à Val qui m’a donné son accord, puis j’ai repris contact avec l’homme afin de définir une date. Ce la a eu lieu il y a 3 jours, vendredi soir.

Arrivé chez l’homme, sur le pas de porte, il nous a dit qu’ils étaient 4, l’octogénaire compris. Le nombre ne nous dérangeant pas le moindre du monde, au contraire, nous sommes entrés chez lui.
Une fois dans le salon nous avons effectivement découvert 2 autres hommes dans la soixantaine, ainsi que l’octogénaire assis dans un fauteuil et simplement vêtu d’une robe de chambre.
Val est allée leur faire la bise à chacun en finissant par l’octo qui a passé une main derrière sa nuque pour maintenir sa tête et lui rouler une pelle, tandis que de l’autre il lui a caressé les fesses sous sa jupe.
Oups, j’ai oublié de vous décrire la tenue de Val !
Vêtue d’une jupette écossaise ras les fesses, d’un caraco satin à fines bretelles, d’un collant ouvert et de ses stiletto. Pas de string ni de SG, comme souvent.
Le collant ouvert permet l’accès à sa chatte et à son cul, mais est apprécié par beaucoup qui aiment la douceur du nylon sur les jambes.
Pour être précis et me facilité la tâche afin de vous raconter ce rdv, je m’étais muni d’un petit cahier pour écrire le déroulé de la soirée. De même, voici les prénoms des participants : André (l’octogénaire), Marcel, Léon et Claude.
André (nous étions chez lui) demanda à Claude de nous servir à boire et celui-ci alla chercher ce qu’il fallait. André, toujours, invita Val à prendre place sur ses genoux et, pendant que nous buvions et parlions, glissa sa main sous la jupe et entre les cuisses de Val, le coquin avait directement introduit 2 de ses doigts dans la petite chatte m’a confié Val par la suite.
Durant 10 bonnes minutes tout s’est déroulé de la sorte, mais les 3 autres cocos ne quittaient pas le manège d’André des yeux.
Le vieux parla doucement à l’oreille de ma femme, elle m’a expliqué qu’il lui avait dit qu’il ne bandait plus mais qu’il prenait encore un énorme plaisir à prodiguer des caresses et à regarder.
Il donna son verre à Val qui se leva et se pencha pour le déposer, ainsi que le sien, sur la table de salon. André en profita pour se redresser légèrement et lui caresser le cul en lui demandant de rester dans cette position. D’où j’étais je le voyais qui la masturbait et très vite elle a commencé à gémir. Les autres, excités et pour qui le temps devenait certainement long, se levèrent et entourèrent Val. Léon lui ôta son caraco, elle s’appuyait sur la petite table et ses seins ballotaient un peu. 4 paires de mains la palpaient de partout maintenant, jusqu’au moment où Claude enleva son pantalon ainsi que son slip et présenta sa queue à Val qui ouvrit la bouche pour le recevoir.
Un petit moment, puis André se replaça au fond de son fauteuil, ouvrit sa robe de chambre sous laquelle il était nu et demanda à Val de venir à nouveau s’asseoir sur lui, mais dans une autre position cette fois.
Elle s’assit le dos plaqué sur André qui lui écarta les cuisses et invita ses complices à venir la lécher chacun à leur tour tandis qu’il s’amusait avec ses nichons. La situation et probablement les bons coups de langues qu’elle recevait la portèrent vite à soulever ses jambes et déposer ses pieds sur les genoux d’André afin d’encore mieux profiter des lapages. Ses soupirs en disaient longs sur le plaisir qu’elle ressentait, et nous n’étions qu’au début de la soirée ! André lui glissait à l’oreille plein de mots crus, limites vulgaires : "T’es une belle salope, mes amis vont te baiser et t’enculer si fort que tu ne sauras plus t’asseoir pendant plusieurs jours, je vais te mettre mes doigts dans le cul, te pisser dessus car tu n’es qu’une garce,... "
André s’adressa alors aux autres :
- "Vous êtes d’accord de baiser cette jolie petite pute après que je lui ai pisser dessus ?".
Marcel dit que ça ne le dérangeait pas, les 2 autres dirent la même chose mais Léon ajouta que lui aussi voulait le faire.
André, sans même avoir demandé l’accord à Val :
- "Allez, viens grosse salope, tu vas te mettre dans la baignoire et on va t’arroser".
Moi, du moment que ma femme l’accepte, je ne m’oppose jamais aux souhaits de ses partenaires. Et comme elle se leva sans rien dire j’ai compris que cela ne la dérangeait pas.
Arrivé dans la salle de bain André lui dit de se déshabiller, mais sans enlever son collant, elle s’exécuta. Presque nue elle se mit à genoux dans la baignoire et, tout en se gâtant le minou elle-même, les regarda se mettre nus à leur tour.
Ce fut Claude qui urina en premier, il arrosa surtout la poitrine, André passa en second, mais lui fut plus hard et envoya sa pisse aussi bien sur les cheveux que sur le visage de Val. Léon fut le troisième à se soulager, enhardi du fait que Val n’avait pas réagi à l’urine d’André sur l’entièreté de son corps il a dirigé son jet exclusivement sur le visage. Val était ruisselante, elle caressait son corps enduit de ses urines et je la voyais même se pourlécher. Décidément elle m’épatera toujours par son côté "no limit" !
A suivre
Yanis

6 commentaires

Celui qui ne bandait plus

Par les coquinous le 13 janvier 2022

Bonjour Jack 1950,
votre message nous a fait plaisir car nous aimons à savoir que des lecteurs ont l’âge que Valentine préfère lors de ses rencontres. De plus, votre femme et vous pratiquez toujours, c’est super.
Pour ce qui est des hommes de 80 ans et plus, c’est une grosse difficulté pour en rencontrer, rare sont ceux naviguant sur le net. Val n’a eu la chance que d’en connaître, sexuellement, 4.
C’est vrai que ses amants ont parfois plus de difficulté à se "mettre en route", mais Val sait comment s’y prendre.
Belle suite dans vos plaisirs à tous les 2,
Yanis

Celui qui ne bandait plus

Par jack1950 le 12 janvier 2022

Bonjour, Quand a nous, nous avons atteint déjà la septantaine ; 72 pour moi et bientôt 70 pour ma chérie..
Nous sommes devenus un couple candauliste cela va faire 35 ans. Oui après tout ce temps Nicole aime toujours autant le sexe et de faire l’amour, même avec des hommes jeunes comme avec des hommes de mon âge. En fait même a 72 ans j’aime moi aussi tout autant de faire l’amour, même si les caresses et autres jeux préliminaires sont bien plus longs et important pour me mettre en forme et avoir une queue bien dure, mais se sont aussi ces jeux plus longs qui mette ma chérie en forme. Qu’en sera t’il quand on aura 80 anas et plus ? On ne se pose pas la question, profitant avant tout des moments présents. Quand aux autres hommes de 80 et plus, on attends aussi vos réactions.
Jack.

Celui qui ne bandait plus

Par les coquinous le 11 janvier 2022

J&M7463 : Malheureusement, quand tu en auras 70 elle aura dans la cinquantaine. Je ne sais pas si nous aurons toujours cette envie de partage et quels seront ses souhaits quand aux partenaires.
Merci malgré tout,
Yanis

Celui qui ne bandait plus

Par les coquinous le 11 janvier 2022

Pathon : c’est Valentine qui écrit la plupart de nos rencontres, mais j’aime bien le faire de temps en temps. Elle sera ravie de lire ce que tu viens d’écrire. Merci
Yanis

Celui qui ne bandait plus

Par J&M7463 le 10 janvier 2022

Quand je te lis j’aimerai avoir 70 ans et pas 40 pour espérer prétendre pouvoir profiter de ton corps Valentine...

Celui qui ne bandait plus

Par pathon le 10 janvier 2022

La meme histoire vue côté valentine serait tres interessante.continuer les jeunes a exciter les vieux.