Cap ou pas cap la route du sexe

Par mimosa le 1er juillet 2022 1
Dans Expériences de candaulistes

Avril, je commence mes recherches de scénario pour notre prochaine rencontre. J’aime la surprendre et elle aime être surprise. Mon côté candauliste m’oriente logiquement vers les hommes seul d’un site de rencontre échangiste. Je suis ambitieux et tente de contacter 2 bons coups déjà rencontrés. Malheureusement après 1 mois et demi de négociations et malgré leur envie folle de baiser une nouvelle fois ma femme, nos plannings ne concordent pas... Tant pis un seul des 2 sera sélectionné mais il faudra que le projet soit vraiment original...

Je me retourne le cerveau jusqu’à buter sur une idée qui m’excite et qui ne sortira plus jamais de ma tête. Aller au Cap D’Agde tout un week-end accompagné de notre complice... Nous pourrions bien sûr trouver sur place ou se rejoindre là bas mais il me paraît évident que le fait de partager la route ensemble permet de créer une certaine alchimie entre nous 3, de la surprise, de la nouveauté et élargi le champ des possibilités...
J’aime ces moments de préparation et de cachotteries. Ma femme aussi joue le jeu et met sa curiosité de côté dans une totale confiance pour son plus grand plaisir ensuite.

Mi mai la date est calé et le logement réservé, un peu plus grand qu’à l’habitude pour être à l’aise et avoir un espace agréable à 3. L’attente est longue, trop longue et frustrante. mais ça en vaut la peine. Cela permet de fixer les contours de notre voyage avec mon complice de vice. Une grande partie du séjour doit rester au feeling et se faire de façon naturelle et non prévu en fonction de nos envies au moment venu, mais tout de même, certains scénarios nous mettent l’eau à la bouche. Comme ce trajet de 2h30 par exemple. Comment imaginer passer tout ce temps en voiture sans rien entreprendre ?!? Mon binôme et moi décidons ensemble de faire une pause coquine sur une aire d’autoroute quand nous sentirons le bon moment...

Nous y voilà ! Le jour J.
En attendant que ma femme finisse de travailler je charge la voiture en ayant pris soin de préparer la moitié de sa garde robe évidemment et quelques jouets qui pourraient s’avérer très utile. Je rappelle qu’elle ne connaît ni la destination ni l’invité, ni le programme du week-end...

Midi elle fini de travailler, rentre se doucher, se préparer et se raser de près dans l’intention d’offrir son sexe doux et soyeux à qui je l’aurais décidé...

13h15 nous prenons la route. Je la questionne alors sur ce qu’elle imagine de prévu. Elle me dit penser aller au cap vu qu’on partait 2 jours et que j’avais dis de préparer maillot de bain et affaires et dessous pour aller en club. Mais rapidement elle hésite car je prend la direction opposé. Elle a vraiment joué le jeu de ne pas cherché à l’avance dans mon téléphone mes projets pour elle. Je pense que pour elle l’effet de surprise et le suspens permettent d’alimenter sa libido. Bref pendant 40min elle n’est plus sûre de rien et attend avec impatience la suite. (moi aussi)

Elle est vêtu d’une jupe moulante assez courte et très sexy avec un débardeur top très court et très moulant en dentelles laissant apparaître son nombril et une magnifique poitrine généreuse à faire bander n’importe quel homme. 95D très bien proportionné avec son corps. Elle même de nature timide et discrète n’est pas très à l’aise avec sa tenue pour le moins très aguicheuse.

Je la questionne, l’oriente et la trouble avec de fausses pistes pour attiser encore plus sa curiosité. Je lui dit alors que nous avons rdv pour peut être un plan à l’extérieur dans la nature dont elle m’avait soumis l’idée et l’envie il y a quelques temps.... .

14h nous entrons dans un village où l’on ne connaît personne, où on est jamais allé coquiner et le GPS indique une arrivée imminente. Elle s’enfonce alors dans son siège par peur d’être vue vêtu de cette façon. Je me gare. Elle ne sait plus quoi penser. Je ne sais pas dire à ce moment là si elle ressent plus de la peur que de l’excitation. Il arrive à l’arrière, charge sa valise et vient la saluer à sa portière. Elle le reconnaît bien, elle est souriante et heureuse que ce soit lui. Notre 1ere rencontre d’il y a 6 mois lui avait laissé un très bon souvenir et elle m’avait dit vouloir remettre ça à l’occasion...

Nous reprenons la route immédiatement car nous avons bien 2h de route minimum. Lui est installé à l’arrière entre nos 2 sièges profitant d’une vue plongeante sur les seins de ma femme. Après quelques échanges d’usages il évoque malheureusement clairement la destination ! Aie ! fin du suspens... tant pis ce n’est pas grave, le programme semble lui plaire et n’est pas entièrement dévoilé.

Au bout d’un moment, trop long à mon goût et tout en discutant de choses et d’autres il commence à être tactile et à avoir les mains baladeuse sur elle. Enfin ! Les kilomètres défilent, les discussions s’enchaînent et les massages de Paul (nom d’emprunt) passent à présent des épaules aux seins en les tenant à pleines mains par derrière tout en lui titillant les bouts rouge sang bien dressé ! Ma main a moi sur sa cuisse elle apprécie le moment, en profite et se laisse presque faire sauf quand nous doublons un camion, et il y en a beaucoup... à ce moment là elle se cache et remonte son haut car l’exhibition n’est pas son truc. Dommage, car si un routier la remarquait et appréciait le spectacle tant mieux, cela me flatterai.

Notre passager arrière est un peu timide pour l’instant et manque grandement d’initiative. Je l’invite donc à être plus entreprenant pour que je puisse profiter du spectacle...
Les aires défilent et nos chances de nous arrêter s’amenuisent. Arrivé à Montpellier il s’approche enfin de sa chatte et constate qu’elle est bien humide... Mais sa position à l’arrière est peu évidente. Je l’interpelle donc :

- Paul ! attrape le sac à côté de toi !

- OK

- Ouvre le et prends la serviette et le micro vibrant rose à l’intérieur.

- Ah oui ! Tu as tout prévu je vois.

Il s’exécute, ma femme rougit mais ne dit pas non. C’est son jouet favori elle l’adore. Il lui frotte le clitoris dans tout les sens. J’ai droit à un spectacle d’au moins 20 min visuel et auditif magnifique ! J’adore le moment présent et il me tarde la suite ! Le plaisir ultime n’est pas loin, mais la présence de camion la déconcentre et les vibrations ne suffisent pas à la faire décoller . Elle se tord sur son siège, sa vulve gonfle à vue d’œil mais il manque un truc... Une pénétration bien sûr ! Une main sur le volant l’autre sur sa chatte je commence à lui insérer facilement 1 puis 2 doigts bien dirigé. Les cris montent vite de quelques décibels ! Ça y est, en moins de 30s et accompagné de cris stridents spécifiques qui ne trompent pas elle atteint la jouissance et inonde littéralement le siège de plusieurs giclées impressionnantes qui semblent ne jamais s’arrêter... J’adore et elle aussi !

Une fois la pression retombé et le fauteuil épongé je lui dit que c’est elle qui va s’occuper de nous à présent, mais pas tout de suite, il faut d’abord que je trouve de quoi me garer...

Le fait de le faire sur un lieu public au risque d’être vu m’excite plus qu’une pipe dans la voiture en roulant. Ça laisse plus de possibilités et c’est une baise en plein air comme elle voulait. Ça lui plaît bien, reste à trouver un endroit calme et discret tout de même. Je traverse une aire puis 2 puis 3. Chaque fois c’est pareil trop de monde, trop de camion et pas de lieu à l’ombre pour se protéger du soleil qui tape. Le temps et les km passent et nous finissons par arriver quelque peu frustrer à notre sortie d’autoroute "Agde". Cela ne peu pas finir comme ça ! Je bande comme un âne et notre ami pareil. Mon excitation est au maximum. Mon cerveau chauffe et cherche une solution. Pas de lieu propice pour s’arrêter avant notre destination et des bouchons qui commencent...

- Paul fait moi passer le gros sac stp.
- Oui ok
Ma femme : - Mais tu vas faire quoi avec ce sac sur tes genoux pour conduire ?
- T’inquiète pas pour moi ! Passes plutôt à l’arrière et montre à Paul comment tu suces bien !

Elle est très timide mais l’excitation a sur elle un effet désinhibiteur qui me surprend à chaque fois. Elle aime être guider, dominé mais aussi faire plaisir et a envie de rendre l’appareil à celui qui la caresse depuis maintenant 2h. A peine fini ma phrase qu’elle saute à l’arrière. Son état second lui fait oublier les gens autour, camion et voiture. J’adore la voir ainsi...

Une vraie salope quand elle veut !

J’immortalise la scène avec mon téléphone. J’ai plus les yeux dans le rétroviseur que sur la route devant moi ! Les râles de Paul et les bruits de déglutition de ma femme m’excitent encore plus. Ce sont ces moments là imprévu où on doit s’adapter qui sont les meilleurs. Où même sa propre femme qu’on connaît pourtant si bien nous surprend et nous rend fier et chanceux de l’avoir pour nous seul le reste de l’année. Je suis les panneaux mais étourdi par le spectacle je me trompe de route à plusieurs reprises. Ce n’est habituellement pas de moi.

Conscient que nous approchons du but je dit à ma femme d’accélérer la cadence et de finir notre invité en prenant tout son sperme en bouche, et à lui de se laisser venir sans retenue ! A 200m du village Paul halète et crache saccadé plusieurs jets chauds dans la gorge de ma femme. Quel plaisir !

Pour moi tant pis ça attendra car ce que j’ai vu valait bien un peu d’abstinence...

La suite arrive bientôt, j’ai déjà hâte de vous la conter. Mais celle ci est déjà bien assez longue !

Et vous ? Avez vous déjà fait un plan comme celui ci ? Si vous avez d’autres idées je suis preneur...

Mimosas

1 commentaire

Cap ou pas cap la route du sexe

Par kirikou83520 le 2 juillet 2022

Un formidable récit. la suite s’annonce intéressante