C’est déjà ca

Par Couple40ansbourgeois92 le 1er février 2018 5
Dans Expériences de candaulistes

Depuis plusieurs années je sensibilise ma femme à mes fantasmes caudalistes.

Si au début j’essayais des refus un peu amusés, nous avons trouvé aujourd’hui un équilibre qui satisfait tout le monde : nous réalisons sous la couette des jeux de rôles ou madame joue son propre rôle de femme bourgeoise jeune et sexy libérée et le rôle de ses amants : elle adore ainsi baiser avec son mari devenu jardinier, étudiant à qui elle donne des cours particuliers, un voisin âgé qui la la drague... Elle mouille beaucoup et assume ce rôle dans le creux de mon oreille.

Passer à l’ acte pour l’instant, j’ai mis l’idée sous cloche. Trop risqué trop de négociation, je n’ai pas envie de la forcer. Et puis moi même, j’ai une petite sirène dans ma tête qui s’allume : et si ça se passait pas mal, je risquerai de remettre en cause notre belle relation sexuelle... Et si ça se passait trop bien, qui me dit que ma femme ne deviendrait pas addict à son amant ?

Je me contente donc aussi de ce statu quo.

Durant ces copulations jubilatoires, ma femme joue son rôle de cocufieuse à merveille : elle me dit que je la baise mieux que son mari qui est souvent absent ou bien qui jouir trop vite. Qu’elle aime cette jeune queue vigoureuse, ou cette queue de voisin âgé cochon ; qu’elle est ravie de se faire remplir par plusieurs spermes, et qu’elle fera goûter sa chatte souillée à son mari qui la lechera avec passion le soir ; qu’elle adorerait rencontrer les amis du petit jeune qui la baise, notamment ceux qui sont encore puceaux...

Ces échanges m’excitent énormément et il n’est pas rare que je jouisse rapidement, ma queue plongée dans son con trempée. Honteux de ma prestation faiblarde, mais encore excité psychique ment je propose a ma femme, qui l’accepte rarement de sortir son gros gode black (25cms). Dans ce cas, l’excitation est à son comble et elle jouit fort en se masturbant frénétiquement son petit bouton.

Je pied aussi me positionner alors en lecheur de madame, jouant tant que je peux de ma langue de cocu, la glissant sur son clito, entre ses lèvres dégoulinant de foutre et de mouille et finissant bien souvent par son cul légèrement ouvert dans lequel je simule avec le bout de ma langue pointu une pénétration qui la fait jouir.

Apres ces séances il y a comme un ’retour à la normale’ disons que pendant une semaine on en parle plus. Si nous faisons l’amour c’est en mode ’vanille’. Si jessaye d’évoquer en mode normal nos jeux, elle esquive poliment la discussion. Jusque la prochaine copulation ! Pour ma part, ces moments constituent des souvenirs psychiques très forts, intenses d’excitation, objet de masturbations frénétiques du cocu que je voudrais être.
Merci de vos commentaires ! Je recherche à échanger mon expérience de manière régulière avec un couple ou un mari partageur, bourgeois entre 30 et 50 ans svp. Contactez moi sur claireetbertrand0@gmail.com

Merci
Bertrand

5 commentaires

C’est déjà ca

Par Couple75014 le 2 février 2018

Oui qui va piano !

C’est déjà ca

Par Titi le 2 février 2018

Le fantasme des débuts est une espèce de puissant aphrodisiaque qui met les sens en éveil permanent et qui fait terriblement envie. Pour une femme c’est la même chose mais entre le virtuel et la réalité, s’il n’y a qu’un pas à franchir, il est très dur à faire. Basculer dans le réel n’est pas chose facile mais quand on fait les choses avec intelligence et pas n’importe quoi comme coucher avec le meilleur ami ou le voisin, c’est généralement un passage à l’acte qu’on ne regrette pas !

C’est déjà ca

Par Couple75014 le 1er février 2018

Oui je me demande toujours si à force de me dire qu’elle accepte de jouer ça ces jeux de rôle pour me faire plaisir, avec le temps peut être que mes fantasmes sont devenus en partie les siens

C’est déjà ca

Par candaucandau le 1er février 2018

Oui c’est en généralement le cas pour tous les maris candaulistes . L’imaginaire a la longue devient comme une drogue qu’ont ne peut se passer , surtout quand on est séparé , l’imaginée seule a la maison entrain de faire l’amour avec le premier venu , ou prise dans une boutique par un vendeur et j’en passe , enfin amusez vous bien mais ne sauté pas les étapes , qui va doucement va surement .

C’est déjà ca

Par OursGris le 1er février 2018

Nous avons commencé comme vous, avec un amant imaginaire dans notre lit : l’agent d’assurance qui passait parfois, le jeune facteur (classique), le dogue du voisin, un employé du Supermarché... je reconnais que les résultats étaient bien moins probants que le comportement de ta femme, ses jouissance étaient fortes, mais pas plus que d’habitude.
Et puis un jour, nous avons pris comme « sujet d’étude », un ami rencontré quelques mois auparavant. Curieusement, ses coups de reins et ses cris sont devenus beaucoup plus prononcés... et elle s’est mise à le regarder d’un œil différent, comme s’il était pour quelque chose dans ses jouissances... et il a vu son regard différent vers lui...
Pour vérifier si c’était mieux en réel, elle n’a eu qu’un pas à faire...

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple