Jaccuzi, Oh oui !

Par DIGA le 21 mai 2018 2
Dans Expériences de candaulistes

Les présentations :
Nous sommes ce qu’on appelle (sans vouloir frimer) un « beau couple », entre 30 et 40 ans. Ma femme est fine, avec de beaux seins bien proportionnés, et des fesses à croquer. Elle mesure 1m70 pour 54kg. Je mesure 1m80, pour 75kg. Je suis bien taillé en général. La nature a été sympa avec nous, et ma femme se fait régulièrement « mater », ce qui me gonflait un peu à nos débuts, et qui me plaît beaucoup désormais. Nous sommes très amoureux, et complices depuis 16 années.

Cette histoire se passe dans un bel hôtel, à la montagne, en hiver, où nous nous sommes rendu afin de nous détendre un peu de nos vies de fou. Une seule nuit, c’est tout ce qu’on a comme temps. Ma femme travaille beaucoup, moi également.
Il s’agit d’un hôtel ****, équipé d’un restaurant, d’un grand bar avec des salons, billard, et entre autre. Il y a aussi un espace SPA composé d’une piscine intérieure, avec sauna et jacuzzi, le tout dans une seule grande pièce. La voiture vidée, nos affaires plus ou moins rangées dans la chambre, nous décidons d’aller de ce pas visiter cette partie de l’hôtel après avoir bu un petit café au bar. Il est 11H du matin, l’endroit est très propre, nous sommes seuls, c’est parfait ! Quelques longueurs dans la piscine, un petit quart d’heure au sauna, une petite douche, petit tour au jacuzzi, re-petite douche et nous décidons de remonter dans la chambre pour nous préparer à notre repas du midi. Nous nous félicitons d’avoir choisi cet endroit. La journée se passe, entre neige, shopping, on se détend, on oublie tout, tout est parfait.

Nous revenons à l’hôtel vers 17H, exténués, mais heureux ! Tout se passe comme prévu, nous remontons dans notre chambre nous débarrasser de nos emplettes du jour (c’est l’hiver, on est sapé comme des bonhomme Michelin et chargés comme des mules), pour nous rendre à nouveau au SPA dans une tenue plus légère. Je profite de l’ascenseur pour administrer quelques caresses coquines à ma femme, et quelques tendres baisers avant d’arriver à la porte de l’espace piscine. Nous sommes détendus et amoureux. Ambiance propice au sexe, qui fera évidemment partie du programme ! Les quelques essayages de ma femme pendant l’après-midi shopping m’ont un peu échauffés ;) Nous arrivons au SPA et sommes encore seuls ! L’hôtel, si luxueux soit-il n’est pas grand, et à cette heure-ci, la plupart des clients sont sur les pistes.

Après la douche de rigueur, ma femme s’installe directement dans le jacuzzi. Pour ma part, je fais quelques aller-retours dans la piscine avant de la rejoindre. Au moment même où j’entre avec elle dans le jacuzzi, deux jeunes hommes arrivent, dont un plutôt musclé, 1m80, et un plus petit, plutôt sec. Ils nous saluent poliment et sautent dans la piscine. En général, c’est un endroit où on ne « saute » pas dans la piscine. C’est une ambiance très feutrée, lumières d’ambiance et petite musique. Ils sont un peu bruyants, s’éclaboussent, mais cela ne nous gêne en rien. Ma femme est vêtue d’un maillot de bain une pièce. Ce qui pour moi est plus sexy qu’un maillot deux pièces, car il est tout tendu sur ses fesses (limite string quand elle bouge beaucoup), et laisse apparaître ses tétons, contrairement aux 2 pièces qui sont souvent doublés.
Je m’assied à ses côtés. Elle a de l’eau jusqu’au cou et arbore un joli sourire de plaisir. Je profite que l’on ne voie rien sous l’eau (à cause des bulles) pour lui retirer une bretelle, l’air de rien, ce à quoi elle me répond par un petit clin d’oeil coquin. Du coup, je m’occupe de la seconde, de façon à pouvoir lui découvrir ses jolis seins à tout instant.

Ma femme et moi, très complices comme d’habitude, nous faisons de petites caresses, je lui touche un peu les seins, les fesses, l’entrejambe, pendant que nos deux jeunes hommes s’amusent et rient dans la piscine. Ce genre de situation nous excite. Personne ne peux voir ce qui se passe sous les bulles ! Nous avons de l’eau jusqu’au cou. Nous nous rendons vite compte que ces jeunes hommes, 25 ans maximum, découvrent pour la première fois les joies d’un hôtel de luxe. Ils s’ébahissent de la beauté de l’endroit, et l’un des deux, qui semble être le plus à l’aise, regarde le jacuzzi où nous sommes, avec insistance sans oser se joindre à nous. L’endroit est pourtant prévu pour 4. Je me lève l’air de rien, pour me rendre à la piscine faire une paire de longueur. Je le vois regarder en direction de ma femme, mais il est hésitant. En retournant vers le jacuzzi, j’indique au jeune homme qu’il y a de la place. Il hésite un peu, puis finalement se dirige vers nous tandis que l’autre, intrigué par le sauna s’y précipite avant d’en sortir. « Mais il fait super chaud là dedans ! » dit-il ! Je lui répond qu’il faut s’habituer doucement en vantant les bienfaits du sauna, mais qu’il ne doit pas rester plus d’un quart d’heure.

Le jeune homme, le plus frêle des deux s’installe donc dans le sauna, tandis que le jeune homme plus musclé s’installe avec nous dans le jacuzzi. Nous sommes disposés en triangle. Il n’y a pas de place « creusée » dans ce jacuzzi. Il est de forme ronde, et l’on peu se déplacer de droite à gauche sans conséquence de confort. Les bulles sont très puissantes, elles sont partout. C’est du bon matériel !

Je me régale de voir ce jeune homme, qui n’a pas encore vu à quoi ressemblait ma femme, apprécier déjà la beauté de son visage. Il a l’indiscrétion innocente des jeunes. Il a du mal à retenir ses yeux, mais tente rester discret. Ca me fais marrer ;). Il peut distinguer les 3/4 des seins de ma femme seins depuis le niveau des bulles. De plus, ses bretelles sont toujours en bas. Elle se redresse de temps à autre la coquine ! Je commence à imaginer des situations excitantes ! Je me reprend...

Nous commençons à discuter un peu. Il faut parler fort, le bruit des bulles couvre nos voix. Il s’appelle Ludo nous explique qu’ils font partie d’une équipe de rugby, et qu’ils sont ici en escale ludique, dans le cadre d’une rencontre sportive qui doit avoir lieu la semaine prochaine. Il m’explique qu’ils ne sont que deux, car les autres ont préféré se vautrer sur les canapés du bar pour regarder un match diffusé en ce moment, et boire quelques bières.
« les potes nous ont chambré en disant qu’ici c’était pour les vieux ! Nous on s’en tape, on voulait savoir ce que ça donnait.

Nous lui racontons ce que nous faisons ici et commençons à lui parler de nos boulots respectifs. Il est très sympa, le courant passe plutôt bien. Le jacuzzi, en fonctionnement automatique à minuterie s’arrête, ma femme en profite pour se lever, se présentant alors debout pour la première fois, et replace les bretelles de son maillot juste à temps avant qu’un de ses seins ne s’échappe, pour s’en aller faire deux-trois longueur dans la piscine désormais libre. Je manque de rire lorsque j’aperçois notre jeune rugbyman, la bouche ouverte, ne pouvant s’empêcher de la regarder s’éloigner en scannant littéralement ma femme de haut en bas, puis de bas en haut. Le sourire au lèvre, je ré-enclenche le jacuzzi et la conversation, et après un petit raclement de gorge, Ludo reprend ses esprits. Il est vrai que ma femme est ravissante. Depuis 16 années à la regarder sous tous les angles, je ne m’en lasse pas.

Ses trois longueurs effectuées, ma femme nous rejoint, s’asseyant désormais à côté de moi, et une fois dans l’eau, ôte elle-même les bretelles de son maillots, toujours sous les bulles, et fait quelques mouvements perceptibles, laissant deviner que cette fois-ci, elle est seins nus. Elle me prend dans ses bras pour me faire un petit câlin comme pour m’en assurer, ce qui a sans doute permis à notre ôte d’entrevoir tout ou partie d’un sein nu. Elle nous coupe en pleine conversation :
« Que c’est bon ces bulles ! Je pourrais rester des heures ! J’adore les sensations que ça procure » dit-elle en regardant notre ôte. En disant cela, elle glisse une main sur mon sexe, en passant directement sous mon maillot.

Je comprend à cet instant que mon humeur coquine est bien partagée. Notre ôte ne peut pas voir ce qui se passe sous les bulles, et cette promiscuité avec lui, sachant ce qu’elle me fait, m’excite au plus haut point.

- « J’aimerai tellement avoir ça à la maison » dit-elle.
- « Moi aussi répondis-je », ça viendra peut-être un jour.
- « Ce serait top, surtout qu’a la maison, ce serait encore plus sympa, on peut en profiter sans maillot ! » renchérie-t-elle en rigolant

Là, je sens que notre ôte commence à rougir...

- « C’est pas faux, et puis Oh !, on est entre nous ! Ca t’ennuie si elle enlève son maillot ? » demandais-je à Ludo.
C’est un peu « rentre-dedans » comme amorce, mais ça passe. Après un petit temps d’arrêt, Ludo nous répond :

- « Non, quelle différence » dit-il en essayant d’adopter un air désinvolte trahi par ses joues toutes rouges.
- « Vous pouvez en faire autant » dit ma femme en enlevant sont maillot qui fait son apparition au dessus des bulles et qu’elle dépose sur le rebord d’un mouvement vif en laissant (clairement cette fois) apparaître ses seins.

Nous tentâmes de reprendre une discussion, mais j’étais très excité, comme notre ôte visiblement, à la couleur de son visage, à moins que ce ne soit le jacuzzi ;).

Personnellement, j’avais une belle érection, et j’imagine que lui aussi !
Bref, nous rentrons à nouveau dans une conversation sportive cette fois, et ma femme, très peu intéressée, entreprend de me masturber tout en douceur. Elle fait mine de nous écouter mais je vois bien où elle veut en venir. Il va bientôt lui falloir du sexe ! Elle est nue sous l’eau, elle me masturbe, et je tente de tenir une conversation censée avec un inconnu ! Je glisse ma main également dans son entrejambe, et à cet instant, elle écarte d’un coup les jambes m’infligeant ainsi un ultimatum. Il lui fallait de l’action maintenant !

C’est à ce moment que réapparaît le second jeune homme, rouge pivoine, en sortant du sauna.

« Alors ? » lui -demandais-je
« Ca m’a tué ! J’en peu plus ! »
« Une bonne douche bien fraîche et tu verras, tu te sentira au top »

De là, surpris par l’intrusion, on se calme un peu ma femme et moi pendant que les deux jeunes hommes échangent quelques mots. Ludo dit à son pote que s’il remonte après la douche, il les rejoindra d’ici peu. De mon côté, j’espère qu’il va s’en aller ! Je l’avais complètement oublié lui, dans son sauna, et je le voyais mal débouler au milieu de nous. Ma femme regarde son maillot posé sur le rebord comme pour l’attraper en urgence.

« Ok, répondit son pote. Je remonte voir les autres, on se retrouve là-haut. J’essayerai le jacuzzi plus tard peut-être » ….Ouf !

Pendant qu’ils échangent encore quelques futilités, j’en profite pour murmurer à l’oreille de ma femme qu’elle pourrait s’occuper de mettre Ludo à l’aise. Ce à quoi elle répond par un sourire suçant son majeur... Ha ! La coquine !

Entre deux petits mots, ma femme s’éloigne de moi pour se plonger d’un seul coup sous les bulles en se laissant glisser sur le dos. Elle réapparaît immédiatement et s’installe cette fois entre nous deux. Elle renouvelle l’opération deux ou trois fois, puis dit « au milieu c’est top les sensations ! Les bulles sont encore plus fortes ». En ressortant, elle se rapproche encore un peu de notre ôte, qui lui ne bouge pas d’un millimètre. Nous avons eu à loisir de mater ses seins sans complexe, qu’elle ne prend plus la peine de dissimuler maintenant. Puis, elle retourne sous l’eau, cette fois face au sol du jacuzzi, et son joli petit cul dépasse suffisamment pour que l’on puisse l’admirer. Notre hôte fait un petit sursaut, j’apprendrais plus tard qu’à ce moment précis, elle lui a passé les mains sur la cuisse.

Ne constatant pas de réticence, ma femme s’assoie cette fois à la droite de Ludo puis lui attrape violemment le tissus du maillot.
« Enlève ça dit-elle ! Tu vas voir que c’est génial sans ! » .
« Et toi chéri, tu ne l’a pas enlevé encore ? C’est pas drôle si je suis seule à en profiter »
Cette fois, il la regarde, me regarde, et je lui fais un clin d’oeil en lui disant « détend-toi, on est seuls, c’est les vacances ». Il ne sait plus où il est le pauvre, tellement il est ému. Il hésite entre sourire et partir en courant ! J’ôte à ce moment là mon maillot et dit « t’as raison chérie, on est mieux à poil ! » Et Ludo, toute conséquences pesées, enlève son maillot de bain short en se déhanchant sous l’eau de façon un peu pudique.

Ma femme se met donc à cet instant à genoux, jambes écartées au milieu de jacuzzi, pousse un petit gémissement de plaisir dû aux bulles les plus puissantes qui remontent le long de ses fesses et de son clitoris, jusqu’aux seins, et attrape simultanément nos sexes qu’elle commence à masturber. On se jette un regard, Ludo et moi, et plus personne ne parle. On se laisse faire. Elle nous masturbe délicatement, et ça fait un bien fou ! Elle prend son pied ! Entre les bulles et le fait qu’elle nous malaxe les testicules entre deux petites branlettes, c’est franchement top.

Ludo repousse la main de ma femme. J’imagine qu’entre l’excitation et les mains expertes, le jeune homme est près de l’explosion !

Au bout de quelques minutes, d’un seul coup, elle vient s’asseoir sur moi, face à Ludo. Je la pénètre instantanément. Elle commence de très légers va-et-viens tout en demandant à Ludo :
- « Tu t’es déjà fait sucer sous l’eau ? »
Ludo lui répondit :
- « Non, du tout. A vrai dire, ma copine n’aime pas trop ça alors, sous l’eau.... »

A ce moment là, tout en restant empalée sur ma queue, elle se penche en avant sous l’eau pour prendre en bouche la bite de Ludo. Je me redresse pour lui mettre de bons coups en la tenant par les hanches, et j’imagine que Ludo s’éclate, car ma femme a un don pour les pipes ;) Elle respire un bon coup en sortant la tête de l’eau puis replonge prodiguer sa fellation en apnée.

Elle se relève à cet instant et se met debout. Là, l’eau lui arrive à mi-cuisse. C’est la première fois que Ludo la voit nue, face à lui, sans aucune retenue. Elle l’enjambe de face pour venir s’empaler sur son sexe. Il lui suce un sein violemment en la caressant dans tous les sens ! Il a perdu sa timidité ;) A ce moment, je me lève, et m’approche derrière elle en lui mettant les mains sur les épaules. D’un seul coup, elle se cambre en arrière et attrape mes hanches pour garder l’équilibre, et toujours empalée de face sur Ludo, commence à me sucer les couilles avec la tête en arrière. J’ai adoré ça !!!... Ludo s’éclate aussi. Il la secoue dans tous les sens et lui attrape les seins. De temps à autre ma femme suffoque, ça deviens sportif tout ça ! C’est BONNNN !!!
Je vois qu’il va se soulager très vite. Je lui arrache donc ma femme pour l’attirer vers moi, et l’enfile violemment en levrette en lui appuyant sur la tête en direction de la queue de Ludo. Elle pousse des gémissements sous mes gros coups de bites et se défoule sur la bite et les couilles de Ludo à l’aide de ses deux mains. La cavalcade va durer 30 ou 40 secondes de plus au maximum. Ma femme jouit sans retenue, moi aussi et je vois quand elle se retourne vers moi qu’elle a du sperme plein la bouche ! Notre ami s’est donc soulagé aussi !

Nous nous écroulons dans le jacuzzi, et juste le temps de retrouver ses esprits, ma femme se lève, attrape nos maillots et nous les jette à la figure en riant !
- « Bon ça suffit les gars ! Vous voulez me tuer ou quoi ?! »
- « Tu plaisante ? C’est ta faute ça ma petite chaudasse » lui répondis-je en riant moi aussi.

C’était bref tout ça, ça a duré maximum cinq minutes. Mais c’était vraiment intense.

Notre ami Ludo était en train de se rhabiller et nous regarde d’un air tout penaud en disant :
- « Faut que j’y aille moi, ils vont se demander ce que je fous...merci beaucoup, c’était super, vraiment ! »
- « T’essayera de garder ça pour toi jusqu’à demain STP ? On sera parti à midi, j’aimerai autant que ça ne fasse pas le tour de l’hôtel d’ici là » lui demandais-je.
- « pas de souci, merci ! Mais faudra que je le raconte à mon pote ! Quand il va savoir ce qui s’est passé quand il est parti, il va être vert !!! »

Il pris congé vers le vestiaire en petites foulées, pudiquement, avec sa serviette autour de la taille. Pas vraiment rassasiés, nous avons refait l’amour dans le jacuzzi, puis sommes allé au sauna, où j’ai pratiqué un cunnilingus d’enfer à ma femme. En début de soirée, elle me congratulera encore d’une superbe fellation dans notre chambre, laissant la porte entre-ouverte, moi nu comme un vers, elle en sous-vêtements sexy achetés le jour même. Le soir, nous avons pris le repas à l’hôtel, en tenue décontractée, ma femme ne portant pas de soutien-gorge (jamais en week-end). On a croisé quelques regards, dont celui de Ludo qui nous a fait un petit clin d’oeil. Ca restera un super souvenir pour nous trois !

2 commentaires

Jaccuzi, Oh oui !

Par couplesy le 28 mai 2018

Superbe expérience ma femme adore les jeunes rugbymen 😉

Jaccuzi, Oh oui !

Par Candaule le 21 mai 2018

Superbe témoignage !!!
Merci milles fois cher Diga. Les femmes entreprenantes sont toujours pleines de magnifiques initiatives.
À très vite

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple