Il voulait être cocu

Par Belize79 le 17 juillet 2018 9
Dans Expériences de candaulistes

Cela fait très longtemps que jean a envie que je le fasse cocu, sans sa présence, comme nous le faisons régulièrement et sans qu’il le sache à l’avance. Pour moi, c’est assez difficile et ce pour deux raisons ; à savoir la difficulté pour moi de draguer et l’appréhension d’une rencontre à l’hôtel. Un ami commun, avec qui nous baisons parfois, m’en a donné l’occasion ; certes ce n’est pas un inconnu, mais jean ne le saura qu’après que je me sois offerte, et cela sans restriction, car il a toute ma confiance et est très courtois. Je pense que cela lui faisait envie depuis longtemps car il a accepté ma proposition, aussitôt. Une seule condition, qu’il ai un test afin d’éviter le préservatif.

Pour que jean ne s’en doute pas , j’ai pris le prétexte d’une réunion à l’epadh, ce qui se produit assez régulièrement. Pour l’occasion, j’avais pris la précaution de préparer une tenue sexy à l’avance dans la voiture. A la sortie de mon travail, vers 14h, je me suis changée dans le vestiaire en espérant que personne ne rentrerait à l’improviste. Car pour être sexy, je l’étais ; un soutien-sein, laissant à découvert mes pointes, un tanga et mon corps totalement indécent. Pour sortir un imper cachait le tout.

Mon ami m’avait donné rendez vous au bar de l’hôtel et en le retrouvant, j’ai quitté mon imper, lui dévoilant ainsi ma tenue osée . Sa surprise fut totale, comme celle d’ailleurs du serveur qui nous a apporté les consommations. Il a eu un pourboire inattendu. Afin que jean puisse voir ensuite mon exhibition, ce qui l’excite toujours, Thierry a pris des photos avec mon portable. Si moi, ma petite chatte était plus qu’humide, son pantalon était bien tendu ; maintenant je n’avais qu’une hâte , lui appartenir.

A peine arrivés dans la chambre, il m’a plaquée au mur et m’arrachant mon tanga, il m’a fouillé mon abricot, déjà très ouvert et bavant sa cyprine. C’est sans difficulté que ses doigts ont investit mon conduit, alors , tournant ma tété vers lui, je lui ai offert ma bouche, ce qui est très rare pour moi ; son baiser fougueux et ses doigts fureteurs m’ont mis le feu au ventre ; j’avis envie qu’il me prenne, sans préliminaires, le long du mur, comme une petite salope que j’étais. Sans que je m’en rende s compte, il avait baisé son pantalon et d’une poussée, il a investi ma chatte, s’enfonçant au plus profond ; je n’ai pu retenir un oh, à la fois de surprise, mais surtout de plaisir ; j’avais sa queue dans mon ventre et je savais que j’allais m’offrir totalement à lui, faisant vraiment mon homme cocu.

Se coups de butoirs claquant sur mon fessier ont vite fait monter mon plaisir et un flot de cyprine a remplit ma chatte, le chibre qui me possédait glissant au milieu de mon plaisir. Soudain, il s’est retiré et m’allongeant sur le lit, il a remonté mes jambes sur ses épaules et en me traitant de petite salope, il m’a pourfendu sans pitié ; j’encaissais avec bonheur sa queue, fine et longue, qui à chaque fois me percutait le fond de ma matrice ; ma jouissance était totale et agrippée à son corps, j’ouvrais mes cuisses le plus possible pour mieux le sentir.

Il savais qu’il ferait ce qu’il voulait de moi et il en profitait, usant de mots crus pour me traiter comme je le méritais ; j’étais en train de cocufier mon homme, et il savait que c’était la première fois ; je lui appartenais, et si même il m’avait déjà baisé devant jean, il était fier de m’avoir rien que pour lui sans que jean le sache.

Changeant plusieurs fois de positions et de rythme, il m’a fais jouir plusieurs fois, me faisant crier mon plaisir, avant que incrusté au fond de mon vagin, il m’engrosse, déversant sa semence à longs jets, puissants et chauds, me faisant une nouvelle fois jouir.

Allongés , tous les deux nus, nous caressant, nous discutons, brides de conversation entrecoupées de doux baisers sur tous le corps. C’est alors qu’il m’a fait remarquer que j’ai bien allumé le serveur et que sans aucun doute, il aurait bien aimé me baiser lui aussi. J’avoue que je suis surprise, et encore plus quand il me dit qu’il aimerait bien me voir avec lui, ce qui ferait que finalement tu ferais deux fois cocus ton homme.

Accompagnant ses propos, ses doigts ont atteint ma fente et me pénètrent de plus en plus ; il sait que j’aime me faire fister et que cela déclenche très souvent une terrible jouissance et que cela me fait perdre un peu mes moyens. Et c’est ce qui se produit ; et quand il décroche le téléphone, je ne réagis pas. Se plaçant sur le dos , sa queue, droite et raide m’attire et je me plante sur sa tige, m’enfonçant profondément.

Je réalise alors qu’il y a une autre personne dans la pièce, mais il m’empêche de me retourner, et au contraire, il me plaque sur sa poitrine sa bouche m’empêchant de parler. Soudain, je sens un contact sur ma raie, et avant que je réalise, un gland, avec une capote vient se poser à l’entrée de ma grotte déjà comblée ; j’essaie de me débattre, mais Thierry me maintient et doucement la deuxième bite vient me remplir, m’écartelant les parois ; c’est douloureux, mais il y va doucement et bientôt il est au fond de moi, avant de commencer à me pistonner ; pour moi, plus de douleur, uniquement le plaisir de sentir ses deux verges en moi, possédée totalement, saillie en double vaginale.

Plus de résistance, bien au contraire, je me cambre pour mieux sentir cette double, ma chatte, dilatée, mais lubrifiée par la précédente semence et par mon propre plaisir, encaisse les deux membres avec bonheur ; je jouis, je crie mon plaisir, les encourageant à me pourfendre et à se répandre en moi ; mais cela ne dure malheureusement pas longtemps car derrière moi, le membre dégonfle après avoir déversé son jus dans la capote et il se retire et disparaît :
Je viens de me faire baiser par un inconnu, ce que finalement voulait mon homme.

A son tour Thierry jute et me remplit un peu plus ; le sperme s’écoule de ma chatte et macule mes cuisses ; épuisée, je regarde l’heure et je m’aperçois que cela fait deux heures que je suis avec lui ; jean doit m’attendre et rapidement , je me couvre de mon imper, sans remettre ma tenue de départ ; je tiens à arriver ainsi à la maison.

A mon arrivée, jean est surpris de me voir ainsi i et il reste sans voix quand retirant l’imper, je lui apparais , totalement nue, les cuisses luisantes de spermes, et écartant les cuisses, je lui dis :
- " Tu voulais que je te fasses cocu ; je l’ai fait, tu peux vérifier, mon vagin est pleine de sperme et c’est même deux hommes qui m’ont possédé sans réserve et j’ai jouis, autant par leurs queues que par le fais que tu étais deux fois cocu et bien cocu comme tu le voulais "

J’ai pu constater que cela l’avais beaucoup excité, pour mon plus grand plaisir. Et je sais qu’il aimerait que cela se reproduise.

9 commentaires

Il voulait être cocu

Par Belize79 le 26 juillet 2018

Bonjour candaule avec un peu de retard la réponse à ta question
J ai besoin de la main de mon homme quand je me fais prendre et ainsi enlus de monlaisser je vois le sien
Par contre après deux sorties ou il l à su après et oui je viens de le refaire j ai beaucoup apprécié cette liberté de m’offrir sans qu’il le sache’, puis ensuite de faire l amour avec mon homme en lui avouant "ma faute" cette liberté qu il m’a toujours encourager à prendre m’apporte une jouissance grandissante
Bises coquine à celui qui nous comprends si bien

Il voulait être cocu

Par Lefou le 23 juillet 2018

@Candaule, oui je vais tacher (Oupssss) de vous faire partager cette période. Si il a fallu gérer quelques moments compliqués, les bons et nombreux souvenirs en valent la peine. Mon ex était passée d’une timide allumeuse à une femme totalement libérée. J’en ai merveilleusement profiter et fait profiter. Succombant à ma pratique, son plaisir de me faire plaisir et de se laisser toucher (tripoter même) comme de me faire l’amour était décupler comme ses envies. Une seule autre aventure pseudo adultérine mais surtout une soumission à Philippe et/où moi. Très amoureuse et voulant préserver notre couple, elle l’utilisait pour garder une forme de contrôle, aimant jouer les garces, aimant me voir si exciter, aimant m’humilier aussi parfois. Deux autres de nos amis bien choisis ont pu goûter aux seins plantureux et jouer de ma belle salope. @Candaule (bis) j’ai déjà poster nos débuts avec Philippe.

Il voulait être cocu

Par Candaule le 20 juillet 2018

BELIZE :
Merci beaucoup Nicole pour ta réponse.
Pour reformuler ta réponse et m’assurer que j’ai bien compris :
- Une aventure en présence de ton Mari : Tu prends un plaisir simultané en t’offrant au corps de ton
partenaire et en même temps au regard de ton Homme.
- Cette aventure en l’absence de ton Mari : Tu prends successivement du plaisir,
d’abord avec ton amant et en suite avec ton Homme.
Alors j’aurais cette question, ressens-tu plus d’autonomie plus de liberté vis à vis de ton plaisir lorsque ton Homme n’est pas présent ?
Car au delà de l’idée d’être cocu qui est bien entendu stimulante pour un candauliste averti, ne peut-on pas envisager que Monsieur éprouve une forme d’intense fierté à être le partenaire de vie d’une femme qui s’assume pleinement vis à vis de ses désirs, ses pulsions et bien sur du plaisir et de ses frontières.

LEFOU :
J’adore votre réponse, ne pourriez-vous pas nous en faire un magnifique témoignage car le scénario est extrêmement stimulant et puis peut-être y a t-il eu d’autres aventures "adultérines" et conscenties.
Au plaisir de vous lire.

Il voulait être cocu

Par Lefou le 19 juillet 2018

Effectivement lorsque on le désire et le sachant sommes-nous nous Cocu ?
Personnellement j’avais dévoilé mon fantasme très tôt à mon ex femme. Sexy et exhib , voir allumeuse en ma présence, si elle n’avait pas de problème avec cela, elle en avait peur par amour et qu’il faudrait une opportunitee sans forcer. Lors de notre premier trio avec Philippe, à mon initiative d’ailleurs, j’ai vite compris à leur connivence que j’etais Cocu depuis un moment. Elle n’a pas souhaité me mettre dans la confidence trop vite, elle appréciait le mélange de folie et d’interdit, c’était très sexuel et différent aussi car nous nous étions connu très jeune et Philippe était plus âgé et expérimenté. Elle s’amusait de mes fantasmes adorant me titiller avec ce qui était en fait la réalité, comme de se faire prendre sans ménagement par une grosse queue et faire délicieusement l’amour avec moi après avoir partagé des moments intenses avec lui. Ils me l’ont avoué ensemble, elle le chevauchait et ayant déjà joui une première fois, je les regardais la queue à la main. En porte jarretelles sur lui, elle se frottait et allait se faire jouir...Vas-y dis lui !... tout en jouant avec ses gros seins, Il m’a regardé et tout balancer avec des mots crus et juste ce qu’il faut d’humiliation, je vous laisse imaginer. Ils ont joui bruyamment. Il m’a demandé si ça allait avant de partir, je l’ai rassuré puis j’ai refait l’amour à ma femme divinement !

Il voulait être cocu

Par Belize79 le 19 juillet 2018

Bonjour Candaule ; merci pour ton commentaire
et voilà la réponse : oui l’expérience a beaucoup plu à mon homme et il me l’a prouvé à mon retour, et il m’a avoué qu’il aimerait bien que je recommence ; pour moi, je ne sais pas si je le referais, peut-être avec un homme qui saura me mettre en confiance.
quand au plaisir, pour moi il est très différent ; avec une aventure candauliste, je me livre, autant pour moi que pour lui car j’aime qu’il me regarde me faire prendre ; ici le plaisir est différent car je me livre pour moi , avec en plus la notion d’avoir un amant ,même si je ne souhaite pas un régulier et ce n’est que quand nous nous retrouvons que je retrouve un plaisir commum, Nicole

Il voulait être cocu

Par patrice6666 le 18 juillet 2018

moi je sais que je suis cocu et cela me plait de l’être, même si je connais certains de ses amants. Ce soir je l’ai incitée a rejoindre un amant et a passer la nuit avec lui. J’avoue que je suis tres excité de la savoir avec son amant pour toute une nuit. il ma deja remercie en me disant qu’elle etait arrivé chez lui, sans slip et il va me raconter leurs ébats et demain leur nuit .. je savoure deja

Il voulait être cocu

Par Candaule le 18 juillet 2018

Encore un superbe témoignage chère BELIZE79, merci milles fois. Votre époux doit être le plus heureux des hommes comme après chaque aventures je présume. J’aime votre façon de concilié les désirs de votre Homme, ceux de votre amant et bien sur les vôtres. Je suis fan de votre manière de vous offrir sans retenue ni à priori pour le plus grand bonheur de tous. Bravo.
J’aurais juste une question : Cette expérience a-t-elle suffisament plu à Monsieur pour qu’il ait envie d’être à nouveau Cocu ? Et vous chère Bélize, est-ce une aventure a renouveler ? En quoi le plaisir est-il différent d’une aventure candauliste plus habituelle ?
Au plaisir de vous lire

il voulait être cocu

Par jack1950 le 18 juillet 2018

Ah le fantasme du mari qui se veux être cocu.
Perso une fois qu’on le sais, et qu’on le désire ? est on vraiment cocu ?
Superebe récit quand même qui demande bien sur une suite.

il voulait être cocu

Par hanifa le 17 juillet 2018

MERCI POUR CE récit bandant Ce mari a de la chance d’avoir une épouse baisable à souhait . Il fait bien des envieux.

Wyylde La plus excitante des expériences de couple
Wyylde La plus excitante des expériences de couple