Amour quand tu nous tiens 4/5

Par Agapornis le 10 février 2020
Dans Expériences de candaulistes

Après une soirée à deux durant laquelle Christian et Jade purent profiter l’un de l’autre sous la quiétude d’un soleil couchant à se promener sur les quais puis faire l’amour et se souhaiter une bonne nuit dans les bras l’un de l’autre, il était prévu le lendemain de retrouver Christophe et Jacqueline. Ils se retrouvèrent, sans se chercher, promenade sur les quais à regarder des bateaux plus beaux les uns que les autres, petit resto qui sert de la petite bouffe, dommage, promenade digestive, l’heure de l’apéro arriva. Christian et Jade ne font pas le premier pas. Le rosé avait déjà bien coulé. C’est Christophe qui lança les hostilités en s’accaparant Jade sur le canapé du studio cosy de Christian et Jade. En quelques secondes, nos quatre coquins furent en tenue d’Adam et Eve. Pour la première fois, Christian ne pouvait s’occuper du plaisir de Jade. Il l’observait tant que possible. Elle se faisait lécher, bouffer la chatte, puis pénétrer en cuillère. Christian aime l’entendre lorsqu’elle gémit. Pour lui, difficile de surveiller le bien-être de sa tendre, chercher en même temps à découvrir un corps, devant lui donner du plaisir, sans savoir ce qui la fait décoller. Christian connait le corps de Jade, ses points sensibles, ses gémissements pour estimer la montée de son plaisir, les moments ou ses tétons sensibles en début de rapport demandent ensuite d’être un peu plus mal traité ; ils font l’Amour depuis plus de trente ans, cela amène une certaine expérience…moins glamour, une certaine habitude. Hors là, en essayant de constamment regarder celle qu’il aime, il devait découvrir une bouche, des seins, un petit clito, des lèvres de sexe fines et bien fermées, un sexe a peine humide et sensible. La chatte de Jade est humide de mouille, grande ouverte, et le fruit de son excitation lui donne son gout si particulier, cette odeur de sexe. Lorsque Christian, goutta le sexe de Jacqueline, c’est avec une certaine appréhension, ne sachant pas comment il apprécierait son gout, ne sachant pas de quelles caresses cette chatte avait l’envie pour se libérer. Christiane gémissait, mais de façon beaucoup moins expressive que Jade. Christian, habitué à d’abord faire jouir Jade pendant les préliminaires, chercha à provoquer l’orgasme de Jacqueline, mais il ne lui donnait que du bien-être, sans qu’il soit pour autant intense. Christophe venait de jouir par la branlette que Jade venait de lui administrer, il venait de se vider les couilles sur les mains de Jade, son propre torse. Christian avait vu Jade approcher son visage de la bite de Christophe, il a cru qu’elle avait craqué à sucer une nouvelle bite ; cela l’aurait excité de voir sa tendre se libérer à ce point. Elle refuse sa bouche d’habitude à ces amants.
Les longs préliminaires de Jacqueline et Christian, avaient donné le temps de débander à Christian. Jacqueline branla rapidement Christian, mais déclara rapidement forfait..Mais

Soyez le premier à commenter cette contribution