Amour quand tu nous tiens ...1/5

Par Agapornis le 8 février 2020
Dans Expériences de candaulistes

Il y a bien longtemps que le clavier n’avait été pris pour conter les aventures des vacances. Les premiers émois candaulistes datant de septembre 2016, avec deux merveilleux trios durant lesquels Christian avait eu l’immense plaisir de regarder jouir sa moitié, de l’entendre prendre du plaisir, libérée de ce carcan de principes que l’union de deux êtres serait sensée obliger.
De la regarder, d’en souffrir même de jalousie, fait apparaitre l’intensité des sentiments que l’on a pour son Aimée. Je t’aime, et j’en suis certain.
Les autres vacances jusqu’ à ce jour de 2019, avaient été le théâtre de caresses sur la plage, ou Jade avait pris plaisir à se faire dorloter par des prétendants de passage, à leur branler le sexe, leur iriser la bite, pour en recevoir la semence. Semence qu’elle aime s’étaler sur la poitrine aux tétons bandés, le corps pour profiter de cette tiédeur. Mais ce jour de septembre 2019, de météo si triste allait réserver à Jade et Christian quelques surprises. La pluie, le froid ne permettaient pas d’imaginer prendre du bon temps à la plage, ni d’errer dans le village naturiste du Cap d’Agde en tenue d’Adam et Eve.
Le village a son sauna. Le 2+2 lui est chaud, très chaud ; qu’il pleuve ou qu’il vente. C’était le jour idéal pour le découvrir. Mais Christian est candauliste, Jade la femme d’un candauliste, ils ne sont pas libertins. De pénétrer dans cette antre du plaisir, pouvait faire basculer les tendances de Jade et Christian. Lui sait que de voir son aimée dans les bras d’un autre, de la regarder embrasser avec fougue, de jouir plus intensément par le contexte, de voir son sexe ouvert à un autre sexe que le sien peut être difficile à accepter mais tellement instaurateur de sentiments ; Jade ne l’a jamais vécu, sera-t-elle prête si cela dérive. Le 2+2 veut bien dire que la possibilité de voir Christian avec une autre est possible, probable.
De prendre la décision de pousser la porte n’a pas été facile. Un couple sympa était là, Jade et Christian ont échangé avec eux sur la retenue qu’ils avaient à passer cette porte. Christian s’est mis à espérer que ce couple pourrait les guider ; ils ne les ont jamais recroisé.
Donc nos Amoureux se sont regardés. Bon….on est là…on y va ? Aller, c’est parti…L’entrée payée, une serviette réceptionnée, un bracelet mis au bras, un vestiaire débusqué…c’est parti.
Le sauna est plein….il y a de grands coins câlins ; ils ne sont qu’un amas de corps entrelacés. Pas facile de se frayer un passage, les couloirs regorgent de gens qui eux non plus ne savent trouver une place. Jade a l’envie de goûter au jacuzzi, au moins profiter d’une partie des structures. Le sauna est petit et bondé, le bain turc surchargé est une partouze. Le contexte est à peine excitant, beaucoup trop de monde. Jade et Christian avaient été prévenus à l’entrée mais n’imaginaient pas une telle fréquentation.
Tant bien que mal, Jade arrive à accéder au Jacuzzi, suivi de son Christian qui ne la lâche pas dans ce contexte bien particulier. Un peu dans le passage au début, ils récupèrent une place assez rapidement. Comme sur la plage, comme le soir autour des terrasses, tout n’est que spectacle ici au Cap. Jade et Christian ne cherche pas directement le contact, ce n’est pas trop leur style. Pour chaque expérience, on est venu les chercher ; ils ont …ou non accepté. Mais cette fois, le contexte différent, a fait …différemment basculer les choses.

Soyez le premier à commenter cette contribution