Lettre ouverte à nos complices

Par AJAX le 5 février 2019 1
Dans Actualités candaulistes

Voilà deux ans et un peu plus que nous avons, Sabine et moi, ouvert ensemble cette voie libertine. C’est grâce à de courtes nouvelles dans lesquelles je la mets en scène que nous avons franchi le rubicon.

Je me suis découvert candauliste et Sabine une amante qui assume le fait que des hommes la désirent. Ce chemin nous plaît, nous aimons dire que c’est grâce à lui que notre couple existe toujours. Et plus encore, notre relation est plus puissante qu’elle n’a jamais été. Nous nous sommes redécouverts, plus intenses, plus joueurs l’un et l’autre. Plus d’émotions, plus d’affinités, plus de sentiments.

Un chemin attirant, vertigineux et bordé d’embûches que nous devons éviter. Apprendre à gérer nos propres craintes, nos fantômes. Apprendre à communiquer, à s’exprimer sans manipuler. Apprendre à écouter l’autre, se mettre dans la peau de l’autre.

Convenir, choisir le chemin, décider ensemble. C’est la condition nécessaire pour ne pas se tromper, pour ne pas rebrousser chemin, pour ne pas se perdre. Et avancer encore puisque c’est notre désir.

Découvrir avec vous, vous qui nous avez choisis. Vous, de belles personnes riches de vos âmes bien faites. Nous goûtons ce miel qui nous plait. Nous aimons ouvrir le champs des possibles à deux, à trois, à quatre, autrement. Aller explorer les limites de ce qu’on appelle sa zone de confort. Avec précaution la repousser pour l’étendre.

Curieux que nous sommes, passionnés, affamés d’amour, de fantaisie. Nous sommes déterminés à suivre cette direction joyeuse, féconde en aventures, en rencontres. Nous redécouvrons le plaisir de s’exposer, nous redécouvrons des sensations, des enthousiasmes, des passions. Voilà, nous sommes nus devant vous qui nous regardez.

Alors je sais, Sabine est beaucoup plus jolie que moi. Je sais ! Elle est belle aussi parce que sincère, spontanée, et plus encore, elle est vertueuse. Non ! Je déconne. Elle est intègre. Je veux dire qu’elle est forte, normal ! C’est une femme, bien faite et grâce à elle je suis peut-être un peu mieux qu’avant de la connaître.

Vous ai-je dit que je l’aime ?

1 commentaire

Lettre ouverte à nos complices

Par jack1950 le 6 février 2019

Merci de ce merveilleux éloge pour le candaulisme.
Nicole et Jack