Lacher prise avec son amant

Comment lâcher prise lors d’une aventure Candauliste

Par Candaule le 25 décembre 2020 9

Pour de nombreuses épouses de Candaulistes, s’autoriser à lâcher prise avec un amant s’apparente à un fantasme. En effet, cela peut faire appel à de nombreux sentiments parfois difficiles à gérer, pour celles qui s’abandonnent au plaisir que leur offre un amant. À cela il est bon d’ajouter les émotions telles que la jalousie éventuelle de son partenaire, sa possessivité et la peur de perdre….

Le lâcher prise, c’est quoi ?

Lâcher prise, tout le monde a ce mot à la bouche depuis quelques années. Il n’est pas si simple de le mettre en pratique. Qu’en est-il vraiment ? Il n’est pas évident de résumer en quelques mots le concept de lâcher prise.

Je commencerais par dire que cela signifie se concentrer sur ce qu’on veut ressentir dans son corps avec lui, plutôt qu’être dans sa tête avec les 60000 pensées parasites qui nous traversent chaque jours : " Il faut que j’achète le pain, il faut que je fasse à manger, il faut que je m’occupe des enfants… ". Quand vous êtes dans les bras d’un amant, ce n’est pas le meilleur moment pour penser à cela.

Pour le Larousse, c’est un " moyen de libération psychologique consistant à se détacher du désir de maîtrise " c’est vrai, mais cela c’est beaucoup plus riche que cela. En effet, le lâcher prise c’est :
- Une démarche active qui consiste à laisser de côté (parfois l’espace d’un après-midi) tout ce qui m’empêche de me sentir libre de vivre le moment.
- Accepter d’aimer, s’aimer soi, aimer l’autre.
- Faire la paix avec son passé et pardonner.
- Découvrir de nouveaux territoires, se découvrir à chaque fois différemment dans le plaisir sans jugements et avec bienveillance.
- Renoncer à l’envie de vouloir tout contrôler, tout comprendre, tout expliquer ou avoir toujours raison.
- Se libérer de la pensée et se laisser emporter par le plaisir que l’on éprouve tout en laissant de côté les a priori, ses limites et son éducation.

En résumer, il vous faut vous libérer des freins, contraintes ect.. et vous autoriser à habiter pleinement votre corps et toutes les sensations qu’il vous offre. Vous laisser emporter par le plaisir que vous prenez avec votre amant sans vous soucier de quoi que ce soit. (C’est la raison pour laquelle certaines épouses de candauliste préfères rencontrer seules et ne pas avoir à se soucier de leurs conjoints, de son regard, de se qu’il va penser ...).

Mais attention, lâcher prise, ce n’est pas être fataliste et se soumettre, ni même se résigner et tout accepter, ce n’est pas non plus fuir. C’est véritablement une démarche volontariste et active, celle d’être connecté à ses ressentis, à son corps et à sa féminité sans tabous et développer ainsi son estime sexuelle.

Quels sont les plus-values du lâcher prise ?

Le lâcher prise, et les plus-values qu’il apporte est un vaste sujet. Ce n’est pas seulement accéder plus facilement au plaisir avec un amant. Cela va beaucoup plus loin. Selon moi, lâcher prise c’est à la fois déconnecter le mental pour se reconnecter à son corps et vivre plus intensément sa relation physique à l’autre pour être dans une connexion charnelle qui vit pleinement l’instant présent.

Mais lâcher prise, c’est avant tout une fabuleuse aventure qui permet d’apprendre ou plutôt prendre conscience de son rapport à son propre psychisme indépendamment de sa relation aux autres. Lâcher prise, c’est dépasser le rapport que l’on a pu avoir avec l’interdit, le rapport que l’on a pu avoir avec ses limites et abandonner une part de soi-même pour en retrouver une autre sans pour autant être dans l’abandon, la résignation ou la soumission.

Une véritable démarche de maturité qui permet à l’individu en devenir, de s’élever, de se révéler et de s’assumer pleinement dans la relation sexuelle avec un complice.

Quelle est la base pour lâcher prise ?

Réparer le passé
Pour véritablement lâcher prise, il est important de prendre soin de vider ses valises. Je m’explique. Avant d’envisager de véritablement lâcher prise lors d’une aventure Candauliste, il me paraît indispensable de réparer, de soigner les blessures que l’on a pu vivre lors de son histoire passée.

Cela peut passer par la peur de perdre son conjoint alors que l’on prend du plaisir avec son amant sous ses yeux car par le passé, vous avez eu un partenaire qui n’a pas apprécié votre désir de plaire. Ou bien, vous avez déjà été délaissée par un autre et vous avez vécu des souffrances de la rupture que vous ne voulez pas reproduire. Ou encore que dirait votre mère, votre père si elle ou il savait, au vu de l’éducation que vous avez reçue. Ce sont autant de points qui sont à résoudre pour vivre une expérience Candauliste époustouflante.

Pour vous aider dans cette entreprise, n’hésitez pas à parler avec votre conjoint de vos peurs, de ce qui vous a fait souffrir par le passé et que vous souhaitez réparer à travers votre complicité. Si vous éprouvez une incapacité à parler à votre chéri ou si vous ne sentez pas à même d’entendre ce que vous avez à lui dire, n’hésitez pas à prendre contact avec un sexothérapeute qui prendra en charge vos difficultés et vous accompagnera sur la voie de votre libération.

Si je voulais résumer tout ceci, je vous dirais que la première étape du lâcher prise, c’est de poser des mots sur vos maux.

Exprimer ses peurs
Avancer sur la voie du lâcher prise peut se faire sans l’aide de votre partenaire. Vous ne devez aucunement avoir peur de partager vos angoisses avec l’homme de votre vie car généralement l’épouse d’un Candauliste est enfermée dans ses peurs comme la crainte de décevoir son conjoint, la peur qu’il l’abandonne après qu’elle ait pris son pied avec un autre ou encore la peur qu’il ait envie de faire de même avec une autre dans un souci de réciprocité. Le complice est aussi concerné par ces peurs en effet l’épouse d’un Candauliste peut avoir peur de ne pas plaire à son futur amant ; elle peut aussi avoir peur d’être contrainte à avoir des pratiques qu’elle ne souhaite pas vivre. Et puis il y a une chose véritablement importante dans notre pratique, c’est la peur de perdre le contrôle, de ne plus être raisonnable, d’avoir besoin de retrouver son amant sans limite, de se retrouver dépendante, de mettre son couple en danger, de souffrir et de faire souffrir.

Vous sentir digne d’être aimée à travers notre pratique vous aidera vraiment dans votre quête de lâcher prise.

Comment lâcher prise avec un amant ?

Penser à autre chose qu’à la performance
Vous n’avez rien à prouver que ce soit à votre amant ou à votre conjoint lorsque vous vivez une aventure physique avec un amant. Si vous vivez une démarche Candauliste pour faire plaisir à votre conjoint, vous n’êtes pas sur la bonne voie. Si vous vivez des aventures Candaulistes avec un complice, il n’y a qu’une bonne raison : c’est pour vous épanouir en dehors de la routine du couple. Laissez donc le soin à votre amant de s’occuper de vous, laissez-lui l’initiative et laissez- vous porter par ce que vous éprouvez. Laissez-le caresser votre corps, peloter votre fessier, embrasser votre intimité. Croiser le regard de votre conjoint et contempler l’amour qu’il vous porte.

Prenez votre temps et savourer
En d’autres mots, je vous dirais « ralentissez », prenez votre temps et savourer l’instant présent sans anticiper la suite. N’attendez rien, vivez le moment car quand vous êtes dans l’anticipation, c’est votre cerveau qui est aux manettes dans le coup d’après, vous n’êtes pas à l’écoute de ce que ressent votre corps sur le moment. Un des meilleurs moyens de se rendre compte des pensées qui habitent votre cerveau est de laisser parler votre désir, vivre l’attention qui anime votre corps et stimule votre imagination. Mais pour cela, prenez votre temps, restez au présent et contemplez le plaisir que vous éprouvez. Délectez-vous des mots cochons qu’il vous glisse à l’oreille, savourez le grain et le parfum de sa peau, savourer les baisers qui posent dans votre cou.

Vivez les surprise de la spontaneité
Cultiver l’imprévu, apprenez les délices de la surprise. Libérez-vous de la routine et laissez-vous surprendre. Souvent bien des couples Candaulistes vivent une forme de "routine Candauliste" souvent un process qu’ils connaissent, qu’ils maîtrisent et qui les conduit rapidement au plaisir mais qui se répète à l’infini et finit par devenir ennuyeux. Sécure mais ennuyeux !!! Alors autorisez-vous à être plus spontanée, laissez parler vos envies. Prenez plaisir à surprendre autant votre amant que votre conjoint, vous verrez c’est de la dynamite ! Imaginez par exemple que lorsque Monsieur rentre du travail, il vous trouve au lit avec votre amant, vous verrez qu’il il ne va pas rester longtemps à la porte de votre domicile !

N’hésitez pas à dire ce que vous aimez
S’il est un domaine qui est incontournable dans notre pratique, c’est de savoir se positionner clairement. Ne pas hésiter à dire ce qui vous fait craquer sans attendre, qu’il devine ce qui vous excite, ce qui vous plaît. Tout le secret est dans l’art de savoir demander et d’exprimer sans complexe vos désirs sexuels sans craindre de mauvaises réactions. Encouragez et usez sans limite des termes : « que c’est bon… », « comme je te sens bien… », « j’aime quand tu… » ou encore « qu’est-ce que tu me baises bien… ». Si tous ces mots ont des vertus aphrodisiaques sur votre partenaire, vous vous rendrez vite compte qu’ils en ont aussi sur vous-même mais encore faut-il oser.

N’hésitez pas à vous positionner clairement
Il n’y a rien de plus terrible que de se sentir forcé à faire quelque chose qui ne vous apporte aucun plaisir voir même qui vous dégoûte. Il est utile dans ce cas de prévoir un safe word qui vous permet de stopper immédiatement quelques pratiques que ce soit. Car sachez que si vous dîtes oui sans en avoir envie, vous pouvez tirer un trait sur le plaisir de lâcher prise et en arriver à vous poser la question de savoir ce que vous faites là. Il est donc indispensable de se respecter et de savoir se positionner clairement sans craindre les conséquences que cela pourrait avoir.

Avoir confiance en votre ressenti
Si votre amant ne sait pas vous mettre à l’aise, vous pouvez être certaines que le courant ne passera pas. Vous n’aurez qu’une solution : passez votre chemin de la manière la plus courtoise possible. Cela ne tient souvent pas à grand-chose mais n’est pas négociable et vous n’avez aucune explication à donner. Un ressenti est totalement subjectif et réel, il ne peut à ce titre, pas être remis en cause ou même faire l’objet de négociations. Vous vous respectez, vous vous levez et vous partez. Si le désirde chacun se vit à des vibrations différentes, il a néanmoins besoin d’être synchrone pour que le plaisir soit au rendez-vous. Vous croiserez d’autres amants, vous aurez d’autres occasions.

En conclusion

Apprendre à lâcher prise c’est aussi accepter de perdre le contrôle de ce laisser-aller aux troubles de l’inconnu. C’est ce que beaucoup de femmes recherchent à travers la pratique du candaulisme : cette saveur unique des premières fois. Pour ce qui est de votre complicité Candauliste, une fois que vous aurez appris à lâcher prise, elle se dessinera peu à peu en conjuguant l’écoute de ses partenaires et l’affirmation de soi.

9 commentaires

Lacher prise avec son amant

Par ALEXETFLO le 30 décembre 2020

bonjour,

Encore un excellent article, merci CANDAULE d’avoir traité ce sujet, puisque, nous les épouses, nous sommes en quelques sortes l’élément actif du couple candauliste.

Ce n’est pas évident pour me "lâcher" pour cela j’ai besoin de savoir mon cher mari totalement excité enjoué par le fait que j’ai une aventure avec un amant. Je dois ressentir la transmission de sa confiance de son envie, j’ai besoin qu’il me rassure que j’ai bien toute les libertés qu’il m’accorde et quelque soit mes attitudes avec mon (mes) amant(s).

Mais parfois ce n’est pas pour autant que j’arriverai à lâcher prise, pour cela, mon excitation doit être "exponentielle", c’est dans ce cas là que j’arrive à dépasser allègrement les "codes bien pensants" l’éducation inculquées depuis l’enfance, de faire voler en éclats les interdits, là je deviens une autre Florence, je me découvre même.
Mais il faut aussi le partenaire qui sans le savoir va être le détonateur et tous n’ont pas ce petit quelque chose qui va faire que je vais faire voler en éclat mes chaines.

Ce lâcher prise se poursuivra ensuite juste dans l’intimité de notre couple pour de merveilleux instants magiques hors du temps qui vont donner naissance à de futurs pulsions candaulistes.

Encore merci, CANDAULE, pour ces articles et de penser aux épouses.

Florence

Lacher prise avec son amant

Par mdesaf33 le 29 décembre 2020

Chère Candaucpl75, vous avez très peu écrit, et nous ne discernons pas si votre mari est présent lors de vos ebats ?

S’il ne l’est pas c’est peut-être vis à vis de lui que vous éprouvez une gêne à exprimer vos ressentis physiques et psychologiques.
J’ai eu un peu de mal aussi au début.
Mais mon chéri, même s’il respectait mon jardin secret, mourrait d’envie d’en savoir plus.
Quand j’ai osé lui en raconter un peu, je me suis sentie libérée.
(et j’ai compris l’immense excitation pour un mari candauliste. Lui en raconter "beaucoup " est un beau cadeau pour lui !!)
Depuis j’ai perdu toute pudeur, pour lui ou pour mes partenaires inconnus.
L’exhibition de mes pensées est aussi obscène que celle de mon corps,
et plus excitante intellectuellement !!

Accessoirement vous nous feriez plaisir.
Bien sûr ce n’est pas votre préoccupation principale, mais alors pourquoi publier ici ?
S’il n’y a pas de gêne avec votre homme, lancez-vous.
L’exhibition épistolaire est un bon entraînement avant de vous exhiber avec .... plusieurs amants !!

J’ai eu la chance de commencer avec 2 hommes très jeune j’avais 18 ans. Croyez moi ,c’est plus que 2 fois mieux.

Oubliez la pudeur. C’est un tue-le-plaisir.
Bises
Bénédicte

Cher MDESAF33

Par candaucpl75 le 29 décembre 2020

Effectivement l’écrit est parfois source d’incompréhension !... :-)

J’y songe, j’y songe, poussée évidemment vous vous en doutez pas mon cher et tendre mari ! Mais je ne sais pas si je suis faite pour écrire des récits contant mes aventures... ! C’est une intimité que l’on doit dévoiler et je ne suis pas sûre de le vouloir ! :-)

Lacher prise avec son amant

Par mdesaf33 le 28 décembre 2020

De rien CANDAUCPL75.
Je n’ai pas de merite a ecrire ce commentaire flatteur ;
je me retrouve dans chaque mot que tu as ecrit dans tes deux commentaires.

J’essaye de ne pas critiquer certains participants quand je ne partage pas leur avis,
pour ne pas les peiner, et aussi parce qu’une incomprehension est vite arrivée
quand on n’ecrit que quelques lignes.
mais quand je me sens totalement en phase avec quelqu’un, je le lui dis.

Si vous vous racontiez dans une publication, ce serait sympa,
soit dit sans mettre la pression :-))

Lacher prise avec son amant

Par candaucpl75 le 28 décembre 2020

Merci MDESAF33 pour ton commentaire ! :-)

Lacher prise avec son amant

Par Couplexcuckold le 27 décembre 2020

Après de nombreuses années de libertinage et de candaulisme, nous avons décidé avec mon mari qu’un amant régulier était indispensable. Le lâcher prise n’a effectivement rien à voir avec un homme que l’on connaît et avec un inconnu. Avec mon amant, il y a de l’émotion et des sentiments qui rendent la relation sexuelle beaucoup plus riche et intense. Avec lui je lache totalement prise. Mon mari pour sa part peut aussi s’épanouir dans son rôle de cocu car il doit véritablement partager sa femme, non pas pour un instant mais au quotidien. Il connaît mon amant et il s’entend très bien avec lui

Lacher prise avec son amant

Par Adresser le 26 décembre 2020

Mon épouse a offert son corps pendant plusieurs années à ses amants successifs avec des privilèges que je n’ai jamais eu. c’est son 1er amant qui lui a défloré son petit trou après q"elle lui ai demandé et offert alors qu’elle me l’avait toujours refusé. Les amants suivants l’ont totalement libérée. Elle n’hésitait plus avec le plus récent à sortir sans culotte en permanence et à s’offrir à ses amis sur demande.
Elle et "eux" m’ont donné le plaisir d’être cocu et bien dressé

Lacher prise avec son amant

Par mdesaf33 le 26 décembre 2020

Candaucpl75, tu me l’otes de la bouche ... si je puis dire :-))
Je partage a 100 o/o ton avis, comme je partageais deja ton must
dans l’article sur le baiser, quand tu ecrivais " embrasser
pendant que je suis prise en missionnaire, surtout durant l’orgasme masculin ! Un régal."

J’ajouterais que l’on tutoie le sublime quand les deux partenaires illegitimes atteignent des orgasmes simultanés, tout en s’embrassant à pleine bouche.

Et felicitations à Candaule pour le choix de la photo.
Que cette femme est belle dans cet abandon.

Lacher prise avec son amant

Par candaucpl75 le 26 décembre 2020

étant épouse de candauliste, je ne peux que confirmer que c’est parfois difficile de lâcher prise avec des amants, surtout quand c’est un nouveau. C’est plus facile -à mon sens- avec un régulier. Mais quand ce moment arrive, c’est vraiment divin. C’est totalement un autre niveau de sexualité et sensualité...