La pratique Candauliste et le baiser

Comment le baiser influence une aventure candauliste

Par Candaule le 18 juillet 2020 11

Le baiser a bien souvent une saveur particulière aux yeux du Candauliste. En effet, regarder son épouse embrasser un autre homme, c’est souvent la source d’une intense émotion. Le baiser est souvent le révélateur de l’émotion qui s’échange entre les deux amants. Il peut être passionné, langoureux et sensuel ou tout simplement volé à la fin d’une première rencontre. Le plus souvent, plus il est intense et plus il restera gravé dans notre mémoire.

L’origine du baiser

Avant d’aller plus loin je vous propose de revenir sur l’origine du baiser qui date de plus de 3500 ans avant J.-C. à l’époque égyptienne. Le baiser passionné est ce que l’on appelle dans l’Antiquité romaine le suavium. C’est un baiser qui a une forte connotation sexuelle et impudique. Il se pratique en insérant la langue dans la bouche de son ou de sa partenaire. À cette époque-là il se pratique exclusivement avec une prostituée ou avec sa maîtresse.

Grégoire IX au XIIIe siècle qualifie le baiser féminin de diabolique. Il considère que les femmes qui pratiquent le baiser sont des adoratrices du diable dans la bulle Vox in Rama. Car pour lui, lorsque l’on accueille la langue de l’autre et que l’on reçoit la salive de l’être désiré cela fait perdre tout souvenir de la foi catholique !
Les médecins de la renaissance renforceront cet interdit qui le rend coupable de la transmission de la peste et des maladies de l’époque par l’intermédiaire des miasmes.

Au XVIIe siècle, à l’époque du libertinage, le terme « baiser » prend sa définition actuelle.

Enfin n’oublions pas qu’au tout début du XXe siècle l’union des femmes chrétiennes avait lancé une grande campagne contre le baiser sur la bouche car il était jugé à l’époque par celles-ci comme antihygiénique voire même à la limite de la pornographie.

Les vertus du baiser

Que l’amant soit embrassé de manière tendre ou passionnelle importe peu, il est une marque de désir et parfois même de sentiments. S’embrasser c’est un excellent préliminaire qui accroît les chances de vivre une aventure Candauliste érotique et plein de plaisir. Le baiser possède mil et une vertus tant pour la santé que pour le bien-être.

Le baiser permet de réduire le stress, c’est une très belle entrée en matière lors d’une première rencontre quand le désir apparaît. Le kamasutra nous précise que "le baiser est la porte du bonheur et de l’expérience amoureuse. Il provoque l’ardeur érotique, agite les cœurs et incite au don naturel de soi."

Il permet la libération d’une hormone que l’on nomme l’ocytocine qui fait baisser la tension artérielle et ralenti le rythme cardiaque. Par ailleurs il permet la libération de la dopamine, un neurotransmetteur qui active le désir et qui est associé à la récompense.

Pour Andréa Demirjian ainsi que certaines études allemandes qui ont étudié le baiser, il est évident que le fait de s’embrasser est en lien avec la confiance en soi, le sentiment que l’être désiré est connecté. Ajoutons enfin, qu’embrasser son partenaire lorsque l’on vit une aventure Candauliste permet de mieux vivre cette perturbation émotionnelle que génère notre pratique.

Enfin en libérant de la sérotonine, de la dopamine et de l’ocytocine, le baiser est un véritable moyen de se sentir bien dans son corps, bien dans sa relation à l’autre. Le psychothérapeute Arthur Janoy précise ainsi que plus le niveau d’ocytocine est élevé et plus on peut se laisser aller à aimer.

Le baiser dans une aventure candauliste

Après vous avoir présenté l’histoire du baiser et les plus-values du baiser, j’ai fait le choix de vous parler du baiser et de son rôle, de la richesse qu’il apporte aux saveurs d’une aventure Candauliste. Mais comment aborder ce sujet ? Après avoir quelque peu tergiversé j’ai fait le choix de vous présenter les différents formes que peut prendre le baiser lors d’une aventure Candauliste et cela variant selon le moment et la manière dont il est prodigué.

Avant : Quand la fougue s’empare des 2 amants
Je parle là du premier baiser, celui qui permet l’expression du désir et la libération de la pulsion qu’il génère. C’est un baiser qui accentue tout autant les tensions qu’ils dévoilent les intentions et leur intensité. En effet, plus le baiser est fougueux, suave et sensuel et plus pour le Candauliste, il est source de plaisir. Alors Mesdames, lorsque vous faites la connaissance d’un amant qui réveille en vous des désirs inavouables, n’hésitez pas à vous laisser aller à vivre un baiser passionné avec votre futur amant. Je ne doute pas que Monsieur sera intensément stimulé par votre façon d’embrasser. N’hésitez pas à caresser la nuque ou le torse de votre partenaire. Souvent, ces dames ferment les yeux pour mieux savourer l’expression de la sensualité et du savoir-faire de leurs partenaires. La qualité du baiser est sans nul doute la promesse d’une sensualité annoncée.

Pendant : Embrasser pendant qu’elle se fait prendre
Ce baiser-là, est un baiser empli de complicité et de partage. Il est souvent pratiqué par les couples candaulistes alors que Madame se fait prendre en levrette par son amant. Monsieur peut alors partager avec elle le rythme et la force des assauts de leur complice. Il peut tout aussi bien être réalisé alors que Madame offre son intimité à son amant, il est alors plus neutre. Monsieur sera à l’affût du plaisir que Madame prend, elle pourra lui exprimer celui-ci dans sa façon d’embrasser mais aussi de gémir et de respirer. L’expression du plaisir devenant alors un art subtil.
Cette forme de baiser qui se déroule alors que Madame vit une relation avec son amant est ce que j’appelle un baiser tout à la fois de réassurance et fusionnel.

Après : Le baiser plein de saveurs
Les saveurs qui habitent le palais de Madame peuvent aussi habiller un baiser passionné. La temporalité de celui-ci peut prendre 2 formes mais dans les 2 cas sa bouche se verra épicée des saveurs d’un autre ! En effet, en rentrant d’une aventure candauliste, Madame peut délibérément embrasser son époux avec les parfums du sexe de son amant. Il est alors de bon ton que son visage soit lui aussi parfumé du désir et du plaisir pris avec un autre.

Pour les couples plus avertis, il sera aussi possible d’embrasser son mari alors que l’on vient de prendre en bouche son amant. Il y a là aussi une volonté de partage teinté parfois d’un brin de bisexualité et d’humiliation que souvent les couples candaulistes aiment à découvrir.

En conclusion

Le baiser est l’une des plus belles expressions du désir ; c’est la raison pour laquelle il est important de ne pas oublier que c’est un acte particulièrement intime que certaines ne s’autorisent avec leurs partenaires. Alors je vous invite à le vivre intensément avec votre amant. Découvrez l’art du baiser et toute la palette des émotions que vous pouvez partager avec votre amant ou avec votre mari.

11 commentaires

La pratique Candauliste et le baiser

Par cellequejaime le 14 août 2020

Très beau sujet, bravo !

Et également de très beau commentaires et partages d’expériences... notamment de la part de Clara (luielleeteux) dont je partage totalement l’avis ainsi que les pratiques...

La pratique Candauliste et le baiser

Par FDymond le 5 août 2020

Le baiser est pour moi fondamentalement érotique. C’est l’envie absolu de donner et d’offrir ...

La pratique Candauliste et le baiser

Par Candaule le 28 juillet 2020

Effectivement Flo, je suis de ceux qui pensent que le baiser est en lien avec le reflet du désir que l’on éprouve et la sensualité de la personne.
On peut transmettre beaucoup d’émotions par un baiser....

La pratique Candauliste et le baiser

Par ALEXETFLO le 27 juillet 2020

Bonjour,

Le baiser d’après certains témoignage serait plus intime que la partie feminine la plus intime du corps.
C’est vrai que le baiser est le premier "échange amoureux", deviendrait il de ce fait comme privé ?

Pour moi le baiser est le prélude à d’autres moments plus érotiques, mais aussi fait intégralement parti d’une joute charnelle. Quand j’embrasse mon baiser reflète le plaisir que je prends.

Et puis dans un baiser je décèle l’envie de mon partenaire, et de savoir son envie décuple la mienne et me donner sans retenue.

Après je comprends qu’un baiser reste le privilège du couple.

Merci CANDAULE pour ce nouvel article qu’on embrasse volontiers.

Flo

La pratique Candauliste et le baiser

Par AetM le 27 juillet 2020

J´adore voir ma femme embrasser passionement son amant !!!

La pratique Candauliste et le baiser

Par Patrick L le 27 juillet 2020

Merci Clara pour ce beau témoignage et ton avis sur le baiser.
Mon épouse pratique le baiser je dirais récompense et à l’intensité de celui ci je connais le plaisir que l’homme lui a donné,si il est long et"mouillé"c’est que l’amant a été bon voir très bon, si c’est un baiser furtif... c’est mauvais signe !
Vous avez compris qu’il ne m’était pas réservé !

La pratique Candauliste et le baiser

Par bernar le 25 juillet 2020

Superbe commentaire de Clara !!

La pratique Candauliste et le baiser

Par luielleeteux le 25 juillet 2020

Incontournable pour moi et mon mari lorsque je rencontre mes étalons.
Surtout avec de purs inconnus.
Il est évident que laisser un inconnus fouiller ma bouche, caresser mes lèvres et me laisser emporter par une danse de frémissements buccaux est hautement excitant et me prépare efficacement à recevoir le beau membre dressé dans ma main (car généralement, j’aime embrasser mes amants tout en les caressant).

Lorsque je m’offre enfin à de belles pénétrations elles sont toujours accompagnées de longs baisers fougueux qui permettent à mes amants de comprendre à quel point je m’offre totalement et intégralement à eux.

Entre moi et mon mari, aucun tabou ni faux semblant concernant l’amour et le sexe. Nous savons parfaitement faire le distinguo entre sentiments et plaisirs.

Pour finir, et puisque l’édito en parle, évidement aussi que j’aime prendre en bouche le sexe souvent imposant de mes mâles devant mon mari mais surtout, je ne résiste jamais au plaisir ultime de recevoir leur plaisir explosif et, avant que je n’avale ces flots de semence souvent epais, Yann réclamant alors ce partage total et absolu lors d’un baiser amoureux afin de goûter au fruit viril de cette semence étrangère.
Sans doute en effet un petit côté soumission aux mâles alpha auxquels il m’offre (west souvent Yann qui s’occupe du recrutement et je dois admettre que grâce à lui j’ai eu de multiples occasion de jouer avec des étalons hors normes, toujours très séduisants et, il faut le dire, qui m’ont permis de m’épanouir totalement d’une une sexualité qu’ils maîtrisent a la perfection.)

Pour moi, ce baiser “souillé” est la quintessence absolue d’une relation candauliste assumée et passionnée et je remercie tous les jours mon époux Yann de m’offrir ainsi mes plus belles pages de ma vie sexuelle, à ses côtés (toujours) et dans un partage sans tabou ni arrogance mais dans le plus pur respect.

Clara

La pratique Candauliste et le baiser

Par Belize79 le 23 juillet 2020

Pour nous le baiser a plusieurs formes. D’abord en principe il m’est réservé. Par contre lorsque si elle embrasse , c’est que sa possession et l’envie de son amant est vraiment particulièrement intense. Dans ce cas cele peut-être un simple baiser furtifs ou un fougueux baiser ou les langues se mélangent au rythme de la possession. C’est alors un vrai plaisir de la voir. Jean

La pratique Candauliste et le baiser

Par Candaule le 18 juillet 2020

Merci Tony pour votre commentaire qui vient enrichir cet edito, car effectivement pour certains, le baiser est réservé exclusivement au mari.

Jamais !

Par Tony86 le 18 juillet 2020

Dans notre couple, madame prend diverses choses dans sa bouche. Et notamment -excusez du peu- pas mal de queues. Elle les suce, les mordille, les lèche.. et elle boit aussi le sperme qui parfois en jalllit. Mais le baiser, désolé... c’est pour moi seulement ! J’aime la faire baiser, en chatte, en cul, en bouche. J’adore la voir se faire prendre, parfois par plusieurs hommes en même temps. Je suis un grand admirateur et observateur de ses orgasmes.... mais je reste le seul et l’unique à l’embrasser. Ses baisers sont pour moi, et pour moi seulement... Ils sont très appréciés, notamment après une bonne partie de baise avec un tiers, quand je reprends possession de ses divers orifices (je repasse partout où elle a été limée) et sa bouche prend alors le goût du désir.... Elle y succombe très volontiers.