L’art de la Reine dans une complicité candauliste

Queening et candaulisme

Par Candaule le 21 novembre 2020 3

Les Candaulistes avertis savent de quoi il en retourne. C’est une façon, de mettre plus encore, le plaisir de son épouse au centre de la complicité candauliste de son couple et la cultiver. Voyons ensemble de quoi il s’agit.

Quelle est l’histoire de cette pratique ?

L’origine de cette pratique remonte à la nuit des temps, c’est un art ancien que l’on retrouve sur certaines fresques égyptiennes, qui était pratiqué quelles que soient les cultures puisque cette pratique est relatée aussi bien à travers l’histoire médiévale que par les cultures japonaises chinoises ou indiennes.

À l’origine, c’était un moyen pour les femmes de la classe supérieure, noblesse comme royauté, de satisfaire leurs désirs sexuels sans pour autant tomber enceintes.

Que ce soit une femme vierge ou une femme dont le mari n’était pas disponible, la femme de pouvoir pouvait satisfaire ses pulsions tout en gardant le contrôle de son partenaire sans pour autant prendre de risques concernant une procréation éventuelle.

Le partenaire quant à lui était souvent le serviteur voire même un esclave qui se voyait dans l’obligation de se soumettre aux désirs de sa maîtresse. Précisons qu’au Japon, il y avait même des bordels où les femmes et les filles payaient des esclaves de sexe masculin spécialement formés à cette pratique que l’on nomme « l’art de la reine ».

L’art de la reine, concrètement c’est quoi ?

Elle porte plusieurs noms, la culture anglo-saxonne l’a renommé "queening" ou "facesitting". C’est une pratique à travers laquelle une femme n’hésite pas à presser et frotter ses organes génitaux et/ ou son anus sur le visage de son partenaire. Elle profite ainsi de la langue, des lèvres et du nez de son subordonné.

Contrairement au cunnilingus où le plus souvent, la femme se voit passive, ici, elle est pleinement active en position assise ou à cheval sur le visage de son partenaire. La partenaire d’un Candauliste place alors sans complexe et avec l’accord de son conjoint, son plaisir au centre du rapport. C’est-elle la reine !

Le Candauliste lui, se voit dans une posture de soumission, nous pourrions même dire une posture d’adoration du plaisir de son épouse. Cette pratique a parfois même une facette BDSM dans la mesure où la partenaire d’un Candauliste peut aller jusqu’à faire "nettoyer" à celui-ci les traces de l’aventure vécue avec son amant.

Si une aventure Candauliste peut se vivre à travers la vision, les bruits et les mots, n’oublions pas qu’il peut aussi se vivre à travers les parfums et la saveur d’une intimité. Et c’est là que l’art de la reine prend tout son sens car si vous êtes Candauliste sensible aux effluves de plaisir que peut exhaler votre épouse, vous deviendrez vite accro.

Attention, ce n’est pas un cunnilingus, il n’y a pas de réciprocité dans la délivrance du plaisir. Seul le plaisir de votre reine et au centre de vos préoccupations. C’est elle, le centre de gravité de votre excitation. Elles vous guident à travers les sensations qu’elle éprouve, elle oriente la géographie de son corps afin que vous la conduisiez uniquement avec les différentes organes de votre visage au sommet de son plaisir. Pour ce faire, elle peut s’asseoir sur votre visage ou simplement s’accroupir sur celui-ci.

Elle vous offre ainsi sans pudeur l’intimité de son anatomie et vous confie sa pulsion à satisfaire.

Comment pratiquer l’art de la reine dans une complicité candauliste

Cette pratique s’inscrit bien souvent dans une sexualité de couple Candauliste où le Candauliste lui-même prend plaisir à une certaine forme de passivité voire même de soumission au plaisir de son épouse qu’il considère comme une reine, sa Reine. Par ailleurs, elle est une pratique qu’apprécient certains adeptes avertis du Cuckolding. En tout état de cause cette pratique participe bien souvent au renforcement du pourvoir érotique d’une telle complicité

En effet, elle est particulièrement appréciée par les Candaulistes qui apprécient l’humiliation ou la domination ainsi alors que Madame rentrant d’une aventure ou venant de prendre du plaisir avec son amant. Pour certains qui ont l’habitude des aventures avec un complice de longue durée, il est possible que le rapport ne soit pas protégé et que Monsieur prenne du plaisir à ce que Madame lui impose cette pratique.

Comment s’y prendre pour vivre une première expérience réussie ?

Une posture dominante assumée

Si une posture dominante est indispensable à cette pratique, il n’en reste pas moins que cela reste un jeu entre 2 adultes consentants. Il n’y a pas de jugement à poser, de crainte à avoir, juste du plaisir à prendre. C’est d’ailleurs un bel exercice où l’épouse d’un Candauliste prend conscience de l’importance de son plaisir pour son conjoint et renforce ainsi sa confiance sexuelle. J’irais même jusqu’à dire que pour un Candauliste, le plaisir les pulsions de sa partenaire est plus important que son propre plaisir.

Si la femme hésite, se sent mal à l’aise vis-à-vis d’une telle pratique, il faut bien qu’elle considère qu’elle est la reine de son mari. C’est pour lui une façon de marquer ce que l’on pourrait qualifier de vassalité de ses désirs aux pulsions de sa reine.

Précisons toutefois que ce n’est pas forcément une pratique vécue dès les premiers temps d’une complicité Candauliste au sein d’un couple. Il faut parfois un peu de temps à l’épouse pour se faire à l’idée que si son conjoint est dans une posture de soumission dans l’intimité, il n’en reste pas moins un homme, dans la réalité de leur couple. Il ne perd en rien de sa virilité.

Une hygiène irréprochable

C’est un paramètre important à la réussite des premières postures de Queening. Madame ne doit en aucun cas être préoccupée par son hygiène pendant l’acte pour pouvoir se concentrer sur son plaisir et ses pulsions. Rappelons que la zone anale ramène toujours à la question : " qu’est-ce qu’il va pensez si… ? "

Alors Messieurs rassurez-la et Mesdames prenez vos dispositions pour pouvoir oublier cette préoccupation. Vous découvrirez avec le temps le plaisir que Monsieur peut prendre à venir vous nettoyer alors que vous rentrez fourbues d’une aventure avec votre amant, justement celui avec lequel vous vous autorisez à ne plus vous protéger car vous le considérez tous les deux comme un partenaire privilégié.

Un lâcher prise indispensable

Cette pratique nécessite un lâcher prise indiscutable, un état de non-attente, durant lesquelles on ne se pose pas de questions ou en quelque sorte le mental est débranché pour être simplement connecté au plaisir, ici et maintenant sans contrôle et dans l’acceptation de ses pulsions génitale et anale en toute confiance de son partenaire.

Précisons que si le contrôle, qui est l’opposé du lâcher prise, est un procédé exclusivement mental, le lâcher prise est un préalable indispensable à la liberté que vous offre votre posture physique. Votre lâcher prise vous rend disponible à l’écoute de votre plaisir, de votre corps pour mieux vous positionner sur le visage de votre conjoint. Si votre conjoint est dans une position de soumission, c’est néanmoins lui, à l’aide de sa bouche et ses lèvres qui vous donnent du plaisir.

A vous d’agir maintenant

L’art de la reine est un très bel exercice de lâcher prise pour vous mesdames, de complicité et de confiance pour un couple Candauliste. Il positionne votre plaisir et vos pulsions de femme au centre de votre complicité de couple. N’hésitez pas à vous essayer à cet Art et à devenir la reine de l’homme de votre vie !

3 commentaires

L’art de la Reine dans une complicité candauliste

Par mdesaf33 le 22 novembre 2020

Ahh le shampoing-massage du visage par la foufoune trempée de cyprine de ma femme, ou d’une autre je ne suis pas sectaire :-) quelle delice.
Et si sa mouille est mélangée au sperme du ou des amants ...
Essayez Messieurs. C’est une drogue dure.
Ma femme ajoute qu’elle ressent la même chose quand un homme lui masse le visage avec sa queue pour lui faire un masque de beauté avec son sperme.
Je veux bien le croire, même si je ne l’ai jamais expérimenté en raison de ma barbe fournie.

L’art de la Reine dans une complicité candauliste

Par Patrick L le 21 novembre 2020

Sincèrement.....j’esite à faire lire ce texte à mon épouse...lol

L’art de la Reine dans une complicité candauliste

Par Couplexcuckold le 21 novembre 2020

Le top c’est quand ma femme s’est fait remplir par son amant. Je suis allongé sur le dos. Elle s’asseoit sur moi et me demande de la nettoyer. Le sperme de son amant coule directement dans ma bouche. C’est très humiliant et excitant.
Je cherche des hommes ou femmes sympas pour dial régulièrement en Skype. N’hésitez pas à me contacter.