Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Voici mon témoignage de plaisir candauliste.

! Signaler un contenu abusif

Bonsoir,
J’aime ma femme plus que tout. Et malgré ses dix ans de moins (j’en ai 42), elle s’intéresse toujours à moi, un homme tout à fait ordinaire sur le plan physique. J’ai avec moi une femme splendide, exceptionnellement belle, élégante et raffinée dans la vie de tous les jours. Je suis fier et comblé d’être l’homme de sa vie, d’être celui qu’elle a choisi pour vivre à ses coté, celui qu’elle a choisi d’aimer au-delà de tout.

Quant à moi, c’était une révélation, ces jeux d’exhibition de ma femme qu’elle aime pratiquer ça m’excitait au plus haut point, de la voir ainsi offerte aux regards des hommes.

C’est ce qui m’a poussé à la pratique du candaulisme. Je dois dire qu’elle a "résisté" longtemps mais ce qui se passe depuis ces deux dernières années montre que j’avais raison, que j’avais bien deviné ce qu’il lui fallait.

Je l’ai poussé à me tromper, et d’abord dans les bras d’un homme que j’avais rencontré sur le net, son premier amant. Un petit complot qui a fait tomber ma femme dans ses bras et de m’être enfin infidèle. Elle sait tout maintenant et ne m’en veut pas, bien au contraire !

J’aime ce que d’autres prendraient pour une humiliation car, pour moi, l’essentiel est que ma femme jouisse, qu’elle ait du plaisir, qu’elle soit heureuse.
J’aime être passif, puisque mon premier et principal plaisir est d’assister à ses ébats, de la prendre en photo dans ces moments de bonheur. Ma femme me dit souvent combien elle a du plaisir quand je l’observe dans ses ébats, nous nous regardons dans les yeux, son regard, voilé par la montée du plaisir veut dire : « Merci chéri pour ce que tu m’as fait découvrir, pour l’amour que tu me portes. »

Je l’ai poussé à s’offrir à d’autres, elle se serait volontiers contentée de moi si je ne l’avais pas poussé, car elle m’a toujours dit être follement amoureuse de moi. Par jeu ou le goût du mystère elle a fini par accepter mes envies mes fantasmes.

Mon candaulisme va très loin, puisque j’accepte et la pousse à être avec beaucoup d’autres hommes que moi. Maintenant elle éprouve ce plaisir rare de s’offrir à d’autres avec ou sans ma présence.

Je pratique aussi le candaulisme auditif, moi « dormant » sur le canapé ou dans une pièce voisine de notre chambre conjugale, ma femme et son amant à notre domicile dans notre lit. Ils laissent volontairement la porte ouverte pour que j’en profite et j’en prends plein les oreilles, y compris en pleine nuit, car ses amants savent reprendre vite des forces et ne se lassent jamais du corps de mon épouse.

Entendre est un plaisir autant qu’un divin supplice car la tentation est forte d’aller regarder la scène qui se déroule dans l’autre pièce. C’est encore plus dur quand j’entends ses cris de plaisir qui sont sans équivoque et les amants en ajoutent même en lui disant et en lui faisant dire des mots cru parce qu’ils savent que je n’en perds pas une miette. Et entendre ma femme si sophistiquée, raffinée, distinguée, s’abandonner à ce langage est vraiment extraordinaire.

Ce que je préfère naturellement, c’est de la voir. Car mon vrai plaisir outre d’imaginer, d’entendre j’aime surtout la voir prendre du plaisir avec un autre homme. Mon vrai plaisir est naturellement d’assister, de ne rien perdre de ces moments exceptionnels où elle se fait baiser. Ce plaisir doit être long, profond, intense. J’aime aussi voir ma femme "habillée" de façon sexy, voire provocante ou indécente.

J’aime lire le désir dans le regard des hommes ou dans la barre qui déforme leur pantalon (ou leur maillot sur la plage). Oui j’aime que ma femme porte des dessous les plus sexy, qu’elle s’exhibe sur la plage ou au bord d’une piscine, qu’elle s’exhibe devant ses amants, les mettant en condition pour une saillie qu’elle attend avec impatience.

J’aime la voir ensuite être déshabillée, puis enlacée dans les bras de son amant, que celui-ci la caresse et qu’ils s’embrassent amoureusement, la voir les masturber qu’elle prendra en bouche, impatiente d’être saillie, la voir sucer à fond cet homme qui vante devant moi les talents de fellatrice de mon épouse, Il me faut voir cet amant lui imposer toutes ses envies, y compris les plus hard comme celle de lui fister sa chatte et voir cette main disparaître dans les fondements de ma belle épouse, voir cet amant préparer son anus, elle qui m’a longtemps refusé la sodomie, avant qu’elle ne le supplie de la pénétrer, (et c’est encore meilleur quand c’est sans préservatif mais toujours après des test de dépistage), j’adore l’écouter, pendant un coït qui doit durer, ses cris de plaisir et d’amour, ses "oh oui, vas-y, oui comme ça plus fort oui, bien à fond", ses gémissements, ses plaintes de plaisir, qui deviennent des cris, des hurlements.

J’aime la conduire sur le lieu où elle va se faire baiser. Mon plaisir est ensuite de l’imaginer, de voir en rêve ce que son amant ou ceux à qui elle s’offre lui font. Et puis attendre qu’elle rentre enfin, épuisée par ses excès, découvrir sur son corps la trace de ses ébats. Mon bonheur est alors d’obtenir son récit détaillé pendant que je la déshabille, que je la nettoie de cette semence que son ou ses amants y ont déposé, à la masser, à la caresser. Quelquefois, si elle n’est pas trop fatiguée, j’ai le plaisir de succéder dans son vagin aux autres hommes et de mêler ma semence à celle de son ou ses amants.

Quelle plus grande générosité que d’offrir la plus complète liberté sexuelle à la femme qu’on aime ?
Pour moi le candaulisme est une pratique sexuelle qui vise la complicité amoureuse totale, ainsi que la recherche et la réalisation prioritaires des désirs de ma femme et de son plaisir. Tout ce qui me préoccupe, au-delà du plaisir que j’ai de la voir se faire baiser, c’est son plaisir, sa jouissance, son bonheur.

Au fond, peu m’importe qui elle choisit, pourvu qu’elle jouisse, qu’elle ait du plaisir.

Je l’ai poussée à s’offrir à beaucoup d’autres, dans beaucoup d’endroits : dans notre appartement, dans des parkings, dans la nature, sur la plage, dans la mer. Il n’y a guère de possibilité de plaisir qu’elle n’ait pas explorée.

J’ai poussé la complicité avec un de ces amants à devenir bisexuelle et j’éprouve maintenant le même plaisir candauliste à la voir avec des femmes qu’avec des hommes.

Maintenant ma femme est beaucoup plus déterminée sexuellement, elle prend beaucoup plus d’initiatives, elle est plus active.

Sous l’influence de certains amants et j’ai poussé la complicité avec eux, elle a rapidement dérivé vers d’autres pratiques, elle s’est offerte à d’autres pour certain de ses amants, dans des partouzes et gang bang dont elle était la vedette. Mon plaisir candauliste a été d’être généralement associé à ces parties pour ne rien perdre du plaisir de ma chérie
Parce que ma présence, lors de ses ébats, l’excite tout particulièrement. Mais tout simplement parce qu’il y a entre nous deux un amour si fort, qui échappe à toutes les normes, qui dépasse l’amour physique. Rien ne pourra désormais nous séparer, dans l’équilibre très particulier que nous avons trouvé. Oui, je voulais voir ma femme dans des partouzes et des gang bang. Je ne pouvais rêver aux milliers de rapports, aux centaines d’amants qui m’ont "déshonoré" depuis deux ans. Et bien j’espère, si elle le veut, qu’il y en aura encore beaucoup d’autres.

Alors oui mon bonheur est de voir ma femme baisée encore et encore, jusqu’à ce qu’elle s’effondre, en particulier quand ils lui inondent le vagin de leur semence abondante (toujours avec des tests de dépistage récent). Je ne m’en lasse pas.

Quelquefois, j’ai droit d’embrasser ou de caresser ma femme pendant qu’elle se fait prendre. Mais mon vrai plaisir est d’assister, je jouis sans même me toucher. Nous pratiquons surtout, à mon grand bonheur, le candaulisme visuel et je ne m’en lasse d’autant moins que certain de ses amants n’ont cessé de varier les situations en offrant ma femme à d’autres…

Oui les choses ont été beaucoup plus loin que je les imaginais au départ. Je voulais que mon épouse prenne un amant, des amants, que je puisse mater. La voir dans des relations saphiques, m’a réjoui. Je voulais aussi qu’elle pratique sans restriction adultère, fellation, sodomie, doigtage, gode et même fist.

Oui, je voulais la voir dans des partouzes et des gang bang. Je ne pouvais rêver aux milliers de rapports, aux centaines d’amants qui m’ont "déshonoré" depuis deux ans. Et bien j’espère, si ma femme le veut, qu’il y en aura encore beaucoup d’autres. C’est vrai que je ne pensais pas qu’elle aimerait autant le sexe à plusieurs.

Jamais je n’aurais cru qu’elle irait jusque-là ! Ma récompense, c’est le plaisir que je lis dans ses yeux quand elle se fait prendre devant moi.

Tout ce passe avec une véritable culture du respect de l’autre, dans le respect, la tolérance, le savoir vivre et l’hygiène intime (Douche obligatoire car les doigts, pénis etc. et même les godemichés sont vecteurs d’infections possibles nous essayons d’être très prudent), ce qui s’appuie d’abord sur l’utilisation du préservatif, ou après s’être renseigner un minimum sur les personnes avec qui elle compte le faire et après un test de dépistage IST (Infections Sexuellement Transmissible) ils peuvent jouir en elle.

Ma femme et moi sommes allés chez notre médecin il y a un ans pour qu’elle se prémunisse des mycoses récidivantes, et se faire prescrire des médicaments préventif à prendre en prévention. Nous avons osé parler librement de notre inclination au candaulisme. Maintenant ma femme s’insère par sécurité un ovule de GYNO PEVARYL (sur ordonnance de notre médecin) après certaine soirée et elle n’a pratiquement plus de mycoses.

On essaye de se comporter en adulte responsable nous pratiquons des visites médicales régulièrement. Et elle fait des test IST à peut prés tout les deux moi. J’ai dû attendre l’âge de quarante ans pour comprendre que le préservatif avait un sens ! Il est enroulé sur lui même, et on ne peut le dérouler facilement que dans un seul sens, Ce que, grand benêt que je suis, je n’avais jamais réalisé ! Se protéger, c’est aussi protéger les autres. Mieux vaut donner la vie qu’attraper la mort...
Comme le dit Christophe Dechavanne “Sortez couverts !” et rester propre.

Amitié candauliste.
Olivier

3 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription