Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Voici comment je suis devenu candauliste

! Signaler un contenu abusif

j’étais du genre mari matcho plutôt et je cherchais a avoir des aventures en fréquentant SEUL des milieux érotiques et plus, genre bois de Boulogne à Paris, clubs ... restos branchés,
et j’arrivais alors à trouver tant bien que mal parfois des couples qui aimaient l’exhibitionnisme et l’échangisme ou plutôt libertinage car j’y allais sans ma femme, j’allais également dans certains clubs échangistes où les hommes seuls étaient admis et j’aimais beaucoup assister aux ébats des uns et des autres et me mêler à eux
je profitais donc de la situation mais en même temps étais très étonné de tous ces mecs qui amenaient leur propre femme dans ces lieux pour qu’elle se fasse bien sauter, je ne comprenais pas quel plaisir ils pouvaient en retirer mais après tout du moment que je satisfaisais mes envies je ne cherchais pas plus loin
cependant certaines "réunions" m’étaient interdites notamment dans des soirées privées où n’étaient admis que des couples
J’eus donc envie d’amener mon épouse à ces jeux.Bien entendu comme la plupart des femmes elle refusa catégoriquement au début de participer à ces soirées, alors je lui vantais les avantages qu’elle aurait de prendre un amant, mais là aussi refus.

Mais je n’abandonnais et petit à petit j’entrepris de la faire changer d’avis, je lui en parlais de plus en plus souvent quand nous faisions l’amour quand elle etait bien excitée, je lui fis voir certains films erotiques, je l’emmenais en vacances sur les plages du midi où le nudisme etait permis, et enfin au bout de deux ans et demi elle finit par accepter de me suivre dans un club échangiste et là, surprise totale, dès la première soirée elle accepta les hommages d’un bel homme et fit l’amour avec lui et d’autres hommes se groupèrent autour du couple et certains s’enhardirent a la caresser et je fus très etonné qu’elle ne les écarta pas, elle eut plusieurs orgasmes
avec ce premier amant ET quand son amant se fut retiré d’elle un autre homme se coucha sur elle et la pénétra sans préliminaires, elle se laissa faire et eut également un nouvel orgasme avec lui, d’autres hommes tentèrent de la caresser et voulurent la prendre a leur tour, mais cette fois elle les repoussa , elle se releva et nous allâmes elle et moi dans un des cabinets de toilette du club où elle se lava sommairement. Puis on alla au bar pendre un verre pour nous détendre
Elle me dit :
- " tu es heureux mon chéri, tu as ce que tu voulais, j’ai couché avec un autre homme"
je lui répondis
- " oui ma chérie tu ne sais a quel point tu m’as rendu heureux mais toi aussi cela t’as rendu heureuse, j’ai bien vu que ça ne te déplaisait pas et que tu en as bien profité, tu as bien jouit ce me semble"
elle repondit
- " oui c’est vrai je reconnais que c’est agréable et puis... ça change .
ET au bout d un petit moment, le premier homme qui l’avait sautée revint au bar lui aussi et naturellement il vint s’assoir pres de nous.On engagea la conversation et je vis bien qu’il plaisait vraiment a mon epouse, il s’en aperçut aussi tres vite. Il carressa ma femme tout en discutant avec moi et elle aimait cela manifestement.

Nous etions toujours nus tous les trois et je vis le sexe de l’amant de ma femme gonfler et se raidir de nouveau, ma femme ne put s empecher de le voir et glissa une main dessus.
Il nous proposa alors de nous isoler tous les trois dans une des petites pièces conçues pour les ebats discrets. On le suivit donc et on entra dans une de ces pieces. Il ferma la porte a cle pour que nous soyons tranquille entre nous, là il pelota ma femem , l’embrassa la doigta et fini par la pénetrer.

Je bandais comme un fou en me branlant à ce spectacle Il prit son temps, il rendait ma femem folled e plaisir, elle se tortillait en gemissant criant meme parfois au paroxisme de sa jouissance, elle eut ainsi plusieurs orgasmes fulgurants jusqu’ a ce que au bout de presque une heure il ejacula enfin dans elle. Ils resterent unis pendant quelques minutes puis il se retira et voyant que je bandais dur il me fit signe designant ma femms
- " vas y prends là elle est toute chaude"
j’hesitais mais ma femme me tendit les bras.
Je m’enfonçais alors dans elle nageant dans le sperme de son amant mais j’etais tellemente excité que je dechargeais tres vite, cependant elle eut le temps d’un rapide orgasme.
ce soir là je ne flirtais ni ne couchais avec aucune autre femme et je m’aperçus que j’avais éprouvé autant si ce n’est plus de plaisir émotionnel et sexuel à regarder mon epouse faire l’amour plutot que faire l’amour moi meme avec une autre femme
quand on fut rentrés chez nous on refit l amour nous deux seuls mais avec beaucoup plus de plaisir que d’ordinaire puis , épuisés mais heureux, on s’endormit ds les bras l’un de l’autre.

Le lendemain et les jours suivants on parla longuement de cette soirée et ma femme avoua qu’elle avait pris beaucoup, beaucoup de plaisir avec ces deux hommes mais surtout le premier, que c’ était tout a fait son type d’homme, grand , musclé, bien..bâti, caressant doux et très endurant, qu’elle avait été très surprise qu’il la fasse jouir tout ce temps, qu’avec moi c’était bien mais que ça ne durait pas aussi longtemps".

Dès lors elle accepta de retourner avec moi dans des clubs échangistes et s’y éclatait sans aucune retenue, faisant l’amour a chaque fois avec différents partenaires
J’avais atteint mon but, amener mon épouse a participer a ces soirées me permettant ainsi de sauter d’autres femmes de mon coté.

Mais elle était jalouse et pour qu’elle ne renonce pas à coucher avec d’autres hommes, je renonçais alors à caresser et baiser d’autres nanas dans ces soirées et j’en vins très vite a ne plus le désirer tellement, ce qui m’attirait maintenant c’était son plaisir a elle avec d’autres hommes et j’en vins alors à lui dire qu’elle devrait se trouver un véritable amant, sans que je participe, je lui vantais les plaisirs et avantages qu’elle en retirerait certainement, il l’inviterait ds de bons restos, l’emmènerait avec lui quelques jours et nuits, ils partiraient en we ensemble il la cajolerait , lui offrirait des cadeaux la ferait bien jouir lui, mieux que moi etc etc

Je la sentis tentée Je contactais alors un ami qui etait un tres beau mec et reputé pour être un excellent amant, je lui exposais le problème : devenir l’amant régulier de ma femme, en un mot me faire bien cocu.. Je lui montrais des photos de ma femme, elle lui plut et il me dit :
- " bon si c’est ce que tu veux, je veux bien essayer, mais si elle tombe amoureuse de moi ?"
Je répondis
-" he bien ça n’ en sera que plus excitant"
Nous convînmes alors d’une rencontre lui, et mon couple.. paraissant être tout a fait fortuite.
On retenu donc une date et un restaurant avec piste d e danse où nous irions et nous rencontrions"par hasard" je le présenterai a ma femme comme un bon ami un peu perdu de vue et que j’étais content de retrouver à l’improviste.

Tout se passa comme prévu. je fis les présentations au resto choisi, il fut très élégant et très séduisant avec ma femme Ils dansèrent plusieurs fois et je vis bien que ma femme était échauffée. Je précise que je savais que ce genre d’homme plaisait a ma femme

on se revit par la suite , nous l’invitâmes chez nous pour dîner plusieurs fois, il nous invita au resto plusieurs fois en retour et ma femme et lui devinrent de plus en plus "complices".

Alors j’arrangeais un coup d’accord avec lui , il devait venir a mon bureau un soir a l’heure de départ de mon personnel, comme s’il passait par hasard dans le quartier et en avait profité pour me faire une petite visite amicale.

je m’etais arrangé pour que ma femme soit présente prétextant une surcharge de ma secrétaire afin que mon épouse veuille bien me taper un texte urgent et je quitterai le bureau à l’heure dite pour une petite heure, ma femme finissant pendant ce temps la saisie du document en question.

je partis donc ostensiblement et rejoignis mon complice dans un bar proche, je lui dis" ça y est , la voie est libre,vas y et pousses la à fond, flirte, embrasse la, pelotes la et baises la, elle est chaude, elle me parle très souvent de toi sous un prétexte ou l’autre, si tu t’y prends bien tu la baises ce soir, quand tu l’auras bien baisée viens me rejoindre ici, je t’attends, tu me diras rapidement comme ça s’est passé puis je la rejoindrai au bureau".

Environ 45 minutes après il me retrouva au bar et me dit " ça y est mon cher tu es cocu, vas la retrouver, je lui en ai mis une bonne dose .je l’ai prise debout je l’ai appuyée contre le mur entre les deux fenêtres de ton bureau, elle n’a pas voulu que je la déshabille car elle craignait que tu arrives à l’improviste, donc on a fait ça habillés et debout, de sorte que si tu étais venu elle aurait eu le temps de rabaisser sa jupe et moi de rentrer mon engin ds mon pantalon, mais je pense que tu aurais bien deviné, en tout cas c’était super , c’est une vrai amoureuse , j’ai joui comme rarement avec d’autres, et elle aussi elle gémissait et se mordait les lèvres pour ne pas crier trop fort tu as une femme faite pour l’amour, une vrai femelle, je te remercie de me l’avoir offerte, je vais en faire ma maîtresse attitrée.. si tu es toujours OK"

-" Bien sur répondis je ,je serais heureux que tu deviennes son regulier, d’abord en douce puis petit à petit sans te cacher de moi,que tu viennes la baiser dans notre lit conjugal en mon absence puis en ma présence devant moi"

Puis on s e sépara et je retrouvais ma femme, elle me dit qu elle n’avait pas fini son travail mais je la rassurais en disant que ma secretaire le finirait demain
Sur le chemin du retour dans notre voiture, elle m’avoua avoir baisé avec toi, elle me dit" tiens cheri tu as manque ton copain, tu etais à peine parti qu’il est venu, il passait ds le quartier et a pensé te dire un ptit coucou il est resté pres d’une heure etest reparti tout a l heure, vs auriez pu presque vous croiser"

j’embrassais alors mon épouse et lui caressais les seins et laissais une main entre ses cuisses .Je fis celui qui était surpris et dit" hum mais tues trempée là, tua s envie ? hum mais c’est bien gluant ça,on dirait... mais oui je suis sûr il t’a baisée, avoues " elle hésita et me dit" he bien oui il m’ a fait l amour et c’était bon, tu es fâché ?" " Oh non pas fâché au contraire je suis content heureux ma chérie, ça me fait bander, alors tu as un amant, tu veux le revoir, coucher avec lui souvent, ne te genes pas, tu me rends le plus heureux des maris cocus, je suis cocu,cocu cocu hum j’aime, merci mon ange..."
depuis ce temps j’ai réussi a convaincre ma femme de faire venir son amant a la maison pour baiser devant moi
je suis devenu un véritable candauliste ne prenant mon plaisir que lorsque je sais ou je vois ma tendre épouse jouir et faire jouir un autre homme et je ne touche plus aucune autre femme Je luis ers d’alibi vis a vis de nos deux enfants quand elle passe certaines nuits avec lui ou qu elle part même en petites vacances,je dis qu’elle est en déplacement pour son travail..
je ne sais si las autres cocus volontaire et/ou maris candaulistes sont comme moi mais moi c’est comme ça que je vis maintenant.

1 Commentaire

  • Le candaulisme est à l’amour comme l’abeille est à la fleur. Quand on aime son épouse au point de vouloir qu’elle prenne son plaisir avec un autre homme, il est indéniable que l’amour qu’on lui porte est inaltérable.
    Voir sa femme, nue, les seins qui balancent au rythme du sexe inconnu qu’elle suce est pour moi le comble de la sexualité.
    Et de savoir qu’elle fait l’amour avec un homme, dans toutes les positions, en tous lieux est pour moi un plaisir et même une jouissance incomparable. C’est pour cela que je comprends la joie que vous ressentez pour le cas de votre épouse.
    Tyroler

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription