Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Vive les films ennuyeux !

! Signaler un contenu abusif

Bonjour à tous,

Un peu de temps en ce moment pour écrire des posts sur ce site, et sans doute un peu besoin de parler de nos délicieuses aventures, donc voici un nouveau post après ceux de ces derniers jours.

Comme je le disais précédemment, notre première aventure candauliste de juillet 2015 a été comme un puissant déclic pour ma femme, qui prend désormais un plaisir fou à rencontrer d’autres hommes et tenter des coquineries merveilleuses. En quelques mois, nous avons en quelque sorte « rattrapé le temps perdu » au cours de toutes ces années de doute (même si nous ne nous sommes évidemment pas lancés dans une course contre la montre).

Nous avons ainsi faire plusieurs rencontres depuis ce joli mois de juillet, y compris des rencontres de pluralité masculine (ma femme avec plusieurs amants donc, car je ne participe jamais), mais je vous raconterai cela une autre fois.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’une aventure que j’ai trouvé réellement excitante et assez osée (bizarrement plus osée / extrême que les parties de jambes en l’air avec un ou d’autres hommes).

Ainsi, un soir de septembre 2015, nous sommes allés au cinéma avec ma femme. Disons plutôt qu’elle m’avait traîné au cinéma pour voir un film que j’imaginais barbant. Mais le film était sorti depuis quelques semaines, et allait donc bientôt sortir de l’affiche, et elle voulait absolument le voir. Donc nous voilà partir, un jeudi soir, au cinéma du coin. Inutile de dire que la salle était presque vide, la plupart des spectateurs potentiels partageant sans doute mon pessimisme à l’égard de ce film.

Bref, toujours sympa quand même de se faire une toile, donc je fais contre mauvaise fortune bon coeur, et me réjouis de passer cette soirée auprès de ma belle. Nous nous installons donc vers le haut de la salle (nous aimons bien en général être assez loin de l’écran). Personne dans notre rangée, simplement un homme quelques sièges plus loin sur la rangée de devant, et quelques spectateurs encore un peu plus bas. Peut-être 15 personnes en tout dans une salle de 150 places environ.

Le film commence, nous regardons bien entendu. Au bout d’une demi-heure environ, ma femme m’avoue son total ennui et s’excuse d’avoir insisté pour venir voir ce navet. Nous commençons à envisager sérieusement de partir. Mais je suis indécis. Tiraillé entre l’envie effectivement de quitter cette salle et le désir de la punir pour son mauvais choix. Je regarde donc autour de moi, et m’aperçois que l’homme sur la rangée de devant s’est un peu rapproché du centre et se trouve donc juste devant nous, ce à quoi je n’avais guère prêté attention. Je remarque qu’il semble s’ennuyer lui aussi. Il a une trentaine d’années et semble plutôt pas mal. Je décide alors de lancer un défi à ma femme, en guise de punition pour son choix de film raté.

Je lui explique que le jeune homme devant nous semble s’ennuyer terriblement, et lui propose d’aller lui tenir compagnie afin à la fois de lui remonter le moral et de remonter un peu le niveau de notre propre soirée. J’ajoute que j’adorerais la voir sucer une belle queue en plein ciné.

A ces mots, ma belle est tout à coup excitée, une belle lueur de complicité dans les yeux. Elle m’embrasse profondément avec force jeux de langues, avant de s’éloigner pour rejoindre discrètement la rangée de devant. Elle se rapproche alors de notre « cible ». Il la regarde en souriant, elle lui rend son sourire et je vois bien qu’il lit dans son regard qu’elle n’est pas venue pour rien. Visiblement gêné, il me lance un regard, me voit souriant, et ma femme se penche vers lui pour lui susurrer quelque chose à l’oreille (sans doute un truc du genre : « ne t’inquiètes pas, c’est lui qui m’a demandé de venir »).

Elle reste alors penchée sur lui, commençant à caresser son torse, à l’embrasser. Le type est toujours gêné, mais commence à se laisser aller un peu. Ma femme continue, ses mains descendant près de la zone sensible du jeune homme, caressant à travers le pantalon la bosse qui doit certainement se faire sentir déjà. Lui devient fou, d’elle et de ses gestes, et la caresse également à travers son chemisier. Elle déboutonne son pantalon, l’encourage à le baisser un peu, ainsi que son caleçon, pour lui donner accès à ses attributs les plus intimes.

De là où je suis, je ne vois pas tout. Je m’écarte donc légèrement sur la droite pour mieux observer. Là, je vois ma belle avec en main le sexe déjà bien tendu de notre nouvel ami. Son sexe n’est pas immense, 15 ou 16 cms, à peu près comme moi quoi. Mais il est bien droit et visiblement bien soigné / rasé. Ma femme le masturbe quelques instants, puis approche sa bouche et commence à le couvrir de baisers. Le jeune homme est désormais totalement excité et ne pense plus à du tout à moi. Il s’offre totalement à cette bouche inattendue et si délicieuse. Elle le prend en bouche, le suce, le pompe, l’aspire. Je sais comment elle fait : une technique superbe, où elle utilise la langue, les joues, le palais, les lèvres dans un ballet irrésistible. Elle lui caresse les couilles en même temps. Et évidemment, tout cela en me regardant dans les yeux. La coquine !

Au bout de quelques minutes de ce délicieux assaut, il n’en peut plus et se trouve proche de l’explosion. Je vois son corps tout entier pris des spasmes annonciateurs de la délivrance, entend sa respiration haletante. Ma magnifique compagne choisit alors d’accélérer pour le libérer enfin. Très vite, il jouit, lui emplissant la bouche de son sperme chaud et gluant. Elle le garde encore quelques instants en elle, lui faisant bénéficier du plus merveilleux des plaisirs. Lorsqu’il lui a enfin offert tout ce qu’il avait en lui, elle se retire, sort un mouchoir pour se nettoyer la bouche (elle n’avait évidemment pas avalé), l’embrasse sur la bouche et me rejoint. Elle se rajuste en quelques instants, puis nous quittons la salle, heureux et très excités tous les deux. Nous nous rendons alors dans les toilettes du ciné où nous faisons l’amour sauvagement, jouissant tous les deux très rapidement.

Nous avons continué la soirée dans un restaurant sympa, avant de s’offrir un détour en sauna libertin, cette petite aventure non programmée nous ayant donné d’autres envies.

C’est le genre de petits jeux que nous pratiquons désormais, le genre de petits défis que nous aimons nous lancer (j’en ai ma part également, soyez en assurés !). Franchement, c’est un bonheur d’avoir une femme qui partage vos fantasmes… même si la mienne a mis longtemps à en manifester le désir.

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription