Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Valet de lit.... Jeux de rôles

! Signaler un contenu abusif

c’est Françoise avec qui je pratique le massage partagé depuis longtemps qui, lors de notre dernier massage m’avertit qu’elle avait donné mon mail à un couple ami qui aurait besoin de mes services….je n’en su pas plus.
Effectivement quelques jours après je recevais un mail m’invitant à les rencontrer.
Pendant que madame servait le café, monsieur m’expliquait leur fantasme et me demandait si j’accepterai de participer à leur histoire ; en deux mots il s’agissait de jouer le serviteur, le valet et de les assister dans leurs ébats ; Sa présentation des choses était originale et excitante, alors pourquoi pas ; j’acceptai.
Une fois ceci fait et le café éclusé, monsieur m’invita à passer dans la salle de bain et à me déshabiller, puis me tendit un tablier que je dus enfiler ; je me sentais plutôt ridicule, à poil avec ce tablier de cuisine, mais c’était le deal…alors…
De retour au salon il m’appela "Maxime, veuillez préparer madame"
Elle me tendit la main et après l’avoir aidé à sortir de son fauteuil, nous nous dirigeames vers la chambre. la pièce était immense et le lit, légèrement surélevé l’était tout autant.
Je commençais à deshabiller madame, d’abord le corsage, puis la jupe, je dégrafais son soutien gorge et le repoussait en avant caressant au passage ses deux seins lourds. je descendais doucement sa culotte qui laissait apparaitre une pilosité rase et bien entretenue. Je l’accompagnai ensuite sur le lit et l’aidai à s’allonger.
Monsieur avait tout prévu : un drap de bain sous les fesses et sur une table basse une cuvette d’eau tiède, du savon liquide, une petite éponge et de l’huile de massage et un paquet de lingettes.
Je commençais la petite toilette de madame en passant l’éponge savonneuse sur son ventre et sur son pubis, puis, après lui avoir ouvert légèrement les cuisses, sur son sexe.
c’est alors que je découvris une hypertrophie des petites lèvres exceptionnelles…. Ma main prenais le relais de l’éponge, et mes doigts exploraient minutieusement les doux replis de son sexe. Madame, les yeux fermés et la tête sur le coté ne semblait pas indifférente à mes manoeuvres. je terminais par un rinçage à l’éponge et un essuyage avec une lingette parfumée.
Monsieur n’avait pas perdu une miette de la scène. "occupez vous de monsieur" lança madame ; Ce n’était pas prévu et je marquais un temps d’hésitation, mais j’avais accepté le jeu…J’enlevais le slip de monsieur puis procédais à sa toilette intime, moins minutieusement et plus rapidement que pour madame qui semblait très excitée par la situation. Ceci fait, je fis un pas en arrière et les laissais continuer.
Couché à coté de madame, monsieur lui pétrissait les seins et la tétait goulument jusqu’à ce que ses tétons soient dressés, bien pointus, puis descendit sur son ventre et s’arrêta un moment la joue sur son pubis. Après avoir joué avec ses immenses petites lèvres qu’il aspirait puis repoussait de sa langue, il passa entre ses jambes.
Il fléchit ses jambes écartées et les poussa au dessus de son corps lui maintenant fermement les jambes en l’air. Après plusieurs tentatives de pénétration infructueuses, j’endentais "Maxime, aidez moi" ; je m’approchais et, d’une main j’ouvrais le minou de madame tandis que de l’autre je le décalottais monsieur et conduisais son sexe à l’entrée de l’orifice de madame ; je vis immédiatement disparaitre son gland dans une pénétration profonde ; après quelques aller et retour très lents monsieur se lâcha dans un râle très sonore et quelques coups de boutoirs assez violents. Madame semblait visiblement frustrée, mais ne disait rien.
"Maxime occupez vous de madame"…elle n’attendait que cela. Après un coup de lingette, Je commençais alors ce que je savais le mieux faire : un massage tantrique.
Je fis couler un peu d’huile dans son sillon puis mes mains reprirent le massage minutieux de chaque partie de son intimité ; Tandis qu’une main massait délicatement son clitoris turgescent, l’autre visitait son vagin à la recherche du point G ; l’action coordonnées de mes deux mains ne tardèrent pas à faire monter la pression : elle commençait à se tortiller, à bouger son bassin, sa respiration s’accélérait brutalement et elle explosa dans une série de soupirs très sonores. Monsieur, passif, semblait pourtant bien apprécier. Je me libérais de ce "P..’" de tablier et m’allongeais à coté d’elle.
Je soulevais doucement sa jambe droite et m’insinuais dessous ; ma main droite caressait sa vulve encore pleine d’huile ; j’ouvrai ses petites lèvres et guidai mon sexe vers le sien et la pénétrai à mon tour. Elle était repartie ; ses soupirs et ses mouvements de bassin traduisaient son plaisir. Sa main rejoignit la mienne. Je la pris et la posa sur son sexe, l’incitant à se masturber ce quelle fit sans hésitation. Quelques instants plus tard elle explosa pour la seconde fois, pratiquement en même temps que moi.
Monsieur fut visiblement ravi de cette deuxième extase. Il se leva et parti se rhabiller ;
J’aidais madame à se relever et à enfiler son peignoir :
Un peu plus tard nous nous retrouvions dans le salon. Le "debreefing" fut des plus agréables et c’est la que j’appris que Françoise avait tenu le rôle de "servante de lit" quelques semaines auparavant….la coquine… !
si vous avez d’autres fantasmes de ce type….je suis preneur… !

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription