Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Une surprise "déroutante" (suite)

! Signaler un contenu abusif

Ma femme était en effet sur le dos, jambes écartés avec la tête de monsieur au niveau de son entrejambe. Elle la tenait, comme si elle risquait de s’envoler a tout moment. Il y avait des signes qui ne trompaient pas : de temps a autre ses orteils se tendaient vers le plafond et ses mains se crispaient sur la tête de son amant.

Elle me jetait des regards lorsqu’elle ouvrait les yeux entre deux "vagues de plaisir". Et me lâchait un sourire espiègle qui me signifiait tout le plaisir clandestin qu’elle était en train de vivre sans moi....

Pendant se temps notre invité "transgenre" était en train de visiter mon anatomie avec son index. Elle pratiquait des allers retours tout en me masturbant lentement avec son autre main. Je voulu en faire de même et dirigea ma main vers son pénis mais elle me repoussa et me tendit un préservatif.
Je l’ouvrit et m’apprêtais a l’enfiler mais elle me pris la main et la dirigea vers son sexe, je compris a ce moment la que ce soir, ce serait elle le mâle...

Un mélange de sensations contradictoires m’envahit j’étais partagé entre la peur, la honte et l’excitation...

Mais je n’eu pas le temps de réfléchir plus longtemps, mon invitée avait déjà enfilée le préservatif elle même et enduisait son membre de lubrifiant, puis elle en étala sur son index et le dirigea vers mon orifice postérieur.

Je bandais a présent plus que jamais l’excitation m’assaillait d’autant plus que ma femme était désormais en plein extase : allongée sur la table basse, elle se faisait besogner a un rythme saccadé, ces deux seins ballotaient d’un côté et de l’autre et elle étouffait ses propres cris en se mordant la lèvre inferieure.

Elle lachait quelques jurons comme :
- " Oh putain ! oui ! "
que je ne lui avait jamais connu.
Une vague de jalousie m’envahit a l’idée qu’elle prenne son pied comme elle ne l’avait jamais pris avec moi, la pointe de ses tétons était toute tendue et son partenaire ne pouvais s’empêcher de les sucer alternativement du bout de ses lèvres.

A ce moment la je sentis quelque chose de chaud glisser délicatement entre mes fesses...ça y est pour la première fois de ma vie cela allait m’arriver je ne l’aurais jamais imaginer. Mon partenaire alterna d’abord par des mouvements lents puis augmenta le rythme après une bonne dizaine de minute ma prostate atteint le point de non-retour dans un jouissement puissant et inhabituel ma verge laissa exploser tout le plaisir que j’avais accumulé.

Mon partenaire vit ma semence couler abondamment entre les coussins du canapé. Il comprit que je n’en supporterais pas plus et retira son sexe encore tout dur de l’intérieur de mes entrailles. Puis le mis a hauteur de ma bouche, je m’appliquais du mieux que je pouvais pour satisfaire avec ma langue et mes levres cette personne qui m’avait donné tant de plaisir.

Ma femme a présent poussait des cris que je ne lui avait jamais entendu : elle hurlait par moment poussait des râles profond son visage se crispait puis se détendait dans un sourire orgasmique, elle aussi s’apprêtait a atteindre le 7eme ciel.

Elle se crispa soudainement de tout son corps enserrant son amant, et poussa un soupir puissant et profond. Apres cela son partenaire se retira et vint s’assoir a côté de moi. Ma femme proposa a "Michelle" d’aller boire un thé, elle se rhabillèrent toutes deux et filère dans la cuisine.

L’amant de ma femme s’enduit le membre de lubrifiant et passa lui aussi mon sphincter anal avec moins de douceur que "Michelle". Il était plus violent et après quelques minutes nous atteignimes tous deux, simultanément l’orgasme, mon hôte poussa un tel râle que ma femme et Michelle accoururent dans le salon en se demandant ce qui s’était passé.

Elles nous ont finalement trouvé tous les deux affalés sur le sofa épuisés par toutes ces émotions....

1 Commentaire

  • je me disais "ha, enfin al suite", mais tout compte fait, c’est assez décevant.
    Juste de la technique, sans émotion et puis, jouir sans même se toucher, uniquement par sodomie, ça tient du doux-rêve.
    Bon, passons ... !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription