Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Une premiere histoire très classique

! Signaler un contenu abusif

Bonjour,

Je me lance pour ma première contribution, qui relate ce qui s’est déroulé hier soir.
Ce n’est pas la plus pimentée mais il faut bien commencer par quelque chose... Et pourquoi pas la plus récente. J’ai changé les noms de lieux et les prénoms.

J’étais déjà assise au Café de Lutèce depuis dix-neuf heures lorsqu’il est entré dans le restaurant. Je ne l’avais jamais vu, mais il correspondait à la description que m’en avait fait Pierre, et son air un peu incertain et cherchant du regard m’a convaincue que c’était, ce soir, lui qui allait avoir mes faveurs.

Les cheveux un peu grisonnants, mais un visage pas encore tout a fait quadra, il portait un blouson en cuir moche et trop grand pour lui, et une écharpe avec des têtes de morts. Ceci tranchait avec sa barbe de trois jours rasée impeccable, et ses chaussures noires un peu trop classe pour le motard ado attardé que le reste de ses vêtements montrait.

Il avait visiblement essayé de se rajeunir à la va-vite, craignant pour une raison quelconque - et qui restera inconnue - que je sois repoussée par le costard cravate qu’il porte, j’en suis certaine, tous les jours.

Il croisa mon regard, et hésita quelques secondes avant de s’approcher. Je lui souris.
- " Diane ? " lanca-t’il pas très sur de lui
- " Oui " répondis-je en souriant.
Il s’installa et nous commençâmes a échanger quelques banalités, s’échangeant des informations inutiles mais nécessaires à l’existence d’un début d’échange et de sensualité entre nous.

Tout s’est passé, a vrai dire, comme d’habitude dans ce genre de scénario organisé par Pierre. Il avait presque quarante ans, avait été rencontré par Pierre sur un site de rencontre pour adulte, et avait accepté de me rencontrer une seule et unique fois pour "tirer un coup".

Au bout de quelques minutes, je coupais court à la conversation, et lui proposait de me rejoindre, dans une minute exactement, aux toilettes, celle du fond à droite réservées aux handicapés, plus spacieuses.

Une minute après, il entra me rejoindre dans la cabine de toilette, en jetant un coup d’œil furtif pour vérifier que personne ne le regardait.

Quelques minutes plus tard, il en ressorti sans demander son reste, après avoir balbutié quelques remerciements.

Je me rhabillais alors lentement, encore pleine d’excitation, à la fois surprise et habituée de ressentir encore le même plaisir dans une telle banalité.

Ce qui s’est passé dans les toilettes ? Voyons, vous le savez bien.

C’est en sortant du café que je sorti mon téléphone pour appeler Pierre et lui donner tous les détails les plus lubriques d’un rendez vous ordinaire.
Diane

2 Commentaires

  • J’adore votre (vos) audace(s) et vos récits qui sans dire en disent beaucoup d’une intense motivation ..."Pierre" doit en être heureux !

  • * Diane, (lanca-t’il pas très sur de lui) ?
    * Oui, répondis-je en souriant.

    Il s’installa et nous commençâmes a échanger quelques banalités, s’échangeant des informations inutiles mais nécessaires à l’existence d’un début d’échange et de sensualité entre nous.

    Tout s’est passé, a vrai dire, comme d’habitude dans ce genre de scénario organisé par Pierre. Il avait presque quarante ans, avait été rencontré par Pierre sur un site de rencontre pour adulte, et avait accepté de me rencontrer une seule et unique fois pour "tirer un coup".

    Au bout de quelques minutes, je coupais court à la conversation, et lui proposait de me rejoindre, dans une minute exactement, aux toilettes, celle du fond à droite réservées aux handicapés, plus spacieuses.

    Une minute après, il entra me rejoindre dans la cabine de toilette, en jetant un coup d’oeuil furtif pour vérifier que personne ne le regardait.

    Quelque minutes plus tard, il en ressorti sans demander son reste, après avoir balbutié quelques remerciements.

    Je me rhabillais alors lentement, encore pleine d’excitation, à la fois surprise et habituée de ressentir encore le même plaisir dans une telle banalité.

    Ce qui s’est passé dans les toilettes ? Voyons, vous le savez bien.

    C’est en sortant du café que je sorti mon téléphone pour appeler Pierre et lui donner tous les détails les plus lubriques d’un rendez vous ordinaire.

    Diane

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription