Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Une opération incroyable, une incroyable opération

! Signaler un contenu abusif

Prenons une épouse. Coupons-la en deux. Extrayons soigneusement les fourbis suivants : os d’amour, voluptæ, gamusculus, pompe à orgasmes et anxilose.
.
Comparons-les à présent avec ceux d’une femme épanouie et sûre d’elle (B) comme sur la planche modèle de référence.
.
Que constatons-nous ?
Que tout est semblable mais différent.
.
Pas besoin d’être Esculape pour voir que chez l’épouse A, la monogamie a créé les lésions atroces :
> l’os d’amour est anémié (manque précoce ?)
> la voluptæ (glande du plaisir) est un raisin sec au lieu d’être en grappe
> le gamusclus est un nerf à vif au lieu d’être un gros muscle bi- ou polygame, que des tissus, graisses et peaux (voire fourrures à l’instar de l’épanouie) protègent.
.
Qu’avons-nous oublié dans notre cobaye ?
> Ah oui la pompe à orgasme(s).
On connaît. Il y a différents modèles :
1) sans
2) rares
3) multiple
4) fontaine
5) du cortex
.
Rien n’est inné ni immuable. C’est une question de doigté, un moyen pas un but.
.
« Demandez à votre pompon, pompier ou pompiste ce qu’il en pense » dit la réclame.
.
Au niveau du débit, c’est soit par cascades, soit comme un lac de lait chaud que ça coule. Sphincter ou tuyau. (Mon goût perso va vers l’orgasme en poudre qui ne tache pas les draps.)
.
> Enfin l’anxilose vésiculaire (vesicula panicosis vulgaris) qui est le QG de la peur et peut en vivement bloquer tout le reste. Pour l’éradiquer la victime s’entoure de pseudo ‘sécurités’ telles que mariage, assurances, dettes… mais dès la première attaque tout s’écroule, la psyché dégouline, l’honneur est souillé, le bonheur en charpie…
.
Remettons poliment tous les bazars où ils étaient sans rien oublier avant de refermer l’épouse. Cela peut encore servir. Laissons-la se reposer et voyons sans attendre comment guérir ce mal qui répand la terreur, mal que le ciel en sa fureur inventa pour punir les crimes de la terre : la monogamie puisqu’il faut l’appeler par son nom, capable d’enrichir en un jour… etc.
.
En fait c’est plus facile qu’on ne le croit.
.
Un ami a écrit son mémoire là-dessus.
Je vais le recopier sous mon nom si je retrouve son fichier car il veut rester anonyme.
À cause de sa femme.
Qui vient d’être opérée.

5 Commentaires

  • y’a de la polémique ! c’est bien, ça bouge et ça gigote des méninges.
    je ne l’avais pas vu comme une atteinte à l’intégrité féminine, ni contre le couple, mais comme un délire poético-sarcastique au seconde degré sans inconnue. Ca sentait le Vian, et non la viande !
    Dommage qu’il n’y ait pas eu d’autres réactions enflammées de la part de nos lecteurs assidus.
    Tiens, Candaule, si on avait un petit compteur de lecture, ce serait sympa de savoir combien ont lu ?

  • Message reçu Jil, des explications était nécessaires, elles sont bienvenues...
    Je t’adresse donc toutes mes excuses, tout le monde doit comprendre ici, que le respect de la femme et la bienveillance vis à vis de la différence sont des valeurs essentielles qui garantissent une certaine harmonie au sein de notre communauté comme aux seins de nos couples respectifs....
    Bonne soirée à toi et à ta moitié et sans rancunes !

  • C’est du second degré, de l’humour pour les gens qui en ont.
    .
    Plus dans la veine d’Allais que de Verlaine.
    .
    Il est dans la catégorie ‘histoire’ et non pas ‘témoignage’.
    .
    Désolé d’avoir froissé quelque orthodoxe.
    .
    Que faire maintenant ?
    .
    Réécrire le texte ?
    .
    Dire qu’aucune moitié n’a été coupée en deux ?
    .
    Avouer honteusement qu’aucun des organes cités n’existe ?
    .
    Dois-je supprimer ce texte si le censeur est en panne dans l’escalier ?
    .
    Moi, ma copine Ary a ri.
    Sam suffit.
    Dites.
    — 
    .
    Sincères candauléances

  • Bon là, je reste sans voix !
    Quelles sont donc ces pilules qui provoquent de telles réactions Hemoverbale aiguë à connotation sarcastique ?
    Je rappel, que notre communauté n’a rien contre la monogamie, et encore moins contre les femmes monogames et les symptômes qui semblent d’après toi les accabler.
    Le site candaulisme.com est simplement là, pour défendre le droit à une sexualité de couple différente, enrichie par la valeur ajouté des différents complices qui accompagnent celui-ci, dans son épanouissement.
    Comment refuser une sexualité monogame que nous avons fait notre, avant de découvrir la pratique du candaulisme.
    Comment refuser une sexualité monogame que nous pratiquons encore par intermittence, comme pour mieux savourer les parfums épicés de nos aventures candaulistes.
    Mais comme dit le poète : "La nuit n’est jamais aussi noire, qu’avant l’aube"
    alors vivement que le jour se lève sur tes contributions !!!
    Pourquoi ne pas utiliser des mots plus simples pour parler de choses bien naturelles !
    Un besoin de reconnaissance peut-être ?
    Cela n’a aucune utilité sur le site, si ce n’est de nous donner le sentiment que tu es un funambule des mots, difficiles à comprendre, qui s’identifierait à un poète maudit (oeuvre de Baudelaire 1888) Un poète talentueux qui, incompris très tôt, rejette les valeurs de la société, se conduit de manière provocante, parfois asociale et rédige des textes d’une lecture difficile sans que son génie ne soit forcement reconnut.
    Bonne soirée

  • mais t’es vraiment un enflé, Jil !
    Je t’ai vexé en disant que tu nous privez de ta prose délirante ?
    Bien m’en excuse ! Tu vas te calmer, oui ? !
    Si tu nous les découpes, jusqu’où s’arrêteront-ils ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription