Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Une expérience hors du commun, ou l’initiation au candaulisme

! Signaler un contenu abusif

Cette aventure a eu lieu il y a près de 15 ans maintenant. Nath et moi étions alors âgés d’environ 35 ans. Mariés alors depuis un peu plus de 5 ans et parents de 2 jeunes enfants, je rêvais depuis longtemps de libérer sexuellement mon épouse qui au demeurant adore s’habiller sexy, sans tomber dans la vulgarité et de surcroit plaire voire séduire les hommes. Toutefois, elle avait du mal à se lâcher sexuellement et assumer aussi cette envie de séduction. J’ai une adoration sans fin pour mon épouse qui ne cesse de grandir et la voir ainsi plaire m’excite au plus haut point. J’ai pu ainsi un jour mettre un nom sur cette envie, le candaulisme. Lors de nos ébats sexuels, je lui parlais souvent de mes fantasmes de la voir faire l’amour devant moi avec un autre homme sans que j’intervienne, je lui demandais de me parler de situations de ce type lors de nos joutes amoureuses. Tant pour m’exciter, et je l’avoue pour lui instiller une graine qui je le souhaitais germe dans son esprit.
Comme de nombreux d’entre vous, amener son épouse à s’offrir à un autre homme s’avère être une tâche longue, sans doute périlleuse vouer peut-être à l’échec. J’ai donc pris mon mal en patience. Notre amour de l’époque était très fusionnel, nous étions l’un et l’autre cérébral ; et étant donné ma passion pour ma femme, j’ai décidé de me lancer dans la photo amateur avec pour premier modèle mon épouse. Nous en étions au début de la photo numérique et de l’internet, quelle chance. Nos séances se succédaient. Je photographiais Nath à demi- nue, en lingerie mais jamais dans des poses sexuelles. Je la sublimais et lui permettais ainsi de prendre conscience de ses atouts, de son charme et ainsi de ne plus douter de son corps, de sa beauté charnelle, l’objectif caché étant qu’elle en use voire en abuse.
Habitué de longue date des sites internet érotiques où l’on découvre les charmes de dames souvent exposées par leur mari, j’ai décidé d’apporter ma contribution. Ainsi, j’ai exposé quelques photos de Nath nue sous la douche sur un site américain afin de limiter le risque d’être reconnue (sait on jamais). Chaque jour je lisais les commentaires laissés par les fans américains et à ma grande surprise, un français laisse un commentaire. L’excitation me gagne alors et je laisse à mon tour une réponse à ses quelques lignes. C’est ainsi que commence un échange via mail où je parle de ma chère et tendre, et au fur et à mesure, je lui dévoile mes envies mes fantasmes....
Un soir de calin, j’en arrive à lui parler de mes échanges avec mon complice. Nath se cabre et se met en colère exprimant son mécontentement du fait d’avoir exposé ses photos d’elle nue sans son accord. Je tente de l calmer en lui expliquant qu’elle s’exposer souvent ainsi sur la plage face à des inconnus, que cela m’excitait et que nos échanges étaient très cordiaux...Une chose toutefois ajoutait du piment à la situation. Notre complice (Eric, qui curieusement avait le même prénom que moi) était à la tête d’un réseau de distribution de lingerie de luxe. Je sus utiliser les bons arguments auprès de Nath pour lui dire qu’une personne travaillant dans ce domaine devait avoir l’habitude d’en voir des femmes et pas des plus moches et lui avouer qu’il etait tombé sous son charme.... Nath fut toute ouïe et sensible à ses arguments ; j’en profitais donc pour lui dire qu’il serait bien qu’ils échangent ensemble et que pour ma part je souhaitais m’effacer...
Nath mis quelques jours à me donner une réponse, mais elle fut positive et dès le soir venu, elle commença à échanger par mail avec Eric. Le lien fut créer.
Eric en bon gentleman rassura Nath, aucune lourdeur, que du charme qui portèrent leur fruit puisque le samedi suivant ils dinèrent ensemble.
Nath se mis sur son 31 pour cette belle soirée d’été, une mini jupe noire mis cuisse, un chemisier classique mais dessous une superbe guêpière qui valorisait sa poitrine de jeune maman qui venait tout juste de sortir d’une année d’allaitement.
Elle parti en début de soirée rejoindre Eric sur leur lieu de rendez-vous. Nous n’avions échangé aucune consigne, elle partait simplement dîner avec un admirateur avec l’accord de son mari ; mais pas n’importe qu’elle admirateur, un homme qui avait pu la voir nue en photo. Elle m’avait simplement fait comprendre qu’elle était contente et se sentait très femme. J’avoue que je ne savais pas dans quel état d’esprit elle partait le rejoindre et que je ne savais pas quelle etait la teneur de leurs échanges par mail et ensuite échanges téléphoniques. J’étais excité, mais anxieux. Je prenais conscience de ce qui pouvais se passer, que ma femme s’offre comme cela à un presque inconnu sans que je sois présent. Mes pensées me jouaient des tours, les heures défilaient, aucune nouvelle. j’imaginais Nath s’offrir à cette homme avec mon accord, je prenais conscience que j’étais sans doute cocu.
Vers une heure du matin, Nath revint visiblement heureuse, fatiguée. j’esperais un mot de sa part, des explications, des détails ; mais rien simplement ma femme qui s’exile pour passer un coup de téléphone. Un appel pour rassurer Eric qu’elle etait bien arrivée.

J’avais besoin de savoir, je sentais la situation m’échapper, j’avais envie de se partage, je voulais savourer avec elle cette soirée même si la peur me rongeait les tripes.
Nath compris mon désarroi et me dit en un mot qu’il ne s’était rien passé, en tout cas rien de sexuel .... A la fois rassuré et déçu je lui demandais des détails.
Là, elle m’expliqua qu’ils se retrouvèrent sur un parking où il l’attendait dans sa magnifique mercedes cabrio. Il l’emmena au resto où ils parlent durant des heures. Chacun usant de ses charmes, pour faire tomber les barrières de l’autre. Nath me dit qu’excitée elle lui dit ce qu’elle portait sous ses vêtements, la coquine.
Ils quittèrent le restaurant pour se promener en cabrio dans la forêt. Durant cette promenade, et confortablement installée les jolies et fines jambes de Nath se dévoilaient à son Prince charmant. La minijupe remontait doucement mais sûrement. Prenant cela pour une invitation, Eric posa sa main sur le genou de mon épouse et remonta en lui caressant la cuisse, libre de tout collant ou bas. un contact direct sur sa peau qui électrisait Nath.
N’ayant pas eu de vent, Eric continua son exploration pour remonter jusqu’à l’entrecuisse de Nath, mais un peu effrayée elle lui demanda d’arrêter.
Arrivait le moment de se quitter et un peu déçu Eric embrassa comme un ami mon épouse, et là afin qu’il ne parte pas déçu, Nath l’embrassa comme elle sait si bien le faire avec sa langue..... et lui dit à bientôt....
Nath me dit à posteriori qu’il était très déçu car il avait prévu une chambre d’hotel afin de passer la nuit avec elle..... sachant ceci, cela ne l’empêcha pas d’embrasser son futur amant..... Cependant, je crains de ne pas tout savoir. J’avais ouvert la boite de pandor et je devais l’accepter. les femmes ont souvent des secrets qu’elle savent garder.
Nathalie fut rassurée par l’attitude d’Eric qui se conduisit en vrai gentleman. Ils garderent contact et une seconde rencontre fut organisée et j’eu le droit d’être présent. mais cela est une autre histoire.
Ce que je voulais vous narrer par ce récit réel c’est toute la tension, le stress et l’excitation créés par cette situation, mais surtout le nombre d’année qu’il m’a fallu pour en arriver là et ce dire devant le fait accompli "n’ai je pas fait une bêtise...." de vous dire tout cela, je revis toute cette histoire et m’en trouve presque aussi ému qu’au moment des faits. Je vous dit à bientôt si la suite vous intéresse.

2 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription