Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

TEXTE 6

! Signaler un contenu abusif

Vendredi .Nous roulons en direction de Sophia Antipolis où nous attend une chambre dans un hôtel 4 *,près d’un terrain de golf ...Nous nous sommes évadés "en amoureux "pour un week end ,confiant enfants ,maison et jardin à des amis de longue date .
String et soutiens-gorges sont posés sur le tableau de bord et, dans sa petite robe d’été chiffonnée jusqu’au ventre,le corps déjà bien chaud de mon épouse s’exhibe sans honte au soleil.Profitant de la boite automatique,je lui caresse alternativement tétons et entre-cuisse .Détendue,elle respire le bonheur d’être désirée et aimée par son mari.Un mari cérébral et salace qui expose un programme d’activités sexuelles pour le week end ...
- "Après le diner,par exemple ,pourquoi ne pas retourner dans cette charmante petite boite échangiste du Cannet pleine de vieux messieurs élégants et vicieux .Ou bien encore ;
- "ne serait-il pas agréable d’aller faire un tour sur cette montagne pleine de voyeurs qui jouxte le petit port de Nice ? ...habillée en jolie salope, avec une lingerie ouverte tu profitera des doigts d’admirateurs , tu ira les sucer dans les buissons...,toute la nuit . Ce soir et je t’amène aux mâles en rut ...tu veux,petite chienne ?"
- "Hum ...oui ...mais...as-tu appelé notre ami ?"chuchote Nadia ,lançant un regard en biais,les yeux mi-clos .
-Heu...Qui donc ma chérie ?
-Mais ....Georges ! voyons ... ,Tu l’a oublié ?Nous allons être à coté de chez lui ..Hummm...n’est ce pas ?"
Bien sur que je ne l’avais pas oublié . Je pensais juste à autre chose pour assurer une soirée bien "hard".Par contre ,que mon épouse l’évoque m’étonna. Car si des partenaires déjà rencontrés ne la laissent pas toujours indifférente ,elle m’accorde la liberté de la présenter à qui bon me semble .Le fait qu’elle s’intéresse au sort de ce monsieur ne me déplait pas ,mais qu’elle décide de mettre mon plan "exhibe nocturne " aux oubliettes m’ennuie un peu .
-"Bien sur qu’on est proches...mais heu...non,ça va pas être possible ...d’ailleurs je ne pense pas qu’il soit libre... il nous a dit recevoir des clients étrangers cette semaine ... rappelle toi...et puis les nuits sont encore douces... une promenade en laisse ,nue dans la forêt ce serait tellement plus beau !"
Mes positions manquent d’assurance ,elle s’en aperçoit et ne semble pas du tout convaincue mais je continue lourdement dans du lubrique objectivement sans charme.
-"Mmm ...non ...ça ne me plait pas tout ça .Appelle le s’il te plait !" .
-Là ,maintenant tout de suite ?!...Ca va faire un peu court pour le voir ce soir .
-Ecoute mon amour ,j’ai pas envie de faire des trucs avec des types en discothèque .Dans la nature,encore moins ;la nuit on sait pas trop sur qui on tombe,finalement .Lui, il me fait rire,je l’aime bien, il baise bien ... et... rien que d’y penser...hummm ! ..." Son sexe qui dégouline ,serre effectivement plus fort mes deux doigts .
- " Alors on va LE voir ou on baise tous les DEUX dans la chambre .Voilà mon amour.Tu choisis .Après tout ,c’est pour toi que je fais tout ça.Le candauliste,c’est toi ,non ?
L’argument fit mouche,car dès la voiture garée, je passe un coup de fil à Georges:Celui ci,évidemment disponible pour la soirée,se félicite de nous revoir( ou plutôt de LA revoir !).Il nous rejoindra dès sa sortie du bureau .L’adresse lui plait ; elle lui est familiére puisqu’il jouait au golf autrefois autour de cet hotel.
Je transmets à mon épouse qui plonge vite dans son bain ,s’enferme et me demande de la laisser tranquille pour se détendre et se préparer.On en a donc pour deux bonnes heures me dis je ,mais comme c’est pour la bonne cause ...
Je range nos affaires dans les placards de la chambre en prenant soin de disposer sur le lit une robe en maille transparente super-sexy,des sous -vêtements par dessus (dont un string à chaines d’une vulgarité merveilleuse) enfin ,je sors aussi ses escarpins noirs qui m’inspirent déjà de brûlantes idées ...
Pour me les rafraichir (les idées ),je vais faire quelques longueurs dans la piscine qui a la forme d’une raquette de tennis géante.A peine quelques brasses plus tard ,mon cellulaire chante sur le transat:Georges est à deux pas de l’hôtel et me demande poliment si son avance ne dérange pas trop.Je le rassure et l’invite à boire un verre au pool house.Assez rapidement nous sympathisons vraiment et c’est moins le "sex-toy "qui pimente notre couple qu’un personnage amical qui s’assoit à mes cotés .Par sa vie haute en couleurs et ses réparties bien trouvées,sa présence en devient subitement agréable...
Paradoxalement, l’absence de ma femme lui convient fort bien car il en profite pour me poser mille questions sur elle . De savoir qu’elle se prépare et en partie pour lui ,l’enchante littéralement :Il l’imagine dans son bain ,se massant ,se maquillant et même s’épilant la chatte ... Impatient, il me propose de l’appeler pour lui demander certaines choses à mettre ou à faire .L’idée est excitante,même si quelque part elle me gène un peu... J’accepte toutefois et lui dicte le numéro .Rapidement, le rire clair et fort de Nadia sort du combiné de Georges:Une sensation bien étrange que de l’entendre parler depuis la main de cet homme, m’envahit.
A travers les compliments qu’il lui fait et en observant la lumière qui brille dans ses yeux quand il parle dans son combiné,je saisis qu’il en est un peu amoureux... de l’autre coté ,ma femme l’a certainement bien compris aussi.
Or, il s’agit de MON épouse ! Mais ce détail semble avoir subrepticement disparu chez les deux correspondants qui s’éternisent dans leur conversation ..Un peu jaune à la fin,je surligne avec humour ce que je viens d’observer à mon nouvel "ami" .
Georges en rigole instinctivement et comprend bien ma petite jalousie .Il me rassure alors très vite sur son honorabilité:Hors de question de véritablement tromper qui que ce soit .C’est du jeu. Il s’estime à notre service.Son but restera uniquement le bonheur de réussir nos rencontres et nos fantasmes en donnant le maximum de plaisir à Nadia qu’il "aime beaucoup".Elle lui plait certes mais il n’imagine rien de concevable sans moi ...
Marié,père et grand père,chef d’entreprise parcourant le monde pour ses affaires,sa vie est déjà bien complexe. Nous lui permettons de s’en évader par des coquineries et surtout par "l’érotisme qui émane de ma femme". Il bénit encore et toujours la chance qu’il a de nous avoir rencontré...
Néanmoins cette pratique candauliste l’étonne ,à ma place, il n’aurait jamais partagé les charmes d’une épouse comme Nadia avec qui que ce soit .Il m’assure donc de sa totale disparition si l’envie me prenait de stopper ce type de relations .
- "Parole d’honneur ! "mais en même temps il prie pourque ce fantasme perdure longtemps chez moi...

Un texto de mon épouse annonce son arrivée et clôt notre débat .Nous nous dirigeons donc à sa rencontre dans la salle du restaurant .Elle resplendit dans une robe en soie jaune orangée aux larges motifs floraux rouges vifs en accord avec ses lévres.Mon choix vestimentaire n’a pas été retenu.Elle ne porte visiblement aucun dessous tant ses tétons pointent sous la légèreté du tissus et ses fesses se balancent aussi fluides et libres que des reflets aquatiques .
"-Tu es éblouissante ! "s’écrit Georges qui s’empresse de l’embrasser sur les joues certes ,mais tout en palpant outrageusement son cul ,bien bombé par des compensées dorés .il part sans doute à la recherche( visiblement vaine) d’une éventuelle culotte. Elle rit à pleins poumons et le public un rien guindé semble interloqué par notre trio un brin spécial...
-"Eblouissante et bien obéissante mon cher Georges ."
Ajoute Nadia qui m’envoie un grand sourire sous un regard narquois.Tandis que Georges la félicite pour cette tenue (qui correspond surement à ses désidératas) ,le chef de rang vient à notre rencontre pour nous accompagner à une table ,isolée sur la terrasse qui surplombe la piscine. Le repas reste calme mais bien vite je m’aperçois de l’absence chronique des mains de mon voisin ;les petits sourires de ma femme sont sans équivoque.J’en obtiens la confirmation visuelle en soulèvent un peu la nappe.Mon épouse assise la peau directement sur sa chaise a relevé sa robe sur des cuisses écartées et Georges la caresse habilement .Il stoppe ce manège un peu gêné par mon inspection et replonge dans son assiette .Ma femme me fait un clin d’oeil et glisse dans notre conversation "qu’elle a sorti la bite de Georges pour la branler et que cette dernière grossit vite,qu’elle est belle...Hummm...Elle voudrait passer sous la table pour la sucer ,mais les autres clients la verraient .Dommage !."
En touchant mes couilles avec le bout de son pied ,elle me provoque en plaisantant sur l’état de mon membre encore au repos ,lui. Notre ami reprend un air de triomphe.
"Attention, car la serveuse a compris" ,dis je..."Vous devriez aller dans les toilettes ,le décors peut y être très stimulant !"
"Oh,super bonne idée ,jean Luc ! j’y vais . Nadia , tu me rejoint dans deux ou trois minutes ,ok " ?...Il se lève aussitôt et entre dans le restaurant .Mon épouse me regarde interloquée .
" Tu lui donnes de drôles d’idées...C’est pour garder l’impression de contrôler la situation ? "
-"Oui et ça m’excite beaucoup mon amour ,prends ton téléphone et quand il te baise appelle moi ...Je veux t’entendre crier".
A ce moment la ,,la serveuse amène les desserts ,dont un magnifique gâteau au chocolat commandé par mon épouse .Elle hésite.
-"Bon et bien tant pis pour le chocolat ... Il m’excite trop ! "
Elle se lève et disparait à son tour au fond de la salle.
Je déguste ma glace,j’attends,c’est long ,très long ,trop long...je regarde mon portable toujours muet .Et puis zut ,j’appelle.Répondeur.Bon.Je mange la glace de notre invité aussi .
J’attends ,je rappelle ...Répondeur.Pffff .Sans doute le suce t-elle ? non,il la prend ,j’en suis sur ! ...J’ai une envie folle d’aller voir mais les serveurs et les autres clients aiguisent ma paranoïa : leurs regards insistants me clouent sur ma chaise .Par dépis je me venge sur le fondant au chocolat truffé au cerises et crème de pistache...délicieux ,mais je culpabilise et en lui commande un autre pour son retour.
Enfin je vois revenir Georges ,chemise ouverte ,bras nus : il me souffle :—"c’est incroyable ,elle a littéralement explosé, je suis trempé ,regarde ! Même sur mon pantalon"
J’ai l’air septique alors il m’explique ;
- "dès l’ouverture de la porte ,je l’ai embrassé en la doigtant très fort ,elle a joui hyper vite en déversant une belle quantité de liquide ...Une femme fontaine !"
Je me souviens l’avoir vue emportée une paire de fois par ce type d’orgasmes ruisselants et rares .Nadia revient à son tour en se déplaçant rapidement ,elle est légèrement rouge, gênée par sa robe trempée ;
- "Je ne m’assois pas mon amour ; il faut que je remonte vite me changer" ...et à Georges :"c’était divin ! Hum ,tes doigts sont prodigieux,mon chéri".
- "Raccompagne la ,je m’occupe de régler et je vous rejoins dans un petit quart d’heure..".lui dis je ".Au fait, il y a du champagne frais dans la chambre ,faites en bon usage ."

La serveuse à la surprise de croiser mon épouse alors qu’elle lui apportait un deuxième gâteau .Je lui demande l’addition et regarde le couple disparaitre ; il la tient en empaumant le déhanché de son postèrieur.Ca promet...
En dégustant mon quatrième dessert, je me demande dans quelle position je vais les trouver ,tout à l’heure .
La sensation reste grisante avec ce soupçon d’amertume qui se déguste un peu comme le mélange subtil du chocolat et du vin rouge ...Le goût du dessert que je termine d’ailleurs,seul avec mes fantasmes .
Je me décide à remonter .Les mains (moites) dans les poches.Arrivé devant la chambre ,j’écoute les bruits qui en sortent ; chuchotements étouffés et tintements de cristal mélés.La clé électronique déclenche silencieusement l’ouverture sur un spectacle des plus jouissifs.Ils sont plongés dans un profond baisé avec leurs bouches qui "s’entrelêchent" ! George me voit et soulève sa coupe de champagne...dans ses bras ,ma femme,de dos,entièrement nue(excepté ses chaussures), me montre ses superbes fesses,elle tient la bite de son amant et la branle doucement...Je fais signe à ce dernier de garder le silence . Il dirige alors la tête de mon épouse vers son sexe qu’elle gobe aussitôt.elle s’agenouille sur l’épaisse moquette.Georges un peu débraillé maintenant,s’affale sur un fauteuil ,et profite confortablement de mon épouse plongée entre ses cuisses...
Devant lui ,Nadia se cambre à quatre pattes,respectant la vitesse que lui impose son amant durant de longues minutes .Toute concentrée à sucer bruyamment la queue bien tendue ,elle ne m’entend pas quand je m’approche .Une main sur le ventre de son partenaire et une coupe de champagne dans l’autre ; elle s’applique. Georges m’invite à saisir un verre de bulles posé sur le bureau.
En le sirotant , je flatte la magnifique croupe de Nadia comme on caresse un animal pour le féliciter .Je remonte ensuite mes doigts en araignée jusqu’aux cheveux, les empoigne et bloque sa fellation .Je renouvelle l’exercice un bon nombre de fois en augmentant la durée des apnées.Elle hoquette et reprend son souffle pour la prochaine gorgée ...La tirant en arrière,je la relève en un demi tour et l’assoie sur notre invité ,un filet de salive accompagne le mouvement et je l’embrasse alors plongeant ma langue bien profond dans sa bouche baveuse.
"Tu as une haleine de suceuse,ma chérie !"
"hummm,laisse moi boire un peu de champagne ,alors ."
Pour toute réponse je place sa bouche devant ma braguette.Elle lèche d’abord la bosse de tissu en me regardant ,puis en sort vite mon sexe bandé pour se remettre au travail.Georges en a profité pour l’enfiler prestement en se relevant et il la pousse ostensiblement vers moi par des coups de plus en plus forts.Je maintiens sa tête et me laisse tomber sur le lit ...Une position parfaite pour profiter du spectacle pornographique qui m’est offert.Je peux voir les fesses vibrer au dessus et les seins ballotter follement en dessous .j’en saisi les pointes et les étire pour en faire grimacer la propriétaire. Son pourfendeur devient rouge et les claquements de son ventre retentissent dans la pièce .Une fessée leur fait écho.La"soumise "comptabilise chaque coup à voix haute pour remercier son amant en lui donnant du "prends moi bien profond, Cheri "ou "plus fort mon amour"... "encore ,encore oui ,encore ..etc".
Soudain,il halète comme une bête en encourageant la belle dans la pipe qu’elle m’administre ;il lui cri quelques obscénités bien trouvées quoique ,somme toutes très classiques .
"Salope, Han ! suce,Han ! avale, Han ! ,lèche ses couilles ,Han !,dis lui que tu est une pute ...Han ! que tu veux tout avaler etc" ...Elle obeit .
De fait ,ces mots crus la "boostent "vraiment et sa bouche s’emballe autour de ma queue luisante de salive !
Bientôt, il retourne ma femme en missionaire et il se branle frénétiquement sur elle ,son poing frottant contre le clitoris. je maintiens le visage de mon épouse sous mes testicules qui profitent d’une langue devenue folle.Notre ami n’en peut plus et se laisse partir dans un râle aigu en éclaboussant sa semence jusqu’aux seins.
Devant cette image orgiaque,je ne me retiens pas plus et nous mélangeons vite notre sperme sur le ventre qui s’offre entre nous .Nadia étale cette masse blanche de ses deux mains en malaxant ses nichons l’un sur l’autre ;Ils s’imprègnent de crème,son buste en est recouvert ,souillé.
Malgré l’odeur de nos liqueurs qui est très forte,je me penche pour sucer et mordiller les tétines allongées et gluantes .De son coté ,Georges à replongé trois doigts et sa langue dans une chatte qui n’en demandait pas autant pour emporter ma femme dans un orgasme ravageur ...
Revenue de sa douche ma femme retrouve ses deux hommes ,nus tels deux vers,étendus sur le lit.L’image l’amuse et elle se moque gentiment de nous.
Elle me demande si Georges peut dormir avec nous afin de continuer des galipettes dès le lendemain matin . Elle m’en supplie en léchant ma bite ramollie ...Je reste interdit devant cette requête...Heureusement ,Georges répond en s’habillant ,qu’il ne peut rester : il est attendu dans une autre vie .La sienne.
Néanmoins,il nous invite à occuper dès le lendemain un appartement meublé et actuellement vide ,qu’il possède sur Nice.Il en a le code et les clés dans sa voiture.
"Retrouvons nous là bas ,demain en fin d’après midi ou pour l’apéro . D’accord ?
Nadia l’enlace pour le remercier ,il lui retire son peignoir et la fait tourner toute nue pour admirer et caresser une dernière fois ses formes."Mon dieu,quelle femme tu as mon salaud ! ..Mais tu la mérite bien " ...

Je m’habille et accompagne Georges jusqu’au parking de l’hôtel, pour récupérer les sésames de son appart . Rassasiés ,nous devisons de choses et d’autres sans parler une seule fois de sexe ou de ma moitié ,pourtant en nous quittant nous comprenons que c’est ce qui nous réunira encore très bientôt ...

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription