Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Un soir de finale - texte de Nicole

! Signaler un contenu abusif

Jean a été invité pour la finale à Paris. Restée à la maison, il fait beau et je profite de la terrasse. Mes lectures (les récits coquins sur le site ) m’occupent un petit moment avant que je pique un petit somme. C’est Philippe, notre voisin qui me réveille, s’étonnant de me voir seule. Il me prose alors de prendre un pot et si cela me dit de regarder le match à la télé. Nous verrons peut-être Jean dans la tribune. Finalement ,j’accepte et après un apéro et un barbecue, nous nous retrouvons devant le match.

Je ne suis pas spécialiste mais à chaque fois, je me laisse prendre par l’enjeu et quand les portugais marquent, je dépose ma tête sur son épaule de désespoir. Je suis un peu et même beaucoup chauvine. Que dire au coup de sifflet plus tard ? Gentiment, il me prend par les épaules et me console.

Philippe est un homme de cinquante ans, divorcé depuis 8 ans, à priori célibataire et assez timide. Nous avons fait sa connaissance pour la fête des voisins et nos relations sont devenues amicales et fréquentes. Je réalise alors que je suis dans ces bras et que ma jupe est remontée, dévoilant partiellement mes cuisses. Son regard se fixe alors sur cette vision et sa main s’appuie plus lourdement sur mon épaule.

C’est une situation dangereuse car c’est un ami de Jean et s’il aime me savoir avec un autre homme, là c’est notre voisin. Je me redresse alors voulant prendre mes distances et je lui signifie que je vais rentrer. Je me penche pour lui faire un bisou comme à notre habitude mais ce sont ses lèvres que je rencontre.

Hasard ou involontaire, ce baiser me donne chaud au ventre d’autant plus qu’il insiste et que sa langue force le passage entre mes lèvres. Surprise, j’ai le tort de ne pas me retirer. Pour lui, c’est un accord et sa main se pose sur ma cuisse, dévoilant rapidement mon petit triangle censé cacher ma chatte.

En réalité, je le sens coincé entre mes lèvres et quand ses doigts pénètrent dans mon intimité d’où perle un peu de cyprine, je rends les armes. Maintenant, j’ai envie de lui. Écartant largement mes cuisses, je le laisse me fouiller la chatte.

Ce n’est plus un homme timide, bien au contraire. En quelques mouvements, me redressant, il me défait mon corsage et ma jupe qui tombent au pied du canapé. Je n’ai plus que mon soutien-gorge laissant mes pointes apparentes et mon string.
En se penchant, il me suce les mamelons, mordillant les pointes. Le reste des vêtements suit le même chemin et je lui fait face, nue, offerte à son désir.

A mon tour, je descends le pantalon et un sexe, bandé déforme le slip. Le gland déborde et quand j’abaisse son sous-vêtement, un gros sexe bandé jaillit aussitôt gobé par mes lèvres. A ses genoux, je le pompe, le lèche, l’enfourne au plus profond de ma gorge ressortant ma langue. Je lui lèche le mandrin avant de gober ses boules gonflées. Sa queue est parcourue de soubresauts, prête à juter mais je retarde le moment, l’abandonnant alors que je lui pelote les fesses.

Quand je le remets en bouche, mes doigts titillent son sillon et il se cabre, me faisant une gorge profonde. Rapidement, sa queue à nouveau frémit. Prête à avaler son sperme, je lui enfonce un doigt dans l’anneau. Surpris, mais acceptant la pénétration de mon doigt, il se cabre et soudain éjacule. J’essaie de tout avaler, mais ses jets sont trop nombreux et sa semence s’écoule autour de mes lèvres et mes seins.

Je me redresse et je l’embrasse, lui rendant un peu de sa jouissance. Il ne refuse pas et sa langue à nouveau me fouille le palais. Me prenant par la main, il m’entraine jusqu’à sa chambre et me couchant sur le lit, il se penche sur mes lèvres pour un baiser fougueux.

Sa langue me transperce, ses dents me mordillent le clito, vite sorti de son capuchon. son cunni me fait vite partir d’autant plus, qu’en même temps, deux doigts me fouillent le con. Ma jouissance éclate et un jet l’éclabousse. Je ne suis que rarement fontaine. Surprise, je m’offre à lui pour qu(il me branle un peu plus et petit à petit sa main s’enfonce dans ma chatte. J’aime me faire fister même si parfois c’est un peu douloureux. Aujourd’hui, je m’ouvre sans problème et bientôt, toute sa main me fouille le ventre. Pour la deuxième fois, je pars.

Allongée à côté de lui, je récupère doucement, caressant sa queue qui reprend du volume. C’est le moment où il me dit que depuis notre picnic, il avait envie de moi. La partie de palet ayant dévoilé mon derrière quand je me penchais (il n’avait pas dû être le seul, alors) et qu’il avait des doutes sur la suite de la soirée avec les deux jeunes.

Pour ne pas répondre, je l’engloutis, lui rendant ainsi une grosse érection. Me faisant mettre à quatre pattes, enfilant une capote, son gland vient frotter le sillon offert, glisse sur l’anneau. Je me rebiffe car ce n’est pas ce que je préfère et il se positionne ensuite entre mes lèvres et d’une seule poussée, il me pénètre.

Même s’il m’a déjà bien dilatée, il n’en reste pas moins que j’encaisse le chibre en poussant un cri puis ressortant il renouvelle sa saillie plusieurs fois, me laissant à chaque fois un grand vide et une frustration :
- " Baise moi, défonce moi, j’ai trop envie, fais-moi jouir."

Ses coups de butoirs me perforent le ventre, de plus en plus profond, et quand son gland vient frapper le fond de ma matrice, à chaque butée, mon plaisir explose. Je jouis en continue, offerte à sa possession, l’encourageant pour qu’il se serve de moi, pour son plaisir.

Soudain, il se fait basculer et je me retrouve sur lui. J’aime être dans cette position où je peux amener ma jouissance quand je le veux et comme je le veux. Je le chevauche, appuyée sur sa poitrine et il me pilonne le ventre, agrippé à mes fesses. Parfois, une claque tombe. Parfois, son doigt s’enfonce dans mon petit trou, graissé par mes jouissances précédentes.

Alternant les positions, sur le dos, le côté ,en bordure du lit, il va me prendre ainsi pendant deux heures, jouissant plusieurs fois sur mes seins ou dans ma bouche. A chaque fois, il m’a amené à une jouissance extrême où pour la deuxième fois de la soirée, je suis devenu fontaine.

C’est un appel de Jean qui me ramène à la réalité :
- " Je dépose Claude chez lui et j’arrive". Je bredouille quelques mots et je raccroche. Cela fait plus de trois heures que je suis avec Philippe et je n’ai pas envie de le quitter.

Je rappelle mon homme :
- " je ne serais pas à la maison. Ce soir, j’ai eu un amant, puissant, performant, il m’a fait jouir plusieurs fois et j’ai envie de rester avec lui. Jai encore envie de lui et je vais m’offrir selon son bon plaisir. A demain " et je raccroche.

Il n’a pas eu le temps de réagir mais je sais qu’il va beaucoup y penser. Il aime que je le fasse Cocu mais comme à mon habitude, ce sera finalement dans ses bras que je me sens le plus aimée.

Un peu plus tard, je lui ai raconté ma nuit, mes jouissances, mon envie de le revoir, mais cette fois avec son accord. Philippe a été mon amant pendant trois mois, avant qu’il ne trouve une compagne.

17 Commentaires

  • totalement d accord avec pepermint et tomasini, d ailleur, il faudrait qu il y ai des rubriques sciences fiction lol ( ou fantasme) ca serait vraiment sympa et une autre avec rencontre puis une autre rubrique experience etc...
    ca serais plus sympa.

  • Arrêtez-donc de tirer sur le pianiste !
    Vu le nombre de récits publiés par Belize79 ces derniers mois, pour nous deux il était tout à fait évident que ces textes étaient un cocktail de réalité et de fantasmes.
    Pas pour vous ?

  • Y a rien de mal à fantasmer et pour les fautes d’orthographe pardon si j’ai fais la remarque mais ce n’était pas méchant, j’en fais aussi et ce n’était pas le fond du sujet. Belizet le prend de travers j’en suis navré mais je n’étais pas le seul à remarquer des incohérences flagrantes. Qu’il fantasme ok, il en a le droit mais MOI je n’aime pas que les gens nous prennent pour des idiots avec des textes inventés qu’ils présentent comme des situations vécues. Alors dire je vais aller voir ailleurs c’est un peu facile je trouve .. maintenant quand je me fais traiter de "creton" ça me simplement sourire et je m’en fiche !!
    Bonne route à Belizet.

  • Oups...!
    Que de commentaires ! Le point positif étant que cela permet aussi à la communauté de débattre et d’exprimer des points de vue.
    Je me permets de ré-écrire mes propos du début tandis que j’avais beaucoup apprécié le récit des co-locataires... :
    "quel dommage pour la véracité du récit que de parler en introduction de la finale d’hier soir et de conclure que Philippe a été votre amant pendant 3 mois....sic !
    Ceci dit, ce n’est pas grave car bien écrit et donnant à fantasmer. Merci pour cela mais la vérité est toujours préférable !!!!"
    Ce n’était qu’un constat , pas une critique dont Jean nous a donné l’explication ! Bien , "don’act’ ! et mes plus sincères et amicales excuses à Jean et surtout à Nicole, si ces propos, me semblent-t-ils allant plutôt dans le sens des valeurs (respect, vérité, tolérance, sincérité entre "acteurs") de la communauté , ont provoqué ce débat prenant des proportions négatives et d’oppositions !
    Candaule a raison de ramener tout le monde à la raison et au calme !
    Encore une fois , respect, tolérance, amour, compassion, ...
    Et encore une fois pardon à Nicole dont le texte je me répète m’avait enchanté et fait rêver et amitiés tous les candaulistes ..
    Kamadeva

  • Bonjour ,
    Merci à Candaule pour ce message .
    Qui à le mérite d être clair , la tolérance et le respect doivent rester omniprésent dans cette communauté .
    Nous apprécions énormément les écris de Jean , mais également ceux de Nicole
    Ce n est pas simple de coucher , sur le papier son vécu et ses ressentis .
    Chers Nicole et Jean Vous avez tous nos encouragements et notre soutien .
    Claudine et Paul

  • Voici une belle remarque de Bélize,
    J’aimerais que notre communauté face preuve de plus de bienveillance !!!

    Restez humbles, accueillants et n’oubliez d’ou vous venez, comment vous avez apprivoisé vos désirs candaulistes, comment vous avez confié vos désirs candaulistes à votre moitié, je pense que pour la plupart d’entre nous ça n’a pas toujours été facile et si naturel de se faire comprendre !

    Alors vous qui avez dépassés tout cela, soyez force d’encouragements dans le respect des désirs de nos épouses. Ne soyez pas réducteurs, critiques et limitant mais positifs complices et accueillant.

    Nous ne sommes pas sur un site qui cultive la polémique et la critique, notre communauté est composée de beaucoup de personnes de qualité que la critique n’intéresse pas.

    Quant à vous chers Bélize79 vous avez tous mes encouragements et mon soutien... Si vous faites le choix de nous quitter, je le comprends autant que je le regrette.

    Pour ceux qui partagent mon point de vue n’hésitez pas à encourager Bélize79.
    Bonne journée à tous, j’espère avoir été entendu...

  • Pour clôturer , faites attention, à force de taper, il reste des marques. Merci pour les bons échos, tant pour les autres Pour nous , nous allons voir ailleurs si l’accueil est différent. Bon vent mais j’ai peur que si certains râleurs ne se calment pas, il y aura beaucoup moins d’écrits
    Belize79

  • A l’attention des râleurs ....
    Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre !

  • Meme sans le dernier passage, tout le monde se doutait que c etait un mytho, la semaine derniere la femme etait gang banguer par des colotaires, etc...
    bref un temoignage sympa quand meme, mais il est vrai qu il ne faut pas trop nous prendre pour des idiots non plus.
    quand a l orthographe, a tous les bernard pivot, ceux qui n aiment pas les fautes, vous n avez cas arreter de lire immediatement des que vous detectez une faute et c est pas parcequ on a pas eu mention bien en francais qu on na pas le droit d ecrire une contribution.

  • Honte aux "cretons" ??? les cretons c’est une variété de rillettes ... quand on parle de honte on fait attention à ce qu’on écrit !!

  • C’est une belle histoire, comme nous les aimons.....
    Honte aux cretons qui se permettent des critiques complètement nulles

  • Bonjour. Le mari de nicole
    Pour répondre aux commentaires quelques mises au point
    J’étais réellement à paris et elle avec Philippe. Par contre comme je la sollicite pour qu’elle écrive, elle s’est servie d’un de nos écrits perso pour une situation arrivée en début d’année, et elle n’a pas modifié la phrase concernant son amant.
    J’ai mis deux ans pour la décider, les avis de femmes ne sont pas nombreux, ( pas vrai caudale)et en trois commentaires, c’est réduit à néant. Merci car elle ne veut plus écrire. Quant à l’orthographe, messieurs , relisez certains de vos textes,j’y ai trouvé aussi des fautes et encore faut il que texte il y a pour certains. Certes c’est dommage, mais le correcteur automatique ne fait pas tout. A force de ce style de commentaires vous allez nous décourager d’écrire, pour ceux qui le font. Merci à ceux qui apprécient et de tout façon, il y aussi d’autres sites, mais ce sera avec regret

  • Bonjour à tous,

    C’est effectivement dommage de mentir ainsi : personnellement, j’ai apprécié l’histoire mais un mensonge si grossier a tout gâché .
    Les fantasmes sont de bons stimulants mais dans ce cas, il est préférable de préciser qu’il s’agit d’un fantasme et non d’une histoire vraie.

  • Trois heures, trois mois, que le temps passe vite...
    Moi j’ai de plus en plus l’impression de perde le mien quand je vous lis !

  • Et oui jolie narration mais bourrée de fautes et sortant directement de l’imagination ... l’histoire est sympa mais pourquoi ne pas dire simplement je fantasme sur telle histoire ? Un plan sexe sensé se dérouler hier soir et qui se conclut par Philippe a été mon amant pendant trois mois ... c’est dommage, pour moi ça gâche tout.

  • quel dommage pour la véracité du récit que de parler en introduction de la finale d’hier soir et de conclure que Philippe a été votre amant pendant 3 mois....sic !
    Ceci dit, ce n’est pas grave car bien écrit et donnant à fantasmer. Merci pour cela mais la vérité est toujours préférable !!!!

  • jolie finale, et comme toujours superbe narration, plaisirs à vous

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription