Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Un pèlerinage bien enrichissant

  • e 6 juin 2014
  • 3

Est ce du candaulisme, je ne sais...
Nous sommes un couple de 60 ans pour moi (Éliane) et 64 ans pour mon mari (Jean-Pierre).
Dans notre vie de tous les jours, nous avons liés amitiés depuis 10 ans au moins avec Josette, une jeune femme qui a maintenant 30 ans.
Célibataire, elle vit chez ses parents agriculteurs comme nous. Très discrète et manquant de confiance en elle, elle trouve dans la chaleur de notre foyer écoute et moments conviviaux.Josette est une jeune femme simple, châtain foncé, 1m60 54 kg agréable.
Elle est comptable dans une entreprise.
Comme nous, elle est très impliquée dans la vie de notre paroisse.
Nous la considérons un peu comme notre fille. Elle vient souvent chez nous ce qui nous fait une présence car nos deux enfants sont loin de la Bretagne.
Je pense que vous avez compris que nos rapports ont évolué.
Début mai, nous sommes partis récemment à Lourdes avec un groupe de personnes.
Ce n’est pas la première fois que nous partons ensemble. Elle a sa chambre et nous aussi.
Josette était prise par beaucoup de soucis. Elle était triste.
Au cours d’une sortie, je lui ai pris la main comme souvent mais j’ai senti qu’elle avait encore plus besoin d’affection.Malgré le groupe, on a réussi a beaucoup parlé à table et dans les sorties.
Un soir, au cours d’une belle célébration de nuit en extérieur, nos mains ont échangé des caresses, un besoin d’affection puis de tendresse. Je n’ai pu les réprimer sachant la différence d’ages. Nous avons échangé quelques bisous tendres et affectueux.
Jean Pierre nous a vu. Il a accepté avec le sourire et sa gentillesse.
De retour à l’hôtel, Josette est venue dans notre chambre, Je n’ai pas pu m’empêcher de l’embrasser de la caresser, cela c’est terminé nues au lit Elle avait besoin de tendresse, je l’ai caressée, embrassé et elle en a jouit rapidement. Elle s’est ensuite blotti contre jean-pierre qui la prise dans ses bras sans plus n’osant pas.
Seuls, Jean-Pierre m’a prise avec force comme jamais... Il m’a avoué avoir envie d’elle, ce que j’ai bien admis.
Le lendemain, Josette était gênée mais cela s’est vite dissipé avec des paroles. Elle était rassurée, confiante et contente de cette forme d’affection.
Gênée par rapport à Jean-pierre, se sentant un peu coupable (à tord) de ne lui avoir rien offert, elle a passé la journée libre (par rapport au groupe) pour se promener et faire des visites en tenant la main à Jean-pierre, être prise par la taille et recevoir des câlins (de moi aussi d’ailleurs). Le soir, elle a accepté d’offrir sa bouche à mon mari pour une fellation. Assise sur le lit, c’est lui qui lui tenait gentiment la tête et qui imprimait des mouvements du bassin.
Il a joui un peu en elle en grognant.
Deux soir plus tard, nous avons passé la dernière nuit à Lourdes à faire l’amour à trois. Dans mes bras, me câlinant Josette a donner du plaisir également à Jean Pierre par des fellations et en étant prise dans toutes les positions....
Le jour du départ, je les ai laissé un peu seul, pendant que le reste du groupe descendait les valises. En entrant dans la chambre, j’ai vu Josette habillée, jupe retroussées faisant "tringler" brutalement par Jean-Pierre.
Jamais je n’aurais imaginer cela. Trente ans de moins, une belle complicité affective... Pour l’instant, il ne s’est pas encore produit quelque chose chez nous.. Dois je lui dire quelque chose ???

3 Commentaires

  • superbe aventure récit très chaud j’y était presque que j’aimerais rencontrer une aventure pareille, en sommeille depuis trop longtemps lol
    merci de se récit l’âge n’a rien à voir à l’histoire, seul le moment a de la valeur ,
    votre récit stimule se désirs de mener une dame au plaisir devant son homme

  • C’est votre question, s’adressant je pense à votre mari,"dois-je lui dire quelque chose ?" qui répond à l’interrogation de départ. L’envie que cette relation à 3 continue après votre retour à la maison vous trouble, raison pour laquelle vous hésitez, mais ce trouble en dit long.
    Je rejoins gecko45 sur votre saphisme. Vous la désirez autant que vous désirez voir s’établir une relation entre elle et votre mari. Ce serait donc du triolisme. Mais sincèrement la distinction parait bien théorique. Donc à votre question de départ je réponds oui.
    A votre question de la dernière ligne ma réponse vous décevra. Croyez vous raisonnable de vous enfermer sentimentalement, tous les 3, dans une relation sans issue (Josette a 30 ans et a autre chose à faire de sa vie) ? Car il s’agit bien de sentiments n’est-ce pas ? et vous la considérez "un peu comme votre fille". Est-ce le bon terrain pour nouer ce type de relation ?

  • Bonjour , très beau témoignage... j’ai beaucoup aimé...
    Mais je ne comprends pas bien le sens de votre question = "
    Pour l’instant, il ne s’est pas encore produit quelque chose chez nous.. Dois je lui dire quelque chose ???
    "
    je pense que vous avez la chance de vivre une très belle expérience
    et vous devriez profiter de la vie tout en parlant honnêtement avec votre mari pour qu’il n’y ai pas d’équivoque
    Mais vous semblez avoir déjà eu des relations saphiques... je me trompe ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription