Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Un pas en avant

! Signaler un contenu abusif

Ce soir avec ma femme nous avons évoqué nos fantasmes, comme pour ne pas changer c’est moi qui parle de mon envie de la voir avec un autre homme, mais à ma grande surprise, elle me répond qu’elle est d’accord.
Je la fixe comme pour être sur.
Là, elle me dit ce qu’elle compte lui faire, elle me parle de baiser, de prendre son sexe dans la bouche, puis elle commence à mimer la fellation avec des bruits de jouissances.
Je ne sais plus sur le coup, sur quel pied danser, puis je réalise qu’elle en a très envie. Elle me demande si pour commencer je peux ne pas la regarder mais après je peux me dit t’elle.
Je l’embrasse et lui dit :
- " Ok pas de problème mon amour ".

23 Commentaires

  • Non Calaf. Etes-vous en train de censurer l’opinion négative ? De censurer la libre expression et le débat au nom de l’intimité et de la chaude ambiance ? L’opinion négative, elle, n’est pas une censure puisqu’elle permet la réponse. On en discute sereinement, comme ici. Où est le problème ? Et pensez vous vraiment que certaines choses qui dérapent franchement au point d’en être dangereuses ne méritent pas d’être relevées ?
    Pour ma part je ne vois pas de frontière entre un forum et la vraie vie. Des propos inacceptables sont inacceptables surtout quand ils mettent en danger par leur influence, des personnalités fragiles et vous savez bien que ce site n’en est pas exempt. Désolé de devoir dire ces choses, et je crois vraiment les dire avec correction, mais certaines limites seraient posées par principe (refus des rapports sans protection pour ne prendre que cet exemple évident), de façon claire, ferme et nette, il ne serait pas nécessaire de protester comme j’essaie de le faire sans casser l’ambiance. Peut-être auriez vous plus de talent dans cet exercice.
    Oui Candaule, ce qui relève de l’attaque blessante, injuste et indélicate (comme celles sur l’orthographe), si vraiment le proférateur ne peut se contenir, qu’elle se fasse par mail, mais l’opinion de fond touchant à la dangerosité des propos, doit se faire en forum, libre à quiconque d’en débattre ou d’ignorer.
    Si d’aucuns trouvent que tout cela est hors sujet qu’ils veuillent bien considérer que si Hebene est effectivement étranger à cette discussion, c’est simplement que c’est ici qu’elle s’est engagée sur un sujet récurrent, largement entamé ailleurs.
    Et si d’autres, j’ose rêver, se trouvaient d’accord avec cette position, qu’il me serait doux de les voir s’exprimer.
    Et si Candaule voulait dire avec fermeté que sur ces sujets, si les propos irresponsables, dangereux, voire criminogènes, devaient s’autocontrôler par respect pour les personnes influençables, je lui tirerais mon chapeau.
    Car Candaule, ce que je dis est extraordinairement basique, et je doute que l’honnête homme que vous êtes puisse y rester indifférent.

  • super calaf, magnifique. D ailleur Candaule devrait suprimer tous les commentaires de ce poste pour donner une bonne image.

  • Merci HEBENE, pour le titre de ce fil, si à propos !
    On a dévié, mais ça n’est pas très grave puisque c’est une chronique et non une question que vous nous offrez, nous attendons de toute façon la suite avec intérêt.
    Ce que vous vivez, cette évolution, intéresse la grande majorité d’entre nous.
    D’une part parce que vous racontez ce que vous ressentez, vos désirs, vos doutes, vos questionnements…
    D’autre part parce que vous nous le faites vivre quasiment en direct, à chaud, comme ça arrive, et c’est vraiment super.
    On attend sans faute le pas suivant, avec ou sans fautes !

    Pour finir sur les questions de courtoisie, on peut aussi faire d’autres pas en avant, parce que, je trouve, tout est lié.
    Comment, dans un forum où il y a tant d’intimité - merci, Candaule, pour cette ambiance spécifique que vous avez su créer -, peut-on trouver des injonctions, des jugements de valeur, des attaques directes ?
    Je ne sais pas si on va se retrouver comme des cons entre nous (ou entre vous…). On peut s’attendre au contraire à ce qu’on ait de plus en plus de lecteurs à partir de demain, après l’émission, mais on va avoir de moins en moins de variété dans les contributions, de moins en moins de spontanéité et une banalisation des attaques et contre-attaques.
    Bonjour le plaisir du partage ! Et bonjour, justement, l’image du candaulisme.
    Nous pouvons offrir mieux que ça à notre hôte Candaule à qui nous devons ce site.

    Sur les forums, on n’est pas dans le feu de la discussion, il n’y a pas de langage corporel, d’expressions, d’interruptions… et ça dérape facilement.
    C’est pourquoi il y a un truc qui existe depuis les débuts d’internet, c’est la nétiquette.
    Si tout le monde y met un peu du sien, ça sera un bon pas en avant.

  • Bobby, cpl expat ... je suis pleinement d’accord avec vous sur le thème de l’orthographe.
    Maintenant, cette question "Pourquoi faut il toujours comprendre, se comprendre, analyser, s’analyser ?" est une bonne question. Merci de l’avoir posée. Elle coule de source. Mais ce "faut-il toujours" est assez drôle quand c’est un "jamais" impérial qui prévaut. Car s’il ne devait y avoir ici qu’un tabou, pire encore que celui de la morale, ce serait bien celui-là. Surtout ne pas chercher à comprendre. Eh bien si, il y a des gens qui aiment bien comprendre. Pas plus stupides que d’autres. Juste curieux. Juste d’y voir clair dans un problème qu’ils trouvent compliqué.
    Et pas mal intentionnés, pas désireux de déranger. D’autant moins que ces gens là (comme disait Brel) personne n’est obligé de les lire, de leur répondre. Faut d’tout pour faire un monde.

  • Moi j écris tres mal, je fais plein de fautes. J ai arreté l école assez jeune.
    Donc je sais que vous auriez aimer amortir vos longues années d études et pouvoir continuer votre ségrégation tel qu elle se pratiquait dans vos classes. Tous cela c est terminé. Internet a tous démocratisé et vous a laissé sur place. Tous le monde peut écrire, tous le monde peut avoir un blog et partager des idées meme les plus farfelues (candaulisme, complotisme, extreme droite etc).
    Ce site est une auberge espagnole. On y trouve ce que l on y apporte. Y a bcp de fantasme, de l experience, des questions, meme des reponses. Personnelement ji reviens chaque jour en esperant y trouver plein de nouvelles contributions. Mais si un certain nombre de membres ce mettent a casser presque systematiquement les fautes, les mythos, les comportement jugé trop sexiste ou irrespectueux on va vite se retrouver comme des cons entre nous.
    Alors, quand on parle de respect, je demande de respecter l effort de tout les contributeurs de ce forum. Ils ont tous fait l effort d écrire, et de partager et cela doit etre respecté.

  • Tyroler C’est Oliver pas Olivier. Eh oui je suis britannique. Où sont les fautes ?.

    L’orthographe ne devrait pas être un débat mais la norme quel que soit le sujet.

  • Pourquoi faut il toujours comprendre, se comprendre, analyser, s’analyser ? Chaque cause a ses effets... Aller dans cette démarche, c’est déjà se dire que nous ne sommes pas normaux... si tant bien qu’il y ait une normalité ! Chaque individu est différent de par son patrimoine, sa cognition, son héritage, son éducation, son expérience, son chemin de croix !
    Et à ce titre personne n’est égal, encore moins sur toute capacité, y compris l’orthographe ! excusez moi mais je l’ai en travers... ne vous êtes vous jamais dit qu’il ne s’agissait pas d’un effort de bien écrire, mais pour certains d’une réelle difficulté, si ce n’est une incapacité à produire un texte sans fautes !!! témoigner, fantasmer, raconter sur un forum dédié à ses pulsions, ses envies, ses besoins, n’est donc réservé qu’à l’élite de l’écriture !!!! C’est fou comme idée et c’est totalement antagoniste de cette démarche d’acceptation de votre particularité d’être candauliste, de vous sentir "différent", de vous questionner sur vous en interrogeant les autres. Les illettrés, les décrocheurs scolaires (terme s’il en est à la mode !), ceux qui ne se sont pas concentrés sur le français à l’école, n’ont donc pas droit à la parole ??? vous croyez sérieusement que quand ils font des fautes, c’est pour vous manquer de respect, pour se manquer eux-mêmes de respect ??? vous pensez que , moi, calimero parmi les calimero, quand je fais une faute d’inattention parce que je n’ai pas pris les quelques minutes pour me relire, je vous manque intentionnellement de respect ou de savoir vivre ??? parce qu’on en est là !!! Atterrissez les gars :))) et fermons cette parenthèse définitivement et parlons du candaulisme alors !

    Pourquoi se singulariser dans une caste, un terme, une orthodoxie ? faut il toujours une explication à un comportement ? que cherchez vous exactement ? que l’on reconnaisse les candaulistes comme des gens normaux, qu’on dise que ce n’est pas une tare à notre époque d’aimer regarder celle qu’on aime se faire baiser.
    Le communautarisme est le mal du siècle et chercher à le justifier, c’est définir précisément ses prérogatives, valider son existence...
    Moi et c’est plus que personnel comme avis, ce n’est ni une leçon, ni un modèle, je suis normal dans tous les sens du terme. Et je crois que ceux qui viennent aussi sur ce forum, c’est pour entendre ça, qu’ils sont normaux car bien d’autres ont les mêmes envies qu’eux. Ainsi ils peuvent rassurer leurs compagnes.
    Et si ça les aide à bien vivre leur cheminement et bien tant mieux ! Que croyez vous qu’un mec comme HEBENE peut penser quand il témoigne et que le retour qu’il a, est du genre : "tais toi tu sais même pas écrire" !!! Croyez vous que vous le mettez en confiance ? qu’il va aller voir celle qui désire le plus en lui disant "tu vois chérie je suis normal et bien d’autres vivent les mêmes fantasmes" ... vous pensez à ça quand vous le brimez pour 2 pauvres fautes ou un point mal placé dans le texte !!! c’est ça qui est important pour certains ????
    ce n’est même pas une question de morale...
    J’ai témoigné sur ce site une fois de mon expérience, qui m’est propre, qui n’est pas une leçon ou encore une analyse de mon comportement. J’ai témoigné parce que je prends du plaisir à lire vos témoignages et que je trouvais injuste de juste lire et ne jamais participer. Sans contributeurs, pas de lecteurs ! c’était ma démarche...

    Encore une fois, chacun ses attentes et ses envies. Les miennes ne sont pas de comprendre qui je suis, d’où je viens. j’ai juste envie de mordre la vie à pleines dents parce qu’on est là qu’une fois et que ça passe très vite :))) j’ai la chance que ma partenaire partage ma philosophie de la vie alors c’est très simple à vivre.
    Après je comprends que la situation soit délicate au sein de bien des couples et que les interrogations fusent pour certains. Mais comme je ne cherche déjà pas à comprendre pourquoi je suis comme cela, je ne me vois pas argumenter sur un sujet aussi vaste et individuel. Les freudiens chercheront dans votre petite enfance et vos parents, les lacaniens ramèneront ça à un interdit masturbatoire déclenché par la mère :))) ah non ça c’est du Dolto :)))
    Allez, j’ai une version... c’est le paroxysme de la possession de l’autre... vous, on jouit de savoir que notre femme qui se fait baiser par un autre homme, nous reviendra quoiqu’il en soit car on est le seul maitre de la situation (du moins c’est ce que l’on croit ;)))

  • Oui Calaf, je vous rejoins, mais si vous avez relevé "profondément", vous passez sous silence "ce qu’il (le candaulisme) signifie". Et c’est cela qui me questionne. L’implicite et l’explicite, les angles de vue, sont très importants, mais ce que le candaulisme signifie pour chacun, en quoi il est corrélé à son histoire, d’où il vient, comment il résonne au plus mental de l’intime (ou au plus intime du mental) et surtout pourquoi il résonne ainsi, tout cela me semble peu abordé, comme si ces questions n’intéressaient pas, ou effrayaient, comme toujours quand on approche la "psychologie des profondeurs" et bien que cette peur, cette inquiétude soient bien rarement conscientisées et admises.
    Le comment est surexposé, le pourquoi soustraité. Je le ressens ainsi. Mais peut être mes attentes faussent’elles ma perception. Je suis en demande de compréhension face à cette "étrange étrangeté", à cet étranger qui est en moi et qui traite si bizarrement les choses de l’amour et j’avoue que je me sens un peu seul sur ce site qui m’est, comme à chacun d’entre nous, dédié.

  • J’aime bien ce fil, je trouve qu’il suscite de nombreuses réflexions, et c’est tant mieux !
    HEBENE, on sent que vous brûlez de vivre des expériences, mais aussi de les partager avec nous, et de vous trouver au sein d’une communauté - reconnu, et non plus ce qu’on appelait à l’école un "vicieux" ! Vous montrez bien cette incertitude : comment savoir ce qu’elle pense vraiment ? Le décalage, c’est quand on est dans le désir de la réalisation du fantasme, alors que l’autre est dans le désir que suscite le fantasme.
    On attend donc la suite.
    Ce qui nous réunit, dans la diversité de nos pratiques et de nos fantasmes, c’est peut-être précisément ce qu’exprime Claude : "[ce] qui contrevient à toute logique amoureuse et qui pourtant ne se conçoit pas hors d’un puissant amour".

    Ça n’est pas la première fois que Tito pousse un coup de gueule contre les fautes d’orthographe. Je le comprends assez bien, parce que les fautes m’horripilent de plus en plus, d’autant qu’elles sont omniprésentes, y compris dans la presse. Parfois, j’abandonne la lecture d’une contribution. Il faut dire que, dans ces cas-là, le contenu est en général inexistant, et les baratins du genre "il nous rejoigna, la pénétri et elle jouissa" me laissent assez froid. Je crois d’ailleurs qu’ils ne sont pas faits pour être lus, mais pour être écrits. En d’autres termes, ça tient plus de l’exhibitionnisme masturbatoire que du témoignage.
    Je devrais dire contribution, plutôt que témoignage, car il y a beaucoup de fiction parmi les textes publiés. Ça n’a pas forcément d’importance, je l’avais écrit déjà ailleurs, car répondre à une contribution, c’est répondre davantage aux lecteurs qu’à l’auteur (numériquement). Et si les auteurs peuvent raconter un peu n’importe quoi, les lecteurs, eux, sont souvent sincères.
    Ce qui est d’ailleurs amusant, c’est que certains commentateurs semblent se sentir... cocus quand une invraisemblance vient gâcher un récit excitant.
    S’agissant de l’orthographe, il me semble qu’il y a des situations distinctes.
    Quand on ne fait pas d’effort et qu’il y a en effet une faute par mot, pour moi, je ne me sens pas respecté, et je ne lis pas.
    J’ai envie de dire à ceux qui font beaucoup de fautes : si, en effet, l’orthographe vous pose de gros problèmes, alors continuez ainsi, et on s’en accommodera. Si vous pouvez faire un peu mieux, merci de le faire, et chacun, lecteur et auteur, fera ainsi un effort.
    Tito écrit bien, je ne sais pas s’il est un frustré, et l’accusation de manque de « couilles » est amusante dans le contexte. J’aime bien lire ses écrits, ailleurs - je suppose que le pseudo Tito40 représente la même personne ici et là -, mais si je veux de jolis textes, je ne viens pas sur candaulisme.com.

    Ce qui m’intéresse ici, c’est avant tout ces variations sur un thème, exprimé pour moi par Claude à travers les mots que j’ai cités plus haut, c’est pourquoi je ne le rejoins pas dans son regret concernant le manque d’interrogations et de réponses - même si j’ai conscience que tout est dans l’adverbe « profondément ». Car, une fois encore, l’implicite qu’est la réflexion du lecteur importe au moins autant que l’explicite. Or la diversité des contributions offre autant d’angles de lecture : fantasmes ou réalisations, pratiques intimes ou pratiques libertines, triolisme actif ou cuckolding soumis… quelle variété ! Sans parler des réponses, et des avis des uns ou des autres. Quelles différences de points de vue ! Et moi, lecteur, eh bien, je ne ressemble à aucun de vous et ne me reconnais vraiment en aucun de vous, sauf que j’ai ce... truc en commun avec vous. Un fil conducteur pour trouver mes propres questions et mes propres réponses.

  • La morale, Bobby, c’est la cohérence appliquée à la vie sociale. C’est comme la logique, on ne peut pas faire l’impasse dessus et je continuerai donc à tenir des propos moraux quand, comme vous, je serai révolté par certains propos. Ceci étant, je ne sais pas ce qu’en pensent les autres mais je n’ai pas le sentiment que vous disiez des conneries.
    Bon, pour en revenir à ma question précédente, je ne trouve pas qu’on s’interroge vraiment ici sur ce qu’est profondément le candaulisme, sur ce qu’il signifie. Je viens ici chercher des réponses et j’en trouve bien peu. Une multitude de textes très répétitifs, certains quand même très intéressants (et je respecte tout à fait le plaisir qu’on trouve à se raconter et qui en général témoigne d’un certain étonnement devant son propre rapport à sa sexualité de couple) mais peu de questionnement sur l’essentiel en dehors des contributions de Candaule qui trouvent trop peu d’écho. Amicalement à vous.

  • je vote pour la proposition de Candaule :)))
    j’en profite donc pour re-saluer, ici, l’initiative d’HEBENE !
    Et d’envoyer à TITO40 par mail l’ensemble des fautes commises :)
    Les quelques lignes parcourues de sa première contribution ont été suffisantes pour les souligner !
    Et ce sans l’esprit de débat car vous tous avez raison, le débat sur l’orthographe n’est ni à sa place, ni le sujet.
    je me drape dans ma non-prétention et repars vers mon horizon qui n’est définitivement pas celui de la morale... et je rigole des conneries que j’écris ! et c’est ça qui m’importe le plus. Bises à tous

  • Je viens, Tito, de lire votre dernière intervention. Moi aussi, et nous sommes sans doute nombreux, je vénère la langue de Racine, de Chateaubriand, de Gide, je vénère cette somptueuse langue française qui est un sommet de beauté et d’élégance. Mais franchement, que vous la défendez mal ! rien de plus contre-productif que ces propos méprisants et vexatoires. On peut comprendre la colère, la grosse colère, l’agacement de Bobby, mais pas cette morgue tellement disqualifiante... pour celui qui s’y livre.
    Tout cela nous éloigne d’Hebene, qui nous parlait de ce qui nous concerne ici, ce mystérieux désir de savoir sa femme dans les bras d’un autre, qui contrevient à toute logique amoureuse et qui pourtant ne se conçoit pas hors d’un puissant amour. Je regrette qu’on parle ici de tant de choses (y compris d’orthographe et de syntaxe) en s’interrogeant si peu et si rarement sur ce surprenant et passionnant mystère.

  • Je vous demande de bien vouloir arrêter ce type de polémiques. Je vous propose ceci :
    - Si vous avez des encouragements et des compliments à faire postez un commentaire,
    - Si vous avez des remarques sur l’orthographe ou l’aspect réaliste de la contribution envoyez un mail.
    Par avance merci à tous.

  • Oui, Bobby, je suis d’accord avec vous. Les réflexions sur l’orthographe, et la qualité rédactionnelle, c’est déplacé. Chacun fait ce qu’il peut, chacun est ce qu’il est et on en est tous là. Chacun ses manques et ses lacunes et que celui qui prétend ne pas en avoir "jette la première pierre". C’est peut être le cas de Tito, toute notre admiration lui est due. Cette espèce d’élitisme au nom duquel les seuls élus auraient droit à la parole, n’est guère recevable, particulièrement ici où il est question de bien autre chose que de belles lettres.
    Pourtant s’il fallait suivre votre colère un peu multidirectionnelle, on se demanderait si, sur un forum tel que celui-ci, il est encore permis d’exprimer une opinion, un désaccord, une désapprobation. Pour ma part je crois que oui pourvu qu’on reste courtois et respectueux des gens. Et qu’on accepte ce qui est le principe d’un forum : la réponse de celui ou celle dont on conteste les propos.
    On peut effectivement en appeler à la remise en cause de soi (à commencer par soi-même) sans traiter qui que ce soit de con.
    En tout cas, personne ne vous prend pour un "moralisateur à 2 balles" même si vous venez clairement d’exprimer une opinion et même un désaccord, une désapprobation. Personne ne vous conteste ce droit et pour ma part je ne vous désapprouve pas.
    Et vous Hebene, je trouve votre spontanéité très sympathique.

  • Ah Bobby passe à l’insulte. La classe.

    Au passage notez que la réforme date (et pas datent) mais c’est totalement accessoire.

    Je vous laisse le soin de m’indiquer à quel endroit vous avez trouvé une faute dans l’un de mes textes. Je m’efforcerai de corriger rapidement le cas échéant.

    Ce que vous pensez de moi, Bobby, a finalement assez peu d’intérêt. Je ne me permettrai pas de vous insulter, je préfère le débat serein. Mais nul débat n’est envisageable évidemment puisque vous soutiendrez toujours l’insoutenable.

    Enfin, à la dictée de Pivot, le [très court] texte de notre ami aurait été noté zéro. Aux fautes grossières d’orthographe, il faut ajouter les virgules mal placées, les points manquants, les erreurs de syntaxe.

    Vous vous en foutez ? Je respecte. C’est votre façon de voir les choses. J’ai la mienne, et je suis tout autant légitime que vous à en faire état.

  • Olivier : relis ton texte ! 4 fautes aux 3 premières lignes !

  • je suis consterné par cette bande de censeurs, moralisateurs à 2 balles !!!!
    Vous n’avez donc rien d’autre à foutre que brimer les quelques téméraires qui prennent de leur temps pour se confier à cette communauté ???!!! D’autant que je souhaite que nos enfants (pour préciser je parle de la génération actuelle et celle à venir) écrivent au moins aussi bien qu’HEBENE... Savez vous que la réforme de l’orthographe datent de 26ans... (eh oui de 1990) et qu’au vu de ce texte et de cette réforme, HEBENE aurait eu une excellente note à la dictée de Pivot !!! Mais quand ce n’est pas assez candauliste, ce n’est pas bien ! quand ce n’est pas dans le champ de votre définition du candaulisme, ce n’est pas bien ! quand c’est une vision qui ne cadre pas avec la vôtre, ce n’est pas bien ! Mais qui êtes-vous bon sang pour donner des leçons ! TITO40, relis tes textes car ils n’en manquent pas non plus... des fautes :))) C’est l’hôpital qui se fout de la charité... Vous n’êtes qu’une bande de frustrés qui ne vivent que par leurs fantasmes et qui maltraitent ceux qui ont les couilles de les réaliser. La liberté de ce forum est de raconter ce qu’on vit, comme on le vit ou comme on aimerait le vivre ! Ce n’est pas un forum de bien-penseurs du dogme du candaulisme et de l’orthographe. C’est affligeant et consternant au point où j’attends déjà avec délectation votre retour de bâton sur la sémantique, la qualité rédactionnelle et le pseudo-respect de je ne sais quoi... mais bon c’est juste un coup de gueule quant aux cons qui ne savent pas se remettre en question... par définition puisqu’ils sont cons ;) Changez de medium et passez sur Twitter, c’est là la place des donneurs de leçons en tout genre...
    P.S. : HEBENE, éclate-toi, dans ta tête, avec ta femme, avec tes fantasmes, tes envies et continue de partager, au moins pour ceux qui n’oseront pas évoquer leurs envies, à cause des vermisseaux de contre-bande comme ceux qui te donnent des leçons ! moi j’assume, je me branle sur vos histoires et ça me fait du bien ;)

  • Avec ce type de commentaire sur les fautes d’orthographe la seule chose que l’on aura c’est que plus personne ne fera l’effort de partager quelques choses. Pour preuve, nous avons actuellement au maximum 1 textes par jour au lieu de 2 à 3 textes au paravant. Ces wommentaires
    Vont tuer le site ... Pour ma part, quand cela est est trop illisible et bien .... Je me passe de lire... Et pour autant je ne fais pas de commentaire assassin

  • Il est vrai qu’il y a des fautes d’orthographe. Mais la lecture reste tout de même facile. Alors lui parler de respect, de savoir vivre, je pense que le manque de respect d’autrui vient surtout des "professeurs". Quant à Ebene, continus, comme tu veux, comme tu peux ! Il nous plaira de lire la suite.

  • Tout à fait Oliver. C’est une question de respect, une question de respect de soi-même peut-être aussi. Et oui CPL EXPAT, quand on écrit aussi mal, on s’abstient.

  • Je suis d’accord avec TITO40. C’est une question de respect et de savoir vivre.

  • tito si ca te plait pas tu lis pas. Mais aller laisser ce vilain commentaire c est nul.
    C est pas parcequ on fait une faute d orthographe a chaque phrase qu on a pas le droit de publier.

  • Pour faire un premier véritable pas en avant, pourriez-vous éviter de faire une faute par mot ????

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription