Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Un militaire de retour de permission

! Signaler un contenu abusif

Ma femme est une belle black de 27 ans. Jusque ici elle aimait me rendre cocu avec des inconnus. Sans ma présence. En m envoyant simplement des MMS et des textos. Avec des commentaires de satisfaction a chaque fois. Elle ne culpabilisait jamais. Ça lui paraissait normal.

Un jour nous avons ete sollicite sur un site de rencontre par un militaire impressionne par la beauté de ma femme. Je lui ai montre sa photo. Elle m a dit tout de suite ok mais il faut que tu sois la. J ai compris que celui la lui plaisait particulièrement. J etais tout excite. J allais la voir en vrai dans mon lit en train de se faire mettre par un militaire en rut. Qui devait deja bien connaitre la population africaine ayant fait plusieurs missions en Afrique.

On donna rendez vous au militaire le samedi soir. Ma femme se fit comme d habitude tres belle. Mais elle passa plus de temps que d accoutume sous la douche. Je compris qu elle soignait particulierement son petit minou pour qu il soit parfaitement lisse et désirable, pour ce militaire en manque. Elle etait souriante et zen ce jour la. Je compris qu elle attendait avec impatience ce nouveau male

Le soir arriva. Il lui écrivit qu il etait perdu pour nous trouver. Mais il arriva devant la porte au bout de quelques SMS échanges. Ça sonna. Il entra. Ma belle black le reçut tout a fait normalement. Il me fit des grands sourires. Je sentais qu il voulait faire copain copain ce dont je n avais pas forcement envie. Me sentant deja coince et de nouveau cocu mais cette fois ci en public. J avais prepare bouteille de champagne et flutes. Je leur dis de s asseoir a la table du salon. Et leur servi une coupe chacun. Je me retira dans la cuisine en les observant. Ils se parlaient deja comme de vieux copains... Ça promettait.

j ai vu que ma femme avait écourté au maximum les banalités pour se faire rapidement embrasser et peloter. J entendais les langues et la bave deja entrer en action. Je bandais comme un âne et j avais la boule au ventre. Les mains du militaire allaient d ors et deja vers des parties qui m etaient habituellement réservées. Ma coquine ne mettait aucune frontière. Elle semblait nullement gênée bien au contraire. J observais ça médusé mais super excité

Elle me regardait de temps en temps avec l oeil coquin. Un moment elle se leva de sa chaise, le prit par la main passa devant moi et se dirigea dans la chambre. Je les entendais continuer a se parler comme 2 bons copains et a se déshabiller. Un moment elle me cria vient le cocu. Elle me fit m asseoir sur la chaise au coin du lit. Eux etaient deja a poil souriants. Et je m inquiéta encore plus quand je vis la bite de mon concurrent. Du matos de compet. Je voyais qu elle aussi avait tout de sui repéré l engin. Elle ne tarda pas d ailleurs a lui lecher les couilles et a gober son sexe. Grrrr. Elle sait vraiment y faire. C est une super suceuse et la c etait lui qu elle suçait. Pas moi

Apres il passa un temps certains allongé entre ses jambes, elle sur le dos les cuisses largement ouvertes et sa chatte clairement en libre service. Il la doigta et la suca longuement. Il savait y faire. Elle me regardait regulierement. Et je commençais a entendre des gémissements de plus en plus importants. Je sortis ma bite du pantalon. Je commença a me branler en bon cocu soumis. Elle s amusait de ça. Ça se voyait dans ses yeux. Elle sentait qu elle me dominait

Un moment elle me dit de venir dans le lit et de sucer le militaire qui me présenta son gros engin sans hésitation. Je m exécuta. Sa bite etait tres belle. Je me fis pas prier finalement. Je pris son gros sexe en bouche pendant que lui continuait a la lecher. J etais devenu un cocu bi soumis officiellement aux yeux de ma petite salope domi. Je sentais son regard de victoire sur moi. C est peut être pour ca que je me retira. Mais aussi pour lui laisser profiter du mec. J aime faire plaisir a ma chérie

Ça ne la gêna pas outre mesure que je me rasseoir assez vite. Je sentais qu elle voulait a présent pleinement profiter de sa nouvelle bite. Le militaire le comprit aussi. Il lui fit mettre la capote devant moi. Tout le monde sentait que j allais etre un vrai bon cocu d ici quelques secondes. La chaleur etait fortement monté dans la chambre. Le minou de ma cherie etait deja en mode tropical. Elle me regardait toujours avec un regard de victorieuse

Il commença a la prendre avec une bonne levrette basique. De suite elle sortit des gémissants de contentement. L autre etait clairement encouragé a continuer voire accélérer, il se comportait a present comme le patron comme le nouveau propriétaire des lieux. Il etait sur de lui. Moi j étais relégué au role de voyeur. J etais devenu un cocu soumis ridiculise humilie. Je m astiquais le sexe comme un adolescent en manque de confiance.

Il l a prit dans toutes les positions. Et plus ça allait plus il accélérait. Il etait tres endurant. Ma cherie etait bien secoue. On sentait les semaines d abstinence du militaire. Elle sentait bien sa queue et il etait clair qu elle adorait. Pendant les changements de position ils en profitaient pour s embrasser comme de vrais amoureux. Ça faisait tres mal au ventre. Surtout qu elle me regardait de facon appuyé en meme temps.

Un moment il la prit en missionnaire. Il la culbuta véritablement. Elle etait littéralement soulève par cette bite en furie. Elle ne me regardait plus. Elle etait totalement avec lui les yeux revulsés. La je n en pus plus. Je me leva de ma chaise, me dirigea vers la salle de bains et me vida les couilles dans l évier avec en bruit de fond le claquement de ses couilles sur sa chatte et ses soupirs a elle. Le cocu eu un moment de grande solitude alors. Il se dirigea vers le salon prit un journal et commença a lire mécaniquement. Comme pour oublier. Meme si les bruits salaces etaient toujours la.

Un moment ça se calma et je vis arriver ma chérie me demandant de revenir. Alors la elle vit la colere dans mes yeux. Et redevint la femme amoureuse. Elle revint dans la chambre et demanda au militaire de partir. Il me serra la main en s excusant et parti. Je ne leva pas les yeux Je ne fus meme pas soulage. Je compris que j etais vraiment devenu ce jour la un bon cocu soumis a present au service de ma maitresse.

Je n etais pas encore totalement prêt. Mais c etait ma vocation je le sentais. Je fis mes excuses méritées a ma femme. Et lui promis qu elle aurait de nouveau droit au militaire apres une permission. Et cette fois ci pour une nuit entiere voire un week end. Et que moi je serais leur soumis. Cette fois ci pleinement obeissant

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription