Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Un fantasme doit parfois rester à l’état de fantasme.

! Signaler un contenu abusif

Bonsoir,

J’aimerais tout d’abord vous prévenir que mon post à pour but de vous faire partager mon expérience en tant qu’ancienne partenaire d’un candauliste, et c’est loin d’être une belle histoire romancé et agréable à lire. Car j’ai plutôt souffert de cette relation

Je suis plutôt jeune, peut être trop d’ailleurs.

J’étais curieuse, il m’a tout de suite parlé de candaulisme. Je me sentais invincible, je sortais d’une rupture difficile, et je commençais juste à reprendre goût à la vie, à revoir les couleurs autrefois ternis autour de moi.
Je sentais ce pouvoir attractif que j’avais sur certains hommes particulièrement ceux de 30 ans et plus.
Quand j’ai commencé à lui parler je ne me doutais pas une seule seconde qu’il allait me faire souffrir. Je ne voyais en lui qu’un homme cultivé et attirant, obsédé par ce qu’il appelait le "candaulisme".

On a commencé à sortir ensemble, la première semaine fut absolument merveilleuse, puis c’est allé en se dégradant. On a dû traverser beaucoup d’épreuves qui nous a davantage éloigné que souder...

Très vite il à été insistant pour que j’assouvisse son grand fantasme, de me voir, de me savoir baisé par d’autres types.

Amoureuse ? Aveugle ? ou peut être que j’en avais seulement envie ?

Je n’en sais rien, mais j’ai céder, je voulais le rendre heureux, je voulais le combler, je n’y voyais pas d’autre moyen.

Alors dans un premier temps j’ai couché avec une ancienne connaissance à moi avec qui j’avais eu une aventure avant de sortir avec ce candauliste.

C’était horriblement ennuyant, amer.

Mais bien sûr, je l’ai gardé pour moi, car je savais qu’il attendait patiemment chez lui ligoté, haletant et pris d’une effroyable excitation.

Durant l’acte, j’ai mis le paquet, petite vidéo où bien sûr, je simule parfaitement mon désir et mon excitation. Et je l’ai même appelée pendant que je me faisais prendre en levrette.

Une fois que le type à joui, je suis rentré et j’ai romancé les choses pour qu’il en soit fou.

Ensuite les choses se sont enchaîné, je suis allé chez un ami à moi, et j’ai pris des photos avec lui , faisant mine de faire des préliminaire avec lui sur ces photos. Bien sûr je n’ai rien fait de concret, car je n’en avais vraiment pas envie. Heureusement pour moi, cet ami là ne m’a pas jugée.

Peu après j’ai arrêter de lui "faire plaisir". Je ne pensais pas que ces humeurs étaient dictés par le candaulisme à ce point. Il redevint alors un petit ami distant, et agacé par mes moindres faits et gestes. Malheureuse dans mon couple, un garçon s’est interessé par moi et à profité de ma vulnérabilité pour me séduire. Malheureusement je suis tombé dans le panneau durant une semaine ou je venais de rompre avec ce candauliste.

Puis par bêtise ou par espoir je suis retournée avec lui. Il me voulait, du moins c’était la première fois que je le voyais autant attaché à moi par le biais de sa souffrance quant à mon "infidélité passagère"
Bien sûr personne ne change comme ça, alors il continua de me traiter de la même manière. Tantôt très "démonstratif", tantôt mal aimable en vu de sa frustration liée à son candaulisme. Enchaînant les disputes on a finit par trouvé un certain équilibre. Puis de nouveau un garçon s’est intéressé à moi, alors pour vivre quelque chose avec lui je me suis persuadé de vouloir vivre enfin le candaulisme.
Il a donc de nouveau espéré, le pauvre.

Bien sûr rien ne s’est fait avec ce garçon, mais je me suis inscrite sur un site échangiste, affichant des photos très alléchantes pour la gente masculine. Mais rien de s’est fait, car il était très exigeant envers des partenaires potentiels pour moi.

Puis j’ai contacté pour finir un bon ami à moi (encore) qui était prêt à payer l’hôtel et le restaurant juste pour coucher avec moi.

Mais quand ça allait se faire, la veille mon candauliste de copain est revenu sur ces mots et envies. Heureuse d’apprendre qu’il n’était peut être pas candauliste au final, et qu’il cherchait juste à assouvir une certaine forme de perversion envers moi ainsi que ses ex.

J’essaya alors de le convaincre d’explorer d’autres éventualités, qui n’englobait pas le candaulisme. J’ai failli le convaincre.

Mais le temps est passé et notre couple continuait de battre de l’aile. Moins qu’avant mais moi je ne sentais plus cette flamme qui m’animait avant.. ni même cette envie de vouloir avoir un futur avec lui.
Mes sentiments s’était effacé, je voulais rompre, mais me sentais piégé. J’ai attendu, trop longtemps surement.
J’ai fini par retomber amoureuse de lui, par je ne sais quel malheur, et d’être déçue encore une fois.

Et toute cette histoire nous amène à aujourd’hui, j’ai rompu avec lui, enfin moi je voulais continuer au fond, car je l’aime c’est certain. Mais au final après une enième conversation où il cherchait encore à me pousser au candaulisme, il m’a jeté, en me disant qu’il venait de s’inscrire sur un site de rencontre. et qu’il ne voulait pas que je gêne. Qu’il comptais sortir et baisé d’autre filles ce week end.

Ma raison me répète que ce ne sont que des pics histoire de me faire pleurer une dernière fois, mais forcément ça fais mal.

Une histoire pareil d’un an et demi, je ne la souhaite à personne. Encore maintenant je pense malgré moi que je veux retourné avec lui, et pourquoi pas envisager de faire des choses avec d’autres hommes si ça peut le retenir auprès de moi.

Mais bon sang, je suis jeune, j’ai encore plein de choses à vivre, et je me suis laissé embobiné par un pervers narcissique qui plus est candauliste.

Et je pense réèllement qu’on ne peut vivre une vrai histoire candauliste "saine" qu’a partir d’un certain âge. Car entre 19 et 30 ans on est encore trop jeune pour être attentif à l’autre ou comprendre vraiment ce que c’est et les conséquences que ça peut apporter sur l’un comme l’autre.

Un fantasme doit parfois rester à l’état de fantasme.

8 Commentaires

  • Bonjour

    Ce que tu racontes là n’a rien à voir avec une vraie complicité amoureuse. D’ailleurs, tu dis qu’il t’a "larguée"....Au fond, la pratique candau n’est pas en cause dans ta relation qui n’en est pas une, en vérité. Il ne t’aime pas, voilà tout ! Mais, tu dis être bien jeune. Une véritable relation amoureuse, c’est bien plus fort et complexe que ce que tu crois..Tu verras.

  • Bonsoir,
    @Rêveur, tu as tout compris patience et écoute de l autre sont deux facteurs essentiel pour l épanouissement de chacun dans le candaulisme, j en suis persuadée.

    Je précise que je ne cherchais pas à juger les candauliste pratiquant.. Mais à montrer qu il faut respecter sa partenaire, frustration ou pas.
    Là je m adresse à vous @Sdeva , qui chercher avant tout votre intérêt, c est bien ce que je d’écrivains et reprochais à mon ex , c est de vouloir assouvir "à tout prix" son fantasme, oubliant mes propres envies ou même mon bien être. Alors un conseil, si tu tiens tant à réaliser des actes candaulistes, revois ta méthode, car ce n est pas pour rien que l on répète "écoute ton partenaire, ne le/la force pas.." c est bien parce que c est vrai.
    D autre part, je vois beaucoup de contradiction dans tes propos où tu dis ne pas vouloir la forcer, mais en decrivant tes actes, cela prouve clairement que tu la force. La pratique candauliste je pense n est pas une pratique égoïste, bien au contraire, aussi difficile qu elle soit à être géré, "pousser l autre , en faisant mine de lui laisser le choix" c est franchement moche. Et ne t étonne pas qu un jour ta partenaire pète un câble et te quitte avec mépris.

  • Bonjour Zephir,

    Un témoignage triste et intéressant. Je précise que ma compagne et moi même venons régulièrement sur ce site, afin de peser le pour et le contre avant de nous lancer ou pas, dans une expérience candauliste.

    A la lecture de ton histoire, j’ai l’impression que ta souffrance est surtout due à l’attitude de ton partenaire indélicat et égoïste.

    Je te remercie pour ce témoignage, j’ai moi même une réelle obsession pour le candaulisme, je connais la frustration du celui qui ne peux assouvir cette envie, mais je note aussi la souffrance de celle qui endure cette pratique sans plaisir.

    Tout cela m’incite à être plus vigilant avec ma chère et tendre afin de m’assurer qu’elle ne sera jamais dans ta situation.

    Merci

    @SDELVA
    Je te comprends parfaitement, mais y trouverais tu ton comptes si ta compagne acceptais sans en avoir envie, juste pour te faire plaisir ?

  • Bonjour

    étant moi-même candauliste, mais ma femme ne voulant pas trop y toucher, je peux témoigner aussi dans l’autre sens.
    Je lis souvent des commentaires ’moraux’ : ne pas forcer, et ci et ça !!! Bien sûr, c’est toujours très facile de dire cela, surtout quand ces gens là sont le plus souvent d’accord des 2 côtés : que la vie est simple dans ces cas là, et tant mieux pour eux, mais qu’ils ne viennent pas juger les autres ...
    Bien sûr, les autres sont malades, cons, et eux sont ’normaux’ : que de foutaises !!!
    En fait nous sommes tous un peu ’malades’ ou pas ... Mais les circonstances font que ça passe ou pas.
    En d’autres termes, je ne veux pas forcer ma chérie, mais je l’y pousse, la persuade, même si je dois souvent lever le pied. Mon désir reste très fort, mais pour autant je veux l’amener au Désir aussi ...
    Alors forcer ou pas, où est la limite ????
    Bref, ma limite à moi est qu’elle reste Heureuse, mais il faut aussi que j’y trouve mon compte, et cela n’est pas simple à gérer, sur le fil du rasoir ...
    Charité bien ordonnée commence par soi-même, donc cela veut dire que Je compte aussi, pas seulement Elle : les 2 en fait !!

    Et je ne sais pas jusqu’où on ira, comment cela ira, mais rien n’est simple.

    Avis donc aux Juges moralistes !!!

    Merci
    Salu

  • Salut Zéphir,
    C’est vrai que beaucoup d’expériences candaulistes sont des histoires manquées. C’est toujours lorsque un des deux partenaires n’est pas d’accord dès le début. C’est pour cela, qu’à chaque questionnement, je préfère mettre en évidence les risques, oh combien dangereux, lorsqu’on rentre dans ce milieu. Il est vraiment regrettable qu’un homme assez pervers ai pu te faire souffrir sans regrets. Il devait très bien savoir que tu acceptais sans enthousiasme, mais seulement pour ne pas casser votre relation. Un gentleman n’aurait pas accepté ce genre d’aventure. En le perdant, tu as regagné ta liberté et il a perdu un amour sincère. Même si l’oublier pourrait t’être difficile sache que toutes tes erreurs du passé construirons ton futur.
    Bonne chance pour ce futur.

  • Bonjour, merci pour m avoir entendue.. Ce compte nous étais commun, mon post sera sûrement effacer, mais Candaule votre phrase me touche " nos désirs ne peuvent conduire que notre vie, pas celle des autres" , j aurais envie de répondre ceci : " il ne faut pas être esclave de ses désirs" ..

    Province84, aujourd’hui je ne crois plus en "l amour" , pr moi avoir une relation serait trop dure à vivre. Je ne m en sens pas capable. L alternative qui me réjouissais dans le candaulisme, c est que cela réduisait les chances d’adultères ou de tromperies de la part du conjoint. Mais avoir pratiqué un peu le candaulisme m à permis de voir que cela n enleve en rien les défauts d une personne ni même la possibilité d un éventuel adultère.
    J espère que mon post, montrera au hommes ou femmes souhaitant être candauliste, de bien écouter son partenaire et d envisager d autre possibilité de complicité que le candaulisme si jamais l autre est réfractaire, car les conséquences sont parfois irréversible..

  • Bonjour Zephir,
    votre contribution est emplie de souffrance, de colère et d’amertume à l’égard d’un homme et d’une pratique.

    C’est un véritable traumatisme que vous avez vécue et j’en suis profondément désolé.

    J’aimerais que votre contribution serve au moins à tous ceux qui fantasment d’amener leurs copines à cette pratique.
    Qu’ils retiennent que ce n’est pas une pratique sans conséquences et que si madame ne veut pas, il est impératif de la respecter et de faire preuve de bienveillance à son égard.

    Quand à vous Mesdames, si vous éprouvez le moindre sentiment de vous forcer ou que vous êtes dans une démarche candauliste pour lui faire plaisir et/ou pour votre couple, respectez-vous et ne passer en aucun cas à l’acte.

    Votre texte m’inspire cette phrase :
    Nos désirs ne peuvent conduire que notre vie, pas celle des autres.

    Je vous embrasse, chère Zephir.

  • bonsoir votre histoire et bien triste , oui dans ce milieu certain "hommes" sont des malades qui l’ignorent ,vous avez bien fait de partir il vous détruisez à petit feu ,
    je vous souhaite de vous reconstruire avec un gentil mec peut-être moins beau moins instruis mais cool le candaulisme devrait être un amusement du couple surtout ps un calvaire bon courage , oubliez il ne faut pas s’attarder sur les salops et cons bise courage mais le fait de témoigner me penser que vous avez commencez a vous reconstruire bise

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription