Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Un collègue très gentil - 1

! Signaler un contenu abusif

Mon candaulisme a trouvé son origine il y a 10 ans.
Ma femme très belle, grande blonde élégante, travaillait dans une boite de communication. Elle avait pour collègue un commercial, petit, rondouillard et assez typé.Il était d’origine nord africaine, du coté de son grand-père.

Ma femme s’était pris d’amitié pour lui car il était très drôle. Elle l’a fait venir plusieurs fois la maison, avec ou sans ma présence. J’avais confiance, sachant qu’il n’était pas très beau et pas le style de tombeur que ma femme aimait.

Un midi, je suis arrivé, Georges était déjà là. Nathalie était habillé en robe légère d’été, assez courte, avec des sandales compensées qui lui donnaient une belle allure, sexy mais très naturelle comme à son habitude.

Le repas avec eux fut bizarre, car ma femme était positionnée très près de Georges autour de la table, loin de moi en tout cas. Au moment du café, j’ai signalé que je devais partir car une réunion m’attendais.

Je les aient laissé, avec un petit sentiment que ma femme était vraiment attirante et que si j’étais à la place de Georges, je banderais certainement en pensant à tout ce qu’il pourrait faire.Voilà, et les jours on passés.6 mois après, au lit Nathalie me fait une allusion à laquelle je ne prête pas attention :

- " Il parait que les nord africains ont une grosse queue ? "

- " Oui, je sais... "
Quelques semaines plus tard, rebelote

- " Tu sais pourquoi les africains ont le gland dégagé ? "

- " ben, non "

- " C’est pour qu’il soit toujours propre et prêt à l’emploi " dit elle en riant fortement

- " Comprend pas ce qu’il y a de drôle ? "

- " Ben, c’est que toi, ta bite, elle est différente de celle de Georges ! "

- " Quoi, qu’est ce que tu sais de la bite de Georges ? "

- " Mais si mon chéri, je t’en ai parlé. J’ai flirté avec Georges pendant mon séminaire en Espagne... et lorsqu’il est venu à la maison quand tu étais là, j’ai couché avec lui, c’était super bon, j’adore sa grosse bite ! "

Et ben vous me croirez peut pas, mais j’ai eu l’excitation de ma vie en pensant a ce cochon de Georges en train de se faire sucer... et qu’il est pris ma femme adorée juste après que je sois parti de chez moi.

- " Racontes-moi chérie !? "

- " Ben, comme je voulais faire un café, il est passé derrière moi et m’a attrapé par les seins. Il me collait tellement, que je sentais exactement la forme de son sexe sur mes fesse. Difficile de résister, je me suis retourné et on s’est embrassé ".

- " ah oui ? " dis-je surexcité

- " Il embrasse super bien, j’ai adoré ".

- " Mouais, c’est bon... "

- " Si je t’assures, il m’a excité en me touchant la chatte très violemment et rapidement. Je sentais que son sexe allait exploser lorsque j’ai plongé la main dans son pantalon ".

Il a eu un long râle et j’ai senti une série de giclées partir sur ma robe

Pour éviter d’être complètement trempée, je me suis mise à genou et j’ai vite pris son sexe dans ma bouche. Mon chérie, je t’assures que j’ai bien tout léché, j’ai adoré le gout de son sperme, différent du tien, plus sucré. J’ai bien avalée tout ce qui restait, me dit elle avec une voix de salope excitée par ses propres paroles !

Nathalie m’explique ensuite que Georges, avec sa queue toute propre, s’est habillé et il est reparti tranquille au travail, laissant ma femme pleine de sperme et en l’embrassant quand même fougueusement sur le pas de la porte. Bonjour les voisins !!!

- " Heureusement que tu n’est pas rentré à ce moment là ! "

- " ben si, j’aurais bien aimé car je t’aurais fait jouir comme Georges n’a pas su le faire "

Elle m’embrassa tendrement et nous avons fait l’amour comme des bêtes ce soir là, elle m’expliquant tout ce qu’ils aimaient faire ensemble et me précisant au creux de l’oreille, qu’elle avait pleins d’autres histoires à me raconter...
Que je vous les expliquerai lors d’un prochain récit.
A bientôt

1 Commentaire

  • Bonsoir,
    J’espère que mon récit sera publié et s’il vous plait et que si vous arrivez à être dans mon cas du cocu heureux, ce sera que du bonheur pour vous !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription