Accueil > Découvrir le candaulisme >Pratiquer le candaulisme >Choisir un(e) complice de couple >

Un choix décevant quand....

1. Le coup de la panne

Il arrive fréquemment que certain(e)s complices, lorsqu’une première rencontre est programmée, invoque une panne de voiture ou encore une voiture en cours de réparation.

Le/la partenaire du candauliste se voit donc dans l’obligation, si elle/il tient à ce que le rendez-vous soit maintenu à passer prendre la/le complice éventuel(le) chez elle/lui, pour la/le conduire dans un lieu public afin de voir si i/elle suscite le désir.

Il est bien évident que ce type de comportement n’est pas adapté à une première rencontre. En effet, si le comportement du/de la complice ne suscite aucun désir, voire de l’inquiétude, votre partenaire se retrouve dans l’obligation de raccompagner cette personne.

Le trajet peut parfois, s’avérer « lourd » et décevant. En aucun cas cette absence de véhicule ne doit engendrer de première rencontre ailleurs que dans un lieu public

Le/la complice idéal(e) se rend à l’adresse convenue par ses propres moyens, à l’heure convenue.

2. L’absence de carte bleue

Votre complice a pris l’initiative de proposer de boire un verre dans une brasserie, un café ….

Alors que chacun a terminé sa consommation votre complice se retrouve au moment de partir dépourvus de moyens de paiement. C’est alors votre partenaire qui se voit dans l’obligation de régler la note, n’oubliez jamais que les règles de bienséance veulent que ce soit l’homme qui règle les dépenses de la rencontre.

Alors Messieurs si vous voulez rester courtois et laissés une bonne impression ayez l’obligeance d’offrir la consommation à Madame.

3. Le souvenir indélicat

La rencontre a eu lieu à votre domicile l’expérience était plus qu’agréable, votre complice a su susciter le désir, l’excitation et enfin beaucoup de plaisir.

Il rassemble ses vêtements s’habille remet en ordre sa tenue et vous quitte non sans avoir préalablement embrassé langoureusement Madame sous vos yeux.Vous le raccompagnez à la porte un petit geste de la main il est parti vous vous retrouvez tous les deux.

Alors que vous revenez sur vos pas, près du canapé ou bien dans votre chambre conjugale, vous découvrez l’emballage du préservatif précédemment abandonné sur le sol, le préservatif ainsi que son contenu posé sur la table de chevet ou pourquoi pas la table du salon !

Alors Messieurs, faites preuve d’attention, le diable se cache dans les détails. Ce genre de comportement ne laisse jamais une bonne image. Un petit détail encore, un préservatif même bien rempli sa flotte, alors éviter les toilettes.

4. Le fameux test

Certains partenaires éprouvent une forte excitation à l’idée d’avoir un rapport non protégé. L’absence de protection, c’est l’absence du raisonnable !

Si vous envisagez ce type de rapport, il vous faut informer et prendre connaissance préalablement au passage à l’acte des résultats des tests HIV et IST complet et surtout récents des deux partenaires avant d’envisager tout rapport non protégé.

Le test peut être présenté à la personne candauliste, celle-ci se chargeant d’en informer comme bon lui semble son partenaire. N’oubliez jamais, que l’absence du port du préservatif est toujours une prise de risque. Le plaisir n’exclut jamais la raison.

5. L’indispensable compagnon

Lorsque vous avez rendez-vous avec un(e) complice, n’oubliez jamais d’avoir sur vous des préservatifs.

Que vous soyez un homme ou une femme les préservatifs sont un préalable indispensable au plaisir. Imaginez la frustration que vous pourriez éprouver ou faire endurer à votre partenaire alors que l’excitation est à son comble, que les tabous ont bien vite été oubliés en quelque sorte que le plaisir n’attend que cette mince protection de latex pour s’exprimer.

Alors Messieurs les candaulistes, n’oubliez pas de fournir à votre moitié une petite boîte de préservatifs, qu’elle prendra bien soin d’avoir toujours dans son sac à main.

Quant à vous Messieurs n’envisager jamais d’avoir un rapport non protégé sous prétexte d’abord oublié vos préservatifs. Et puis c’est toujours mieux de les choisir à sa taille !

6. Une vague ressemblance

Alors que votre partenaire se rend à son premier rendez-vous avec le/la complice de votre couple, il/elle ne reconnaît pas la personne espérée.

Dans la nuit, cette personne a perdue 10 cm, une bonne partie de ses cheveux en contrepartie de quoi cette personne a pris 25 kg et 10 ans de plus.

S’il y a bien une valeur que les couples candauliste défendent par-dessus tout, c’est la transparence et l’honnêteté. Sans cela, une relation ne peut pas espérer aller bien loin. C’est ce qui risque d’arriver !

Le but d’une rencontre n’est pas de se sentir moins seul mais bien de partager du plaisir, mais comment prendre du plaisir avec quelqu’un en qui on ne peut avoir confiance.

Alors faite preuve d’intégrité, prenez soin de vous et laisser le charme agir….

Inscription