Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Un cadeau supplémentaire, suite.

! Signaler un contenu abusif

Que le chemin me parut long jusque chez nous !
Christel et Julie n’ont cessé de s’embrasser et se tripoter et je pense n’avoir jamais été aussi imprudent dans ma conduite. Mettez-vous à ma place, votre femme et une jeune friponne qui se donne du plaisir alors que vous êtes au volant, la route vous semble beaucoup moins intéressante !
Quand nous sommes arrivés la demoiselle fut étonnée, elle n’avait pas entendu la discussion entre son copain et moi et ne s’était pas doutée qu’elle serait l’objet de toute notre attention dans notre lit.
Mais, soumise à son homme ou véritable coquine, elle n’a émis aucune objection à entrer.
Comme des gens bien élevés nous leur avons servi à boire et pris le temps des présentations. Nous avons appris qu’elle avait 19 ans, venait de terminer ses études de coiffeuse à Liège et à la recherche d’un emploi. Son copain, Richard,28 ans, militaire de carrière.
Puis vint l’aveu auquel nous ne nous attendions pas, Christel et moi !
Julie était (ou EST encore ???) la petite amie du père de Richard depuis 2 ans. C’était son prof à l’école. Mais depuis quelques mois elle couche, à l’insu du père, avec Richard également.
Une vraie petite salope (ici l’emploi du mot "salope", n’est teinté d’aucune grossièreté, il est utilisé dans le beau sens du terme) qui semble n’avoir aucune limite sexuelle.
Christel et moi étions assis dans le canapé, eux occupaient chacun un fauteuil et Julie m’offrait un bien beau spectacle sur ses cuisses.
En général je suis plutôt calme dans mes gestes et mes propos, mais ce soir-là la vision de ma femme et Julie dans la voiture m’avait mis hors de moi. Donc je n’ai pas pris de gants pour m’adresser à Julie.
" Je voudrais que tu enlèves ta petite culotte maintenant, je veux voir la petite chatte dont ma femme et moi allons nous régaler".
Elle a regardé Richard qui lui a fait un clin d’oeil et elle s’est exécutée.
Waou ! Quel beau minou tout épilé qui s’offrit à mes yeux !
Richard s’est levé et placé derrière elle puis, tout en lui ôtant sa blouse et son soutien-gorge, lui a demandé par qui elle voulait d’abord se faire lécher.
La petite cochonne regarda Christel et la désigna. Ma chérie se plaça à 4 pattes entre ses jambes, l’attira au bord du canapé et entreprit de lui flatter le clito.
J’avoue ne pas avoir été très digne, au bout de même pas 5 minutes je leur ai demandé d’aller dans la chambre.
Les 2 donzelles s’y rendirent sans attendre, suivies par Richard et moi. Sur le palier Richard m’a demandé si il pourrait s’occuper de Christel, "bien évidemment" ai-je répondu.
Il ne fallu qu’un court instant avant qu’elles ne soient nues, allongées et délicieusement gouines.
Quel spectacle de rêve ! Julie avait un cul MA GNI FI QUE !!
Moi qui adore les belles demoiselles aux alentours de cet âge, j’avais face à moi une véritable bombe qui y correspondait.
Mes yeux se sont dirigés vers Richard qui venait également de se déshabiller et je fus sidéré. Il possédait un membre qui n’avait rien, mais alors rien du tout, à envier à Rocco S.
Je ne su retenir ma main et l’ai saisi, mon côté bi a pris possession de moi. Il n’a rien dit et s’est laissé faire. Je l’ai masturbé quelques instants tandis qu’il matait Christel et Julie. J’en avais oublié les demoiselles, mais j’avais une excuse tellement ce sexe était hors norme. Je comprenais pourquoi Julie trompait le père avec le fils, il était impossible de résister à ce sceptre d’empereur !
Désolé pour les filles, mais ce soir c’est moi qui ai eu la primeur. Je me suis agenouillé et ai sucé Richard. J’avais la bouche pleine, j’arrivais difficilement à jouer de ma langue sur son gland.
J’entendais les filles gémir et j’avais presque envie de les imiter.
Je ne m’y attendais pas mais Richard, certainement aussi excité que moi par les jeux lesbiens dans l’auto, m’envoya toute la sauce. C’est rare que je suce un gars, et encore plus rare que je récolte sa semence. Mais j’y ai pris plaisir, je dois le reconnaître.
Et il n’étais pas du genre à devoir attendre 1 heure pour recharger ses accus, à peine sorti de ma bouche il est allé rejoindre les filles sur le lit.
Christel était occupée à une minette entre les cuisses de Julie, Richard s’est "habillé" d’un préservatif pris sur la table de nuit puis a soulevé le popotin de ma chérie et l’a pénétrée d’un seul coup. Tant de centimètres sans même prendre le temps, ma chérie est décidément grandiose !
Les coups de butoir de Richard s’enchaînaient avec force et rapidité, ma chérie donnait de la langue à Julie et de la voix à Richard.
J’avais l’impression que j’allais éjaculer sans même être enfoui quelque part, vite je me suis dirigé vers la bouche de Julie et lui ai donné mes (seulement, comparé à Richard) 19 cm à honorer.
Youyouille, quelle suceuse ! Jeune mais néanmoins hyper douée !
Elle me laissa aller en gorge profonde tout en caressant mes testicules du bout de ses doigts. Des frissons me parcouraient le corps, l’excitation atteignait le paroxysme.
Sous mes yeux ma chérie se faisait limer par Richard tout en se régalant du minou de Julie qui me suçait, quel homme résisterait longtemps à ça ? Et je lui ai fait don de ma semence.
Richard s’est penché à l’oreille de ma douce qui a, entre 2 gémissements, dit ouiiiii.
Il s’est dégagé d’elle, a enlevé le préservatif qui pendouillait un peu, puis en a remis un nouveau.
Ensuite il a mis un doigt en bouche avant de l’introduire dans l’anus de Christel.
Il allait la sodomiser et j’ai directement demandé à Julie de se dégager de Christel et de se mettre côte à côte d’elle dans la même position.
A mon tour de revêtir un préso.
La petite m’offrait sa croupe et moi, bien que fraîchement vidé, j’étais au garde à vous, prêt à visiter son antre du diable.
Un peu de salive, un doigt, encore un peu de salive puis hop je me suis mis bien au chaud à l’intérieur de ce divin croupion.
Richard et moi nous regardions en souriant, nous étions tous 2 en train de sodomiser la coquine de l’autre. Et ce dans le même tempo !
Richard à éjaculé dans le préservatif puis doucement s’est retiré. Moi, lorsque j’ai senti mon nectar arrivé, je me suis retiré et, dans un mouvement rapide, ai enlevé le préso pour inonder le fessier de la petite.
Je reprenais mon souffle tout en regardant mon miel s’écouler entre les fesses de Julie, j’étais fier de l’avoir fait crier malgré mon moindre outil comparé à celui de son homme.
Nous avons passé le reste de la nuit tous les 4 dans le lit, parfois un couple forniquait, parfois l’autre.
Ils sont encore resté toute la journée du lendemain et ce ne fut que parties de jambes en l’air ou gouinage.
Réellement un cadeau auquel ni Christel ni moi ne nous attendions, j’en deviendrais presque croyant ;-) .

2 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription