Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Un bel étalon black...

! Signaler un contenu abusif

Bonjour à tous,

Ainsi que vous l’avez compris à la suite de mon précédent post, ma femme Isabelle a finalement succombé aux joies des relations candaulistes au cours d’une soirée au début du mois de juillet 2015, après avoir pris la décision d’essayer cette pratique environ 1 mois 1/2 auparavant, et le temps pris pour dénicher son premier amant, Marc. Celui-ci s’est avéré un très bon complice, et nous l’avons revu à d’autres reprises durant l’été 2015. Nous avons également profité de cette période de vacances pour faire quelques rencontres supplémentaires, et Isabelle a eu l’immense bonheur de goûter au plaisir avec 3 autres hommes cet été. A ma plus grande joie, je dois bien l’avouer !

Après ces premières expériences toutes magiques, et sans déception (nous avions sans doute bien choisi nos amants, ou peut-être avons nous eu de la chance), nous avons décidé de ne pas nous arrêter en si bon chemin et de poursuivre nos aventures, pour notre plus grand plaisir à tous les deux. Evidemment, le travail reprenant, il est plus difficile d’organiser des rencontres qu’en plein été, mais nous essayons de faire ce qu’il faut pour entretenir la flamme.

Nous avons également choisi d’élargir nos horizons, en trouvant des partenaires nouveaux, des lieux différents, de créer de petits jeux / scénarios pour pimenter encore nos rencontres. Mais tout ceci sera l’objet d’autres posts j’imagine.

Pour l’instant, je veux vous parler de cette aventure qui a commencé un soir de septembre 2015. Ce soir-là, nous prenions un verre à la terrasse d’un café, et au cours de la discussion, Isa m’avoua qu’elle serait assez tentée d’essayer un amant black. Elle n’avait jamais eu de relations avec un black et me précisa que ça l’exciterait beaucoup de se retrouver dans les bras d’un black très "viril". Elle précisa vite, si toutefois cela était utile, qu’elle le voulait donc vraiment très bien membré, pour faire honneur à la réputation qu’on leur fait. J’avoue que j’étais moi-même très attiré par cette idée de la voir faire l’amour avec un black au sexe long et épais. Cette discussion fit naître dans mon esprit des images que je ne pouvais oublier.

Nous nous sommes donc mis à la recherche d’un amant black très bien équipé, tout en respectant bien entendu nos critères habituels (bon niveau social / intellectuel, drôle, sympa, etc.). En fait, nous n’avons pas eu à chercher très longtemps. Dès le lendemain en effet, je rencontrais par hasard un homme (black donc) au cours d’une conférence barbante à laquelle j’assistais. Nous étions assis l’un à côté de l’autre et avons pas mal discuté (la conférence était vraiment trop ennuyeuse) et sympathisé. Etant tous les deux en déplacement et loin de chez nous, nous avons décidé de dîner ensemble. La soirée fut très agréable et vraiment très sympa. Et confirma mes espoirs : Mickael était un beau black, cultivé, drôle et très sympa. Un vrai candidat potentiel.

Et bien entendu, après quelques verres, j’ai abordé des sujets un peu sexuels. D’abord de manière soft, discussion sur les femmes en général, puis de plus en plus coquins. Mickael ne se faisait pas prier et se montrait passionné lui aussi par tous ces sujets.

C’est là que je lui ai parlé de ce fantasme qu’on les femmes blanches pour les amants blacks, et je lui ai demandé s’il avait déjà et l’occasion d’en profiter. Il me répondit que oui. Je lui ai alors demandé s’il avait déjà participé à une relation candauliste. Il m’a dit qu’il avait déjà été sollicité mais n’avait encore jamais pratiqué, n’ayant pas eu de feeling avec les personnes concernées. Comme il semblait ouvert sur le sujet, je lui ai expliqué ma situation, n’ayant de toute façon rien à perdre, puisqu’il était probable que je ne le reverrai jamais si ça ne collait pas. Il m’a dit être intéressé et a demandé à voir des photos de ma femme. Je lui ai donc montré quelques photos qui se trouvaient sur mon téléphone et il m’a complimenté sur Isabelle, me disant qu’il était effectivement tenté. Nous avons donc prévu de nous revoir pour mettre au point un petit scénario et faire une belle surprise à ma femme. Nous nous sommes alors quittés en prévoyant de nous revoir une fois de retour en région parisienne.

Le lendemain, sur le trajet du retour (Mickael ne rentrait que 2 jours plus tard), je reçois un SMS de Mickael me disant qu’il avait beaucoup apprécié la soirée, et apprécierait de me revoir, et qu’il pensait beaucoup à la proposition que je lui avais faite. L’affaire s’annonçait donc bien partie !

La semaine suivante, nous nous sommes revus autour d’un verre pour préparer notre surprise et fixer une date pour la rencontre. Nos agendas étant vide pour le week-end suivant, nous avons prévu d’organiser ça 3 jours plus tard donc, le samedi en fin d’après-midi. J’ai prévu de proposer à Isabelle une sortie en amoureux dans Paris suivie d’une nuit dans un bel hôtel parisien, dans lequel bien entendu notre complice devait nous rejoindre sans qu’elle en soit informée. J’ai donc réservé une chambre dans un palace, histoire de rendre la rencontre inédite et luxueuse.

Le samedi venu, j’ai informé Isabelle que nous sortions cet après-midi pour une belle ballade dans les endroits chics de la capitale et que nous ne rentrions pas dormir ce soir-là, mais que je lui offrais une nuit à deux dans un bel endroit. Je lui ai demandé de porter une tenue au niveau du lieu qui nous accueillerait, pour me faire plaisir. Elle a alors sorti le grand jeu, avec des bas, porte-jarretelles, lingerie ultra chic, et tailleur haut de gamme. Une merveille de classe et de sensualité.

Nous avons passé l’après-midi dans les beaux quartiers, nous offrant un thé dans un endroit magique avant de rejoindre notre hôtel vers 18h pour y déposer nos affaires. Nous avons pris nos aises sur le lit, pour nous relaxer quelques instants, dégustant une coupe de champagne en écoutant un peu de musique. Prétextant une envie pressante, je me suis isolé aux toilettes pour prévenir Mickael de notre arrivée et lui donner notre numéro de chambre, et lui indiquer qu’il pouvait nous rejoindre quand il le souhaitait.

Environ 15 minutes plus tard, on frappa à la porte. Je m’empressait d’aller ouvrir et découvrait Mickael, très élégant dans un superbe costume sombre. Je le fis entrer, et cria un formidable "surprise !" au moment où Isabelle le découvrit. Sa première réaction fut la surprise justement, puis très vite elle compris l’objectif de tout ce "décorum". Après avoir bien étudié Mickael, elle dit : "hum, merci chéri, tu sais que j’adore les belles surprises et je sens que je ne vais pas être déçue". Je fis ensuite les présentations, et les deux futurs amants se firent la bise et commencèrent à faire connaissance.

Mickael n’a pas arrêté de complimenter Isa sur sa beauté, son regard, sa tenue magnifique. Elle lui répondait qu’elle le trouvait très séduisant et qu’elle se réjouissait à l’avance de la merveilleuse soirée qu’ils allaient passer tous les deux. Très excitée par ses quelques premiers mots, Isa sauta au cou de Mickael et l’embrassa, leurs deux bouches se mariant, leurs deux langues s’entrelaçant durant de longues minutes.

Isa était visiblement trop excitée et ne put attendre de discuter davantage. Elle choisit de profiter immédiatement de sa belle surprise. Leurs jeux de mains se joignirent à leurs embrassades. Très vite, la veste de Mickael fut repoussée à l’autre bout de la chambre. Puis ce fut au tour de sa chemise, dévoilant un torse musclé. Le chemisier d’Isa se retrouva lui aussi rapidement retiré, de même que sa jupe. Son string suivit très vite le même chemin, offrant un accès privilégié à la vulve gonflée de désir de ma femme.

Mickael ne se fit pas prier pour lui offrir un cunnilingus d’anthologie. A peine sa langue avait-elle effleuré ses lèvres humides qu’Isa poussa un cri et ressenti - déjà - un puissant orgasme. Incroyable, mais vrai : elle était tellement excitée qu’à peine touchée, elle jouissait déjà ! Ce qui nous promettait une soirée de feu. Il l’a ensuite léchée et doigtée pendant de longues minutes, l’amenant à des sommets de plaisir.

Elle a ensuite pris les choses en main (c’est le cas de le dire !) et a glissé sa main sur l’entrejambe de Mickael, encore vêtu de son pantalon, afin de faire sans doute une première vérification de la fameuse légende. Ce qu’elle a découvert lui a visiblement plu, si j’en crois la lueur que j’ai décelé dans son regard au moment où sa main se posait sur la bosse déjà imposante que laissait apparaître le pantalon de notre invité. Elle l’a caressé, masturbé à travers le pantalon quelques instants, comme si elle souhaitait faire durer le plaisir avant de se retrouver face au sexe nu de son étalon black.

Puis elle a décidé de découvrir enfin son merveilleux cadeau, et s’est évertuée à défaire la ceinture et ouvrir la braguette du pantalon de Mickael, qu’elle a retiré. Elle a ensuite examiné ce caleçon tendu de désir pour elle, et l’a délicatement baissé, révélant un sexe de proportions inouïes. Elle m’avoua plus tard n’en avoir jamais vu un aussi gros. J’ai moi-même été très impressionné de voir cela en vrai (dans les films ou vidéos sur internet par exemple, on voit de beaux engins, mais en vrai la sensation est plus étonnante). Mickael nous expliqua plus tard que son sexe mesurait 23 cms, et il était en plus très épais. Franchement, avec mes 15 cms pourtant déjà corrects, j’étais hors course !

Elle a continué à le masturber, à nu cette fois. Puis rapidement elle a eu envie de goûter ce sexe imposant. Elle a commencé à le lécher, le frotter contre sa joue, le caresser, le sucer. S’attardant sur le gland, puis léchant le long de la hampe, tantôt malaxant et tantôt aspirant ses couilles. Et je dois avouer que ce fut un réel bonheur pour moi de voir Isabelle, ma femme, s’occuper de ce sexe impressionnant. Plus excitant encore que la voir avec un amant aux attributs plus "standards". Le seul fait de savoir qu’elle allait ensuite s’empaler sur cette queue royale provoquait en moi des émotions nouvelles. Et très agréables. Je sortis alors mon sexe et commençait à me caresser.

Après ces échanges d’amabilités buccales, Isabelle décida de passer au stade supérieur et de profiter pleinement de ce sexe épanoui qui s’offrait à elle. Mickael enfila un préservatif, et fit s’allonger Isabelle sur la table basse. Il a présenté son sexe tendu devant la chatte trempée de ma chérie, frottant sa queue majestueuse sur ces lèvres humides. Puis, d’un coup de rein précis, s’est engouffré à l’intérieur de ma douce, lui arrachant un cri de contentement. Enfin, il était en elle. Spectacle délicieux de cette femme, ma femme, accueillant en son sein un sexe des plus massif. Les 23 cms s’enfoncèrent intégralement en elle, et avec une facilité incroyable, tant elle était mouillée. Mickael s’est alors mis à la pénétrer vigoureusement, à la pilonner de sa queue merveilleuse.

Les amants ont ensuite changé plusieurs fois de positions, Mickael la prenant en missionnaire sur le canapé, en levrette au bord de la table basse, ou debout contre le mur, tenant ses jambes relevées en la prenant par les chevilles, ou encore de profil. Tout en la pénétrant, il la couvrait de caresses. Leurs ébats ont duré un temps incroyable, Mickael étant un véritable baiseur, d’une endurance surprenante.

Durant ces instants merveilleux, je bénéficiais d’un spectacle incroyable. Voir ces deux corps enlacés, imbriqués l’un dans l’autre, ce corps blanc, très pâle, accouplé à ce corps noir, très sombre, était d’une beauté magnifique. Les jeux de lumière sur ces corps, de contraste, étaient réellement d’une beauté à couper le souffle. Et savoir ma femme baisée non seulement par un "très bon coup" et en plus doté d’une queue fantastique, vous pouvez imaginer le niveau de mon excitation.

Et le niveau de bonheur de ma chérie, qui a pris un pied incroyable et a connu de multiples orgasmes avec son bel étalon. Une fois rassasiée, elle a voulu remercier Mickael en le prenant en bouche, pour le délivrer à son tour. Elle a ôté son préservatif, et l’a masturbé et sucé en se montrant incroyablement cochonne pour finir par le faire jouir dans sa bouche. Et pour la première fois depuis le début de nos aventures, elle a tout gardé jusqu’à la dernière goutte. Une véritable merveille.

Nous avons passé le reste de la nuit ensemble, celle-ci ayant trop bien commencé pour que nous nous quittions déjà. Nous avons donc partagé le (grand) lit de la chambre d’hôtel à trois, et avons partagé des moments très sympas, à trois là aussi. Mais c’est une autre histoire...

7 Commentaires

  • J’avoue que Mickaël disposait lui aussi d’une assez incroyable vigueur, en plus d’une taille sensationnelle ! Alors que moi-même, je peine désormais à enchaîner les prestations (2 fois en une soirée, c’est déjà bien !), lui a réussi à multiplier les érections tout au long de la nuit. Après ce premier échange, il a pu satisfaire de nouveau ma chérie 3 fois cette nuit-là. Et il semblait encore capable de continuer, mais nous étions alors (ma chérie et moi) trop épuisés et avions besoin de dormir.

    Nous l’avons reçu une autre fois chez nous, pour une journée complète de sexe. De 10h du matin jusqu’à 2h le lendemain, il a honoré ma belle 8 fois. Bien entendu, le tout était entrecoupé de pauses (mini siestes, repas, etc.), mais m’est quand même étonnant !

  • Très beau récit, la lecture de ces témoignages candolistes développe un côté voyeur, exhibe qui ajoute à notre plaisir. Ma chérie et moi avons fait la rencontre d’un couple black (dont la dame était bi tout comme Brigitte), ce qui nous avait impressionné en plus des dimensions très respectables des attributs de monsieur, c’était sa capacité à rebander rapidement. Prenant à tour de rôle sa chérie et ma chérie il a du les prendre au moins 5 fois, sans compter les fellations prodiguées par sa chérie et moi-même (je suis bi également) et notre masturbation en regardant nos chéries prenant du plaisir ensemble...quelle santé !!!

  • 20 cms, c’est déjà énorme ! Mais c’est vrai qu’avec les 23 cms de Mickaël, on est tombés directement sur du très "lourd" !

    Et j’avoue que depuis, j’essaie souvent de lui trouver des amants très bien fournis. Cela m’excite davantage, et lui plaît énormément aussi. Bien entendu, quand on rencontre un mec sympa, qui nous plaît, mais qui ne dispose pas d’atouts démesurés, on prend quand même ! lol

  • merci pour votre super récit, je suis aussi fan d’amant black pour ma belle, ma première expérience en la matière s’est passée avec un black, moins imposant , seulement 20cm... ce qui a amplement suffi pour que ma belle en redemande, voir mon 1er post...
    bonne continuation...

  • comme j’aimerais voir ma femme à le peau blanche connaître le plaisir auprès d’un homme noir. Elle a pourtant eu une occasion en or, mais ....

  • Merci pour ton commentaire.
    Je n’ai pour l’instant aucune expérience assez courte dans le domaine du candaulisme, mais je dois bien avouer que voir ma femme avec ce black a dépassé en puissance de plaisir, tant pour elle que pour moi, toutes les autres rencontres que nous avons faites en cette merveilleuse année 2015.
    Nous l’avons revu ensuite, pour un plaisir toujours intense (même s’il a première fois reste au-dessus de tout).
    Ravi que mon récit t’ait plu !

  • Oui, je connais ce plaisir de voir un spectacle pareil. Effectivement, du moins pour ma part, à par le jour ou je l’ai vue pour la 1ère fois dans les bras d’un homme, jamais je n’ai autant pris de plaisir à la voir avec un black. Autant pour la fellation qui devient un tableau absolument inoubliable qu’au moment de la pénétration ou j’ai pu voir mon épouse ouvrir tout grand, ses yeux et sa bouche, étonnée de se sentir autant remplie. Ce cri de surprise à une pénétration aussi facile (elle aussi s’était auto-lubrifiée abondamment) et ses gémissements discontinus tout le temps de cette longue pénétration, et pour finir par un beuglement on ne peut plus érotique. Le préservatif ne pouvant contenir une telle quantité de plaisir masculin était ressorti tout blanc avec de nombreux débordements. J’ai pu voir, avec délectation, mon épouse décapoter ce sexe hors mesure pour recueillir de force la crème blanchâtre en essayant de ne rien en perdre.
    Merci Yalienxs de me remémorer ce merveilleux souvenir.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription