Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Un apprentissage douloureux - 2

! Signaler un contenu abusif

Voici la suite de mon éducation au candaulisme ça ce passe en 1969 nous avons 19 ans et elle ma rendu fou de passion et de désir malgré la jalousie qui me tenaille je l’encourage a s’habiller de façon toujours plus indécente et provocante, voire tous ces hommes qui la convoitent et n’hésitent pas à la draguer m’excite au plus haut point.
Cela va à l’encontre de tout les avis défavorables de mon entourage, il y a même une copine qui me dis :
- " Tu ne va pas te marier avec cette pute tout le lycée a dût lui passer dessus"
J’épouse Lou par une belle journée de juin, elle est magnifique et sexy dans une robe de dentelle transparente a souhait. Elle a invité beaucoup de copines et copains et un ami d’enfance qui a 10 ans de plus qu’elle ?? que je ne connais pas il se prénomme john et il est son témoin.

La fête bât son plein l’alcool coule pas mal, la marié adore les bulles et en a sans doute un peux abusé, elle qui adore danser, elle est sur la piste, elle passe de bras en bras sa petite robe à volants tournoie et laisse voire ses jambes gainées de bas couture qui font un si joli galbe et parfois on peut voire son porte jarretelle.

Dans le milieu de l’après midi la tradition locale veut que le témoin de la marié anime la jarretière, le jeu consiste à placer une jarretière autour de la jambe de la marié et à coup d’enchère il doit faire monter ce ruban le haut possible sur la jambe celui qui aura la mise la plus haute remporte la jarretière, je ne remercierai jamais assez John qui grâce à son zèle nous a permis d’encaisser une belle somme pour partir en voyage de noce.

Il est très doué pour faire sortir les billets, Lou est debout sur la table, la jarretière est au dessus du genoux en principe le jeux se stop quand le ruban est a mis cuisse, mais Lou remonte sa robe et John fait l’article :
- " Vous ne voulez pas en voire plus ?!"

Et les hommes jettent des billet et Lou avec malice et indécence prend la pose, les femmes dans l’assistance sont gênées, john remonte la jarretière ses mains enserrent la cuisse de lou je suis placé derrière et je vois bien qu il en profite pour lui caresser la chatte.

La fin approche un homme a remporté la jarretière lou se cambre et remonte sa robe et lui dis en présentant ses fesses tu as le droit de les embrasser, et il ne s’en prive pas, la mère de Lou me conseille de la conduire dans le parc pour que l’air frais lui fasse reprendre ses esprits.

John nous accompagne avec quelques amis, il y a une guitare tous commencent a chanter sous les arbres Lou est assise sur les genoux de John. Il la tient par la taille, je m’absente pour des questions d’intendance une demi heure après je reviens vers la troupe ma femme et john ne sont plus là, personne ne les a vu je retourne dans la salle mais ils n y sont pas, je me dirige vers l’annexe ou nous logeons je monte à l’étage et dans le couloir a proximité de notre chambre j’entends des gémissements.

J’entrouve la porte, Lou et john sont là, elle est a 4 pattes sur le lit la robe retroussée la culotte à mis cuisses John la prends copieusement, ils m ’aperçoivent Lou me souri :
- " Tu sais chéri, John a été mon premier amant je suis un peu à lui !
Et lui renchéri :
- " Et oui mon ami quand on a une belle femme comme lou on ne peux pas la garder que pour soi et puis la jarretière m’a bien excité et elle aussi hein coquine ! "
Dit il en lui remettant un coup de bite.
Je suis effondré mais je bande comme un malade de voire ma chérie aussi salope le jour de son mariage je vais me retirer, John me dit sur un ton autoritaire :
- " On ne se voit pas souvent aussi ce soir on fera ménage à trois tu verras comme c’est bon !!!! "

3 Commentaires

  • merci beaucoup pour votre témoignage

  • " Tu ne va pas te marier avec cette pute tout le lycée a dût lui passer dessus"
    J’épouse Lou par une belle journée de juin,

    C est mon passage preferer, on est vraiement attirer par ce genre de fille c est fou

  • J’aime vraiment beaucoup votre histoire et la façon que vous avez de l’écrire. La description que vous faites du comportement de Lou la rend particulièrement désirable. Je ne suis pas certain que cela soit si fréquent, surtout à l’époque.
    Merci de nous faire découvrir la suite de votre apprentissage...
    Cordialement

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription