Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Trio , le partenaire imprévu

! Signaler un contenu abusif

Il fait bon, le vent disperse la moiteur de cette fin de journée tropicale. Monsieur m’avait donné rendez vous il y a déjà quelques jours après notre première entrevu. Où lui et moi avions discuter de ces attentes. Mais ce soir, j’ai l’estomac noué par l’angoisse. Vais je plaire à madame ou cela ne restera t’il juste qu’un repas agréablement partagé. Monsieur m’accueil et me guide jusqu’à la terrasse où un "couple" est déjà installé autour d’une table basse. Mon hôte me présente madame. Belle, la quarantaine pulpeuse, elle porte une belle longue noire qui moule son corps. La faible épaisseur du tissu peine à cacher le dessin parfait de ses tétons et me révèle d’une façon ostensible qu’elle ne porte pas de culotte. Puis, monsieur me présente leur complice du moment. Il est grand, musclé, belle étalon italien. J’apprendrai par la suite que madame avait ce fantasme d’un trio avec deux hommes aux origines franchement différentes. Pour ce soir, elle pourrait être comblé entre ce méditerranéen et mes origines nordiques. Je suis un peu inquiet de cette surprise et en même temps piquet au vif par cette compétition. Mais le repas se passe très bien. Monsieur se montre un hôte attentif aux requêtes de ses invités et je découvre que ce couple est fusionnel, si complices qu’ils ne ressentent aucune gènes à aborder le sujet si attendu dès l’apéritif. Le plat principal est à peine servi que la main baladeuse de ma voisine vient me rappeler que je me sent très à l’étroit soudainement dans mon pantalon. Le canapé du salon nous accueil pour le digestif. Mon partenaire surprise m’a devancé, il connaît déjà les habitudes de ce couple si chaleureux. Madame s’assoit entre nous deux, son mari remplissant les verres et s’asseyant confortablement dans un fauteuil en osier en face de nous. Il semble s’installer dans son rôle de voyeur préteur, aidé en cela par la caméra qu’il pose avec assurance sur la table basse. La discussion dérive très vite sur le sexe. Madame s’enquière de mes envies. Je n’ose lui avouer que je me languis de la posséder par son petit trou. Les photos d’elle généreusement envoyées par son mari m’ont tenues en haleine depuis tant de jours . Préférant garder la conversation dans des limites encore raisonnables, je lui avoue juste l’envie de la satisfaire dans tous ses désirs. Cela semble la ravir car sa main caresse tendrement la bosse bien formée entre mes jambes. je l’embrasse tendrement depuis quelques secondes quand ma main effleure celle de mon complice imposé qui est déjà en train de la doigter. il a vite profité de l’absence de culotte de madame pour explorer sa chatte qui doit être, surement, déjà bien trempée. Un léger bruit métallique sépare nos lèvres. Je comprends alors que monsieur vient de commencer à filmer et madame semble soudainement très impatiente de découvrir la taille de ma queue. le sourire qu’elle affiche en me libérant de mon pantalon me rassure. Elle en fait de même avec son autre voisin. La voici qui nous branle tendrement en prenant une pose coquine qui semble ravir son vidéaste de mari. Maintenant à genou, elle s’impose comme la reine de la soirée en suçant avec tendresse alternativement nos deux queues. quel beau tableau. Les attributs de mon compagnon de soirée n’ont pas à me faire rougir et nous bandons fièrement tous les deux partageant les coups de langues de madame. Cette dernière tout en se gavant de nos membres offerts, fait glisser sa robe sur ses jambes dévoilant sa lourde poitrine qui attire irrésistiblement ma main. mon compagnon a le même réflexe. Son mari n’en perd pas une miette, je le vois hypnotisé derrière sa caméra. Cette situation m’excite au plus haut point. J’ai besoin de la posséder. Je l’attire à moi, elle se laisse faire. La voici dans mes bras, je suce ses tétons avec délices. Mon partenaire l’embrasse goulûment. Je fouille sa chatte. Son clitoris est encore plus sensible que mon gland. Je m’enhardie à fouiller ses deux orifices. Elles râle de plaisir. Mon compagnon bien plus pressé que moi à déjà enfilé une capote. Elle le remarque et me quitte dans un souffle pour chevaucher cette queue offerte. Elle semble survoltée. Elle chevauche son amant avec une telle fougue. Je me positionne derrière elle. Son mari me tend un préservatif, m’écartant quelques secondes de cette symbiose sexuelle. Elle reprend un peu pied et se retourne pour vérifier la raideur protégée de mon sexe. Toujours à califourchon sur mon complice qui dévore ses seins tout en remplissant son vagin avec son membre. Elle se lève légèrement sur ses genoux pour faciliter l’échange de queue. Voila je la sent palpiter autour de ma queue. Elle se contorsionne et cherche ma bouche mais les doigts experts de mon complice lui arrache déjà son premier orgasme. Toujours étrange cette sensation. Sentir la main d’un homme prés de mes couilles alors que j’arrache de plus en plus de cris à madame avec mes va et viens. Mais je ne peux réprimer l’envie qui me taraude depuis le début de la soirée. Mon doigt déjà, a bien préparé son petit trou. Et c’est sans surprise qu’elle se libère de ma queue avec une pointe de regret vite oublié par le retour de celle de mon partenaire. Je la plaque sur lui un peu fermement pour lui lécher son cul. Je veux être sur de ne pas trop lui faire mal. Elle comprend et se cambre, cherche mon membre de la main pour maîtriser la pénétration. Voila, je la sodomise lentement, surement dans un cri lourd et rauque. Elle hurle, me plaque sur ces fesses en se lovant encore plus dans les bras de mon complice. Son mari vient d"éjaculer sur la moquette. Je pense quelque seconde à son film qui risque d’être un peu tremblant.
Je me retiens d’exploser. Je suis dans son cul, je sent les va et viens de mon complice à travers les parois de son vagin. J’ai toujours adoré cette sensation. Elle hurle encore une fois, suivi par la jouissance sonore de son amant. J’arrête de me retenir, je ramone son cul comme un sauvage et j’éjacule avec force dans son petit trou en lui assénant une dernière petite fessé. Son mari est aux anges........

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription