Accueil > Témoigner le candaulisme >Questions à la communauté >

Tourner dans un film X

! Signaler un contenu abusif

Bonjour,

Fidèle lectrice de votre site, je me permets aujourd’hui de vous contacter.

Je suis une femme de 22 ans et j’habite en région parisienne.

Je suis en couple, mariée depuis bientôt deux ans et heureuse de l’être et nous n’avons pas d’enfants.

J’ai arrêté mes études à mes 18 ans après mon bac. L’été, de mes 18 ans, je cherchais un job, j’ai vu une annonce de strip-teaseuse, je me suis dit entre bosser à Mac-do et vendre mon corps, je préfère la deuxième option. Je n’avais pas de diplôme particulier et pas d’autres compétences. J’aimais la danse, j’aimais la scène alors je me suis dit pourquoi ne pas tester le strip-tease et j’aimais l’approche « sexuée » du métier et je déculpabilisais, car ne vendais pas mon sexe. Alors pendant trois mois, j’ai été strip-teaseuse dans un club parisien. Au début, j’ai eu tendance à croire que j’étais payée pour faire la fête parce que l’on pouvait boire, rencontrer des gens, danser…les premières soirées, m’ont rapporté un paquet de courbatures, et pourtant j’étais sportive. Il fallait que je me frotte à moitié nue sur des inconnus, c’est sûr qu’il ne fallait pas être pudique et comme je ne l’étais pas, ça ne me gênait pas et j’avoue que ça m’excitait. Surtout la danse en VIP room, ou j’étais enfermer seule, nue avec un homme qui payait pour ça, je trouvais ça très très excitant. Je devais boire avec des clients, les draguer, les charmer, les chauffer, à peu près tous les moyens étaient bons pour les faire dépenser.

J’assumais entièrement ce métier. Sauf vis-à-vis de mes parents. Ils savaient que je dansais, mais ils pensaient que c’était dans un cabaret plus traditionnel. Que j’étais plus habillée. Ils ne savaient pas que je m’effeuillais.

j’ai travaillé aussi pour des agences d’événementiel qui m’envoyaient me produire dans des boîtes de nuit.

Et un soir, j’ai eu un coup de foudre dans un club. J’ai rencontré un mec, on a passé seulement deux semaines ensemble avant qu’il retourne voir sa femme à New York, j’avais gardé contact et il a usé de son influence pour me faire rentrer dans un cabaret.

Et cela va faire quatre ans maintenant que pour gagner ma vie, je suis danseuse de cabaret le soir, les horaires décalés me laissent beaucoup de temps libre la journée, ce qui me permet d’enseigner la danse fitness en club de sport quelques jours par semaine.

J’ai commencé la danse à l’âge de cinq ans. J’ai commencé par des cours de danse classique puis du moderne jazz.

À mes 17 ans, j’ai eu la liberté d’entrer et de sortir de chez mes parents et c’est à ce moment-là qu’ont commencé mes envies sexuelles. Enfant, j’étais très souvent en manque d’affection. J’ai toujours eu besoin de sentir que l’on fasse attention à moi, j’ai besoin de me sentir aimé et pour cela je donnerai tout ce que je peux donner.

Ma première relation sexuelle a commencé avec un des dirigeants du club qui avait 15 ans de plus que moi et qui était le père d’une de mes copines, il ne cessait de tourner autour de moi. Certes, il me plaisait et comme nous étions dans des moments d’euphorie après mes performances de danse, on a fini par coucher ensemble. Plusieurs fois pendant six sept mois. Et cela me plaisait qu’il veuille tout m’apprendre. Je me comportais comme une élève docile avec lui. Notre relation terminée, je ne m’en suis pas arrêtée là, parce que je venais de me rendre compte de mon pouvoir de séduction. Surtout quand on danse en remuant les fesses avec des tenus qui sont assez dénudés, les soirées, les tentations, mon physique aidant, je suis carrément devenue une attraction et c’est comme cela que, petit à petit, j’ai découvert une autre facette de moi, j’ai découvert, tester et repousser les limites de ma sexualité. J’ai eu des relations essentiellement qu’avec des hommes mûrs, les hommes de mon âge ne m’ont jamais trop intéressé.

Et il y a deux ans, j’ai rencontré l’homme de ma vie à la de sport. Mon mari qui a 12 ans de plus que moi. Je crois que, j’ai toujours été attiré par des hommes plus âgés.

Mon mari et moi lors de notre mariage avons beaucoup dialogué sur le couple, la routine, la fidélité ... Il m’a de suite avoué ses envies de candaulisme.

Rapidement nous sommes devenus libertins, car cela nous semblait une façon de rester libres et d’éloigner le spectre de la routine surtout pour moi qui ai besoin de décompresser, de m’amuser et de profiter de la vie. Car mon métier de danseuse me demande de la perfection et beaucoup de courage, il faut avoir une silhouette harmonieuse de belles fesses de belles cuisses des abdos... un beau corps sans gros muscle et sans être squelettique.

Nous avons tenté des trios HHF, le mélangisme... Mais pas trop d’échangisme car il veut surtout me voir.

Grâce au libertinage, j’ai découvert le plaisir du sexe en groupe…et le plaisir des femmes... j’ai fait l’expérience de ce que l’on appelle un gang bang où j’ai pris une dizaine d’hommes d’affilée. j’ai beaucoup aimé ces rapports sexuels multiples.

Je me suis rendu compte de ma bisexualité à 20 ans. J’ai vécu des relations endiablées avec des femmes et j’ai adoré. J’aime leurs odeurs intimes, leurs sensualités, leurs douceurs. Une partie de moi est attirée par les femmes, même si je préfère les hommes.

Nos relations non conformistes sont très épisodiques. Mon mari aime me voir avec d’autres hommes ou femmes. Et j’aime avoir des relations avec d’autres hommes/femmes.

Parfois j’ai revu certains hommes de trios, seule et mon mari m’a encouragé de façon très ouverte à passer la nuit avec eux dans la mesure où je lui raconte tout.

Mes entraînements et les répétitions de danse me demandent beaucoup de temps, c’est un métier qui me demande beaucoup d’exigences et de sacrifices.

Je ne bois pas, je ne prends pas de drogues, je ne fume pas je fais beaucoup de sport et ce métier est très physique et pour moi, j’ai besoin d’une pointe de décompression de plaisir et de joie que je trouve dans mes frasques sexuelles ce qui m’aide à passer les mauvaises passes ! Et j’avoue que ma jeunesse aide.

Le libertinage est un bon moyen de me détendre, mais aussi de brûler des calories. Et c’est un excellent moyen d’évacuer la tension.

Le libertinage est une activité que j’assume parfaitement et dans laquelle je m’épanouis. J’ai toujours cherché à mieux connaître mon corps, à identifier mes sources de plaisir et celles de l’autre.

J’aime repousser mes limites morales et physiques, je pratique tout, même si je ne suis pas une grande adepte de la sodomie, je pratique aussi la fellation complète et le SM soft dans la mesure où il ne laisse pas de trace visible sur mon corps du fait de mon métier ou on voie ma peau.

Je suis exhibitionniste et mon mari voyeuriste.

Alors où est le problème me direz-vous ?

Et bien, il me propose de tourner dans un film X.

Il aime énormément filmer mes rapports sexuels au début je trouvais cela un peu malsain et en me voyant à l’écran prendre autant de plaisir, je me suis surprise à aimer ça. Depuis, il lui arrive régulièrement de sortir la caméra.

Et le fait de me prendre pour une actrice porno m’amuse.

Mon mari prend beaucoup de plaisir à voir seul ces vidéos, et à se masturber ou les partager avec certaine de ses connaissances.

De mon côté, j’aime l’aspect scénaristique de la situation et me sentir observer en pleine action. Je ne les regarde qu’une fois pour vérifier que la prise de vues n’est pas trop désavantageuse pour moi, je ne regarde que mon corps, la forme de mes seins, la tête que je fais... quand je pratique une fellation ou quand on me pénètre.

J’aime le sexe et je suis à l’aise avec mon corps. Il m’appelle sa Dorcel Girl.

Je suis intriguée, je voudrais juste essayer pour réaliser un fantasme et vivre une expérience sympa et me regarder après dans un film professionnel. Que l’on me maquille, que l’on me coiffe, que l’on m’habille...

J’aime l’idée de me dénuder, m’exhiber et me mettre en scène. Quand des hommes se masturbent en me regardant.

Mais jouer dans un film X, pensez-vous que ce n’est pas aller trop loin !

J’ai déjà fait des photos pour de la lingerie vendue en grande distribution et pour la marque Calzedonia. Des photos dénudées, artistiques et érotiques pour un magazine masculin. On me dit photogénique. Ce n’est pas spécialement le fait que tout le monde pourrait me reconnaître (Mais mon but n’est pas de me faire connaître !)

J’ai davantage peur de ne pas pouvoir supporter les réflexions méchantes et que ça me soit totalement hors de contrôle une fois sur internet.

J’ai beaucoup d’appétit pour le sexe, rien ne me dégoûte et je n’ai aucun tabou

J’aime le regard des hommes sur mon corps et surtout quand je suis nue. Avec mon métier, je dois éviter d’avoir des marques de maillot, donc je bronze sur les plages naturistes pour le plus grand plaisir de mon mari et le mien.

Et j’avoue que j’ai beaucoup de curiosité sur l’industrie du porno.

Un psy avec qui je sortais m’a expliqué que pour rendre un homme heureux, il faut aimer son sexe. Je crois que si toutes les femmes comprenaient ça, elles seraient plus heureuses avec leur mec.

J’espère que vous aurez pu comprendre ma situation, je suis peut-être un peu "brouillon" dans mes explications.

Pour résumer pensez-vous que je dois tourner dans un film X ? J’hésite un peu, même si j’adore les films de Marc Dorcel.

Le porno est partout. Je me dis que tellement de filles font cela que je me dis que j’en suis aussi capable, aussi par curiosité sexuelle, par envie de connaître le milieu du porno professionnel mais pas pour faire carrière.

Je pense qu’au pire, ce ne serait qu’une mauvaise expérience, mais rien de grave ou de dangereux puisse qu’il y aurait mon mari pas loin.

Je vous remercie beaucoup pour votre future réponse.

j’espère qu’on m’excusera si j’ai été trop longue.
Bisous

11 Commentaires

  • Salut Lola, tu es chanceuse d’avoir un mari qui aime que tu deviens une actrice porno, et en plus tu aimes bien donc profite. Ca sera une tres belle experience. Et je souhaite que tu nous partage ton nom porno pour qu’on puisse regarder ta beauté

  • Faite des choix pour vous et pas pour les autres.
    Vous êtes jeune il vous faut en profiter.
    Allez-y si c’est vraiment ce que vous voulez.
    Arrêtez de vous poser des questions, n’hésitez pas
    Votre vie vous appartient
    Demain vous regretterez de ne pas l’avoir fait
    Claudine

  • Bonjour
    Vos parents devraient rouler en Twingo, comme dans la vidéo

    http://www.youtube.com/watch?v=SJqIGlj3PbE

    Sinon plus sérieusement
    Je comprends qu’il n’est pas facile de présenter à ses parents l’envie d’être actrice X !
    Et il sera effectivement très difficile de dissimuler la vérité et d’empêcher ses parents d’aller fouiner sur internet pour visionner ses films !
    Si il est certain que nous sommes redevable envers nos parents mais ceux-ci doivent pouvoir se détacher et vice-versa. En tous les cas, un parent ne peut pas exiger de son enfant qu’il se sacrifie.
    à 22 ans, on a besoin de vivre sa vie. C’est bien pour ça qu’ils vous ont mis au monde, non ? Les parents ne font pas des enfants pour choisir pour eux.
    Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire.
    Si je serai dans la situation de vos parents ça ne remettrait pas en cause l’amour que je vous porte je vous demanderai de me rassurer sur les dangers des maladies sexuellement transmissible ; la drogue...
    Et peut être que vos parents n’en seront jamais rien.
    Voilà faite des choix pour vous et pas pour les autres.
    Bises

  • @Kamadeva a une superbe manière de réagir mais souhaiterait-il voir sa fille dans un film porno ? Je ne le pense pas et @Claude a raison, une fois les images tournées, on ne maitrise plus rien et le numérique fait que les vidéos ressortiront un jour ou l’autre. Quand on a 22 ans on peut assumer mais quand on en a 40 ou 50 et que les images ressurgissent par le biais des enfants ou même pire par le biais des copains des enfants alors la .... ça peut bouleverser beaucoup de choses dans une vie ...

  • Jolie réponse très sensible de Kamadeva. Mais attention aux malveillants qui pourront dans l’avenir, à tout moment, ressortir le petit film au moment où vous serez très loin de tout ça, dans une autre phase de votre vie, avec des désirs très différents et vous gâcher l’existence. Assumeriez vous le regard de vos parents, de vos employeurs et surtout, plus tard, celui de vos enfants ? Voulez vous vivre sur la défensive ? Pensez à cela et décidez en connaissance de cause. Votre vie vous appartient.

  • bonjour Lola,
    votre question interpelle réellement, en tout cas m’interpelle ! Oui, car en père de famille ayant des filles je me suis déjà demandé ce que cela me ferait..
    Amateur de jolie femme, de sexe, libertin dans l"âme, je me suis posé cette question ; et si un jour une de mes filles devenait mannequin de charme (elles sont superbes !) , posait nue, voire devenait actrice porno ?
    Dure question pour un père, surtout s’il est libertin et qu’il prône le non-jugement. Aussi votre question m’émeut car c’est un peu comme si une de mes filles me l’a posait !
    Que pourrais-je alors vous répondre... : d’abord que je t’aime et t’aimerais quoiqu’il arrive.Ensuite que ton corps, ton âme t’appartiennent...Je te demanderais de faire surtout très attention à toi et que le ou les contenus soient en accord et en harmonie avec ton être, ton toi le plus vrai, le plus intime...J’ajouterais : sois ce que tu es !
    Bien sur je crois que j’éviterais aussi de regarder le ou les films que tu aurais fait mais ...je crois surtout que j’essayerai d’être fier de la personne que tu es à partir du moment où je serais (tu m’aurais) convaincu que c’est ton être le plus vrai qui fait ou a fait ce film et pas une quelconque pression, mode, ou contrainte...
    Voilà, bon vent à toi , bisous "paternels" et affectueux

  • Bonsoir
    Vous êtes jeune il vous faut profiter.
    Allez-y si c’est vraiment ce que vous voulez.
    Mais allez-y seulement si vous êtes sûr.

    Arrêtez de vous poser des questions, n’hésitez pas.
    FONCEZ !
    Bises

  • Bonjour
    La sex-tape est le rêve de bien des couples… voici un livre d’Erika Lust qu’elle vient de publier intitulé « Let’s Make a Porno : a Practical Guide to Filming Sex » pour apprendre à réaliser, soi-même un film porno et ce livre est gratuit (pour le moment alors dépêchez-vous de le télécharger). Si vous lisez l’Anglais (ou l’Espagnol) si vous avez toujours désiré de tourner un petit film X pour votre couple ou un blockbuster, je vous invite à télécharger ce livre, bien écrit, qui donne pas mal de conseils pratiques.

    http://erikalust.com/how-to-shoot-sex-your-guide-to-the-erotic-world-of-erika-lust/#.UrxEB_aiQ19

    Cela ne fera pas de votre mari un réalisateur expérimenté, mais au moins vous ne tomberez pas dans les pièges les plus classiques du tournage X.
    Ne vaut-il pas mieux, avoir le regret de l’avoir fait, que d’avoir le remord de ne pas l’avoir fait.

  • On n’est jamais prêt à partager ça avec sa famille mais encore faut-il que son père, sa mère, frères, soeurs etc ... regardent ces films et en plus tombent sur celui ou ceux dans lesquels Lola aura joué et franchement y a aucune certitude la dessus. Pour revenir à sa question personne ne peux décider pour elle de ce qu’elle doit faire ou ne pas faire mais je suis persuadé que si Lola vient ici pour demander un avis sur le sujet c’est qu’elle en a envie .... au sinon elle ne se poserait pas la question !

  • Joli témoignage, nous n’avons pas spécialement l’habitude d’écrire ici, Lola, votre vécu nous paraît fort sympathique, nous avons pour notre part, commencer le libertinage un peu tardivement, ce qui est loin d’être votre cas.
    Si vous avez envie d’un tournage « Vivez-le » afin de ne pas le regretter plus tard, mais attention aux répercussions sur votre environnement familiale et amical. Le libertinage est plutôt pratiqué dans un cadre intime, Le PORNO c’est autre chose…
    Bonne route Lola.

  • Magnifique témoignage !!!
    Merci Lola pour ce témoignage, votre mari doit être un candauliste vraiment heureux. Vous aimez le sexe, vous donnez du plaisir, vous en prenez et en plus votre mari est Le complice idéal de votre sexualité.

    Concernant votre question sur le tournage d’un film X, êtes vous prête à ce que votre famille vous voit vous faire baiser par des hommes ? Pas toujours évident..

    Peut-être devriez-vous lire le livre "Hard" de Raffaëla Anderson, perso je l’ai trouvé glauque mais c’est ça vision....
    Bises à vous deux.
    Surtout continuez et racontez-nous vos aventures

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription