Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Ton ex-amant.

! Signaler un contenu abusif

14h05, dimanche 25/09/2016, ton voyage à Johannesburg.
Je pense et repense à mon indéfinissable excitation en te déposant à l’aéroport ce jour là. Je songe à ce désir éperdu de pouvoir vivre avec toi une aventure sensuelle complètement insolite : de rêver que nous allions faire l’amour à quelques milliers de kilomètres l’un de l’autre, sans nous toucher, sans nous voir, sans nous parler. Par procuration.
Je t’ai proposé de partir pour quelques jours à Johannesburg afin résoudre quelques affaires communes, et une idée folle m’à traversé l’esprit.
Toi, mon amour, tu as bien sur accepté ce petit voyage, tu as toujours aimé quitter la routine et changer un peu d’air. Tu as donc été ravie de ma proposition et tu as décidé d’en profiter pour rencontrer ton amie avec qui, j’imagine, tu allais passer des heures à papoter. Je suis sûr que tu vas de plus faire certainement un peu de shopping dans les centres commerciaux que tu affectionne tant. Et surtout, c’est là mon idée un peu déraisonnable, et la cause de mon excitation, tu as accepté la possibilité que je t’ais offerte de revoir un ancien amant avec lequel tu n’as jamais cessé de correspondre.
En organisant ce voyage pour toi, cette extravagante pensée était venue bousculer mon imaginaire : te proposer de passer quelques nuits avec cet homme dans ta chambre d’hotel pendant ce séjour. Je t’ai dit que cela ne me dérangerait pas que tu le retrouve, et que j’aimais beaucoup cette idée de savoir que tu allais de nouveau coucher avec lui. Et surtout, que cette perspective insensée avait le pouvoir de m’exciter terriblement.
Je sais, c’est peut être idiot, mais j’adore avoir l’impression d’être le maître de situations que je suis absolument incapable de contrôler.
Après avoir presque tout arrangé : tes dates de voyage, ton billet d’avion, la réservation de ta chambre d’hôtel. Tu avais a mon insistance, pris contact avec ton ami, et j’espérais secrètement qu’il puisse te rejoindre afin d’assouvir mon fantasme délirant.
Je souhaitais intérieurement, et avec délice, que tout soit prêt pour que ce petit voyage devienne une excursion au septième ciel, une promenade libertine des plus exquises.
Tout semblait organisé, et en te déposant à l’aéroport j’étais conscient que nous allions atteindre un point de non retour. Tu étais maintenant sur le point d’entrer dans l’aéroport pour prendre ton vol, et je savais qu’à partir de cet instant, il me deviendrait totalement impossible de dire ce qui se passerait vraiment pendant ces quelques jours, et surtout ces quelques nuits.
Mon désir fou et secret de t’offrir à un autre, de te partager dans ce qu’il y a de plus intime entre nous allais peut être encore se réaliser.
Il est vrai, je te jure, que depuis le début de la préparation de ce voyage, mon esprit et mes nuits étaient totalement hantés par cette histoire.
J’avais imaginé des dizaines de scénarios de ton départ et de vos retrouvailles. J’avais visualisé des centaines d’images de toi, de ton corps dénudé que tu allais lui offrir, de tes seins et de tes fesses qu’il allait toucher. J’avais envisagé de multiples situations érotiques que tu allais peut être vivre avec lui.
J’avais une telle envie que tu sois embrassée, caressée, pénétrée, fouillée et peut-être même remplie de son sperme. Et en même temps, je savais à l’instant où tu embarquais dans cet avion que j’allais nous mettre dans une situation que toi seule allait pouvoir maîtriser.
Pourtant, encore maintenant, la seule pensée de te savoir plongée dans ce contexte, me met immédiatement en émoi. Mon sexe se durci aussitôt et mon imagination se met en marche au-delà de toute raison. Au-delà de ce qu’un mari amoureux de sa femme, comme je le suis, puisse concevoir pour que le plaisir de cette femme aimée atteigne le nirvana des plaisirs et de la jouissance.
Je te vais te regarder franchir cette porte pour t’embarquer vers cette aventure improbable suggérée par mon inconscient, tout en désirant intérieurement que tu t’envole vers des moments de luxure bien réelle. Dans lesquels je rêve que son pénis remplisse ton vagin, pour aller et venir jusqu’à votre jouissance devienne réalité. En brûlant de savoir que ta bouche sucrée va s’ouvrir pour accueillir sa langue qui en s’enroulant autour de la tienne, pour que stimuler ton envie d’être baisée.
J’ai même rêvé son voyage vers votre rendez-vous que j’espérais conclu. Je savais qu’il t’avait déjà fait l’amour des dizaines de fois par le passé. Qu’il connaissait déjà ton corps, ta bouche, tes seins. Et je devinais son trajet vers toi la queue en érection a la pensée de ces retrouvailles sexuelles. Je spéculais que la simple idée de te voir, de toucher ton corps nu que nous mettions à sa disposition, lui donnerait une envie incontrôlable de glisser ses doigts entre tes fesses et d’envahir l’intimité de ton sexe.
En te laissant à l’aéroport ma chérie, je visualise une nouvelle fois ce film excitant que j’ai déjà vu mille fois, ce film dont je rêvais, mais qui est toujours basé sur ce scénario complètement aléatoire.
J’ai encore une fois visualisé la réception de cet hotel (****) que je t’avais réservé. J’ai vu et revu sur internet les photos de cette chambre qui allait pouvoir abriter vos ébats. Tu arrivais à la réception, faisais ton check-in, et au fur et à mesure que la chambre s’approchait de toi, je sentais à distance ton corps devenir de plus en plus fiévreux en pensant à ce lit qui allait accueillir vos nuits, à ce décor qui allait abriter vos jeux érotiques. J’imaginais aussi ton sexe devenir humide en ouvrant la porte de cette chambre, signant ainsi la marque de ton désir et de tes envies d’orgasmes.
Je te voyais maintenant ouvrir cette valise que tu avais préparé pour ton départ, je te voyais commencer à ranger tes jeans moulants et tes petites jupes courtes qui mettaient si bien en valeur ton corps sculpté, tes petites culottes qui cachaient ton sexe doré en laissant si bien deviner ce qu’elles sont censé dissimuler. Je te voyais t’occuper en attendant le moment où tu allais le retrouver.
Ma chérie, mon amour, je te veux comme femme aimée, comme épouse coquine, comme ma jolie petite métisse salope qui sait assouvir ses envies et mes fantasmes. C’est exactement comme cela que je t’aime, désolé pour tous les bien-pensants, c’est ma conception de notre relation amoureuse.
Mais sache que si je n’avais pas une totale confiance en toi, en tes sentiments, en ton affection, je n’aurais jamais pu envisager cette aventure.
Tu sais que je veux avoir l’exclusivité de ta tendresse et de tes câlins, que je veux être le seul à profiter des engueulades de notre couple, que je veux avoir le privilège unique de ton amour sincère.
Mais tu sais aussi que je veux être aussi ton confident de stupre et de débauche, je veux être le confesseur de tes ébats extra-conjugaux, l’instigateur de ta vie sexuelle clandestine.
Je veux t’aimer libre tout simplement.
Je ne peux pas t’empêcher d’avoir tes propres amis, ni t’imposer une exclusivité sexuelle, c’est contre nature. Ceci n’est que le reflet de siècles et de siècles de morale absurde, de contraintes machistes, et de machinations masculines pour bâillonner tes envies, tes désirs et tes fantasmes.
Dans la nature aucune lionne n’est pas l’exclusivité d’un seul lion, tant puissant et fort soit-il. Elle se donne avec délectation à tous les lions qui passent à sa portée.
Soit ma lionne et donne toi, n’ai pas de contraintes, pas de désirs enfouis, pas d’émotions cachées.
A ton retour, je voudrais simplement que tu me raconte. Que tu me détaille tout ton plaisir. Que tu me dises tout tes sentiments. Que tu me fasses vivre ce film déraisonnable que je t’ai préparé, et que je souhaite tant que tu aies vécu.
Je voudrais tant que tu me fasses partager nos nuits d’amour insensées que nous n’avons pas vécu. C’est notre complicité, nos secrets, notre intimité clandestine.
Si tu le veux bien, la suite de mon récit sera alors le reflet de tes souvenirs, le conte de tes nuits d’orgie, l’histoire de mes fantasmes que tu as vécus. Peut être que je laisserai de temps en temps mon imagination vagabonder, mais ce n’est pas grave.
Mon récit restera le reflet de cette histoire dans nos mémoires.
Te voici de retour, heureuse, tout s’est bien passé. Tu a vu ta copine, tu a fait tes petites courses, tu a traité nos affaires. Et tu a vu ton ami, qui est maintenant devenu ton amant. Malgré le temps, vous avez retrouvé quelques habitudes, et vous avez fait l’amour sans compter pendant ces trois jours.
Ta pudeur n’a laissé passer que quelques bribes de ton aventure libertine et le temps me donneras assurément plus de détails croustillants et coquins. Mais le plus important est que tu es revenue à moi encore plus amoureuse, encore plus belle, encore plus désirable.
Ce piment dans ta vie, dans notre vie commune, nous uni encore plus. Nos prochaines 20 années, assaisonnés de ces petites escapades et peut être d’autres coquineries encore (que j’espère en secret), seront encore plus intenses à vivre que les 20 que nous venons de passer ensemble.
Je t’aime, tu m’aime, nous sommes heureux. C’est tout.

3 Commentaires

  • Pour compléter ma réponse à ta question, c’est vrai que tout peut arriver en terme d’amour. Mais la liberté dans la sexualité ne peut pas être la cause d’une séparation. Ce qui fait l’amour ce sont les gestes et l’attention du quotidien. Celui qui croit qu’il retiens sa femme par ses performances ou seulement ses actes sexuels se trompe de bout en bout, il y a toujours mieux ailleurs.
    D’autre part, j’ai la chance en procédant ainsi de n’être jamais trahis, puisqu’elle a mon accord pour butiner ou cela lui plait. Et en plus le récit ou la vision de ses aventures en m’excitant au plus au point, ranime à chaque fois nos désirs sexuels communs.

  • Merci pour ton commentaire. En fait le "risque" était avant le départ, elle connaissait cet homme puisque c’était son ancien petit ami. Elle était plus stressée que moi de devoir se donner à lui. À ce qu’elle m’a raconté, les premières minute de retrouvailles lui on paru étranges. Mais ensuite, les trois jours qu’ils ont passés ensemble se sont bien déroulés, à ce qu’elle m’a raconté, ils ont fait l’amour plusieurs fois par jour (et c’était la mon désir). Mais j’avais l’occasion de l’appeler chaque jour et je savais que tout se déroulais comme je l’avait imaginé. Son retour, après quelques secondes de flottement à son arrivée à l’aéroport a été un feu d’artifice, tant sexuel que émotionnel. Je pense que nous allons recommencer, mais peut être dans d’autre conditions. Je promet de raconter.

  • Magnifique récit et merveilleux amour qui perce à travers les mots. Vous êtes allés plus loin que beaucoup dans le candaulisme, me semble t’îl. L’éloignement géographique est une barrière qui s’ajoute à la clarté des sentiments entre vous. Avez vous abordé la possibilité qu’elle éprouve autre chose que du désir avec cet homme ou un autre ? L’expérience nous a montré que ... cela arrive . Alors qu’on ne s’y attend pas . Un jour elle se glisse dans le lit d’un homme , oserai je dire comme d’habitude, et quelques jours plus tard elle en parle différemment de ce que l’on a coutume d’entendre...
    Et là, si le couple à la puissance qu’a le notre ou le votre, il arrive ce qui est déjà arrivé sur le plan sexuel pur : l’Amour se démultiplie, s’ajoute , se stimule. Et loin de réduire celui qu’elle a pour l’homme avec qui elle a choisi de vivre , cela le rehausse encore...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription