Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

TEXTE 9

! Signaler un contenu abusif

C’est un de ces Samedi matin du mois d’aout, où Il fait très chaud...Nous dégustons des cafés ,assis dans l’ombre du jardin tandis que nos enfants s’éclatent déjà dans leur piscine ...Un week-end de pur farniente qui s’annonce...

Pourtant une catastrophique sonnerie de portable vient tout gâcher.Mon oncle nous appelle pour un service ; en route depuis Lyon ,il doit embarquer sur une croisière le lendemain avec son épouse. Ils voudraient laisser leur voiture toute neuve dans notre garage et si possible, ils aimeraient aussi dormir à la maison,voilà bien sur, une merveilleuse occasion pour déjeuner ensemble...
Il nous faut fuir ! J’invente très vite un départ imminent chez les parents de ma femme.
- "Mais n’ayez pas d’inquiétude ; je vous laisse les clés chez des voisins, vous profiterez bien de la maison sans nous ...etc. ..etc. "
En transpirant cette histoire, je me demande bien où nous allons passer ce satané week-end .
Nadia pense alors tout naturellement à l’appart Niçois de notre ami Georges.Notre complice,lors de nos escapades récréatives .
- "Je l’appelle ...et on y est en deux heures"dit elle ,une lueur joyeuse dans les yeux.
- Mais ...et les enfants ? qui va garder les enfants ?
- On les emmène ! Ils vont adorer les plages de la côte d’Azur,et demain ils mangent des glaces en Italie : le bonheur ! "
Elle s’amuse devant mes gros yeux et ma bouche ouverte ...mais elle me rassure plus vite qu’un éclair .
- "Hors de question de voir Georges ;je récupère juste les clés chez l’épicier à coté et voilà."
Et voilà que nous sommes rapidement rendus dans l’antre de nos jeux libertins.En famille qui plus est...
L’appartement nous accueille avec une clim déjà réglée ,les volets ouverts ,un magnifique bouquet de fleurs posé sur la table.Dans une enveloppe,un petit mot pour nous souhaiter la bienvenue avec quatre "invits" pour un cinéma Cannois dès ce soir .Bravo l’artiste !
Mon épouse appelle le gentleman pour le remercier( d’un ton très neutre), tandis que je prépare les enfants et nous partons à la plage.
- "Bon,me dit Nadia,Georges est au mariage de sa nièce à Menton (d’où les fleurs ) ;il confirme son invisibilité pour ce Week-end ".(Qui sera donc tranquille...Pensais -je,à ce moment là .)

Seulement, la perspective "Monstres académie " suivit du "Mc Do" en famille ne semble pas enchanter mon épouse plus que ça.Etendue sur sa serviette ,elle joue avec son smartphone et m’avoue entre deux baignades qu’elle essaie de décider Georges pour le voir dans la soirée,même furtivement .
- "Il doit bien pouvoir quitter la réception une petite heure ...tu accepterais que je m’offre à lui ,seule, ce soir ?...tu gardes les enfants et moi,je vais me faire niquer,qu’en dis tu ?". Demande-t-elle le plus naturellement du monde.
- Hein ? ... je ne sais pas ,c’est excitant ... mais en même temps ...
- En même temps quoi ? tu es jaloux,c’est ça ?
- Un peu...comme d’habitude .Et puis une heure c’est court pour tirer un coup.
- Hum ?,nonnn ! ,ça suffit .Moi ça me fait mouiller rien que d’y penser.
- Et, comment fait-on ?
- On fait simple:Tu pars avec les enfants au ciné ,je reste.Il vient me chercher ,je vais boire un verre avec lui et...crac crac ! Juste un truc important ; je reviens avant vous . Et c’est tout.
- C’est tout ?
- Oui . ...Enfin, il devrait en rester un petit morceau pour toi quand même...qu’en dis tu ? ...Hé ?,...Mais, tu bande ma parole !"
- Oui. Bon il y a du monde là, lâche moi la queue.
- Oh,oh...Je sens que tu vas être d’accord ,toi !
- Mais tu n’a même pas de lingerie sexy ni d’escarpins à talons...
- T’inquiète pas j’ai tout ce qu’il faut ...où il faut ! regarde !
Effectivement, ses fesses sont magnifiques même sans atours et sa poitrine se gonfle déjà.Elle est objectivement très jolie et je dois vite retourner plonger dans l’eau fraiche pour soigner mon érection.

Vers 18h30 je me retire donc avec la marmaille.En embrassant ma femme qui bouquine,je chuchote à son oreille ;
- "Chérie,tu m’appellera aux moments les plus croustillants !
- D’accord,mon amour-pervers-à-moi-que-j’aime ."
Vers 19H30 ,je reçois un texto de Nadia :"je t’aime".je réponds la même chose.-J’envoie un sms à Georges pour lui dire que je lui confie ma femme et qu’il en prenne soin.
- Merci mon ami ,m’écrit -il.Elle est entre de très bonnes mains et je t’appelle quand c’est bien chaud,comme ça tu participes un peu,toi aussi...
Hélas,ce sera le dernier message que je recevrai de cette soirée,malgré mes efforts répétés pour savoir où ils en sont.
Au mc Do j’envoie un messages ,au ciné je m’absente de la salle et en lance d’autres... Encore et encore une fois le film terminé, mais je n’obtiens pas de réponse.
Il est presque 23 heures ,les gamins chahutent dans la voitures, Je roule lentement choisissant un itinéraire de retour qui longe des plages ...
Soudain,mon épouse m’appelle en gémissant, sans me laisser le temps de répondre.
- "C’est trop bon ...hummm,essaie de me donner encore une heure ! .clic."
Je la visualise facilement ,bien occupée dans des jeux torrides malgré le bruit des deux gamins qui s’amusent bien ,eux aussi. ...Alors,pour le plaisir de toute la famille, je décide de m’arrêter dans une petite paillote au bord de la mer...
Boissons sucrées et chasse au crabes nocturne ; les enfants n’en reviennent pas.
- "Quelle super soirée, papa t’es trop sympa !"
- "Tu crois pas si bien dire ,ma chérie."
Nouvel SMS :
- "Je suis rentrée. Viens vite ."
Les gosses sont crevés,hop : au lit .
En embrassant sa mère qui le borde, mon fils s’étonne :
- "oh ! pourquoi t’es si maquillée ? t’es jolie ...bonne nuit maman ".

Nadia me rejoint vite dans la chambre ,défait ses cheveux ,retire son pyjama pour apparaitre en bas Dim-up ,string fendu et SG en cuir minimaliste ! Elle enfile des mules transparentes que je ne lui connaissais pas,les talons en sont vertigineux.Voilà Une métamorphose incroyablement vulgaire mais Hyper-sexy !
- "Whao,où as tu trouvé ça ? tu es super bandante !
- Humm ....cadeau... mon amour ...Lèche moi les seins...Vite !
.Elle s’allonge sur le dos et écarte ses jambes en compas Je m’exécute la léchant partout et en lui enfilant deux doigts vite trempés dans une chatte qui déborde littéralement .Ses seins ont un drôle de goût,sa peau sent très fort ! Un mélange de parfum,de sperme et de sueur envahit mes narines.-"Il a éjaculé partout ,sur tout mon corps ,d’une incroyable quantité et il a jouit deux fois ...je ne me suis pas essuyée , je savais que ça te plairai...Hmmmm c’est bon va y ,j’aime tes doigts ...Tu fais comme lui ,là...oui ....Hmmmm...Elle est en transe.
Pour l’exciter encore ,je la questionne sur sa soirée qu’elle me raconte en détail .

- "Mon amant est venu me chercher dans sa Jaguar décorée "mariage ;un rien kitch quand même...
Il porte alors un costume en lin clair avec chemise bleu-lavande,cravate et pochette de satin cuivrée.Incroyablement élégant.Il m’ouvre vite la portière,je m’engouffre dans la voiture, me cale dans le siège en cuir...On roule.
premier baiser et tripotage en règle ...Mais,peu à l’aise je le retiens ,lui expliquant que mon plaisir de le revoir est très fort mais que là, je ne suis pas super excitée et puis aussi,... sortir sans mon mari m’inquiète un peu...En plus, avec ma robe de plage on est pas vraiment "raccord ".
- "Le manque d’habitude surement ,c’est comme ton premier rendez vous avec un garçon"...me rassure t il,paternel .

En fin psychologue,Georges m’amène visiter un improbable sex-shop. Cet endroit glauque et surtout désert me laisse pourtant de marbre .Il insiste fortement pour m’ offrir ces talons trop hauts et la pire des lingerie en simili qu’on puisse imaginer ... Une robe mi-cuisse en vinyle noir terminera mon déguisement . J’accepte, pour lui faire plaisir... Et puis,après tout voilà un cadeau "rigolo" qui m’habillera pour nos soirées "spécial-cul"(comme tu dis).
Néanmoins, hors de question de faire les essayages dans cette boutique,au grand dam de mon "mécène"qui trépigne pourtant tel un enfant gâté.Je reste catégorique malgré ses supplications et celles du vendeur ,visiblement tout acquis à Georges.
Et même, je le refuse dans la voiture pendant que je ne m’y change pudiquement derrière ses vitres surteintées .
- ...?
- Ecoutes,je ne sais pas pourquoi,mais j’avais envie de le faire languir...Quand il ouvre enfin la portière ,ma métamorphose le laisse sans voix .
Mais pas sans idées,car retenir ses ardeurs décuplées par mon look de pin-up devient vraiment difficile.Impossible de décoller sa bouche et ses mains de mes nichons ou de mes cuisses !
Pour gagner du temps,je lui rappelle sa promesse faite,d’aller boire une coupe de champagne dans un lieu très"classe"dont il a le secret.
Nous voilà alors dans un bar de nuit ,sombre et élégant en contrebas d’une rue ,dans le centre profond de Nice...Le propriétaire nous accueille .Une ambiance chaleureuse mais un peu trop masculine à mon goût ,nous environne aussitôt .
Je fais sensation à son bras : Quatre ou cinq types se rincent les yeux sous ma robe ,dès ma descente, jusqu’au comptoir.Attirés par cette exhibition inespérée,ils ne nous quitteront plus .J’évite d’abord leurs regards pour ne pas rougir et je serre mon mentor .
Le cadre me plait bien avec ses décors néo-anglais de boiseries ,de cuir vieillis et de tapis rouges moélleux.Là, je dois avouer que je t’oublie complètement . A cet instant précis, j’ai juste une envie de baiser pas possible qui monte en moi ...
Ma tenue et ma différence d’âge avec Georges balayent toute équivoque ;me voilà devenue une de ces escort -girl ...ou plutôt une prostitué payée pour le plaisir de notre ami.Ce rôle me plait bien.
D’autant que les clients ,tous d’âges assez murs ,plaisantent lubriquement avec moi ,rassurés par mon accoutrement de pute.Ils sont sans vergogne et retiennent leurs mains très difficilement. Ils me complimentent sur mon physique et sont franchement "lourdingues",mais leurs propos m’excitent !
Georges règle avec de gros billets exhibant grossièrement les liasses de son portefeuille( en prévision de la jarretière de sa nièce-m’expliquera -t-il,plus tard ).Notre couple ressemble fort à un souteneur qui sort sa dernière recrue !
La serveuse ,très sexy aussi,me regarde d’un air entendu ,genre "bienvenue ma soeur" en remplissant nos coupes .
Mon cavalier ne se lasse pas de tripoter mes fesses en m’embrassant goulûment,sortant parfois ma langue devant un public de connaisseurs. Des mains inconnues tentent quelques balades... Celles de notre ami repousse mollement les plus entreprenantes...Moi,je me laisse faire comme la salope que je deviens.Submergée de désirs, j’apprécie toutes les carresses.Bientôt mes tétons pointent hors du S-gorge, distendant ma robe qui ,proche de ma peau,ne cache plus grand chose.
Elle remonte au dessus de la lisière des mes bas et dégage le blanc de mes cuisses,cibles de tous les regards.Georges me les écarte alors et retire mon string pour le plonger dans sa flute ! Ma moule bien épilée apparait clairement dans la lumière et provoque quelques exclamations d’admirateurs .
Georges tord ensuite son trophée ,suçant le champagne qui en dégouline de manière très cochonne .Enfin,Il remet en place doucement le vêtement mouillé ,pans écartés ,sous les applaudissements de nos voisins.Ma chatte ,brutalement rafraichie en devient du coup vraiment trempée,lisse et brillante sous l’aura tamisée du bar.
Les conversations deviennent vite complètement paillardes .Paradoxalement,je me sens de mieux en mieux .l’impression d’être en sécurité avec ces vieux gentlemen vicieux dont je suis l’attraction, l’emporte sur d’éventuelles craintes.Je suis si détendue que je me sens ouverte à tout ; un gang bang est alors tout à fait possible ,par exemple...tu sais ?
-  !!!.
Georges s’aperçoit de ce dérapage annoncé et m’entraine par la taille vers la sortie en saluant rapidement toute l’assistance ,du coup un peu frustrée...
Il me veut pour lui seul.Il me pousse sur la banquette arrière de sa Jaguar,me libère de ma robe,arrache mon soutient-gorge en me traitant de salope et m’ordonne de rester ainsi ,allongée sur le ventre,sans bouger.Je suis si excitée ,que je me caresse par dessous en léchant le cuir de la berline. Quelques minutes plus tard... La voiture s’arrête sur les hauteurs de Nice.Il ouvre la portière et me prend par derrière .Violemment ,sans un mot. Pendant qu’il me baise ,il répond à deux coup de fils ,sans aucun égard pour moi .(Mais j’entends ,du coup ,que son absence à la noce a été remarquée).
Bientôt ,je sens ses deux mains ressaisir franchement ma taille et il redouble d’énergie dans la pénétration.Ensuite,par je ne sais quel fantasme sadique ,il mêle à ses coups de bite ,une magistrale fessée.Heureusement, ces insupportables claques douloureuses et bruyantes cessent vite car il explose soudain ,incapable de se retenir davantage ...Il se trouve que mon cul ,bien rouge brule ardemment ,mais que je n’ai pas encore jouit.Il en semble désolé, mais je lui reproche surtout les douleurs postérieures pour m’assoir à ses cotés...
"tu pensera à moi ,cette semaine ,constate-il,finalement heureux de ses traces de doigts rouges sur mon cul"

La voiture redescend vers l’appart. Moi en sous vêtements ...lui,me doigtant machinalement, tout en parlant de choses sans importance.Je lui caresse le sexe à travers le pantalon .Puis je me contorsionne pour le mettre instinctivement dans ma bouche .Il grossit,hum...Je lèche ses grosses couilles telle une gentille petite femelle .Il apprécie tellement ce genre d’attention ! Moi aussi.
Quand il se gare devant l’immeuble ,je me glisse derrière ,m’allonge sur le dos et lui demande de me prendre encore. J’insiste en le provoquant avec des poses de salope en chaleur,car il "stresse"sur sa soirée de mariage et veut absolument y retourner.Il me baise finalement en missionnaire ,et ,là encore ,incapable de se retenir, il éjacule sur mon ventre qu’il tartine de son sperme .Il me caresse le clito pour provoquer mon orgasme... Ses deux doigts vont et viennent dans un bruit aquatique ;Il m’appelle sa petite chienne . Je lui lèche la bouche et le menton pour lui prouver ma soumission...je commence aimer tout ça .Malgré l’inconfort de la banquette arrière ,je sens franchement mon orgasme arriver...
Hélas,sa nièce le rappelle encore et son maudit téléphone nous fait cesser toute activité !
Frustrée,je me rhabille en râlant un peu mais il a l’air sincèrement désolé ,alors je ne me fâche pas trop...Je l’embrasse même une dernière fois en le remerciant pour cette soirée somme toute étonnante et lui souhaite une belle jarretière pour tout à l’heure.
Je file pour attendre sagement ma petite famille... Voilà,tu sais tout."

En me racontant sa virée ,Nadia jouit de façon assez brutale.En l’écoutant je prends moi même mon pied rapidement ...Sans aucun doute,davantage par son histoire ,d’ailleurs,que par la langoureuse gymnastique d’allers-retours dans sa chatte distendue et déjà bien remplie...

Le lendemain nous sommes à San-Rémo pour manger des glaces.
Je profite d’un éloignement des enfants pour parler encore avec ma femme de son aventure. Elle m’explique,entre autre,que de m’appeler lors des meilleurs moments les aurait peut-être gâchés et que de toute façon,elle ne pensait plus à moi mais juste à son plaisir...
De plus, si elle n’a pas vraiment joui avec Georges ce soir là ,l’expérience lui a plu. Aussi,elle a bien envie de renouveler ce genre de tête à tête ... (avec ma permission et mon aide...pour mon plaisir,bien sur ).
De son coté,Georges n’a cesser d’envoyer des textos à mon épouse pour s’excuser de son empressement,pensant ne pas avoir été à la hauteur .
Il le fut pourtant.

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription