Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Sur une plage de la costa brava - suite….

! Signaler un contenu abusif

Pour ceux et celles qui ont apprécié et m’ont demandé la suite….
Quelques jours plus tard je retrouvais ce couple sur la plage, toujours au même endroit.

Ils avaient l’habitude de s’installer au creux d’une dune, le pare vent coté mer pour les dissimuler des textiles voyeurs qui arpentent le rivage, monsieur dans son fauteuil sous son parasol et madame étendue sur sa grande serviette.

Assez rapidement madame su me faire comprendre que le soleil sur la peau, la caresse de la brise marine etc..enfin qu’un petit câlin serait le bien venu.

Je n’étais pas très chaud compte tenu du passage, des familles avec enfants qui pouvaient passer etc..
Elle se moqua de moi :
- "passer de l’huile solaire, ça ne pose pas de problème..!"
Elle me tendit le flacon et roula sur le ventre.
Un homme seulement vêtu d’un short rouge s’installa derrière, en haut de la dune. Assurément il était la pour se rincer l’oeil et en profitait largement.
- "on est observé"
Elle soulève la tête et la laisse retomber
- "pas mon type… !"

Je lui étale une bonne quantité d’huile sur les reins le dos et les épaules, puis passe aux jambes pour finir par les fesses ; ma main s’insinue entre ses deux fesses et mon doigt plein d’huile va doucement visiter son petit trou, ce qu’elle semble apprécier.

Le voyeur a quitté sur short rouge et arbore une belle érection qu’il exhibe allègrement, il ne tient plus en place, assis à genoux, dressé sur les genoux, debout…
- "du calme, il nous sert de guetteur, il sera le premier à se rehabiller s’il vient quelqu’un, tu peux continuer tranquille…" me dit elle.

Demi tour : j’étale maintenant l’huile sur son ventre et monte vers la poitrine ; ses seins fermes luisent au soleil et j’aime voir ses aréoles se friper et ses tétons se dresser sous mes caresses. Ses cuisses se sont largement ouvertes et j’attaque maintenant les membres inférieurs.

Je lui masse longuement l’intérieur des cuisses effleurant à chaque passage son intimité, puis après avoir repris de l’huile enduit généreusement sa vulve ouverte et déjà toute mouillée.

Mes doigts visitent le moindre replis de son anatomie ; ma deuxième main a rejoint la première et s’affaire à l’entrée de son vagin tandis que la première se concentre sur un clitoris particulièrement turgescent. Quelques instants plus tard elle se lâche dans une série de soupirs et de spasmes libérateurs…

Le voyeur mal placé pour bien voir, n’y tenant plus, a sollicité la veuve poignet : on se soulage comme on peut…monsieur dans son fauteuil continuait à jouer avec un membre désespérément flacide.

Satisfaite, madame se redresse et s’approche de moi.
- "a toi maintenant "….elle me renverse et s’approche pour me sucer
- "pas ici, je suis pas tranquille"

Elle sourit se moque de moi et de ma trouille, et se met à me masturber doucement. l’huile et sa main experte ne tardèrent pas à obtenir le meilleur de moi même et à mon tour je m’abandonne sous l’œil avisé de monsieur qui jouit par intérim.

Le voyeur, probablement frustré, avait disparu
- " Allez, on va se baigner… ! " lança madame
- " Et sur tout le reste…. je vais attraper des coups de soleil…"

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription