Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

SUR UNE PLAGE DE LA COSTA BRAVA...

! Signaler un contenu abusif

je tentais d’aller me baigner sur une plage naturiste de la costa brava, entré dans l’eau jusqu’aux fesses, j’hésitais à poursuivre la trouvant un peu trop froide pour moi…
A une vingtaine de mètres, un couple, la soixantaine passée, ramassait des coquillages en bord de rivage. Madame se rapprochait de moi et passait, une fois, deux fois derrière moi ; à la troisième fois, j’entendis "courage elle est bonne, une fois qu’on est dedans !"
Et la conversation s’instala : en quelques minutes, après les échanges sur la température de l’eau et ce qu’elle ramassait, Madame se mit à me raconter sa vie ; intarissable en quelques minutes dans un flot incessant de paroles je sus tout d’elle et de leur couple, des raisons de leur séjour aux opérations du mari en passant par leur problème de rideaux et de canapé…
Ni Monsieur ni moi n’avions pu en placer une !
"on a du café dans le thermos, ça vous tente ?"
Pourquoi pas ; je récupère ma serviette et les rejoins sous leur parasol. Monsieur s’est ré-installé dans son fauteuil et elle allongée sur sa serviette.
Elle ne dissimule rien de son intimité et à même plutôt tendance à l’exhibitionnisme, ce qui ne me laissa pas indifférent
La conversation se poursuit sur les habitués de la plage, naturistes et voyeurs.
"Nous sommes voisins, venez prendre l’apéro ce soir, on vous attend, 19h.."
19heures : je sonne à la porte de la villa. La porte s’ouvre et j’ai la surprise de les trouver tous les deux aussi nus que sur la plage : "ici pas de vis à vis, on vit natu ; tu peux te mettre à l’aise…" juste un Tshirt et un pantalon à enlever et je les rejoins dans le salon.
Monsieur est enfoncé dans un fauteuil et moi sur le canapé. Madame toujours aussi intarissable sert les boisons et vient s’assoir à coté de moi. Tout en continuant à parler, elle met sa main sur ma cuisse ce qui déclenche chez moi "une émotion" que tout le monde à remarqué. "C’est le porto qui te fais cet effet ?" dit elle en regardant mon sexe
"Pas vraiment mais plutôt ta main sur ma cuisse"
Sans rien dire, elle pose son verre et saisi mon sexe qu’elle commence à masturber lentement. elle se laisse glisser au sol, m’écarte les jambes et engloutit mon gland devenu turgescent. Je regarde Monsieur qui sourit et lève son verre en signe d’acquiescement.
C’est parti un peu vite et je décide de reprendre la main ; je la repousse doucement et l’invite à s’allonger sur le canapé : ma main remonte entre ses cuisses qu’elle écarte sans résistance puis mes doigts vont visiter son intimité : elle mouille un maximum et commence à soupirer sous mes caresses. Ma langue prend le relai et va de l’entrée de son vagin à son clitoris, en aspirant au passage ses petites lèvres ce qu’elle semble apprécier. D’une main je caresse ses seins superbes et encore très fermes pour une femme de cet âge.
Mon nez est enfoui dans sa toison assez dense et qui sent le monoï ce qui n’est pas désagréable.
Je me redresse, lui soulève une jambe et me rapproche pour la pénétrer ; mon sexe entre sans difficulté dans son entre parfaitement lubrifiée.
"attend pas comme ça"
elle se dégage et m’invite à m’assoir sur le canapé, puis, face à face, elle me chevauche
s’empalant aussi profondément que possible sur mon dard tendu au maximum
quelques instants plus tard nous explosons ensemble dans une étreinte très agitée
Monsieur toujours le sourire aux lèvres, lève à nouveau son verre…à votre santé
quelle soirée !

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription