Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de personnes candaulistes >

Escalade : suite

! Signaler un contenu abusif

Alain est resté dormir a la maison. Mais il n a pas partager notre couche. Il a sentit que nous désirions nous retrouver tous les deux. Nous avons refait l’amour. Martine était déchaînée, moi je bandais comme un fou de pénétrer son sexe encore plein de sperme qu’un autre y avait déversé.
Le matin, j ai préparé le café laissant ma femme flâner au lit. Alain m’a rejoint. Tout comme moi il n’avait pas pris la peine de se vêtir. il m’a fait quelques allusions concernant le bruit que nous avions fait hier soir. Il m’a confié qu’il avait eu envie de nous rejoindre et que d’entendre gémir Martine l’avait fait bander.

Il ne cessait de me vanter ma femme ; la douceur de sa peau, la chaleur de sa bouche. Sa façon d’ouvrir les cuisses pour offrir sa chatte a ses doigts, sa bouche, son sexe. Le pire c’est que cela m’excitait. Me faisait bander.
Il m’a demandé :
- " J’ai très envie de lui apporter le café au lit, je peux ? " Ma queue a bondi.
Quand il s’est dirigé vers notre chambre dans une forme olympique. J’étais scotché sur ma chaise. De nouveau mille questions m’assaillent et ce désir mêler a la jalousie qui me fait bander comme cela n’est pas permit.

Lentement je me lève et m’approche de notre chambre. À peine quelque pas que des gémissements me parviennent. La porte ouverte je découvre ma femme sur Alain. Elle le suce lui, il lui ouvre la chatte pour mieux la lécher et la doigter.

Je me branle devant ce magnifique spectacle de ma femme en plain 69 avec Alain. Sa chatte déjà ouverte et luisante de mouille témoigne déjà de son plaisir. Les mains d’Alain volent vers la tète de ma femme la freinent. La retiennent.
- " Arrêtes ! Arrêtes je n’en peut plus "
Elle a légèrement insisté. Il s’est tendu et a déversé son plaisir dans la bouche de ma femme. Martine a relevée la tète m’a regarde en ouvrant la bouche, a sortie la langue celle-ci était napée du sperme d’Alain.

Elle a déglutit avant de me demander de la prendre. Je me suis rue en elle pendant qu’Alain l’ouvrait et continuait a la lécher. Je n’ai guère résisté, me suis vidé dans sa chatte Martine a criée son plaisir d’être à la fois léchée et remplie de sperme en même temps.

Nous avons passes la journée a faire l’amour. Alain profitait du moindre instant que javais “le dos tourne” pour peloter, doigter, Martine. Ma femme s’offrait avec plaisir et sans pudeur a l’un ou a l’autre.

Apres le départ d’Alain nous en avons longuement causer et nous avons trouvé cette première expérience géniale. Nous faisions l’amour avec une vigueur accrue chaque fois que nous en reparlions. D’ailleurs nous nous sommes revus tous les trois plusieurs fois, toujours avec autant de plaisir.

Un jour en rentrant a la maison j’ai trouvé ma femme dans une petite robe d’été. Elle avait l’air un peu gênée ? Mais lorsque je l’ai sentie nue sous sa robe l’excitation a tout effacée. Mes mains courraient sur et sous sa robe. Pour atteindre sa chatte que j’ai trouvé trempée.

Je bandais comme un fou. On s’est retrouvés sur le divan. J’ai ouvert sa robe elle écartait les cuisses. Ma tête est descendu vers sa chatte. Mes doigts découvraient son bouton d’amour qui pointait ses lèvres déjà ouvertes ne retenaient pas la mouille qui s’en échappait. Un énorme doute m’a assaillit mais m’a fait durcir encore plus. Surtout quand elle m’a légèrement empêcher de la lécher.
- " Humm ! Ma chérie tu es délicieuse. Et si excitée. Oh ta chatte est toute rouge. Tu t’es encore godée ? ".
- " Non je ne me suis pas godée, ne me suis même pas encore lavée. Ohh oui lèche moi bien, rentre bien ta langue. Ça m’excite trop que tu me lèche ainsi ".
- " Qu’est-ce que tu as fait ??? "
- " Alain est passé boire le café. Il a essayé de me peloter ".
- " Pas seulement essayé, on dirait ! tu es trempée !. Tu as cédé mon amour ?
- " Oui il m’a baisée ".
- " Le salop il en a profité ! "
- " C’est son jus mêlé à ma mouille que tu lèche. J’ai honte mais suis si excitée. C’est la première fois que je baise sans toi. Cela m’a gênée au début mais ça m’a beaucoup plut. Tu ne m’en veut pas ? "
- " Comment je pourrais t’en vouloir mon amour ? Au contraire. Tu as prit ton pied et moi ça m’excite d’avoir une femme qui devient “salope”. C’est trop bon. J’espère même que tu recommenceras. J’adore avoir ta chatte ouverte et remplie "
- " Oh oui ! N’en doute pas "

De ce jour Alain est devenu l’amant de ma femme que ce soit en ma présence ou sans moi. De plus lui aussi était très coquin et plein d’idées.

Si vous le souhaitez je vous raconterais comment Martine m’a relatée cette première visite d’Alain.
cplhtl43@hotmail.fr

1 Commentaire

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription