Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Son premier black en club.

! Signaler un contenu abusif

Notre 3ème soirée, mai 2000, les Chandelles.

Notre troisième sortie, un samedi, un mois plus tard, fut beaucoup plus émouvante encore.

Suivant le même rituel que les fois précédentes, après avoir pris un verre, nous sommes allés dans notre petit salon, il était encore de bonne heure et il y avait peu de monde.
Après avoir échangé quelques caresses, nous décidions d’aller voir les autres recoins. Nous nous sommes installés dans un autre salon, sur une banquette adossée à une large grille donnant sur le couloir.
Commençant à caresser Marie impudiquement comme d’habitude, un couple qui nous regardait au travers de la grille se décida à lui caresser la poitrine puis à faire descendre sa robe pour la dénuder. Constatant qu’ils étaient bienvenus, ils firent le tour de la grille pour nous rejoindre
Alors que l’homme alla directement caresser la chatte de Marie, sa femme vint s’allonger près d’elle, l’embrassa à pleine bouche et continua à la déshabiller et à lui caresser les seins et le reste du corps.
Se mettant à l’aise comme nous l’étions, lui sortait son sexe pour se caresser, et elle dévoilait sa jolie chatte. Alors qu’il entreprenait de lécher ma femme, lui ouvrant bien les jambes, sa compagne entraîna la main de Marie entre ses jambes pour l’appliquer sur sa chatte charnue. Marie se laissa aller à un nouveau genre de caresses pour elle et semblait y prendre goût. Je l’accompagnais dans ces préliminaires et nous mélangions nos doigts dans l’intimité moite de notre partenaire.
Ensuite, échangeant de places avec son mari, elle se mit à lécher la chatte de Marie laquelle portait toute son attention au sexe dressé qui s’offrait à elle. Elle le touchait un peu puis se mit à le sucer.
Ayant profité au maximum de ces caresses, nous avons reformé les couples naturels et je pénétrais énergiquement Marie par derrière. Pendant ce temps, un autre couple, apparemment très réservé, s’installait de l’autre coté de nous.
Cette fois nous prenions l’initiative, je caressais doucement les seins et le sexe de la femme, consentante mais timide, tout en continuant à baiser Marie et en la dirigeant vers la queue bien bandée de l’homme qu’elle se mit à sucer avec délice d’autant que notre partenaire était très bien pourvu.
Nous adorons cette position, Marie y est à son aise. Elle adore vraiment se faire baiser et sucer en même temps. Après quelques minutes, je proposais, comme en échange, la croupe de Marie à mon voisin qui déclinait gentiment l’invitation me faisant comprendre que son épouse ne souhaitait pas sortir du couple pour cette soirée.
En rythme, et de concert, nous poursuivions longuement jusqu’à l’arrivée du plaisir que nous prenions presque en même temps.
Marie était ravie et je l’étais également, mais, sans que nous le sachions, la soirée nous réservait d’autres surprises et le meilleur restait à venir.

Devinez ! Nous sommes allez reprendre des forces autour d’un verre, puis nous avons dansé quelques slows. Un peu plus tard dans la soirée, des filles se sont complètement déshabillées sur la piste en dansant, c’était très agréable et cela créait un climat très érotique.
Il y avait plus de monde qu’en début de soirée. A un moment nous avons aperçu un couple dont lui était un beau noir très costaud.
Instantanément nous avons flashé, c’est le fantasme favori de Marie ; se faire prendre par un bel étalon noir bien pourvu.
Les voyant se diriger vers les salons, nous les avons suivis.
Alors qu’ils étaient debout devant une banquette déjà en train de s’embrasser, j’entraînais Marie sur la banquette, juste devant eux.
Les choses ont évoluées très rapidement. Ils se caressaient mutuellement et nous en faisions autant. Puis elle sortit son sexe de son pantalon, il bandait fortement et avait une queue énorme. J’ai eu peu à faire pour diriger la main de Marie vers ce membre démesuré. Elle l’attrapa avec envie, presque voracité, puis le mis dans sa bouche presque aussitôt. Elle était vraiment superbe avec cette grosse bite très noire dans la bouche. D’une main elle continuait à me caresser puis, rapidement, se concentra pleinement à lui.
D’un seul coup, Marie se releva puis se tourna et se pencha en avant pour lui offrir sa croupe. Elle me regardait comme pour me faire comprendre qu’elle ne pouvait résister à cette envie folle. Très excité, je sortais un préservatif et le tendais à Joachim. (Nous apprenions son prénom plus tard) Il me regarda, puis avec une agilité remarquable enfila la protection.
Doucement, il dirigea sa queue vers la chatte de Marie qui était complètement inondée comme je ne l’avais jamais vue, si bien qu’il la pénétra facilement malgré la grosseur de son membre.
Elle était comme hypnotisée par ce qu’elle subissait, moi par ce que je voyais.
C’était superbe, voir ce beau noir baiser ma femme me faisait bander comme un fou. Le contraste de leurs peaux en ajoutait à l’excitation, et surtout la taille de cette bite immense qui se plantait constamment et fermement au plus profond de l’intimité de ma femme…Splendide.
Mon épouse poussait des cris ininterrompus de plaisir au rythme des coups de boutoir que lui assenait Joachim en lui tenant solidement les fesses. Tout le monde les regardait. A ce moment précis, elle était la vedette du salon.
Après un long moment à un rythme vif et régulier, Marie et son compagnon explosaient littéralement de plaisir dans une jouissance forte et longue, interminable.
Alors qu’elle reprenait ses esprits, elle m’embrassait comme pour me remercier, puis, m’offrait sa croupe à mon tour. Je la prenais presque violemment dans la même position, sa chatte était très chaude et très dilatée, et, alors que Joachim allait rejoindre sa compagne, je le retenais en lui disant que Marie allait le sucer encore. Après m’avoir dit qu’elle lui avait vidé les couilles, il s’allongeait sur le dos juste devant elle. Elle l’engloutit de nouveau dans sa bouche pendant que je la baisais, ne mettant que peu de temps à le faire bander à nouveau.
J’allais et venais en elle le plus longtemps possible, rythmant, ainsi, les mouvements de sa bouche autour de cette belle queue noire, et l’entraînant dans une série de gémissements étouffés de plaisir.
Notre jouissance fut très forte.
Après avoir échangé présentations et remerciements, Marie et moi sommes retournés au bar, épuisés mais comblés.
Comme les fois précédentes, nous sommes rentrés chez nous et avons refait l’amour comme des fous. Tout doucement elle m’a dit merci.

Depuis nous avons fait d’autres sorties toutes aussi excitantes.

Frenchcokin

1 Commentaire

  • Wahou. Votre 4ème récit est encore plus perturbant. La restitution des faits est très prenante et excitante à imaginer, la scène absolument fabuleuse. Cela tenterait beaucoup ma femme également. Merci d’avoir pris le temps de nous raconter vos histoires !

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription