Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de partenaires de candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

Son envie

! Signaler un contenu abusif

L’aventure sur la plage, déterminante pour moi, m’a fait comprendre que mon homme aimait me voir prise par un inconnu ; le soir venu, un long dialogue entre nous deux ; moi pour essayer de comprendre, tout en lui avouant que j’y avais pris du plaisir ; j’avais encore du mal à m’expliquer comment mon mari qui m’aimait profondément d’après lui, acceptait qu’un autre sexe me possède.

Pour lui, son désir était de me faire découvrir le plus de plaisir possible, peut-être pour rattraper le passé ; pourtant, avec lui je n’ai jamais manqué de sexe, bien au contraire ; il m’a possédé partout, très performant, nous faisions l’amour très souvent ; mais ce soir-là, son excitation était évidente, ce qu’il expliquait par le fait qu’il m’avait vu jouir.

Petit à petit il a su me convertir à ces envies, nous avons été plusieurs fois dans des clubs ou des saunas libertins, où devant lui je me faisais prendre, mes cris de jouissance le rendaient heureux.

Si parfois il participait, il lui arrivait de n’être que spectateur, me laissant livrée au sexe qui me remplissait de plaisir ; mais c’était toujours lui, avec mon accord qui mettait en place les scénarios ; son plus grand désir : que ce soit moi qui demande, qui provoque ; pour lui ce serait la preuve que j’avais fait le chemin vers la liberté qu’il souhaitait pour moi.

Je devais attendre une amie, dans un bar de La rochelle, pour faire des emplettes, jean étant resté à la maison. Un problème de famille a annulé sa venue et un peu dépitée, je venais de sorti du bar quand une homme la trentaine m’a abordé pour me demander une adresse ; explication, ouverture de waze pour mieux lui expliquer ; finalement, après ses remerciements, il me propose de prendre un café.

Ce n’est pas mon habitude, mais pour une fois j’accepte, discussion banale, mais bizarrement une idée me vient à l’esprit : jean a envie que je me lâche et qu’enfin j’ose m’offrir, seule à un inconnu.

C’est un bel homme, jeune (environ 35 ans ), courtois et plein d’humour ; pas un signe de drague et c’est moi qui provoque : je suis en robe s’ouvrant par devant, assez déboutonnée vers le bas et en croissant et décroissant mes jambes, elle remonte et s’ouvre un peu plus ; il doit pouvoir découvrir le haut de mes bas ; son regard le confirme, mais il ne bouge pas ; je lui propose alors de lui montrer le chemin ; un peu étonné, il accepte et nous nous dirigeons vers l’adresse ; à coté se tient un hôtel, et quand il me tend la main pour me remercier, il se penche et me fait une bise sur le coin des lèvres ; l’hotel nous attend.

Un message à jean pour qu’il ne s’inquiète pas et je me retrouve entre les bras d’un homme ; moment de panique malgré tout car je réalise que cette fois je vais faire mon homme cocu, certes ce qu’il espère, mais cette fois sans qu’il le sache.

La porte refermée, il m’a plaqué contre le mur et sa bouche s’est posée sur mes lèvres ; en général, je n’accepte jamais que l’on m’embrasse, c’est réservé à mon homme, mais ce soir, j’allais aller jusqu’au bout : être sa maitresse jusqu’au bout : sa langue s’est infiltrée entre mes lèvres et c’est un vrai baiser que je lui ai rendu, long, jouant moi aussi avec sa langue ; rapidement ma robe est tombée à mes pieds, dévoilant ainsi ma poitrine, juste portée par un soutien sein, laissant mes pointes très apparentes, mes bas noirs, et sans doute une surprise pour lui , l’absence de string, désir de mon homme de me savoir ainsi très dispose.

Sa bouche a quitté mes lèvres pour téter mes pointes, alors que ses mains s‘attaquaient à mon petit capuchon ; le désir était en moi, et dans un souffle , je lui ai dit en m’allongeant sur le lit :
- " prend moi maintenant "
En se débarrassant de ses vêtements en un éclair, il m’a possédé, puissamment , sans ménagement , accrochée à ses épaules, je me suis offerte, écartant mes jambes le plus possible pour mieux sentir , au fond de moi, son sexe qui me laminait ; ma jouissance est arrivée très vite, autant par sa possession que dans ma tête : je venais de réaliser un désir de jean, le faire « cocu » ( je n’aime pas ce mot) sans sa présence, me livrer à un homme sans qu’il le sache, jouir sous sa domination, rien que pour moi.

Performant, il l’était et à plusieurs reprises, il m’a fait jouir, attendant toujours ma jouissance pour se rependre sur mes seins, mon corps et moi qui n’avait jamais accepté cela, sur mon visage.

Quand il m’a demandé de rester avec lui la nuit, voulant aller jusqu’au bout de ses envies, j’ai envoyé un message à jean « ne t’inquiète pas, je ne rentre pas ce soir « à son tour, il allait être très excité, mais il devra attendre demain.

Nous avons été au restaurant, comme deux amoureux ; mon chevalier d’’un soir, courtois, se comportant avec mon accord, comme mon homme, flirtant ouvertement. Je dois reconnaître que la nuit fut torride, les étreintes passionnées ; fidèle aux envies de Jean, je me suis offerte sans restriction, sans hésitation ; la nuit nous a appartenu et c’est fourbue que je suis rentrée à la maison, attendue, désirée, offerte pour celui que j’aimais passionnément : mon homme.

15 Commentaires

  • Braco Belize79
    Je suis un mari candauliste et j’adore savoir ma compagne jouir avec une autre, surtout quand elle est toute seule avec lui.
    Je dirais même que c’est ce qui me fait le plus jouir.
    Ma compagne l’a fait plusieurs fois avec le même homme, elle lui a même promis de ne plus se faire pénétrer par moi et elle tient sa promesse. Aussi bizarre que cela puisse vous paraître, ça me fait vraiment beaucoup jouir. Parfois, ils acceptent de le faire devant moi, (rarement), et j’en profite pour filmer ces doux moments de jouissance. Je me délecte infiniment en regardant ces jolies vidéos.
    Continuez, jouissez, prenez du plaisir avec d’autres.
    Plus ma compagne jouit avec son amant, plus cela m’excite et plus je jouis en me masturbant en pensant à eux...

  • Chère Nicole,

    Une nouvelle fois, je vous remercie pour vos participations, vous prenez le temps des mots, des situations et des émotions : un nectar.
    Merci pour ces contes décrits par le menu.

    Je souhaite aussi vous remercier pour votre existence : votre sensualité, votre esprit est d’un ravissement rassurant. Des créatures comme vous existent.
    Vous avez raison : prenez ce plaisir.

    Pour un instant, j’étais dans ce bar à La Rochelle avec vous. C’était Divin.

    Merci encore et s’il vous plaît ma chère, continuez de nous écrire et continuez d’etre vous-même.

  • Désolé je me suis référé aux commentaire ou il est écrit que vous aimeriez qu’il ne soit pas au courant de votre aventure

  • Bonjour candaucandau
    Je crois que vous avez oublié de lire mes dernières lignes. Mon mari a été au courant aussitôt mon retour, comme à chaque fois que nous jouons separement. Je ne pense pas que cela contarie le principe du cansaulisme

  • Bonjour candaucandau je crois que tu n’as pas lu les dernières lignes, j’ai raconte mon aventure à jean des mon retour, comme c’est le cas quand nous jouons separement

  • BELIZE79 C’est pas très sympa de garder pour vous ce plaisir . Si ma femme aurait ce genre de réaction , je pense que ça me ferait très mal , je considérerai cela comme une tromperie et ça remettrait en question notre vie de couple candauliste . Mais ça c’est mon point de vue , je sais pas pour vous messieurs , si ça vous plaît de savoir que Madame ne se confie pas a vous ?

  • Hummmm voilà qui est très intéressant et sans doute en réalité le summum (paradoxal) pour le mari candauliste : quand le virus du désir est totalement passé à la femme, qui ne le fait plus seulement pour son mari, mais pour son réel plaisir à elle, rien qu’à elle !!
    Dire que vous voulez provoquer ce genre de situation est terriblement délicieux !!!

  • Re nicole merci pour ton encouragement et je te promets de le faire savoir selon les encouragements par vos messages bises à tous

  • Alors dans ce cas n’hésite pas ou n’hésite plus BELIZE, nos mari candaulistes sont fait ainsi, ils acceptent qu’on jouisse d’abord pour nous pour notre plaisirs, alors donnons nous ces plaisirs, donne toi ce plaisirs au risque d’être traitée de salope, mais ne le somme nous pas un peu " cette salope " Nicole

  • Merci nicole de ton avis. S’il est vrai que j’adore mon homme et que je lui offre souvent le plaisir de me voir ou de me savoir avec un autre homme, depuis cette aventure, j’ai très envie de le faire aussi parfois seulement pour moi’ par pur plaisir perso. Je sais que si l’occasion se représente, je le ferai
    Et même éventuellement je le provoquerais, c’était trop bon

  • Bonjour,
    Jouir pour soi et rien que pour soi et son amant du moment sans que son mari ne soi au courant. C’est un terrible phantasme que peu de femmes de candaulistes osent vraiment franchir. Mais cela n’empêche que malgré tout (c’est mon cas) je joui d’abord pour moi et pour mon amant, avant de penser a mon mari. Comme je sais que de toutes façon il sera d’accord, alors oui je sais que je peux me lâcher en pensant d’abord et souvent rien qu’a moi. Avoir envie de revivre cela ? mais oui je le conseille a vous toutes car oui vos maris candaulistes aiment cela. Nicole

  • Bonjour delca
    Vous avez raison j’ai en effet envie de revivre l’expérience, rien que pour mon plaisir (et celui de mon amant bien sur)
    Même si je ne renie pas les jeux avec mon mari’ j’ai très envie de m’ofira un homme sans intervention ’ sans le prévenir et même sans lui dire ensuite rien que pourmoi

  • Bonjour Sdelda
    Vous avez sans doute raison car j’ai pris un nouveau plaisir, celui de jouir pour moi et seulement pour moi (et mon amant du jour)
    J ai en effet envie de renouveler l’expérience sans le dire de mon homme et même sans lui dire ensuite. Rien que ma jouissance

  • Beau récit, et belle retranscription de la montée du désir. Ce jour là, il a perdu le nord et trouvé un bien gentil guide.

  • Superbe !
    Petite question : au final, vous dîtes avoir joui plusieurs fois. Physiquement ok, mais mentalement, avez-vous aimé l’expérience, pensez-vous que vous aller y prendre goût, au delà même des désirs de votre mari ?
    En d’autres termes, le feriez-vous pour vous aussi à l’avenir ? Par pur plaisir ...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription