Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

SMS

! Signaler un contenu abusif

"Regarde mon chéri le SMS que Yannick vient de m’envoyer".

François prend le téléphone qu’AnneLise lui tend et le lit à voix haute :

"Je suis dans ta rue avec un pote qui ne me croit pas quand je lui dis que tu es une salope à blacks à disposition. On va passer vite fait te mettre et nous vider les couilles. Tiens toi prête, préviens ton homme, on arrive dans 5 minutes."

"Hum, directe, ça te tente ? Tu as répondu ?" demande François
"Oui, toujours excitée et prête pour ce genre de plan inprévu... et non, je n’ai pas répondu, j’attendais que tu me donnes ton accord. Mais j’ai bien envie... S’il te plait."
"Pas de souci mon coeur, tu sais combien j’aime te voir te faire mettre par d’autres, en particulier Yannick et ses potes... De toutes façons, il ne te demande pas la permission, il te dit qu’il vient... On ne refuse pas la visite d’un ami. Demande lui s’il a des instructions particulières. Dis lui que je ne suis pas encore rentré du travail, que j’arriverai sans doute plus tard dans le feu de l’action. Je vais installer ton portable avec la web cam sur la cheminée dans le salon, et je pourrai mater la situation de la pièce du fond sur mon portable. Je ferai semblant d’arriver plus tard."
"Hum... c’est excitant de me faire baiser, et de savoir que tu nous mattes... Ok, je lui fais un SMS."

Avant le l’envoyer elle lui montre :
" François rentre dans un petit moment, mais pas de problème tu es toujours le bienvenu, tu peux monter avec ton copain, je t’ouvrirai en bas, et la porte de l’appartement n’est pas fermée à clef. Des instructions ou une position particulière que dois prendre ta salope à blacks ? j’espère que vous arrivez avec des bites bien dures, et des couilles bien pleines."

Il sourit et elle l’envoye.
La réponse ne se fait pas attendre.
"Parfait, t’inquiète, on est gonflé à bloc. Tenue : talons aiguille, bas, robe courte. Position : tiens toi prête debout, jambes légèrement écartées, appuyée sur le dossier du canapé face à la fenêtre, et un bandeau sur les yeux... Ta culotte descendue sur tes genoux, on n’a pas trop le temps, on passe pour un coup rapide."

AnneLise fonce vers la chambre, se préparer sommairement, pendant que François prépare la web cam. Elle pose les préservatifs sur la table près du canapé, ainsi qu’un plug anal et le flacon de lubrifiant au cas ou ils voudraient la sodomiser sans trop prendre le temps de la préparer. L’idée même que dans quelques minutes, Yannick et son copain vont entrer dans l’appartement pour s’occuper d’elle l’excite déjà énormément.

François finit l’installation et après lui avoir décoché un baiser la laisse dans le salon en lui disant :
"Excite les biens ces deux étalons... si son copain est aussi bien monté que lui, ça va être ta fête mon amour... j’aime quand tu joues la salope qui allume les mecs et leur signifie que tu es prête à être baiser." dit il en regardant sa tenue sexy.

Au même moment, la sonnette retentit. AnneLise se dirige vers l’interphone et sans même demander qui est ce, actionne le bouton qui ouvre la porte de la rue... Elle va se positionner comme on le lui a demandé... debout, les jambes légèrement écartées, appuyée sur le dossier du canapé. Elle entend la lourde porte de la rue qui se referme, puis des pas qui montent dans l’escalier... la porte s’ouvre doucement, Yannick et son copain entrent dans l’appartement et puis dans le salon. Ils s’arrêtent là devant le spectacle qui leur est offert.

"Vise un peu cette coquine qui nous attend... elle a déjà sa culotte baissée pour être prise. Qu’est ce que je t’avais dit ?"
"Putain, j’en reviens pas, c’est excellent comme plan, pas la peine d’aller se payer une fille dans la rue ou de dragger en boite... un SMS à cette chaudasse et tu niques."
"Exactement, et si tu la baises bien, elle te filera aussi son numéro, j’en suis sure. Ca fait plusieurs fois que je viens, et c’est toujours pareil, quand j’ai une petite envie, un SMS et je monte la mettre... Toujours prête, comme les scouts."
“Et son copain, qu’est ce qu’il en dit ? Il n’est pas jaloux ?"
"Non, ça lui plait, il participe aussi, tu vas voir. Allez, c’est pas tout, ne faisons pas attendre cette coquine. Son mec va bientôt arriver, on va la lui préparer... Après nous, il n’aura pas besoin de mettre de vaseline pour l’enfiler... On va la lui ouvrir."

Ils s’approchent d’elle, et admirent leur belle salope qui balance doucement son derrière devant eux. En effet, c’est son cul qui immédiatement les capte. Il le caresse et ne tardent pas à relever la robe pour l’admirer en entier.

"Ouah ce cul, hummm il doit être bon à enfiler..."
"Excellent... il est divin, et elle prend aussi bien dans son petit trou. Tu vas voir."

Les mains de l’un et l’autre le caressent et le malaxent de plus en plus fort, d’autres mains se promènent sur ses seins qui ne tardent pas être libérés du haut de sa robe. AnneLise commence à gémir de plaisir sous les caresses. François suit la scène sur son écran à l’autre bout de l’appartement, et se réjouie de voir nos deux compères se déshabiller tout en la caressant. Chacun d’eux est maintenant nu, et leur superbe sexes bien entretenus sont déjà au garde à vous (ou plutôt garde à elle). Celui de Yannick gros et épais, son copain a un sexe plus long et plus fin... De quoi faire varier les plaisir pense François.

Les caresses se font plus insidieuses, et les longs doigts noirs viennent maintenant se glisser entre ses jambes, les lèvres de son sexe déjà humide, mais aussi entre ses fesses qu’ils tiennent écartées.

"Regarde moi ce cul" dit Yannick qui lui écarte bien les fesses pour bien montrer à son acolyte la chatte et l’anus d’AnneLise.
"Hum... cette chatte bien lisse et déjà entrouverte... elle n’attend qu’une bite... et son petit trou plus sombre et bien serré, j’ai hâte de l’enfiler."

"Remy, va te faire sucer face à elle, et tiens moi ses fesses écartées que je lui lèche le cul et la chatte."

AnneLise sent l’homme qui s’assied sur le dossier du canapé face à elle et des mains qui saisissent sa tête et la guide vers son sexe droit. Sans le voir, elle le prend en bouche... Elle le découvre, il est déjà décalotté, le gland épais l’homme tient fermement sa tête et lui imprime un mouvement de va et vient sur sa queue. Elle le branle aussi tout en le suçant, ce qui lui permet de controller la longueur que l’homme essaye de lui mettre au fond de la gorge... Pendant ce temps Yannick s’est accroupie derrière et lui lèche la chatte et la raie du cul... Rémy se penche au dessus d’elle et écarte les fesses d’AnneLise pour faciliter la tâche de Yannick. Elle sent sa langue experte qui lui fouille ses orifices. Ils ne perdent pas de temps, mais elle est tellement excitée que son sexe est déjà une vraie fontaine. Les deux blacks échangent de position. Elle reconnait le sexe de Yannick, c’est un habitué de la maison, il connait chacun de ses orifices qu’il a déjà longuement exploré et copieusement servi dans le passé. AnneLise aime sucer, sentir les sexes qui d’abord mous forcissent dans sa bouche, et qui parfois déchargent les giclées de foutre qu’elle avale avec plaisir. Rémy poursuit le travail sur son derrière.

Yannick s’adressant à Yannick : "Vas-y, enfile la mon vieux, à toi l’honneur de la salope... ton baptême d’AnneLise. Moi je la connais déjà, tu vas voir, une sacré salope."

Rémy ne se fait pas prier, il prend sa queue qu’il tape sur les fesses d’AnneLise. François devant l’écran de son ordi est excité de les voir se préparer à l’enfiler. Rémy saisit un préservatif sur la table et le déroule sur son sexe... Il se positionne derrière elle, pose son gland sur la chatte entrouverte et l’enfile sans problèmes en quelques coups de rein.

AnneLise sent le sexe qui entre en elle sans ménagement... elle gémit un peu de douleur, mais surtout de plaisir. Elle redouble d’effort sur celui de Yannick qui lui remplit la bouche

Yannick s’adressant à elle : "Doucement ma coquine, tu ne veux pas me faire venir maintenant, avant que je n’ai pu te la mettre dans le con, et si tu es une bonne salope, dans le cul."

L’idee de se faire enculer par Yannick l’excite toujours autant... il est si gros, mais il est déjà rentré dans le passé, contre toute attente, dans son petit trou bien rond. Le souvenir d’avoir eu sa grosse queue bien au fond son cul, la fait frémir de plaisir.

"On échange ?" les deux blacks inversent les roles... Rémi a retiré son préservatif pour se faire sucer... Il s’assied dans le canapé pendant que Yannick passe derrière. Il enfile un préservatif sur son gros sexe et admire la chatte humide et laissée béante par la queue de Remy. Il saisit sa croupe, et enfile AnneLise qui pousse un long râle.

"Ah putain ce cul, toujours aussi beau, et cette chatte, quel accueil, c’est toujours un plaisir. Si je ne me retenais pas je viendrais la baiser tous les jours."
AnneLise qui n’avait encore rien dit lui réplique "Oh, je reconnais bien ta belle queue mon salaud... tu me remplis toujours aussi bien, je ne m’en lasse pas, vas-y mets la moi bien au fond" dit elle en faisant un sourire de salope et en lançant un discret sourire à la caméra de l’ordinateur posé sur la cheminée.

Ce petit jeu se poursuit quelques minutes... les deux blacks décident de la changer de position. Assise sur le canapé, l’un d’eux vient s’accroupir entre ses jambes maintenues en l’air, pendant que l’autre debout sur le canapé enfile sa queue dans sa bouche. Le premier lui pilonne la chatte, et l’autre la bouche.

C’est ce moment que François choisit pour rejoindre le groupe. Il sort discrètement de l’appart, redescend quelques marches, et les remonte plus bruyamment comme s’il rentrait de sa journée de travail. Il ouvre la porte.

"Bonsoir chérie" lance-t-il machinalement... il avance dans le salon et fait semblant de "découvrir" le spectacle.
"Et bien, je vois que tu as des invités ma chérie, qui s’occupent bien de toi. Bonsoir messieurs, vous êtes trop aimables de venir vous occuper de ma salope qui s’ennuie à l’appartement quand je suis au travail."
"Bonsoir mon ami" répond Yannick, "Bonsoir" répond Rémy sans s’arrêter dans leur besogne.
AnneLise ne répond que par des bruits de succion et de gémissement, elle retire son bandeau, et avec un large sourire tend une main vers son homme. François s’approche du canapé, et repoussant un instant Yannick qui avait sa queue dans la bouche de Madame, l’embrasse longuement. Il sent le gout des sexes dans sa bouche...
"Si tu savais comme ils me prennent bien mon coeur, regarde leur queue comme elles sont superbes. Veux tu bien me préparer le cul qu’ils me le prennent aussi."
"Messieurs, je crois que votre coquine a envie de se faire défoncer le cul par vos belles bites... je vous prépare le terrain."

Sans dire un mot, François saisi le plug caoutchouteux rose qui se trouve sur la table, et le flacon de lubrifiant... Il se positionne derrière Rémy qui lui lime le con, et entre les jambes de Rémy, vient caresser l’anus d’AnneLise d’un doigt bien lubrifié... Après quelques temps, il saisit le plug, le lubrifie et commence à l’insérer dans son cul. Les deux black poursuivent leur affaire pendant que François pousse le plug en rythme avec Rémy jusqu’au fond. Il reste là fiché dans son cul alors que Rémy fait remarquer qu’elle est plus serrée comme ça. Yannick saisit l’occasion pour se proposer de tester lui même et échange sa place avec Rémy. Il lui reprend la chatte, et au bout de quelques temps se retire et examine le plug…

“Le plug lui a bien détendu le cul… on va passer à des choses plus sérieuses.”

Il le retire doucement et en s’adressant à Rémy.

"Viens te préparer à lui enfiler le cul, à moins que Monsieur veuille la primeur de son cul ce soir."
"C’est vous les invités, mais comme je peux moi la prendre sans préservatif, je vais vous le graisser de foutre... Mettez vous de chaque coté, et tenez lui les jambes bien en l’air et les fesses bien écartée que son petit bouton de rose soit bien présenté..."

François se déshabille à son tour, et vient se présenter à genou face à elle entre ses jambes. Il pose son gland plus modeste que celui des invités sur sa rose, et entreprend de l’enfiler doucement.

“Oui, mon coeur, vas-y prépare leur le terrain, vient me mettre dans le cul et décharge une bonne dose de foutre qui leur facilitera le passage."

François progresse sans difficulté et l’enfile de tout son long. Yannick caresse aussi la chatte d’AnneLise, qui sucent à tour de role ses garde du corps. François se retire, et rerentre plusieurs fois en elle... de plus en plus facilement, et accélère le mouvement... Dans un râle profond, il balance sa sauce qui vient tapisser le trou du cul d’AnneLise.

“Oui, je te sens venir, je sens ton foutre qui coule dans mon cul."

Il s’arrête, et se retire doucement... du sperme coule légèrement hors de son anus avant qu’il ne se referme...

"Messieurs, c’est à vous... votre salope est ouverte et servie."

Il fait un geste de la tête à Rémy, qui vient prendre sa place, alors que François prend la sienne. Rémy reprend un préservatif et encule AnneLise d’un coup de rein long mais appuyé.

"Hum, vous nous l’avez bien ouverte Monsieur, elle prend ma bite sans problème."
"Tu peux me tutoyer et m’appeler François, après tout, ta bite est dans le cul de ma femme, nous sommes intime maintenant... Vas-y ramone la bien, fait la couiner comme une truie qu’on saillit."

Rémy y met tout son coeur, mais surtout sa bite qui est plus longue et plus forte que celle de François fait vibrer AnneLise qui est déchainée.

"Putain que c’est bon, regarde mon chéri ce qu’il me met bien."
"Oui mon coeur, et elle y entre complètement, tu la sens non ?"
"Ah oui, délicieux" et elle reprend le sexe de Yannick en bouche pour réprimer des petits cris de plaisirs.
Rémy n’en peut plus et son excitation se fait de plus en plus forte.
“Putain, ce cul, qu’est ce qu’elle prend bien, elle est trop bonne, est ce que je peux décharger dans ta salope ?" demande-t-il à François.
"Mais bien sur, balance lui tout... tu es là pour ça... et elle n’attend que ça."

Il accélère, et son pieu se raidit en soubresauts. Il jouit en elle...

"Je sens qu’il vient, elle est si grosse, si longue... oui oui ouiiiiii"

Rémy reste là, puis se retire, le préservatif plein, ne laissant aucun doute sur le plaisir qu’il a pris.

"Putain quel cul elle a ta salope. Un cul a foutre..."

Yannick se relève et suggère une nouvelle position. "François, on se la prend en double sur le lit ?

"Excellente idée, je vois la l’habitué qui sait ce qui me plait, t’es vraiment un complice hors pair."

Ils passent tous dans la chambre, François s’allonge sur le lit, AnneLise vient à califourchon sur lui, et s’empale le con sur son sexe qui a repris de la vigueur. François embrasse ses seins, et serrant les jambes, prend ses fesses à pleines mains en invitant Yannick à se positionner. Yannick connait la chanson, et à genou, les jambes de François entre les siennes, vient se positionner derrière le cul d’AnneLise.

"Vas-y, prends la dans le cul, je te le tiens ouvert et je te guide."

Yannick enfile un préservatif sur son sexe énorme, pose une main sur les hanches d’AnneLise, et de l’autre main tient son sexe qu’il dirige doucement vers le petit trou rose et déjà gras de foutre. Son gland énorme, guidé aussi par les doigts de François, y entre non sans difficulté. François embrasse AnneLise à pleine bouche pour réprimer ses cris. Il sent à son vagin qui se resserre, le sexe de Yannick qui progresse dans le trou d’à côté ce qui fait grossir le sien de plus belle.

"Oh putain je vous sens bien tous les deux... vite une queue dans ma bouche que mes trois orifices soient pris. J’adore, oh j’adore ça." Rémy ne se fait pas prier et vient lui enfiler sa queue encore humide de foutre.

"Putain elle a encore prise toute ma queue... Regarde Rémy, J’en reviens pas, à chaque fois que je vois son petit trou, je me demande toujours comment mon braquemard peut y entrer complètement... c’est magique, et c’est si bon... mais ça lui fait quand même un sacré morceau de black dans le cul... et regarde comme son anus est bien rond autour de ma queue qu’il enserre. Putain que c’est bon, merci François de nous prêter ta salope."
"Tout le plaisir est pour moi, une coquine comme ça, tu ne la satisfait pas avec une queue, et un ou deux coups par jour. Il lui faut une sacré dose de bites fraiches tous les jours. C’est pour ça que toi et tes copains, vous pouvez passer quand vous voulez, vous serez toujours les bienvenus dans mon AnneLise."

“Pas de souci, a ton service pour nous occuper de ta coquine… on apprécie que tu nous la laisse en libre service !.”

Ils s’activent tous les trois en rythme, et AnneLise sent ses trois orifices limés par les glands. Leur plaisir monte de concert...

"Je sens vos bites qui grossissent, oui, oui, envoyez tout, remplissez moi... ah, c’est trop bon..."

Elle sent dans sa jouissance les spasmes des membres qui se vident en elle, François dans son vagin, Yannick dans son cul, et le gout du sperme de Rémy qui gicle dans sa bouche...

Chacun s’arrête épuisé et repu. Yannick se retire, sa queue plus molle mais encore grosse et son préservatif plein de foutre, et elle sent la semence de son homme qui coule de sa chatte.

François la pousse délicatement pour l’allonger sur le côté, elle reste là repue de plaisir, ses deux trous gras du foutre de son homme.

François et les deux blacks se rhabillent et laissent AnneLise apprécier le calme. Ils repassent au salon.

"Alors, qu’est ce que tu en dis ?" demande Yannick à Rémy...
"J’en dit que des coups comme ça, c’est top. Quand tu veux je reviens avec toi."
"Yannick, tu donneras le numéro de téléphone d’AnneLise à Rémy... je pense qu’elle a apprécié sa prestation, et ne manquera pas de lui renouveler sa confiance."
"Pas de souci mon ami."

Je vous raccompagne messieurs, encore merci pour votre visite. N’hésitez pas, vous connaissez le chemin, Yannick est un habitué, Rémy le deviendra sûrement, de jour comme de nuit, un SMS et ma salope est à vous. J’envisage de faire une journée "porte ouverte" un de ces jours... Ma coquine serait à disposition, ouverte pour être prises par des hommes qui passeraient les uns après les autres.

"Pas de souci, ça sera avec plaisir. On doit y aller maintenant, je travaille maintenant dans une salle de gym, et mon service commence dans 10 minutes. A ce sujet, n’hésite pas à m’envoyer AnneLise un jour en fin de journée... Je pourrai lui faire travailler les fessiers si t tu vois ce que je veux dire."

"Excellente idée, je te l’envoie un de ces soirs. il y a plusieurs coach dans votre salle ? peut-être peux tu les convier à cette exercice ? Organise ça, et envoie lui un SMS pour lui dire de passer pour quelques exercices personnalisés."

2 Commentaires

  • Une histoire comme j’aime en imaginer ;-)

    Félicitations à madame pour son appétit et sa docilité. AnneLise vous êtes une belle chienne ; joli compliment ;-)

    Anne Claire

  • suer récit bravos a vous deux jc

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription