Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Wyylde La plus excitante des expériences de couple

SECONDE AVENTURE ou devrais je dire la suite ....

! Signaler un contenu abusif

NOUVELLE AVENTURE

Ou bien devrais-je dire … suite de l’aventure …

Depuis quelques temps nous avions décidé de sortir pour diverses raisons le vendredi plutôt que le samedi, le vendredi est une soirée mixte le samedi une soirée réservée aux couples.

Après un début de soirée comme à l’accoutumée réservé au SPA nous avions poursuivi notre parcours vers le bar (cocktail), puis repos sur un grand canapé inoccupé, je commençais à m’ennuyer quand nous entamèrent Anaïs et moi une discussion sur les effets négatifs du SPA sur notre bronzage. La soirée s’annonçait ennuyeuse et je songeais à proposer un retour à ma femme quand soudain je la vis se lever d’un bon, se diriger vers le coin où les femmes se refont une beauté et en revenir avec un flacon de lait de toilette…ce soir-là elle était vêtue d’une lingerie noire sur laquelle elle avait jeté un léger voile transparent qui ne cachait rien de ses formes généreuses.
Avec des gestes langoureux comme seules les femmes savent les exécuter Anaïs se mit à enduire son corps d’une généreuse couche de lait. Sa lingerie eu vite fait de se retrouver au sol...
Là, je ne sais pas pourquoi, je me mis à craindre « le pire » mais je ne perdais pas une miette de ce délicieux spectacle.
(Lol) cette séance de réhydratation se faisait au rythme d’une musique envoûtante et devenait « torride » . Attirés par le spectacle qui s’offrait à eux nous vîmes arriver quelques hommes en quête d’aventure et d’émotions, parmi eux se trouvait REMY dont nous avions jusque-là feint d’ignorer la présence dans le SPA.
La belle aubaine, toujours avec le sourire et une longueur d’avance il se détacha des autres pour aventurer une main vers le corps couvert de lait d’ Anaïs et avec cette douceur qui est la sienne se remit à parcourir les courbes de son superbe corps dont il avait déjà profité quelques semaines auparavant.
S’en suivi une longue séance d’un massage très sensuel, j’étais fasciné par la vue de ses mains sur le corps de celle qui était ma femme et pour ne rien cacher cela me faisait un effet des plus… sympathiques… À ce moment j’étais assis sur le canapé et elle penchée sur moi offrant généreusement la vue de ses fesses à son masseur, les jambes légèrement écartées me laissant entrevoir les détails de son sexe, je vis soudain apparaître une main à l’intérieur de ses cuisses frôlant doucement son intimité, ma main remonta sur celle de REMY et la plaqua franchement sur le sexe d’ Anaïs ...il du comprendre à ce moment-là qu’on pousserai les caresses un peu plus loin. À cet instant les choses se précipitèrent, nos mains faisaient pénétrer le lait toujours présent sur son joli corps doré et nous quittâmes la surface de sa peau pour enfoncer nos doigts gourmands dans les recoins les plus secrets de son intimité. Quand REMY n’eut plus de lait c’est elle qui lui en remit dans le creux de la main pour qu’il puisse poursuivre ses caresses. Je ne sais plus combien de temps nos mains jouèrent avec son corps ...elle était devenue « complice »et rentrait dans notre jeu. De ce fait n’étais ce pas nous qui étions entrés dans le sien ? Car c’est « elle » qui fit le premier pas…
Un peu plus tard nous changeâmes de “salon” celui-ci était un peu plus en retrait et près du comptoir, nous y étions installés tous les deux pour calmer le jeu après cette avalanche de caresses. J’ai un instant cru la fête finie quand elle me dit nous réserver une surprise... C’est à cet instant que Rémy nous rejoignit et vint de se mettre à côté d’Anaïs qui de ce fait se retrouva entre nous deux …quelques mots furent échangés soudain elle nous fit savoir qu’on inversait les rôles, c’est qui allait nous enduire de lait. C’est par REMY qu’elle commença, elle lui fit retirer sa chemise et commença à lui masser la poitrine, ce qui n’était pas pour lui déplaire, après un massage en règle tout en dansant elle vint frotter ses fesses sur ses cuisses elle était terriblement “sexy” je ne la reconnaissais plus. J’ai craint un instant qu’elle ne lui confisque son pantalon... non elle me mit au même régime que notre partenaire et la surprise se termina là. J’avais soif je fis donc un saut au bar et en revenant je les retrouvais sagement assis côte à côte.
Une fois bloquée entre nous elle posa une de ses cuisses de chaque côté d’elle sur nos cuisses respectives, ce qui eut pour effet d’offrir à la vue des hommes au bar, son sexe bien en évidence. J’adorais ce moment où elle perdait toute pudeur pour devenir un cadeau. Evidement nos doigts en profitèrent pour reprendre une énième fois possession de tous ses orifices aussi généreusement “offert”. Lui, jouait entre se grandes lèvres et moi avec son petit œillet brun.
La dernière étape fut la plus “osée jamais jusque-là je n’aurais imaginé la suite des événements, je le vis lui murmurer quelques mots à l’oreille, je suppose qu’elle accepta très vite car je le vis se lever pour plaquer sa bouche sur son sexe béant...là ce fut l’apothéose... je la regardait dans les yeux, elle me sourit, je pense que c’est pour me faire plaisir qu’elle fit tout ça, c’était mon cadeau. Pendant ce temps Rémy repris son souffle remplaçant sa bouche par un doigt pour aller je suppose chercher la fièvre qui devait faire rage au fond de son ventre, puis je le vis tenter un second doigt, la tête d’Anaïs s’était renversée sur le haut du canapé et ses yeux s’étaient fermés. Je poursuivais mes caresses tandis que les doigts de REMY s’affairaient de plus en plus vite, je surveillais la montée du plaisir sur le visage de mon ange, je la vis se mordiller les lèvres le plaisir ne devait pas être loin puis elle laissa échapper un petit râle étouffé et serra fortement ses cuisses, signe annonciateur d’un orgasme à venir. Une fois redescendue parmi nous elle arbora un sourire qui avait un air un peu coupable et surtout je l’espère plein de bonheur. Pour conclure nos ébats elle déposa sur chacune de nos bouches un petit baiser.
Nous échangeâmes encore quelques mots et décidèrent de ne prendre de contacts et laissant au hasard le soin de nous réunir de nouveau, pour une nouvelle escalade ? Qui sait ?
Encore merci mon amour tu as fait de moi ce soir-là un homme heureux, j’espère que tes délires t’apportent autant de plaisir qu’à moi.

Je t’aime.

3 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription