Accueil > Témoigner le candaulisme >Partager son expérience >Expériences de complices de couples >

Sébastien Joelle mardi après-midi ……..le SMS est tombé !

! Signaler un contenu abusif

Le SMS suivant me parvient :

- " Bonjour David et oui c‘est nous !!! rires RDV pour un petit déj, vendredi matin vers 8h30 à l’appartement si tu es disponible, je ne bosse pas ce jour là ;-) ….. "

- " Bonjour vous deux ! une bonne idée ça ! je regarde pour poser une RTT et vous confirme ça ! "

- " c’est ok pour moi et je ramène les croissants "

- " Parfait David, a vendredi donc "

Vendredi matin, j’ai du me lever très tôt pour être à l’heure, et après avoir récupéré mon scooter à la gare, je file dans le 14eme avec mes croissants.

J’envois un SMS. La réponse est immédiate :
"monte tu as le code".
J’arrive sur le palier de l’appartement, Seb m’ouvre la porte, souriant et habillé comme pour allez bosser.

- " Bonjour David, tu vas bien ? Merci d’avoir ramener les croissants, je nous prépare le petit-déjeuner ! Joëlle est sous la douche, elle a bien dormi et elle est affamée ! " me dit il en riant.

Joëlle arrive dans un peignoir blanc les cheveux tout humides, je me lève pour la saluer et comme si de rien n’était, elle m’embrasse en me pressant un doigt délicatement les yeux brillants, puis va faire un bisou à Seb qui s’affaire devant la cafetière.

Nous discutons de tout et de rien mais avec des regards lourds de sous entendu entre nous trois.
Puis Séb se lève, débarrasse la table pendant que je discute avec Joëlle joyeusement . « Pendant que je vais au marché termine donc ton petit déjeuner « me lance t’il dans un grand éclat de rire communicatif .

Entre les miettes des croissants, Joëlle ( pas peu fière de ma réaction étonné ) s’allonge sur la table de la salle à manger et écarte les cuisses . Séb m’installant une chaise en face d’elle, interdit et la bouche sentant encore le café, je plonge avec bonheur dans ses entrailles.
Ce fut un moment vrai ! Surprenant. Ni romantique, ni cliché juste vrai !

Aucune idée du temps que nous sommes restés là …..vraiment aucune. Puis Joëlle me prend par la main délicatement, et m’emmène dans leur chambre. Je l’embrassai sur la bouche, ce qui eut pour effet d’électriser instantanément son entrejambe.

Après avoir allumé une lampe qui produisit un éclairage tamisé, elle me déshabilla doucement, pendant que j’observai la chambre elle me déboutonna ma chemise, puis mon pantalon.

Je me plaçai alors derrière elle et la caressa doucement, ouvrant son peignoir et le laissant tomber, puis mes mains s’attardèrent sur son dos et ses hanches, appuyant sur ses flancs. Elle se laissa alors tomber sur leur lit doucement en se tournant sur le dos.

Je m’occupai alors de ses deux seins. Sa poitrine est plutôt grosse mais surtout lourde comme je l’avais déjà remarqué .Ma main baladeuse ne tarde pas à retourner vers sa vulve aussi douce que la semaine dernière et bientôt l’un de mes doigts entre légèrement en elle, explore alors l’entrée de son orifice (déjà trempé depuis longtemps suite à mon long cuni sur la table) en y faisant des petits cercles sur la circonférence.

Je ne la pénétrais d’un ou deux centimètres tout au plus entrant maintenant franchement et largement, poursuivant mon mouvement rotatif. J’avais déjà remarqué la semaine dernière que Joëlle était hyper sensible et qu’elle mouillée facilement, j’ai à ce moment la sensation d’être en présence d’une véritable fontaine.

Joëlle intensifie les mouvements de son bassin, et en quelques minutes seulement, un orgasme dévastateur s’empare de son corps ! Contrairement à la semaine dernière un crie franc et libérateur.

Je pose mes mains sur le haut de son ventre pendant que Joëlle reprenait ses esprits... j’adore ces moments-là ! C’est le moment que choisi Seb pour passer la tête dans la chambre (je l’avais oublié celui-là !)
" le rôti est dans le four, on mange dans 3 h " lance t’il en enlevant son pantalon le sexe dressé, il me rejoint et contre toute attente, se positionna sur le côté, de façon à ce que sa verge se trouve à proximité du visage de Joëlle.

" Tu ne m’as pas dit David si la fin du petit déjeuner c’était bien passé ? "
Nous éclatons tous de rires, avant que je ne puisse répondre il commença à se masturber. Son sexe était vraiment assez gros, en tous cas plus que le mien.

Avec Joëlle nous entamèrent donc un 69 , Je ne perds pas un détail de la scène, écoutant les petits bruits obscènes produit par ma langue sur sa vulve , pinçant doucement ses grandes lèvres entre deux doigts ,palpant et dégustant tout ce que je pouvais sucer, m’appliquant à procurer à son clito un traitement des plus délicats.

- " Tu fais chier Séb ! " dit Joëlle dans un éclat de rire et c’était vrai !

Séb tournait autour du lit depuis une dizaine de minutes maintenant en faisant des aller et retours dans la cuisine.
" Bon bon ça va !!! " dit-il dans un grognement de petit garçon que sa maîtresse venait de reprendre.
Je décidai de prendre les choses en main, histoire de ne pas laisser Séb trop de côté !

D’un clin d’œil je lui fais comprendre que je prends les choses en main. Je me décale sur le coin du lit sur le dos, toujours la tête entre les cuisses de Joëlle en continuant à la " fouiller " goulûment.

Séb de son côté au-dessus de moi lui caresse les fesses doucement, sous nos assauts coordonnées Joëlle de plus en plus impudique se lâche franchement, sursaute, se cambre dans de grands râles franc !

Je propose à Séb de prendre ma place, tout excité il acquiesce , pendant le changement j’en profite pour récupérer un préservatif dans la poche de mon pantalon.

Pendant que je m’équipe, Séb (dont la patience n’est en effet pas la première des qualités) mange littéralement la vulve de sa femme de façon un peu vulgaire à mon gout, se ruant dedans sans manière et de façon un peu brutale loin du soin chirurgicale dont je faisais preuve peu de temps avant.

Joëlle s’agite franchement, j’en profite pour lubrifier son anus doucement
Mon appel fut reçu avec plaisir par Joëlle, et je sentis mon doigt s’introduire superficiellement entre ses fesses. Un râle de plaisir s’échappa de sa gorge, Je commençai alors un petit mouvement déterminé, dans l’antichambre de son rectum, qui lui-même enserrait fermement mon doigt qui n’avait pourtant aucune peine à s’y déplacer, tant la lubrification de la zone était importante.
Seb toujours aussi bruyamment continué son œuvre, Joëlle suçait son gros sexe avec application et sensualité…….

Le plaisir montait doucement, et je prenais mon temps. Mon sexe prit le relai de mes doigts, Joëlle comme une invitation poussait un peu plus en arrière pour me demander d’accélérer la cadence.

- " Putain c’est bon " dit-elle .

Les mots ne rendront pas les sensations complexes et si agréables que j’éprouve à ce moment précis.
Petit à petit je m’enfonçais en elle, allant à la rencontrer de points sensibles encore inconnus avec elle.

Elle se détendit complètement, et je sentis que son petit anneau de chaire se relâcha. je pénétra plus profondément encore, puis cette fois ressortit, la faisant gémir à nouveau, pour entamer des va-et-vient contrôlés..

Séb fut alors propulsée dans un orgasme bruyant et je m’éloignai du cul de Joëlle car Séb prenait à ce moment-là beaucoup de place et bouger sans cesse !!!
" Tu veux vraiment que je te jouisse sur le visage et les seins ? "
L’un des fantasmes de Séb, il m’en avait longuement parlé à la terrasse du café.

- " Oui ! Et je veux que Séb te regarde ! "

Comme nous n’étions pas dans la position idéale pour cela, elle se retourna sur le lit. Je m’agenouillai au-dessus de sa tête pour me placer au-dessus de son visage, Séb très agité ne perdait pas une miette de la mise en place et me faisant face.

Le regardant d’un air sérieux mais complice je sentais partir violemment un premier jet de liquide particulièrement épais !
4 ou 5 autres salves se succédèrent en un éclair prenant Joëlle par surprise et tombant sur ses lèvres, son menton et ses seins, tout allait si vite que j’ai eu l’impression que mes éjaculations ne composaient qu’un seul et unique jet !
j’ai eu encore quelques sursauts blanchâtres, pendant que les dernières gouttes tombaient sur la base de son cou.. La chaleur vivante de mon sperme me surprit beaucoup ! Je n’avais jamais songé à ce détail d’érotisme avant…….

Séb est aux anges et tremble, en essuyant avec un papier, le corps et la bouche de Joëlle et malgré ses soins, l’odeur de mon jus restait présent fortement autour de nous. Elle était détendue alors qu’elle me caressait la main en silence, me remerciant tendrement du regard tout en me complimentant pour mon abondante éjaculation.

" Bon les garçons, c’est bientôt l’heure de l’apéro " nous lance Joëlle en tapant des 2 mains sur le matelas.
" Je file sous la douche, et je me mets en cuisine, Séb je te laisse servir l’apéro "

Une dizaine de minutes plus tard, un porto à la main nous discutions tranquillement Séb et moi comme deux vieux complices.

Contrairement à son comportement et son manque de « finesse » dans le jeu, Séb était redevenu calme, la voix douce, s’emballait parfois quand nous parlions de Joëlle et que je lui racontais ce qui c’était passé pendant qu’il était au marché !!!

Nous ne nous connaissions pas encore beaucoup et cette discussion franche et impudique sur leur couple ainsi que le " débrif " de la matinée fut très agréable, Joëlle apportant joyeuse lors de ses nombreux passages son avis, son ressentie et le plaisir qu’elle avait ressenti lors de cette aventure.

Séb me demandait ce que je faisais dans la vie, il me posait plein de questions sur mes autres rencontres.
J’ai appris qu’il était haut fonctionnaire (je n’en dirais pas plus) et que ce genre de moment lui permettait d‘évacuer un stress permanent qu’il avait de plus en plus de mal à gérer avec le temps. Joëlle qui était experte en tableaux, ayant besoin elle, de ses moments pour s’évader et maintenir la flamme intacte avec Séb.

Déjà presque 13 heures !!
Nous passons à table partageant un repas simple mais bien arrosé, discutant comme des amis de longues dates maintenant et surtout sans parler de sexe, mais plutôt de la vie, des rapports compliquées entre les gens. Seb grand amateur d’opéra, nous invita à le suivre dans le salon à la fin du repas.

Le reste de l’après-midi fut marquée par d’intenses moments de tendresse avec Joëlle sous le regard bienveillant de Séb absorbé (plus ou moins d’ailleurs !!!!) par le visionnage de son opéra mais sans jamais intervenir dans nos jeux.

J’ai hésité à vous raconter en détail par le menu notre après-midi, mais après réflexions je préfère les garder pour moi.....pour nous, j’ai déjà beaucoup partagé avec vous aujourd’hui.

Je quitte Seb et Joëlle en fin d’après-midi, le sourire aux lèvres, venant d’apprendre que Séb souhaitait, que je rende visite à Joëlle (pour la sortir de ses dossiers) dès la semaine prochaine si elle le souhaitait, me demandant juste de le prévenir par SMS, quand Joëlle me ferrait signe et ne souhaitant rien savoir de mes éventuels passages dont nous discuterons autour d’un café chaque semaine un midi juste tous les deux.

J’apprends beaucoup à leurs contacts, et croyez-moi, pas uniquement sur le plan sexuel. Mais surtout sur le plan humain et la notion de partage du corps et de l’esprit.

Ici s’achève ma contribution.
J’espère que cela vous aura plu. J’ai passé du temps à vous le retranscrire au plus proche de la réalité.

Quelques précisons néanmoins maintenant

J’ai reçu pas mal de messages privés (depuis mon première témoignage avec eux.)
Les couples vous pouvez m’écrire avec plaisir et même si je suis peu disponible actuellement à cause de ma relation avec eux (elle durera le temps qu’ils le jugeront nécessaire), je prendrai le temps de vous écouter et éventuellement de vous répondre.

De plus je commence une correspondance avec finalement deux autres couples suite à leurs demandes et ne pouvant pas me démultiplier je vous demande de la patience, me consacrant évidemment en priorité à Joëlle et Séb ainsi qu’à la découverte de mes deux couples par mail interposés.

Par contre désolé, plus de message de vous Messieurs en MP SVP !
Et je ne donne évidement ni leur téléphone ni leur adresse mail ! JE NE VOUS SUIS DONC D’AUCUNE UTILITEE !!
Je n’ai pas besoin d’un autre complice (d’ailleurs ce n’est pas à moi de choisir si cela était leurs volonté !!!!)
Je ne suis PAS coach en quoi que ce soit !!!
Soyez naturel et à l’écoute des envies de vos éventuels partenaires de jeux (ET PAS SEULEMENT de ceux de Madame) cela sera mon seul conseil ;-)

MERCI DE NE PAS INSISTER !

David

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription