Accueil > Témoigner le candaulisme >Histoires candaulistes >

Se caresser à la perspective d’un rendez-vous libertin.

! Signaler un contenu abusif

Se laisser tenter par une proposition « clés queues en main ;-)) ». Assumer cette envie qui occupe mon esprit depuis longtemps. Se parer de lentilles, bas, porte jarretelle, bottes et jolies dessous pour l’occasion.

Ressentir cette montée d’adrénaline juste avant de franchir la porte. Être accueillie par un homme charmant et se sentir en confiance malgré l’appréhension de nouvelles rencontres. Se laisser enivrer par quelques bulles de Champagne, entourée de ces hommes, soigneusement sélectionnés, désireux de s’occuper de moi.

Être embrassée, caressée, et doucement déshabillée. Ne conserver que le porte jarretelle, les bas et les bottes. M’installer confortablement sur le lit pour être plus à l’aise. Saisir une verge durcie dans ma main, en accueillir une autre dans ma bouche, pendant qu’un troisième glisse sa langue entre mes lèvres intimes pour mon plus grand plaisir.

Sentir un premier homme me pénétrer pendant que j’en goute un autre, et que ma main n’en délaisse pas un troisième. Voir les hommes échanger leurs places et changer de position. Sucer, caresser, accueillir les coups de reins des uns et des autres sans m’en lasser.

Apprécier chaque sexe dressé qui s’offre à moi pour ce qu’il me procure. Finir par ne plus savoir lequel est en main, en bouche ou en moi. Profiter longuement de ces virilités, là pour mon plaisir. Se sentir femme, coquine et désirable. Échanger des regards intenses remplis de désirs, varier les positions et les plaisirs. Alterner fougue et douceur. Déguster deux glands simultanément. Recueillir leurs plaisirs ruisselant sur mon visage, mes cheveux, mon corps.

Rester encore allongée sur le lit, bien entourée. Discuter de nos expériences coquines et continuer à profiter de ces plaisirs, malgré le premier homme qui nous quitte. « Remettre le couvert » avec ceux qui restent. Vibrer de ces langues en alternance sur mon clitoris. Savourer chaque instant. Avoir le sentiment d’être baisée comme je le mérite.

Dire au revoir à l’avant dernier homme qui court récupérer le dernier bus. Rester dormir avec l’hôte organisateur de la soirée qui a encore quelques ressources. Crier au milieu de la nuit et se rendre compte que nous avons réveillé la voisine. Se lever au petit matin et profiter de sa fougue et d’un troisième orgasme.

Rire de ces nombreux emballages de préservatifs répandus un peu partout dans l’appartement. Ramasser mes affaires, prendre une douche, m’habiller, aller travailler. Raconter à mon mari probablement la nuit la plus libertine que j’ai vécu.
Se caresser en souvenir des délices de cette pluralité.

Voici un jolie texte de Lilou sur son Blog "Le jardin secret de Lilou"

3 Commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Inscription